Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 13 février 2019

Le fantastique sous toutes ses formes

Au croisement des romances gothiques et des histoires d’horreur de série B, entre loups-garous, princesse momifiée, vampires et mauvais augure, Le Mystère d’Irma Vep fait appel au fantastique sous toutes ses formes. Terrifiant? Oui, un peu… Drôle? Oui, très… Spectaculaire? Et comment! Car tant les personnages féminins que masculins de cette œuvre gotico-ridiculo-kitsch sont interprétés par les deux mêmes comédiens. Menée tambour battant, cette comédie écervelée est tissée d’extravagances visuelles et des diableries aux proportions épiques! Pour crouler de rire tout en ayant des frissons…


Au Zénith de Saint-Eustache, le 20 février. Pour plus d’infos, cliquez.

Une nuit féerique

Le metteur en scène Olivier Normand amène une dimension circassienne au spectacle en travaillant avec la compagnie FLIP Fabrique. Les acrobaties et les voltiges des artistes rendent justice au grandiose de la pièce et permettent aux spectateurs d’apprécier la dimension fantastique de cette comédie. Le songe d’une nuit d’été, un texte de William Shakespeare.


Au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme, le 20 février. Pour plus d’infos, cliquez.

Un regard intimiste de Frida Kahlo

Lettres, messages, confessions, poèmes, journal intime... Frida Kahlo s'est écrite comme elle s'est peinte. Au cours d'un spectacle aux allures de fiesta, mariachi à l'appui, Sophie Faucher plonge tête première dans l'univers littéraire et musical de cette femme de génie, figure marquante de la peinture mexicaine. Ses écrits, contrairement à ses tableaux, n'étaient pas destinés au grand public. Je t’écrirai toujours avec mes yeux, disait-elle. Voilà donc un regard intimiste retraçant l'existence de Frida peintre, Frida blessée dans son corps, Frida militante, Frida amoureuse des êtres et des mots.

Au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache, le 21 février. Pour plus d’infos, cliquez.

Pour les autres aperçus…

Au bout de ta langue

L’écrivain David Goudreault revient sur scène avec un tout nouveau spectacle solo alliant la poésie à l’humour. Ses monologues drôles et profonds sont entrecoupés de slams et de poèmes. Il pige dans son répertoire et ceux de Gérald Godin, Marie Uguay, Sol, Hélène Dorion et Zachary Richard, entre autres. Pour rire et réfléchir autour de la littérature. David Goudreault, poète de l’oralité, premier québécois à remporter la Coupe du Monde de Poésie à Paris, est sans contredit un artiste à découvrir.

Au Théâtre du Marais de Val-Morin, le 22 février. Pour plus d’infos, cliquez.

Un saisissant drame historique et psychologique

1884. Nous sommes à l’apogée de l’Empire britannique. John Merrick est atteint du syndrome de Protée, ce qui le rend difforme et lui cause de vives douleurs. Pour survivre, il doit s’humilier en s’exposant au regard des curieux qui payent pour s’épouvanter devant ce «monstre». Un saisissant drame historique et psychologique. L’homme éléphant, un texte de Bernard Pomerance.


Chez Odyscène de Sainte-Thérèse, au Théâtre Lionel-Groulx, le 23 février. Pour plus d’infos, cliquez.

Un texte moderne et intelligent

La comédie C’est purement sexuel est un texte moderne et intelligent qui porte à réflexion sur des thèmes tels le désir, l’amour et la confiance. Pendant que les enfants sont au camp de vacances, trois couples risquent gros. L’alcool aidant, des jeux sont proposés, des secrets révélés, des limites sont franchies et des fantasmes sont réalisés.

Au Théâtre du Marais de Val-Morin, le 23 février. Pour plus d’infos, cliquez.