Accueil Cette semaine Cinéma Cinéma plus Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 18 avril 2018 Dans nos actualités, cette semaine…

The Barr Brothers annoncent une tournée au Québec

La première pièce sur le nouvel album des Barr Brothers commence par un motif de batterie composé par Andrew Barr, alors qu’il était assis dans une salle d’urgence, tenant la main d’un être cher. Assis sous les lumières fluorescentes, il observait deux moniteurs cardiaques battant la mesure de façon parfois synchronisée, parfois désynchronisée, s’harmonisant occasionnellement, mais étant destinés à tergiverser. Queens of the Breakers, l’œuvre la plus accomplie des Barr Brothers à ce jour, représente une dynamique humaine similaire. L’album présente une collection de pièces qui évoquent le pouvoir brut et élémentaire de la réflexion, du pardon, du deuil et du vieillissement. Ces onze chansons retrouvent le groupe, formé des frères Brad (guitare) et Andrew Barr (batterie) et de Sarah Pagé (harpe), alors qu’ils s’aventurent encore plus loin dans leur fascinant périple d’exploration des limites du folk, du blues, du rock et de l’Americana créée au nord de la frontière américaine. Queens of the Breakers est disponible partout via Secret City Records. Écoutez l'album Queens of the Breakers en cliquant ici.

Écoutez le premier extrait You Would Have to Lose Your Mind en cliquant ici.

Ne manquez pas le groupe en spectacle à Québec à l'Impérial Bell, le 23 novembre, et à Montréal au Métropolis, le 24 novembre. Les billets sont en vente dès maintenant.

Le nouvel album voit le jour après la plus longue pause en vingt ans de carrière musicale de Brad et Andrew Barr. Tous deux sont devenus pères depuis la parution de Sleeping Operator en 2014. Pendant ce temps, Sarah a découvert de nouvelles façons de complètement redéfinir la harpe, ses sonorités et son rôle dans la musique moderne. Queens of the Breakers est né à partir d’une réflexion sur la signification actuelle des termes maison et famille, suite aux effets de la vie sur la route. La pièce titre fait référence  aux aventures adolescentes des frères au Rhode Island, alors qu’avec une bande d’amis proches, ils descendaient vers la ville de Newport et le célèbre manoir industriel connu en tant que The Breakers, vêtus des vêtements de leur mère, afin de choquer les touristes. C’est un regard sur les amitiés qui s’évaporent dans le rétroviseur de la mémoire.

La musique des Barr Brothers est plus bouleversante que jamais lorsqu’ils maintiennent un équilibre entre la subtilité et les gestes grandioses, livrant des pièces ayant un impact immédiat, tout en révélant de fins détails enfouis profondément dans les arrangements. Defibrillation (feat. Lucius) cadre parfaitement avec cette définition, avec son rythme décalé à travers duquel est tissée une chanson folk envoûtante. Un des nombreux moments forts de l’album est You Would Have to Lose Your Mind, une puissante chanson qui évolue pendant six minutes à partir de basse ténébreuse, de mélodies néo-soul, de cordes étourdissantes et de harpe bondissante. Entre les mains de Sarah Pagé, la harpe devient un instrument entièrement différent, ses notes se courbant et s’étirant comme celles d’un synthétiseur. La tonitruante It Came to Me démarre avec une rafale de guitare électrique et une explosion de batterie propulsive. Le riff de guitare se lie rapidement à la harpe et au tambourin pour créer un mur de son ondulant.

The Barr Brothers ont lancé en 2011 leur premier album, qui avait été enregistré dans une chaufferie à Montréal. Depuis, ils ont offert des performances à The Late Show with David Letterman (deux fois), à CBS This Morning Saturday, CBC 'q', Canada AM, France Inter Le Nouveau Rendez-Vous, dans le cadre de plusieurs émissions de NPR, à KCRW Morning Becomes Eclectic, et plus encore. Ils ont partagé la scène avec The National, The War On Drugs, Patrick Watson, My Morning Jacket, Emmylou Harris et d’innombrables autres. Le groupe a été tête d’affiche au Festival international de jazz de Montréal devant quarante mille personnes et a présenté des spectacles à guichets fermés dans des salles partout à travers le monde. Paru en 2014, Sleeping Operator a été un album déterminant, qui a permis à leurs chansons de jouer dans plus de cinquante stations de radio Triple A aux États-Unis. Les trois extraits ont eu un important succès sur les chaînes de la radio BBC en Angleterre où le groupe a fait six performances sur différents programmes. L’album cumule plus de soixante millions d’écoutes combinées en ligne à ce jour.

Queens of the Breakers a été enregistré par les ingénieurs de son Ryan Freeland (Milk Carton Kids, Ray LaMontagne, Bonnie Raitt) et Marcus Paquin (Arcade Fire, The National), à Montréal et à Saint-Zénon, au Québec.

