Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Cinéma/Guide
Actualités/Le Festival International du Film sur l'Art

Pour le retour au menu des actualités, cliquez.

Le Festival International du Film sur l'Art dévoile l'affiche de sa trente-neuvième édition

À deux mois de la tenue de son édition annuelle, le Festival International du Film sur l'Art (Le FIFA) est heureux de dévoiler l’affiche de sa trente-neuvième édition qui se tiendra du 16 au 28 mars 2021. Dans la lignée de la direction artistique amorcée depuis bientôt trois ans, Le Festival renouvelle sa collaboration avec les talentueux designers graphiques Samuel Charpentier et Sierra Lefrançois du studio Empty Field pour la conception d'une nouvelle campagne visuelle reflétant la qualité de la programmation et l'essence du festival : contemporaine, créative, innovante et diversifiée.

Dans l’esprit de l'époque actuelle, caractérisée par des défis considérables pour la société, mais aussi pour la scène culturelle canadienne, le directeur général et artistique du Festival, Philippe U. del Drago, a choisi de faire ressortir la notion d’inconfort au niveau de ses codes graphiques, en jouant avec un effet de moiré, des textures riches bravant les interdits du design graphique, tout en étant joyeux et optimiste.  

«Nous préparons de grandes surprises lors de cette trente-neuvième édition dont les codes ont été entièrement repensés. Nous vivons dans un monde complexe à aborder, tant il est instable et volatile. Il faut en profiter pour brasser les cartes et pour se demander ce que nous voulons en faire et lesquelles nous souhaitons conserver. Créons des opportunités pour faire cela ensemble, même si ce n’est pas physiquement. Nous avons plus d’outils que jamais pour nous ouvrir au monde, à l’autre. Sachons en tirer parti.», a indiqué Philippe U. del Drago.  

Alors que Le FIFA a reçu cet automne près de six cents oeuvres suite à son appel à soumissions pour la trente-neuvième édition, les cinéphiles et amateurs d’art pourront bientôt apprécier de nouveau une multitude de films consacrés à la plupart des disciplines artistiques – animation, architecture, art contemporain, danse, design, littérature, musique, peinture, photographie –, en plus d’une riche sélection de vidéoclips originaux, entre autres. Le FIFA reviendra également avec la formule des «Cartes blanches», avec les rencontres FIFA Connexions, et sa programmation FIFA Experimental, toutes en partenariat avec des artistes et institutions culturelles de prestige.

Dévoilement du jury de la trente-neuvième édition du Festival International du Film sur l'Art

Le Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA), est heureux de dévoiler les noms des membres du prestigieux jury pour sa trente-neuvième édition, qui se tiend en ligne du 16 au 28 mars 2021 à travers le Canada.  «Fort·e·s de leur foisonnante créativité,  de leurs parcours professionnels et du rayonnement exceptionnel de leurs carrières sur les scènes canadienne et internationale, ces ambassadeurs·ices du Festival sauront nourrir le discours sur l’art en apportant leur expertise et leur éclairage riche sur les œuvres présentées en Compétition officielle, et ce, dans un contexte qui souligne le caractère essentiel de la culture pour se divertir, réfléchir et faire face à l’adversité.» a déclaré Philippe U. del Drago, directeur général et artistique du FIFA.

Jury longs métrages

Christine Beaulieu

Artiste, dramaturge et comédienne, Montréal, Canada

Depuis sa sortie de l’école de théâtre du Cégep de St-Hyacinthe (Qc) en 2003, Christine Beaulieu s’est démarquée dans plusieurs films dont La mise à l’aveugle (Simon Galiero), Enfin l’automne (Patrick Boivin), Mesrine: L’instinct de mort (Jean-François Richet). Elle a aussi brillé dans Ceci n’est pas un polar de Patrick Gazé et a reçu deux nominations (Prix Écrans canadiens et Gala du cinéma québécois) pour son rôle de Roxane dans le film Le mirage (Ricardo Trogi et Louis Morissette). Elle était de la distribution du plus récent long-métrage d’André Forcier, Les fleurs oubliées et du film de Martin Laroche, Le rire.  Christine a également participé à plus d’une vingtaine de pièces de théâtre. Depuis 2015, elle présente partout au Québec son premier texte J’aime Hydro, un théâtre documentaire qui explore la relation entre les Québécois et Hydro-Québec, et pour lequel elle a remporté le prix Michel-Tremblay du CEAD. Elle a aussi excellé dans plusieurs téléséries dont Les Pêcheurs, Mon ex à moi, District 31 et Lâcher prise – production qui lui a valu un prix Gémeaux en 2020. Elle a aussi remporté le Bayard de la meilleure interprétation court-métrage au FIFF de Namur pour sa prestation dans le film Un jour de fête, de Philippe Arsenault (2020).

