Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 16 janvier 2019

Les actualités sept fois plus, cliquez.

Sur la route de nos ancêtres

«Suivez la route de nos ancêtres à travers le Circuit patrimonial composé de vingt-quatre panneaux et de dix panonceaux répartis à travers le territoire!» Telle est l'invitation du maire, Luc Brisebois, lors de l'inauguration des nouveaux panneaux du circuit patrimonial du centre-ville, le 7 juin, au parc du Voyageur, en compagnie des membres du conseil et des dames de la SOPABIC vêtues de leur habit d'époque.

Les nouveaux panneaux abordent différents thèmes qui font découvrir toute la richesse de l'histoire de la Ville de Mont-Tremblant. L'un raconte le dévouement des Frères du Sacré-Cœur et des Filles de la Sagesse qui, pendant plus de cent ans, ont instruit une ribambelle de jeunes, l'autre parle de l'arrivée du train qui a changé la vie des colons, un autre explique le rôle important qu'a joué la rivière du Diable sur l'économie des premiers colons.

La vieille gare, qui est aujourd'hui le restaurant Antipasto, la Banque de Montréal, la maison et la ferme Charbonneau, ainsi que la maison Grignon sont dotées d'un panonceau qui raconte leur histoire.

Pour sillonner la route de nos ancêtres, un dépliant est disponible à la réception de l'hôtel de ville, aux bureaux d'accueil touristique (rue Lacasse et montée Ryan), ainsi que sur le site Internet de la Ville de Mont-Tremblant. Il est possible également de télécharger l'application BaladoDécouverte et grâce au GPS de votre appareil, elle vous guidera d'un panneau à l'autre.

Le projet des panneaux et panonceaux du circuit patrimonial a coûté vingt-six mille dollars (26 000$). Le coût englobe la rédaction, la traduction, la fabrication des panneaux (infographie et installation) et l'impression de mille dépliants.

Le maire a remercié chaleureusement les membres de la Société du patrimoine SOPABIC qui ont effectué la recherche et la rédaction des textes et les grandes familles de Mont-Tremblant qui ont fourni des photos, des témoignages et des informations. Il également souligné le travail de Geneviève Demers, coordonnatrice au Service de l'urbanisme, qui a piloté le dossier avec diligence.

«Ne dit-on pas que pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient? C'est pourquoi j'invite les citoyens et citoyennes à parcourir le circuit pour découvrir un riche patrimoine et à le promouvoir», a conclu le maire Luc Brisebois.

Bonne visite!


Une collection de documents de généalogie à la bibliothèque du Couvent

Les citoyens et citoyennes intéressés à bâtir leur arbre généalogique sont invités à visiter la bibliothèque du Couvent, située au 1875, chemin du Village, pour consulter la collection de documents de généalogie de l'Institut généalogique Drouin qui vient d'y être aménagée.

Cette collection comprend cent soixante-quinze volumes répertoriant, par ordre alphabétique, les mariages des Canadiens français entre 1760 et 1935. Les recherches peuvent être effectuées par l'ordre du nom de famille des hommes ou des femmes. La collection présente aussi des Fiches acadiennes et Le Petit Drouin, deux compléments de recherche à la collection de base.

C'est en automne 2010 que la Ville de Mont-Tremblant a acquis cette importante collection de documents de généalogie qui était, jusqu'à tout récemment, disponible à la bibliothèque Samuel-Ouimet. Elle réside désormais à la bibliothèque du Couvent, soit dans le même édifice qui abrite la Société du patrimoine SOPABIC qui veille à la conservation de notre patrimoine.

De plus, sur le site Internet mabibliotheque.ca, un onglet complet de ressources électroniques en généalogie est offert gratuitement aux abonnés des bibliothèques publiques. Ceux et celles qui désirent s'abonner aux bibliothèques de Mont-Tremblant doivent se présenter à l'un des comptoirs de prêts durant les heures d'ouverture.

Située au 1875, chemin du Village, la bibliothèque du Couvent est ouverte les mardis, de quatorze heures à dix-sept heures, les jeudis, de neuf heures trente à onze heures trente, les vendredis, de midi à seize heures, et les samedis, de quatorze heures à dix-sept heures. Située au 1145, rue de Saint-Jovite, la bibliothèque Samuel-Ouimet est ouverte quant à elle les mardis, de neuf heures à dix-sept heures, les mercredis, de treize heures à dix-sept heures, les jeudis et vendredis, de neuf heures à vingt et une heures, les samedis, de neuf heures à quinze heures, et les dimanches, de midi à dix-sept heures.

Renseignements : 819-425-8614, poste 2703 o villedemont-tremblant.qc.ca

L'Espace public s'agrandit

Après de longues et mûres réflexions, le promoteur Louis Beaudoin souhaite avant tout voir la réalisation de l'Espace public et désire également passer à autre chose. Après discussions et négociations avec M. Beaudoin, la Ville de Mont-Tremblant acquiert ses terrains au coût de 1,5 M$ afin d'offrir à la population tremblantoise, aux villégiateurs et aux touristes un Espace public plus grand.

"Il était important pour la Ville de payer le juste prix à monsieur Beaudoin, ça fait plusieurs années qu'il investit temps et argent à ce projet. Je le remercie chaleureusement pour sa compréhension et sa patience. Il faut voir cette décision non pas comme quelque chose qui ne se fera pas, mais plutôt comme un legs important de monsieur Beaudoin à la communauté tremblantoise, et ce, sans oublier son magnifique édifice de valeur patrimoniale qui trônera au cœur de l'Espace public", a souligné le maire, Luc Brisebois.

"Dans la vision du Conseil, l'Espace public sera animé et vivant", explique le maire. L'agrandissement assure une meilleure réponse quant à sa vocation culturelle, récréative et sportive. Ce sera un lieu de spectacles, d'animation où la présence humaine constante assurera son dynamisme. De plus, cet espace agrandi soutiendra la mise en valeur et le positionnement régional du centre-ville et renforcera la synergie du milieu en faveur des propriétaires actuels de commerces.

Cette nouvelle réalité permettra à la Ville d'aller de l'avant plus rapidement à la réalisation de ce projet collectif. Dès janvier, un appel d'offres sera lancé pour des services professionnels, car il faut revoir le concept et le plan avec les nouvelles dimensions. Au printemps, un nouvel appel d'offres sera effectué pour la réalisation du projet et le début des travaux devrait s'amorcer à l'été 2019.

"Malgré cette nouvelle, le Conseil entend bien relocaliser le Club des Bons Vivants, les démarches sont déjà fructueuses et bientôt nous serons en mesure de leur annoncer la bonne nouvelle", a mentionné le maire.

L'aménagement de l'Espace public est issu d'une consultation publique dans le cadre du Sommet sur le développement touristique de Mont-Tremblant en 2011 d'où est né le concept de Développement touristique intégré lancé le 31 mai 2013 par les partenaires des cinq pôles du territoire qui a été adopté par le Conseil.