Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!

Les Éditions Pommamour. Tous droits réservés. 2012

Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts, la culture et le tourisme dans nos Laurentides

Pour sept fois plus de musique, cliquez!

Le jazz dans le sang

Dès l’enfance, Louis Plouffe démontre des aptitudes exceptionnelles pour la musique. À douze ans, il découvre le saxophone ténor et le jazz en choisissant le profil stage-band à son entrée au secondaire. Il s’y démarque par sa motivation hors du commun, son grand sens du rythme, sa facilité à improviser malgré son jeune âge. Il a de plus ce que l’on appelle «l’oreille absolue». Sa passion évidente et le travail quotidien investi dans son art justifient amplement l’appellation Jeune virtuose. Louis participera plusieurs fois aux concours nationaux d’ensembles scolaires ( JazzFest des Jeunes du Québec et le Festival des Harmonies et Orchestres). Grâce à ces participations, Louis est sélectionné dès le secondaire 2 pour l’ensemble JazzFest des Jeunes du Québec qui regroupe les dix-sept jeunes les plus talentueux au Québec, ce qui lui vaut de jouer quatre années de suite au prestigieux Festival International de Jazz de Montréal. Lors de sa dernière année d’éligibilité (secondaire 5), Louis occupera la «chaise» d’alto 1 , ce qui correspond au violon solo dans un orchestre symphonique. Louis fait également partie du RC Jazz Ensemble, (ensemble professionnel multigénérationnel) avec lequel il participe à de nombreux concerts. En septembre 2016, il a entrepris des études supérieures en jazz au Cégep Saint-Laurent.


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 22 avril. Pour plus d’infos, cliquez.

Chopin et la musique française

Interprète à la fois exceptionnel et authentique, le pianiste, chef d’orchestre et compositeur canadien Raoul Sosa est considéré par la critique locale et internationale comme «l’un des musiciens actuels les plus importants». Raoul Sosa est un spécialiste de la musique romantique, bien que son panorama musical embrasse toutes les époques. Il a étudié le piano avec Magda Tagliaferro à Paris et à Salzbourg et avec le pianiste russe Stanislav Neuhaus en Italie, ainsi que la direction d’orchestre avec Sergiu Celibidache à Munich avec la participation de l’Orchestre Philharmonique. Né en Argentine d’un père de descendance slave et d’une mère de descendance espagnole, il a gagné de nombreux Prix dans des Concours nationaux et internationaux et il s’est acquis une solide réputation, laquelle l’a amené à se produire en récital ou en tant que soliste avec orchestre dans les principaux centres artistiques d’Amérique, d’Europe et d’Asie, c’est un triomphe partout!


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 6 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Un retour plus qu’attendu

Marianne Di Tomaso débute l’apprentissage du violon au Conservatoire de musique de McGill dans la classe de Luciné Balikian. Elle poursuit ses études auprès de Johanne Arel au Conservatoire de musique de Montréal où elle obtient un diplôme d’artiste avec grande distinction. Marianne reçoit également l’enseignement de Raymond Dessaints au Camp Musical des Laurentides pendant plusieurs années. Elle poursuit actuellement ses études à la Yale School of Music sous la tutelle d’Ani Kavafian. Grand prix du Concours de musique du Canada en 2006, elle participe, en 2009, à son premier concours international à Prague en République Tchèque, le quarante-quatrième Concertino Praga, et remporte le second prix dans sa catégorie, ainsi que le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre imposée.En 2010, Marianne se distingue au Concours de l’OSM Standard Life avec un deuxième prix, ainsi que le Prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre canadienne.


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 27 mai. Pour plus d’infos, cliquez.