Eunice Bélidor

Directrice de la FOFA Gallery, Université Concordia, Montréal, Canada

Née à Montréal, Eunice Bélidor est directrice de la Galerie FOFA de l'Université Concordia, dont elle est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l'art (2008-2011).  Commissaire, critique, épistolière et chercheuse, elle a reçu, de la Fondation Hnatyshyn, le Prix du Groupe Banque TD pour les commissaires émergent.e.s (2018). Sa pratique se concentre sur l'art contemporain haïtien, le design de mode et la performance; dans son (petit) temps libre, elle s'intéresse à la recherche sur les études post-noires, le féminisme et l'architecture. Elle remet tout en question, convaincue que poser les bonnes questions est le meilleur moyen de trouver des réponses créatives et réfléchies. Eunice est titulaire d'une maîtrise en histoire de l'art et culture visuelle et d'un diplôme d'études supérieures en commissariat d'exposition de l'université York (Toronto). Elle a organisé et dirigé plusieurs expositions nationales et internationales, et collaboré à de nombreuses publications.

Roberto Pisini

Directeur Sky Arte, Milan, Italie

Roberto Pisoni est directeur de Sky Arte Italia et responsable de Sky Arts Production HUB, centre international de production de contenus culturels. Il s’est joint à Sky Italia en 2003, où il a travaillé d'abord comme producteur, puis comme directeur créatif et éditorial pour toutes les chaînes de cinéma, contribuant à définir l'identité de la marque et du réseau. Il a pris la responsabilité globale de Sky Arte en 2012 et, depuis, a commandé et produit des documentaires  allant du Master of Photography aux Hansa Studios - By the Wall 1976-1980, du Wagner Ring Cycle à Why do we Dance (nomination aux Emmy Awards). Sky Arte a également produit Les Musées du Vatican, Florence et la Galerie des Offices, Caravage - L'âme et le sang, Tintoret - Un rebelle à Venise et d'autres sorties théâtrales à succès. Avant de se joindre à Sky, Pisoni a dirigé un magazine de cinéma, Close-up, et a travaillé pour la chaîne Studio Universal en tant qu'auteur, producteur de promotion et réalisateur de documentaires.

Brigitte Poupart

Réalisatrice - Metteure en scène, Montréal, Canada

Diplômée du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1990, Brigitte Poupart a participé à plus d'une trentaine de productions théâtrales et à de nombreuses tournées internationales. Elle est la cofondatrice de la compagnie Transthéâtre. Metteure en scène du spectacle du Cirque du Soleil Luzia, elle a réalisé son premier long métrage Over My Dead Body (2011), sélectionné par le département cinématographique du MoMA de New York et présenté à la clôture des Rendez-vous du cinéma québécois, au Hot Docs de Toronto, au Raindance Festival de Londres et à l'Antenna Festival de Sydney, entre autres. Pour ce même film, Brigitte a reçu le prix Jutra (prix du cinéma québécois) du meilleur documentaire, ainsi que le Grand Prix de la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Interprète du personnage de Sabrina dans la tournée européenne (Espagne, Allemagne, France, Belgique) de Un peu de tendresse bordel de merde! de Dave St-Pierre, elle est reconnue pour son rôle dans la sitcom Catherine, sur Radio-Canada, ce qui lui a valu une nomination aux Prix Gémeaux. Réputée pour sa mise en scène et sa conception de spectacles et de concerts (Festival international de Jazz de Montréal, Festival d'été de Québec, Francofolies de Montréal), elle a notamment collaboré avec Patrick Watson et The Barr Brothers.

