Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!

Les Éditions Pommamour. Tous droits réservés. 2012

Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts, la culture et le tourisme dans nos Laurentides

Cinquante ans de littérature québécoise

Le bonheur d'être soi…

selon Sœur Angèle

Sœur Angèle, c'est un peu la "sœur de tout le monde". Sa simplicité désarmante, son sourire contagieux, son énergie et son optimisme à toute épreuve ont quelque chose d'intriguant. Quel est donc le secret de cette femme rayonnante qui conjugue la vie religieuse et publique en toute harmonie? C'est ce qu'a voulu découvrir l'auteure Rosette Pipar dans le tout nouveau livre "Le bonheur d'être soi… selon Sœur Angèle". On  la connaît dans le cadre de la religion, mais elle est dotée d'un esprit universel; sa philosophie est plus large et touche tout le monde. Publié aux Éditions Marcel Broquet, ce livre s'adresse à tous ceux qui cherchent des réponses simples aux questionnements de la vie. Fidèle à la personnalité de Sœur Angèle, le contenu, résolument axé sur le bon sens, témoigne de réflexions accessibles et qui changent notre attitude face à la vie. Sœur Angèle était au Salon du livre de Montréal, Place Bonaventure. Elle a signé ce livre écrit par Rosette Pipar. Une conférence est prévue le 9 décembre, à Sainte-Thérèse.

Pertinent, crédible et différent. Qui de mieux que Sœur Angèle pouvait parler de dualité. Cette femme à l'énergie impressionnante, déborde d'enthousiasme. Comment a-t-elle pu concilier les contraintes de ses deux vies avec autant d'aisance et de joie? Vivre le moment présent, voilà un de ses principes. Vous en découvrirez d'autres. Tel ce crédo, adapté à ses valeurs et qui recommande quelques habitudes à intégrer dans notre quotidien. Désarmant de simplicité. Parsemé d'anecdotes. Sœur Angèle sème le bonheur et en récolte tout autant.

Loin des sermons et des bondieuseries, Sœur Angèle livre sa pensée et surtout son ouverture d'esprit face à toutes les croyances. L'important est de prendre soin de soi et pour cela, apprendre à se connaître, à s'accepter, à s'aimer pour mieux redonner l'amour autour de soi. Surtout, écouter son âme, ses intuitions. En cela, elle rejoint tous les mouvements de croissance personnelle qui prônent un retour à soi et à nos valeurs.

- Comment être heureux en dépit des contraintes et des malheurs ?

- Quel sens donner à notre vie ?

- Comment faire confiance à l'avenir ?

- Comment faire face à la maladie?

Il ne s'agit pas ici d'un traité de théologie, ni de psychologie et encore moins de philosophie. C'est un témoignage destiné à donner quelques pistes de réflexions et quelques clés faciles à appliquer.

L'œil pétillant, Sœur Angèle déclare : "Chaque jour est un nouveau jour. Je me promets de faire tout mon possible. C'est l'amour de l'être humain qui me nourrit, celui que je peux donner et celui que je reçois grâce à toutes les marques d'affection prodiguées par ceux que je côtoie.» Quel bel exemple de communication authentique!

Pour plus d’infos, cliquez.

Extraits du livre

Pourquoi être aussi active, pourquoi ne pas ralentir ?

"Je ne ressens pas le besoin de ralentir, car je me sens bien." Certains conférenciers préconisent de ralentir pour mieux savourer la vie, prendre un recul et ainsi opter pour de meilleures décisions. "Effectivement, si on ne se sent pas en cohésion avec son rythme, le mieux c'est de ralentir; mais si vous aimez votre vie active, conservez donc votre cadence. Cela ne veut pas dire pour autant de ne pas s'octroyer des temps de réflexion."

Comment traverser l'épreuve de la maladie?

"Le malheur peut être un pas vers le bonheur." Proverbe japonais "Vous savez, il y a des milliers de personnes qui font face à la maladie. La première réaction est toujours celle du déni, ensuite de la panique devant la gravité de la situation. Je crois que c'est une occasion qui nous est donnée de réfléchir à notre vie et de la vivre pleinement selon nos désirs profonds. J'ai personnellement vu des gens complètement transformés après avoir traversé l'épreuve du cancer. Elles sont devenues de meilleures personnes. Elles se sont connectées avec leur force intérieure et cela, en soi, est une joie, même si la traversée est dure."

Un lauréat pour le Canada en 2016

L'éditeur Edilivre organise une fois l'an le Prix de l'auteur sans piston dans le but de promouvoir des livres d'auteurs qui vont leur chemin hors des sentiers battus et qui ne sont pas poussés par des gens influents. Cette maison compte des auteurs présents dans toute la francophonie. Par conséquent, nous sommes répartis par régions. J'appartiens à celle du Canada où on l'on compte cinq cents auteurs.

Comme résultats finaux, on nomme des lauréats régionaux et trois finalistes pour toute la francophonie.

Ainsi, en octobre dernier, je soumettais mon recueil de poésie biographique Camille Claudel, la valse des gestes pour lecture et évaluation de la part de lecteurs de la région de la Loire. Or, mon recueil a été celui qui a récolté le plus haut pointage pour le Canada en février dernier. Je ne peux qu'être étonné, car la poésie s'avère un genre littéraire qui relève à la fois des émotions et de la subjectivité. Je peux tout de même admettre la surprise de mes collègues français, à l'effet de découvrir qu'un auteur québécois s'intéresse à cette artiste française de génie interprétée brillamment au cinéma tour à tour par Isabelle Adjani et Juliette Binoche.

J'avoue que j'ai un certain front de bœuf! C'est un trait familial, je crois. Dans mon approche d'écriture, je fusionne souvent deux genres littéraires, soit la poésie et la biographie. Je tente d'offrir aux lecteurs une vision succincte du parcours d'un individu en décrivant différentes scènes de vie ou réfléchissant à haute voix sur l'imaginaire de la sculptrice, le tout accompagné d'une chronologie comme repaires historiques.

Comme récompense, je gagne non pas de l'argent, mais du référencement web sur les grands réseaux de librairies en France.

Pour l'écriture de ces poèmes écrits surtout au Je, je me suis inspiré d'une étude de Reine-Marie Paris, historienne d'art spécialisée dans la statuaire de sa grand-tante et surtout des lettres de Camille, au point où j'ai eu l'impression que l'artiste s'est servie de mes mains pour écrire les textes. D'ailleurs, les premiers vers furent ceux de la période d'internement avant un retour vers les poèmes liés à l'enfance.

Il est à noter que ce recueil fut choisi parmi les ouvrages en vente au Musée des Beaux-Arts de Montréal, le temps de l'exposition Rodin tenue l'an dernier.

Pour les curieux, il vous est possible d'aller lire un extrait de ce recueil en cliquant sur ce lien, puis en allant cliquer sur ce recueil parmi mes ouvrages.

On peut se procurer mes livres en commandant chez Renaud-Bray pour le Québec et le Canada ou chez Edilivre, Amazon.fr, FNAC.com, etc. pour la France et l'Europe.

Denis Morin

Pour cinq fois plus de littérature, cliquez!