Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 16 janvier 2019

Mercredi

François, le plus fort au monde

Après le succès de sa première tournée, pour laquelle il a vendu plus de trois cent mille billets, François Bellefeuille est déjà de retour sur scène avec un nouveau one-man-show : Le plus fort au monde. Inquiétez-vous pas! C’est seulement un titre. Il va pas juste lever des grosses affaires pendant une heure trente.


Vous découvrirez un spectacle plus personnel d’un humoriste plus assumé, plus mature, mais avec la même folie sur scène.


Au Zénith de Saint-Eustache, le 22 janvier. Pour plus d’infos, cliquez.

La musique comme outil de résilience et d’émancipation

À partir de 1933, l’ethnomusicologue John Lomax a effectué des centaines d’enregistrements de chansons et de musiques traditionnelles un peu partout dans les Caraïbes, ainsi qu’au Kentucky, en Louisiane, au Mississippi, au Texas et dans les Carolines. Ce patient travail l’a, entre autres, initié aux innombrables chants qui ont accompagné la vie des noirs américains à partir de leur arrivée aux États-Unis en tant qu’esclaves jusqu’à leur émancipation (légale, du moins) au fil du XXème siècle.

Depuis 2014, la chanteuse et musicienne montréalaise Betty Bonifassi a créé, en compagnie de divers collaborateurs, deux albums constitués de relectures contemporaines de quelques-uns des slave songs d’il y a cent ans.

Ce terreau d’une extraordinaire richesse culturelle sert de base au spectacle SLĀV, une théâtralisation des chants d’esclaves américains qui a été créée en 2018 par Betty Bonifassi et six choristes dans une mise en scène de Robert Lepage.

En somme, une proposition hautement visuelle et théâtrale, et un hommage à la musique comme outil de résilience et d’émancipation.

Au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme, le 22 janvier. Pour plus d’infos, cliquez.