Yu Shimizu

Programmatrice de films chez Visual Industry Promotion Organization (VIPO), Tokyo, Japon

Programmatrice de films basée à Tokyo, Yu Shimizu a commencé sa carrière en tant que productrice de films indépendants et s’est tournée vers la programmation alors qu'elle était responsable de salle à l'Auditorium Shibuya, puis de l'Euro Space, deux célèbres cinémas d'art et d'essai à Tokyo. À partir de 2017, elle est devenue programmatrice du Festival international d'art et de visions alternatives de Yebisu, événement organisé par le Musée d'art photographique de Tokyo, l'administration de la ville de Tokyo et autres instances. Elle a joint la Triennale d'Aichi 2019, organisée notamment par la préfecture d'Aichi, en tant qu'assistante du conservateur du Département cinématographique. Yu collabore également avec le Sheffield Doc/Fest en 2020 et 2021 à titre de consultante pour le programme Japon, et travaille au département cinéma et vidéo de la Visual Industry Promotion Organization (VIPO).

Jury courts métrages

David Combe

Rédacteur en chef  de l’émission culturelle «Tracks», ARTE, Paris, France

Diplômé d’une maîtrise de science politique et d’une maîtrise d’information et de communication à l’Université de Paris X à Nanterre, David Combe entame une carrière de journaliste à partir de 1992, alternant entre plusieurs magazines télévisuels tels que Premières Loges, City Rock, Cannes Dernière ou encore Rive Droite Rive Gauche sur Paris Première, puis travaille pour TF1, TV5 ou Fréquence Paris Pluriel. En 1997, il fait ses premiers reportages pour le magazine Tracks, d’Arte. Depuis 2001, il en est le co-rédacteur en chef. En parallèle, il co-réalise le documentaire L’apocalypse, ça va bien se passer sur Arte, les événements Tracks Cirkus et La Nuit Immersive.

Brittany Shaw

Assistante Curatoriale, Département de films du MoMA, New York, États-Unis

Brittany Shaw est assistante curatoriale au département du film du MoMA de New York. Elle a récemment co-organisé les expositions Private Lives Public Spaces, une exploration des films de famille et des films de petit format de la collection permanente du musée, et What Price Hollywood, qui a examiné les rôles des sexes dans les affiches de films d'Hollywood. Elle co-organise les programmes de courts métrages pour les nouveaux réalisateurs et les nouveaux films.

Mani Soleymanlou

Comédien, dramaturge, metteur en scène québécois, Directeur artistique désigné du théâtre français (TF) du Centre national des arts (CNA), Montréal, Canada

Depuis sa sortie de l'École nationale de théâtre du Canada en 2008, Mani Soleymanlou est un acteur très actif sur la scène montréalaise. Il participe à plusieurs productions théâtrales remarquées telles que Projet Andromaque (Serge Denoncourt), l'Opéra de Quat'sous (Brigitte Haentjens) et Les trois mousquetaires (Serge Denoncourt). En 2011, Mani fonde Orange Noyée, une compagnie de création avec laquelle il écrit, met en scène et joue. Il créé le triptyque identitaire : UN, DEUX, et TROIS. Après Montréal, la trilogie est jouée à Paris avec quarante interprètes. Mani monte par la suite un nouveau cycle avec Ils étaient quatre, Cinq à sept, Huit, Neuf (titre provisoire). Il termine avec son solo ZÉRO. À l'écran, on peut le voir dans les séries O', Marche à l'ombre, ainsi que dans Lâcher Prise, La Faille, C'est comme ça que je t'aime et Épidémie. On peut le voir aussi dans les long métrages À tous ceux qui ne me lisent pas de Yan Giroux et La femme de mon frère, réalisé par Monia Chokri. En 2021, il fera également partie de la distribution de Virage, la nouvelle série dramatique sur Noovo, et montera sur les planches du Théâtre du Nouveau Monde dans Abraham Lincoln va au théâtre.

Comité de sélection

À la suite de son appel à soumissions pour la trente-neuvième édition, Le FIFA a reçu cet automne plus de six cents œuvres.  Pour juger de leur qualité et exclusivité, Jacinthe Brisebois, directrice de la programmation des films sur l’art du FIFA, s’est entourée d’un  comité de sélection passionné, réputé et doté d’une solide expertise :  Pablo García Conde, programmateur de cinéma (Espagne); Dominique Ferré, réalisateur, conseiller de programmes, truquiste (France); Françoise Gazio, productrice de films, Salto et Solera Films, Idéale Audience (France); Leila Khalilzadeh, réalisatrice (Québec); Nicole Gingras, programmatrice de la section FIFA Expérimental, commissaire indépendante, auteure et chargée de cours à la Faculté des beaux-arts de l'Université Concordia (Québec); Maxime Labrecque, programmateur des activités à l’année du FIFA, critique de cinéma, professeur au Cégep, chroniqueur radio, et auteur (Québec) et Sarah Pialeprat, directrice du Centre du Film sur l'Art - directrice artistique du Brussels Art Film Festival (Belgique).

