Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 17 juillet 2019

Pour les autres expositions

Nadia Myre / Oraison méditation répit

Michel Depatie / Ashu Takusseu : La traversée photographique

Ancrées dans l’histoire et dans le présent

Ancrées dans l’histoire et le présent, les expositions de Nadia Myre et Michel Depatie questionnent la mémoire et l’identité, collective et individuelle. Entre document et fiction, portrait et autoportrait se font face; les images sondent et éprouvent le réel qu’elles détaillent, découpent, réfléchissent ou dénaturent tandis que s’emmêlent l’actuel et le passé.

Ashu Takusseu : La traversée photographique de Michel Depatie

En continuité avec ses explorations artistiques précédentes, Depatie crée un corpus de portraits d’autochtones et interroge l’histoire de leur représentation et le rôle de l’artiste dans la fabrication des images à l'ère de la multiplication numérique. Il revisite des portraits connus d'Edward Curtis, photographe ethnologue de la fin du dix-neuvième siècle, afin de les mettre en dialogue avec une série d’autoportraits d'autochtones de notre temps. Vivant maintenant à Val-David, Michel Depatie œuvre dans le milieu des arts depuis plus de vingt ans. Sa pratique est axée sur la photographie, la vidéo et l’installation. Invité à plusieurs symposiums d’art in situ dont celui de la Fondation Derouin, il a exposé tant au Québec qu’à l’étranger. L’artiste remercie le CALQ, la MRC des Laurentides et l’Atelier de l’Ile.

Oraison méditation répit de Nadia Myre

Membre de la nation algonquine, Nadia Myre est un phare de l’art contemporain actuel et une figure de proue de l’art autochtone. Artiste pluridisciplinaire, elle réfléchit sur les questions d’identité et de résilience, de mémoire et de deuils. L’exposition cherche à créer un lieu de partage, un espace de contemplation et de transformation où panser les peines. «Oraison» porte sur l’indélébilité de la mémoire et la façon dont les événements demeurent vivants dans nos corps physiques, relate Nadia. Ses œuvres s’offrent comme des pièces méditatives et s’ouvrent vers l’immensité du cosmos, infini. Compagne de l'Ordre des Arts et des Lettres du Québec, Nadia Myre a été sélectionnée lors des biennales de Venise, Sydney, Shanghai; elle a exposé, notamment au Musée des Beaux-Arts de Montréal, Musée des Beaux de Québec, Musée des Beaux-Arts d’Ottawa, Textile Museum of Canada.

Au plaisir de vous accueillir au Centre!

Manon Regimbald

Du 22 juin au 8 septembre. Pour plus d’infos, cliquez.