Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 12 décembre 2018

Les lauréats 2018 des Belles Lettres des Laurentides

Le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) a dévoilé les gagnants du concours littéraire Les Belles Lettres des Laurentides, ayant pour thème, lettre à Angélina Desmarais, poste restante, Chenal-du-Moine. En cette année où l'on souligne le cinquantième anniversaire du décès de la romancière jérômienne, Madame Germaine Guèvremont, nous nous sommes inspirés de son roman Le Survenant.

Ce concours s'adressait à toute la population sur le territoire des Laurentides. Il a obtenu une très belle participation et nous en étions enchantés. Guidés par des critères d'évaluation précis, les juges ont effectué un travail minutieux pour déterminer les trois meilleures lettres identifiées parmi les textes de qualité exceptionnelle qui leur furent soumis.

Les lauréats du concours sont :

Le premier prix fut décerné à Sara Gaudreault de Sainte-Agathe-des-Monts, avec une bourse de trois cent dollats (300$).

Le deuxième prix fut remis à Katye Chassé de Sainte-Thérèse, avec une bourse de cent cinquante dollars (150$).

Le troisième prix fut offert à Alain Chaput de Mille-Isles, avec une bourse de cinquante dollars (50$).

Paule Riopel, Diane Arsenault et Anne-Marie Théorêt, nos trois Angélina de la soirée, ont lu avec émotion les trois lettres des lauréats.

Le Mouvement Québec français des Laurentides était fier de reconnaître le talent littéraire des participants à ce concours en leur offrant une soirée bien spéciale, lors de laquelle le conférencier

M. Gleason Théberge, professeur de littérature, nous a présenté son point de vue sur cette femme de lettres et son apport à la littérature du Québec. La conférence a été suivie d'un échange avec le public sur le thème : "À votre avis, quel est le personnage fort du roman le Survenant???"

L'excellente participation et les nombreux commentaires positifs reçus nous amènent à poursuivre cette formule pour les années futures. Nous sommes heureux de convier la population à ce concours annuel qui reviendra en septembre prochain.

Gagnante du premier prix, de gauche à droite : Pierre Miville-Deschênes, Sara Gaudreault de Sainte-Agathe-des-Monts (gagnante), Réjean Arsenault, président du Mouvement Québec français des Laurentides et Maxime Laporte, président du Mouvement Québec français national.

Les actualités quinze fois plus, cliquez.

Soyons solidaires des Franco-Ontariens

Les membres du conseil d'administration du Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL)  expriment leur solidarité aux Franco-Ontariens face au mépris politique de leur gouvernement qui met fin à la réalisation d'une université francophone à Toronto, tout en abolissant le Commissariat des services en français. Ceci est d'autant plus irrespectueux pour un des peuples fondateurs que le Premier Ministre Doug Ford fait appel à des considérations économiques plus ou moins fondées.

Nous exprimons tout notre soutien aux Franco-Ontariens qui participent fièrement et avec résilience au rayonnement de la langue française au Canada depuis quatre cents ans. Le MQFL insiste sur l'importance pour les Québécois de soutenir les droits des francophones en situation minoritaire au Canada.

Ce combat pour la survie de la langue française est différent du nôtre, de dire le président du MQFL, Réjean Arsenault, mais nous y trouvons également une ressemblance dans le fait que les francophones du Québec sont minoritaires au Canada et en Amérique. Cette langue française, menacée en Ontario, connaît également ses difficultés de reconnaissance au Québec car nos combats linguistiques nous amènent souvent jusqu'à la Cour suprême.

Nous souhaitons aux Franco-Ontariens de jouir de la même reconnaissance comme minorité que la minorité anglophone du Québec  et de bénéficier par le fait même du développement espéré de leurs institutions.