Nouveau panel de jury

Nouveauté cette année : un jury composé d'étudiant.es en cinéma de niveau collégial issu.es de sept Cégeps remettra le Prix du meilleur court-métrage canadien. Il s'agit de Marianne Bousquet du Collège André-Grasset, d'Émile Crevier du Collège de Maisonneuve, d'Élie Jonathan Okounou du Cégep Édouard-Montpetit (Longueuil), de Marianne Richard du Cégep du Vieux Montréal, de Jorge Contreras Portillo du Cégep Marie-Victorin, de Coralie Ford du Cégep Garneau (Québec) et de Vincent Dallaire du Cégep de l'Outaouais. Ces étudiant.es vivront l’expérience d’un jury professionnel et apporteront un regard frais sur la grande diversité d'œuvres canadiennes en compétition.

Prix

Ce sont donc sept prix qui seront décernés par le jury : le Grand Prix, le Prix du jury, le Prix du meilleur essai, le Prix du meilleur portrait, le Prix du meilleur long-métrage canadien, le Prix du meilleur court-métrage et le Prix du meilleur court-métrage canadien.

Le Festival International du Film sur l’Art ouvrira sa trente-neuvième édition

avec le film Beijing Spring d’Andy Cohen et Gaylen Ross

Le Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA) est heureux d’annoncer le film d’ouverture de sa trente-neuvième édition, qui se déroulera en ligne du 16 au 28 mars. Il s’agit de Beijing Spring, d'Andy Cohen et Gaylen Ross, présenté en première nord-américaine.

Après l’incroyable découverte d’archives inédites qui ont échappé à la censure des autorités chinoises pendant près de quatre décennies, ces deux réalisateur·trice·s américain·e·s retracent tout un pan de l’histoire de la Chine, celle des affiches manuscrites (dazibaos) collées sur le Mur de la Démocratie, situé dans le centre de Pékin, à l'ouest de la Place Tian'anmen, entre novembre 1978 et décembre 1979. Réalisées par des artistes, ces affiches comportaient des poèmes, des œuvres d’art visuel ou des appels à des discussions politiques. Cette action collective s’est déroulée après la période maoïste et la défaite de la «bande des Quatre», dirigeants chinois sanguinaires arrêtés et démis de leurs fonctions en 1976, peu après la mort de Mao Zedong. Véritable élan spontané de liberté, le mouvement a attiré des foules nombreuses qui y tenaient des assemblées improvisées.

«Le choix de Beijing Spring pour l’ouverture de la trente-neuvième édition du Festival est une évidence : c’est un film extrêmement puissant, exceptionnel, et d'actualité, une belle démonstration que les artistes représentent un pilier de la société et des garde-fous face à la dictature. Il nous présente des artistes chinois·e·s admirables par leur courage et leur talent», souligne Philippe U. del Drago, directeur général et artistique du FIFA.  «Ce documentaire est une ode à la liberté et à la résistance, à l’heure où l’Asie connaît notamment de nombreux soubresauts politiques et luttes pour la démocratie, qu’il s’agisse de Hong Kong, de Taïwan, de la Corée du Nord ou du Myanmar où les peuples aspirent à un vent de liberté. L’Art est un acte d'expression, mais aussi de revendication.»

En nous plongeant  dans le contexte politique de l’époque, ce long-métrage retrace un fascinant mouvement artistique né après une longue période de censure. Accompagné de témoignages émouvants d’artistes fort attachants et éloquents, dont  Ma Desheng, Shao Fei, Wang Keping, Bao Kun, Yan Li, Huang Rui, Li Shuang, Li Xianting et Zhou Xu qui ont porté le flambeau de cette liberté, il nous fait vivre une période charnière de l’histoire culturelle chinoise.  Montrée par des images 16mm récemment découvertes après avoir été cachées aux autorités pendant trente-cinq ans, cette histoire officiellement censurée est désormais révélée par ceux qui l'ont vécue - dirigeants de la démocratie, poètes, photographes et autres artistes - dont certains ont été emprisonnés pendant vingt ans.

