Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 23 mai 2018

Jeudi

Célébrer la vie avec humour

Après avoir parcouru le Québec et présenté son premier spectacle solo devant plus de quatre-vingt-dix mille spectateurs, Jérémy Demay est de retour, en supplémentaire, avec son tout nouveau spectacle : Vivant.

Toujours avec l’humour débridé et touchant pour lequel on le connait, ce spectacle est une réelle célébration de la vie : il traite de nos choix, de qui nous sommes, de nos émotions, de notre image, de la vieillesse, du sexe et même de la mort. Il nous partage ainsi avec humour plusieurs aspects qui font que l’être humain se sent vivant.

C’est avec fébrilité et excitation que Jérémy prépare de nouvelles anecdotes pour continuer à transmettre avec humour et sincérité son goût du bonheur : un véritable hymne à la vie!

Chez En Scène de Saint-Jérôme, au Théâtre Gilles-Vigneault, le 23 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Doma, citoyenne du monde

Découvrir le Groënland avec ses proches, au sein d’un groupe de scientifiques dont certains parlaient le kalaallisut, m’a permis d’échanger librement avec les Groënlandais dans leur vie d’aujourd’hui, à un carrefour de l’Histoire de cette grande île ensorcelante, quand le passé, la future indépendance et le réchauffement climatique se mêlent et s’appréhendent de concert. C’est le sujet de la conférence de Doma.

Au Patriote de Sainte-Agathe, dans la salle Percival-Broomfield, le 23 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

L’Équarrissage pour tous de Boris Vian

Les finissantes et finissants en Interprétation en théâtre musical et en Théâtre-Production du Collège Lionel-Groulx présentent L’Équarrissage pour tous, du 18 au 23 mai, au Théâtre Lionel-Groulx.

Présentée en collaboration avec les départements de théâtre et de musique, la pièce de Boris Vian écrite en 1947, L’Équarrissage* pour tous, nous plonge dans le quotidien d’une famille française plutôt dysfonctionnelle, lors de la journée du débarquement de Normandie. L’équarrisseur et sa famille habitent Arromanches, petite commune française en Normandie. Indifférent aux atrocités de la guerre qui sévit, le père projette de marier une de ses filles au soldat allemand qu’il héberge depuis quatre ans et avec qui elle couche. Il demandera conseil à sa voisine, à la postière et aux membres de sa famille. Il finira par inviter son fils, parachutiste dans l’armée américaine, et sa fille, parachutiste dans l’armée rouge, pour assister à la cérémonie. Des militaires américains, japonais et allemands se joindront également à la famille et, finalement, presque tous finiront à l’équarrissage.

Cette farce burlesque est en fait une satire de la guerre, de la famille et de la civilisation américaine des années quarante.

*Équarrissage :  abattage et dépeçage d’animaux impropres à la consommation alimentaire, en vue d’en retirer tout ce qui peut être utilisé dans diverses industries (peau, os, corne, graisse, etc.)

Représentations au Théâtre Lionel-Groulx

Les 18, 19, 22 et 23 mai, à dix-neuf heures trente, ainsi que le 20 mai, à quatorze heures

Les billets sont en vente à la billetterie du Cabaret BMO, situé au 57, rue Turgeon, à Sainte-Thérèse. Il est également possible de procéder à l’achat en ligne en visitant le www.odyscene.com. Téléphone : 450 434-4006

Adaptation en théâtre musical et mise en scène de Carl Poliquin

Direction musicale de Mario Vigneault

Chorégraphies de Marie-Josée Tremblay

Chansons de Boris Vian

Distribution

Camille Cormier-Morasse, Élodie Côté, Delphine Côté-Piché, Frédérique Cyr-Deschênes, Maxime Gougeon, Arianne Gratton, Ludovic Jean, Frédérique Mousseau, Marie-Pier Poulin, Claudelle Rivard, Jobel Simo-Paris et Jade Villeneuve