Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 11 juillet 2018

Pour les autres aperçus…

Une série de surprises chorégraphiques

Danse de marché est une série de surprises chorégraphiques inspirées de l’univers maraîcher et culinaire. C’est une pièce enjouée qui revisite les étapes de la production alimentaire, proposant au public des mouvements poétiques et humoristiques à saveur contemporaine. Laissez-vous séduire par cette thématique et délectez-vous de la beauté du terroir, de la terre à votre table!

À l’Espace Théâtre de Mont-Laurier, le 26 juillet. Gratuit. Pour plus d’infos, cliquez.

Architecture des corps et de l’espace

Une grande structure en bois, telle une maison sans mur, nous permet d’être témoin des moments intimes de ses occupants. À l’extérieur, les danseurs bougent plus librement. Ils courent, ils s’élancent, ils reviennent, ils s’entraident et s’amusent. Cependant, incapables de s’éloigner longuement, ils reviennent constamment à la structure et au confort qu’elle leur procure. Mais qu’arrive-t-il lorsqu’ils sont forcés de quitter ce confort?

Alternant entre la passé et le présent, Déracinement dépeint le cheminement de cinq femmes qui doivent quitter leur nid. Mêlant architecture des corps et de l’espace, la chorégraphie se déploie en hauteur pour impressionner petits et grands.

À l’Espace Théâtre de Mont-Laurier, le 19 juillet. Gratuit. Pour plus d’infos, cliquez.

Quand la vie nous prend et nous perd

Caroline Dusseault termine ses études en danse contemporaine, spécialisation chorégraphie, en 2008 à l’Université du Québec à Montréal. Elle est la seule de sa cohorte à recevoir un tel diplôme, soulignant qu’elle s’est démarquée par la particularité et l’agilité de son sens créatif. Pendant dix ans, elle gère sa propre compagnie de création et de production de spectacles professionnels en danse contemporaine. Elle tourne dans de nombreuses salles au Québec et au Nouveau-Brunswick.


L'organisation d'événements l'attirant de plus en plus, elle travaille bénévolement pour le Festival des Arts de Saint-Sauveur, ainsi que pour la deuxième édition de l'événement Québec Danse organisé par le RQD en 2013. Travaillant au sein de La danse sur les routes du Québec, puis ensuite à l’Arrondissement LaSalle en tant qu’agente de développement des publics en danse, elle bâtie une passion pour la diffusion de la danse. Au printemps 2017, elle dirige et coordonne la première édition du Festival tournant à Ste-Adèle, un festival disciplinaire sur deux jours réunissant une dizaine de chorégraphes et une vingtaine d’interprètes, en plus de créer des liens avec de nombreux partenaires locaux. Elle reçoit de nombreuses bourses et prix, témoignant de l’effort constant qu’elle met dans tous les projets auxquels elle touche.


À la demande générale, elle commence à donner de nombreux cours et ateliers, et elle chorégraphie des vidéoclips, des danses de mariage et des flashs mob, développant alors un réel enthousiasme à communiquer la danse contemporaine aux amateurs. Audacieuse et organisée, elle se fait remarquer par sa persévérance et son désir inépuisable de partager sa passion de la danse.


À la Place des Festivités de Saint-Jérôme, le 20 juillet. Gratuit. Pour plus d’infos, cliquez.