Beijing Spring  est présenté en première nord-américaine, en collaboration avec Amnistie internationale Canada francophone.

En ligne sur lefifa.com, le mardi, 16 mars, à dix-neuf heures et dès le lendemain, pendant toute la durée du Festival.

Présenté en chinois, français et anglais, avec sous-titres anglais.

Durée : cent minutes.

ARTS.FILM : un espace virtuel unique de diffusion dédié aux films sur l’art

ARTS.FILM a été conçu comme un centre d’art : en plus d’une collection d’une centaine de films disponibles en tout temps et renouvelés constamment, ARTS.FILM fera écho à la communauté artistique d’ici en diffusant des événements, des performances, des captations, des directs, des discussions. C’est un véritable lieu de diffusion actuel et varié dédié à l’image de l’art.

«ARTS.FILM est un outil majeur qui sera tant au service des publics à travers le Canada que des artistes et créateurs·rices. Beaucoup d’organismes, de compagnies de danse ou de théâtre, d’orchestres ont créé des contenus numériques au cours des derniers mois, repoussant ainsi les limites de leurs métiers. ARTS.FILM est là pour les aider à mettre en ligne ces contenus et à rencontrer un vaste public en mettant au service de notre communauté notre expertise.» a déclaré Philippe U. del Drago, directeur général et artistique du FIFA.

En plus de refléter la vitalité du film sur l’art et de prolonger la diffusion et le rayonnement des œuvres célébrées au festival, ARTS.FILM aspire à devenir une Grande Place de la webdiffusion artistique sous toutes ses formes, où des festivals partenaires et des institutions culturelles complices proposeront des programmations éphémères et des sélections d’œuvres inédites.

Unique au Canada

Aucune plateforme aussi complète n’existe à l’heure actuelle. S’appuyant sur une expérience de près de quarante ans à faire rayonner le film sur l’art et les arts médiatiques, Le FIFA est l’organisme tout désigné pour faire naître cet espace de webdiffusion.

Des contenus d’ici

Faire découvrir les artistes.

ARTS.FILM offrira une place de choix aux contenus d’ici : que ce soit dans la programmation régulière ou événementielle, il offrira un écrin technologique aux créateur·rice·s, une sécurité accrue de leurs contenus et une meilleure découvrabilité.

Des films et des contenus que vous ne verrez pas ailleurs

Place à l’inédit.

Le répertoire d’ART.FILMS, comme celui du FIFA, est constitué de films qui prennent rarement l’affiche en salle et qui ne sont pas diffusés à la télévision. Cet espace de webdiffusion offrira une occasion rare de visionner ces films québécois, canadiens et internationaux, autrement voués à une diffusion restreinte et à une courte durée de vie.

Une vision élargie du film sur l’art

Nous ne connaissons pas les silos.

Les cinéphiles auront le choix parmi une sélection vraiment éclectique qui couvre le vaste spectre de l’art, de la culture et de la créativité. Documentaires sur l’art, fictions, films biographiques, captations de spectacles, prestations artistiques ou vidéos d’art seront accessibles dans l'ensemble du pays, en tout temps. Des arts classiques jusqu’aux formes interdisciplinaires et aux arts médiatiques, ARTS.FILM décloisonne et brasse les talents.

Des programmations spéciales en co-présentation

ARTS.FILM aime le travail d’équipe.

Avec des partenaires renommés tant nationaux qu'internationaux, ARTS.FILM proposera des programmations variées, éphémères ou de longue durée. Des invité·e·s spéciaux, des Cartes blanches, des collections inédites sur le web ou même des festivals seront imaginées et partagées.

La diversité à son meilleur

Varions les perspectives.

ARTS.FILM embrasse un regard multiple et se donne la mission de refléter la diversité culturelle, de genres, de points de vue et de pratiques, entre autres. Les collections et programmes feront dialoguer les artistes issu·e·s de communautés variées, appartenant à des minorités visibles, culturelles, sexuelles, de genre, tout comme des représentant·e·s des Premières Nations et des communautés inuites.

Modèle de rétribution des ayant-droits unique et équitable

Participons activement à notre milieu.

