Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 17 octobre 2018

Prix d’excellence en français Gaston-Miron

Dans le cadre du mois et de la journée internationale de la Francophonie, la Société nationale des Québécoises et des Québécois, région des Laurentides (SNQL) et le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) avaient invité les finalistes, au Rendez-vous de la Francophonie, afin de procéder à la cérémonie de remise des Prix d'excellence en français Gaston-Miron, septième édition. Ces prix sont décernés annuellement à des personnes, des entreprises ou des organismes qui se distinguent par leur contribution à la promotion et à la valorisation de la langue française sur le territoire des Laurentides.

Un prix "coup de cœur" a été décerné à Madame Gaétane Léveillé, de Saint-Jérôme. Récemment retraitée, celle-ci reçoit cette mention pour l'ensemble de ses réalisations à titre de directrice générale de Diffusion En Scène. Entièrement consacrée à la promotion de la culture francophone, elle a travaillé sans relâche à faire connaître nos artistes et créateurs québécois. Elle a également su s'entourer de partenaires pour la réalisation et la construction du Théâtre Gilles-Vigneault. En effet, cette salle offrira une belle vitrine aux talents québécois actuels ainsi qu'à la relève francophone.

Le Prix d'excellence en français Gaston-Miron, catégorie INDIVIDU, est remis à l'enseignant Dave Blackburn, professeur et chercheur à l'UQO - campus de Saint-Jérôme. Il a notamment mis sur pieds une équipe de recherche et d'intervention en santé mentale pour les anciens combattants et leur famille. Ce genre de recherche se déroule généralement en langue anglaise. Voulant combler un vide très important au Québec et au Canada, il a investi beaucoup d'efforts et d'énergie pour monter une équipe de recherche francophone (ERISM-AC/F). Son initiative a été reconnue par les autorités locales, provinciales, universitaires, les organisations des anciens combattants et les organisations communautaires.

Le Prix d'excellence en français Gaston-Miron, catégorie ORGANISME, est, quant à lui, remis à Joey Cornu Éditeur, de Lorraine. L'année 2017 a marqué son quinzième anniversaire comme éditeur. Claudie Bugnon a choisi de publier des auteurs dont l'âge varie entre quatorze et vingt-quatre ans. Elle se plaît à se surnommer "la couveuse", car elle accompagne et encadre les jeunes auteurs dans tout le processus d'écriture et de correction. Elle se résume ainsi : si plus de jeunes écrivent, plus de jeunes lisent, et si plus de jeunes lisent, alors tout est possible. La promotion de la langue française se nourrit de lecture et d'écriture. Et c'est pour cela qu'elle croit qu'il faut encourager et soutenir les jeunes à exprimer le point de vue de la jeunesse et leur passion. L'entreprise publie en moyenne 4 livres par année.

Notre conférencier, Monsieur Pierre Curzi, acteur, chroniqueur et ex-député à l'Assemblée nationale, a conquis l'assistance avec sa passion qu'il a su démontrer à défendre la langue française. Il s'interroge sur l'utilisation des différents médias comme Netflix, Shomi, Google, etc., et de cette grande consommation par les jeunes de ces outils qui offrent des programmations avec un pourcentage majoritairement en langue anglaise. L'animation poétique présentée par Madame Michelle Bastien, interprète poétique accompagnée par Marie-Noëlle Choquette, flûtiste, a permis à l'assistance d'entendre des poèmes de Miron avec une douceur inhabituelle.  

Rappelons que la remise de ces prix est une collaboration de la SNQL et du MQFL qui souhaitent souligner, de façon concrète, les efforts pour l'épanouissement du français sur le territoire des Laurentides.

Cette année, les organisateurs ont pris le pari de changer la formule de l'événement en déplaçant le lieu soit au Théâtre Gilles-Vigneault et l'heure. Ils se disent très heureux de la réussite de l'événement qui a rassemblé près de cent cinquante personnes.

Prix Coup de coeur

De gauche à droite : M. Gilles Broué, président de la SNQL, M. Réjean Arsenault, président du MQFL, Mme Gaétane Léveillé et M. Pierre Curzi.

Catégorie individu

De gauche à droite : M. Gilles Broué, président de la SNQL, M. Dave Blackburn et M. Marc Bourcier, député de Saint-Jérôme.

Catégorie organisme

De gauche à droite : M. Réjean Arsenault, président du MQFL, Mme Claudie Bugnon, pour Joey Cornu Éditeur, et M. Marc Bourcier, député de Saint-Jérôme.

Soirée du Mérite en Histoire

Dans le cadre de la Journée nationale des patriotes, la Société nationale des Québécois, région des Laurentides (SNQL) invitait plus de trois cents étudiants ayant obtenu 95 % et plus à leur examen d'histoire du Ministère de l'Éducation, de juin 2017 à une soirée du "MÉRITE en HISTOIRE". Sur ce nombre, deux cent sept élèves se sont inscrits pour assister à cet événement.

Cela fait déjà plus d'une quinzaine d'années que la Société organise cette soirée de reconnaissance du "MÉRITE en HISTOIRE". Cette année en est une exceptionnelle, en ce qui concerne le nombre d'étudiants à avoir obtenu une telle note.  Afin de les encourager à continuer à s'intéresser à l'histoire du Québec, nous leur avons remis un certificat du Mérite en histoire et un sac cadeau. Marilyn Daoust de l'école secondaire Frenette à Saint-Jérôme et Nicholas Couture Harpin de l'école secondaire Jean-Jacques-Rousseau à Boisbriand sont les gagnants des deux bourses de cent cinquante dollars (150$) chacune qui ont été tirées parmi les élèves présents.

Pour cette occasion, nous recevions monsieur Robert Simard, historien et conteur, qui a présenté un conte sur l'histoire des Patriotes de notre région. Plus de six cents personnes ont assisté à cette activité qui a été bien appréciée par l'ensemble des participants. Pour sa part, monsieur Gilles Broué, président de la Société, "s'est dit très heureux du nombre d'étudiants ayant obtenu un tel résultat. L'histoire est souvent une matière qui rebute les étudiants. C'est pourquoi nous profitons également de cette soirée pour rendre hommage aux enseignants, car si les élèves obtiennent de bons résultats, c'est parce qu'ils ont su transmettre leur passion de l'histoire, à leurs élèves".

Les actualités trente-six fois plus, cliquez.