Dans les Laurentides

18 février - Saint-Eustache, Le Zénith

21 février - Saint-Jérôme, Théâtre Gilles-Vigneault

Rosa Laricchiuta lance deux nouveaux extraits à la radio

L'auteure-compositrice-interprète québécoise Rosa Laricchiuta lance deux nouvelles chansons en simultané à la radio. Premiers extraits de son tout premier opus anglophone à paraître le 13 octobre, la pièce titre Free et la version francophone Laisse-moi partir peuvent dès maintenant être entendus sur les ondes. La chanteuse rock qui célébrait son mariage récemment s'apprête maintenant à conquérir le marché anglophone avec l'équipe de PUR Records et Distribution Select. Free est l'œuvre de Rosa Laricchiuta, Lu Rolli et Phil Athanase, également réalisateur de l'opus, tandis que Laisse-moi partir est le résultat d'une collaboration entre la chanteuse et François Dubé, musicien canadien renommé notamment pour ses collaborations avec Céline Dion, Nanette Workman et Martine St-Clair.

«Oui c'est le temps de partir. Le temps d'ouvrir mes ailes...

I want to be, I want to be free. I need to be, I need to be me.»

Lancement mondial à Montréal et nouvelle tournée américaine

Avec plus de cinquante mille abonnés sur les réseaux sociaux, un cumulatif de plus d'un million de vues sur YouTube, en plus de tournées au Québec, au Canada et aux États-Unis, Rosa Laricchiuta est désormais bien implanté dans le firmament de la musique québécoise. Après avoir conquis plusieurs millions de téléspectateurs et été finaliste à l'édition 2015 de La Voix, la chanteuse vise maintenant de nouveaux marchés avec Free. En plus de l'extrait Laisse-moi partir, la rockeuse réserve une seconde surprise à son public francophone, puisque le lancement mondial du disque aura lieu à Montréal, au chic club ÖriGn, le 18 octobre, dès dix-sept heures. Les fans peuvent d'ailleurs dès maintenant réserver leurs places gratuitement en écrivant à equiperosa@purcom.ca. Suite au lancement de son opus anglophone, Rosa Laricchiuta reprendra la route des États-Unis avec le Trans-Siberian Orchestra, avec qui elle fera une tournée d'arénas d'envergure.

Le EP Free est dès maintenant disponible en précommande sur toutes les plateformes numériques.

En musique, cinq fois plus, cliquez.

The Barr Brothers dévoilent un nouveau vidéoclip

Dans une petite maison sur la lointaine côte du golfe du Saint-Laurent, au Québec, une danseuse s’emporte — explorant chaque centimètre de l’espace, en hauteur, près du sol, partout autour et à travers les pièces, même sur les meubles, usant de mouvements improvisés et débridés pour atteindre le paroxysme de l’émotion de façon dévastatrice. Voici “You Would Have to Lose Your Mind”, le second vidéoclip tiré du plus récent album des Barr Brothers, Queens of the Breakers.

La danseuse contemporaine Brittney Canda complète parfaitement les envolées sonores et les paroles poignantes des Barr Brothers. Tourné partiellement en Super 8 par le collaborateur fréquent des Barr qu’est Vincent René Lortie, le vidéoclip dépeint la tentative d’une femme de transmettre des choses que les mots et même la musique ne peuvent pas exprimer.

Selon le chanteur et guitariste Brad Barr, ç’a été un vidéoclip amusant à faire… [Nous avons invité] notre amie Brittney à occuper la vieille maison de campagne prismatique de Vernon Dow sur la péninsule gaspésienne pendant quatre jours, jusqu’à ce qu’elle vire complètement folle… Chapeau à Brittney pour avoir poussé l’expérience encore plus loin que quiconque ne l’avait imaginé. On peut vraiment sentir le moment où elle s’abandonne et que la gentille fille en vacances se transforme en «demogorgon» assoiffé de sang et capable de choses innommables.

La chanson “You Would Have to Lose Your Mind” a déjà été écoutée plus de quatre millions de fois à travers l’ensemble des plateformes numériques. The Barr Brothers ont entamé 2018 avec une performance à CBS This Morning Saturday (leur deuxième apparition à cette émission) devant trois millions de téléspectateurs. Ils avaient conclu 2017 avec leur plus vaste série de spectacles à ce jour : une importante tournée européenne avec The War On Drugs et une tournée nord-américaine comme tête d’affiche où ils ont joué dans leurs plus grandes salles à ce jour, dont de nombreuses à guichets fermés. Ils ont aussi récemment enregistré des sessions avec France Inter, ICI Musique, CHOM, Indie88, SiriusXM, KCRW Morning Becomes Eclectic, World Café, WFUV, KEXP et plusieurs autres. Ils effectuent actuellement une autre tournée en Europe, avec de nombreuses dates affichant complet. D’autres dates de spectacle seront annoncées sous peu.