ARTS.FILM est une initiative sans but lucratif qui redistribue de façon équitable aux artistes et aux ayant-droits. Une partie significative des recettes est redonnée directement au milieu.

Dates à retenir

Dès le 16 mars 2021,

ARTS.FILM hébergera son premier projet : la trente-neuvième édition du Festival International du Film sur l’Art. La programmation propose deux cent quarante-neuf titres d’une quarantaine de pays disponibles durant toute la durée du festival grâce à un passeport virtuel.

Le 29 mars 2021,

La programmation sur abonnement d’ARTS.FILM sera mise en ligne. Cent films disponibles partout et en tout temps, à travers le pays. En souscrivant à un abonnement annuel, les amoureux des arts s’offrent une plongée inédite dans les pratiques artistiques les plus originales du monde entier. Chaque mois sera un rendez-vous pour explorer des nouveautés et découvrir des artistes exceptionnels.

En septembre 2021,

Les programmes spéciaux de la saison 2021-2022, qui s’ajouteront à la programmation régulière de films, seront dévoilés. Ils culmineront en mars 2022 lors de la quarantième édition du FIFA.

Comme une vague, un film de Marie-Julie Dallaire, présenté au FIFA en compétion officielle

Les Films Séville, une filiale d’Entertainment One, et le Festival International du Film sur l'Art (le FIFA) sont heureux d'annoncer que le documentaire Comme une vague (Big Giant Wave en version originale anglaise) sera présenté en compétition officielle lors de la trente-neuvième édition du FIFA, qui a lieu du 16 au 28 mars 2021. Présenté par Jean-Marc Vallée, produit par Alex Sliman et réalisé par Marie-Julie Dallaire, le film prendra l'affiche au cinéma le vendredi, 2 avril.

Le documentaire, qui rend hommage à la musique, donne la parole à des intervenants de différents horizons dont l'auteur-compositeur-interprète Patrick Watson, le violoncelliste de renom Stéphane Tétreault, l'écologiste accoustique Gordon Hempton, la musicothérapeute Tiana Malone, l'ethnomusicologue Nathalie Fernando, le compositeur et DJ Osunlade, la consultante en neurosciences Valorie N. Salimpoor et plusieurs autres à travers une ambiance sonore et visuelle immersive. Une expérience unique, qui permettra au spectateur de ressentir le frisson musical au cinéma.

«Je tiens à remercier le FIFA pour cette sélection en compétition officielle. Je n'aurais pu espérer une meilleure vitrine pour mon film, alors que les cinémas rouvrent leurs portes et qu’il a été conçu pour être partagé par un public en chair et en os. J'ai voulu que ce documentaire, qui rend hommage au pouvoir de la musique, soit rassembleur à l’image de son personnage principal, cette chose abstraite et immatérielle, aussi vitale que la nourriture, aussi puissante que le sexe et aussi enivrante que la drogue», dit la réalisatrice Marie-Julie Dallaire.

«On a rarement l’occasion de voir un film comme Big Giant Wave qui nous invite d’abord à prendre le temps d’écouter. Et dès les premières minutes, la magie opère», affirme Jean-Marc Vallée, producteur exécutif, Crazyrose.

«Comme une vague est un magnifique voyage musical qui nous réconforte et nous fait vivre des émotions qui demeurent longtemps en nous.  Le Festival International du Film sur l'Art est ravi de s'allier avec les Films Séville pour promouvoir la création d’ici et offrir ce film splendide au public du FIFA», a souligné Jacinthe Brisebois, directrice de la programmation des films sur l’art du FIFA.

Synopsis : Comme une vague rend hommage à la musique, cette séquence de sons abstraite, immatérielle et invisible qui provoque dans le cerveau la même réaction que le chocolat, le sexe ou la drogue.

Conçu comme une vague cinématographique, ce documentaire nous porte de Montréal à Crémone, en passant par la Suède, le Mexique et la Côte Ouest américaine à la rencontre de scientifiques et d’artistes fascinants qui, depuis leurs divers horizons, illustrent le lien essentiel entre le rythme, la musique, notre planète, le cerveau, la vie quotidienne et notre humanité collective.

Distribué par Les Films Séville, une filiale d'eOne, et produit par Griffinpark Films, Comme une vague (Big Giant Wave en version originale anglaise) prendra l'affiche au cinéma le 2 avril 2021.

Le FIFA 39 : deux cent quarante-neuf films de quarante et un pays présentés en ligne

Le plus important festival de films sur l’art au monde dévoile l’ambitieux programme de sa trente-neuvième édition. Du Museum of Modern Art (MoMA) à Caroline Monnet, de Beyrouth à Mexico, la trente-neuvième édition multiplie les regards sur notre monde et donne la parole aux artistes les plus talentueux·euse, surprenant·e·s, originaux·ales, voire féroces parfois. Le tout forme une programmation éclectique, somptueuse et bienveillante qui propose découvertes, inspiration et apprentissages, avec un brin de provocation.

Pour une seconde année, le FIFA tient une édition virtuelle. Après avoir été le premier festival des Amériques à offrir toute sa programmation en ligne en mars 2020, le FIFA est de retour avec un événement pensé sur mesure pour être présenté en ligne, une expérience festivalière unique grâce à son nouveau site web (LEFIFA.COM) et à sa nouvelle plateforme (ARTS.FILM). Au-delà des regroupements de films par thématique, ce sont de véritables parcours qui sont proposés sous forme de collections afin de diversifier les points d’entrée et les découvertes d’une offre riche et dense.

Ainsi, le FIFA présente cent trente-trois œuvres en compétition et en sélection officielle. Variant les perspectives et multipliant les points de vue, la trente=-neuvième édition aborde l’intimité, l’identité, l’art engagé, le territoire, le voyage, l’art qui fait du bien et Montréal. La programmation 2021 fait une place particulière à la musique et à la danse sous la forme de captations de spectacles exceptionnels et de traversées en coulisse.

Comme à chaque édition, le FIFA nous donne accès à de nombreux artistes de tous horizons, ainsi qu'à leurs œuvres :  de Marina Abramovic à Charlie Chaplin, de Christian Boltanski à Lang Lang, de Chagall à Ryue Nishizawa, de Erwin Olaf à Sébastien Tellier, de Frank Lloyd Wright à Raphaëlle de Groot, de Peggy Baker à Catherine Major, de Eve Egoyan à Louis de Funès, de Edgar Bori à Régis Campo, tous vous donnent rendez-vous à la trente-neuvième édition du Festival.

Des Cartes blanches sont offertes à une institution de premier plan (The Museum of Modern Art – MoMA), à des festivals qui nous font découvrir leurs coups de cœur (imagiNATIVE, festivals de Beyrouth, Mexico et Tel-Aviv), à de jeunes artistes également commissaires (Caroline Monnet et Ronald Rose-Antoinette) et à la chaîne de contenu Nowness. S’ajoutent en programmes spéciaux le film Sandlines, the Story of History de Francis Alÿs et The Black Man in the Cosmos de Kitoko Diva.

FIFA Expérimental présente trente-six œuvres réparties en six programmes : deux focus (la Torontoise d’origine crie et écossaise Thirza Cuthand et la pionnière Vivian Ostrovsky), deux programmes événements soulignant les cinquante ans de Vidéographe et deux programmes thématiques autour de l’écoute et du temps.

FIFA Connexions propose des conférences gratuites sur Facebook et YouTube, dont l’une portant sur la gratuité de la culture en ligne réunissant le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), l’Opéra de Québec, l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et le Théâtre du Nouveau Monde (TNM). S'ajoute une série en lien avec la section FIFA Vidéoclips qui fête sa seconde année, notamment avec une table ronde autour de la place des femmes dans le milieu.

FIFA Interactif misera sur les créateur.trice.s de web art québécois avec une programmation exclusive de Galerie Galerie. De plus, le projet scénographique Le magasin de l'artiste Philippe Cyr et la scénographe Odile Gamache sera présenté en première mondiale. Une production de l'Homme allumette, en coproduction avec l'Usine C.  

Une série d’entrevues et de discussions enregistrées dans le studio virtuel du FIFA seront également à la disposition du public. Nous y retrouverons entre autres : Francis Alÿs, Peggy Baker, Edgar Bori, Luc Bourdon, Raphaëlle de Groot, Aurélie Dupont, Michel Garneau, Caroline Monnet, Vivian Ostrovsky, Ronald Rose-Antoinette, Sébastien Tellier, Thierry Thieû Niang.