Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Cinéma/Guide
Actualités/Musique/Suuns

Pour les autres actualités/musique, cliquez.

Pour le retour au menu des actualités, cliquez.

Suuns partage le nouvel extrait Make It Real

Le groupe Suuns a récemment annoncé la sortie de son nouvel album, Felt, dont le premier extrait, “Watch You, Watch Me”, a été décrit par NPR Music comme un  joyeux… crescendo de brutalisme et d’émotion. Après “Watch You, Watch Me”, voici “Make It Real”. Ici, nous jouons tous de façons contre-intuitives pour nous en tant que groupe, avec de la batterie organique et des gammes majeures, mais tant que ça marche, nous allons le prendre, explique le batteur Liam O’Neill. Il y avait aussi un refrain auparavant, mais on s’est dit qu’il serait plus intéressant que cette chanson soit presque complètement linéaire — une progression asymétrique qui évolue vers le haut puis qui se répète. Une impression d’infini.

Le dévoilement de “Make It Real” est accompagné d’un vidéoclip réalisé par Sabrina Ratté qui a été dévoilé en primeur par The FADER. Quand j’ai écouté Make it Real pour la première fois, j’ai immédiatement visualisé de l’imagerie pop et colorée, raconte Ratté. J’ai revisité l’architecture utopique de Superstudio et Archigram, qui est devenue mon inspiration principale pour ce vidéoclip. Ce projet était également une occasion pour expérimenter plus en profondeur avec certaines de mes techniques personnelles où je projette des photographies (ou dans ce cas-ci, des images vidéo du groupe) sur des structures 3D. J’avais travaillé avec Suuns sur un précédent vidéoclip il y a environ cinq ans, et j’avais créé du matériel visuel pour eux dans le contexte de spectacles.

Felt est à la fois une continuité et une renaissance pour le quatuor montréalais, qui est retourné entre les murs de l’institution locale bien-aimée Breakglass Studios (où ils ont créé leurs deux premiers albums [Zeroes QC et Images Du Futur] avec Jace Lasek des Besnard Lakes), mais pour enregistrer à son propre rythme cette fois-ci, au cours de cinq sessions fertiles réparties sur plusieurs mois. Développant simultanément de nouvelles aptitudes tout en perfectionnant les anciennes, les nouvelles chansons du groupe ont été mixées à la perfection par le producteur de St. Vincent, John Congleton (qui était également à la barre de Hold/Still), qui a voyagé depuis Dallas spécialement pour déployer ses talents primés sur place.

À la suite du lancement de Felt, Suuns jouera aux États-Unis pour la première fois en 2018 au festival Big Ears avant de se diriger en Europe ce printemps. Après son excursion européenne, le groupe démarrera sa tournée nord-américaine, qui vient tout juste d’être annoncée, au festival Levitation à Austin. Les musiciens concluront leur première tournée du cycle Felt avec une série de spectacles dans le nord-est et le Midwest. Dès la fin du mois de mai (incluant les dates de tournée dans le nord-est du 22 mai au premier juin), Suuns collaborera avec PLUS1 pour que un dollar de chaque billet vendu serve à soutenir Youth Speaks et le travail de cet organisme en éducation des arts, en développement de la jeunesse et en engagement civique, afin de motiver les jeunes à trouver, peaufiner, présenter publiquement et mettre en pratique leurs voix en tant que créateurs de changement social.

Suuns dévoile le nouveau vidéoclip Look No Further

Le groupe Suuns a dévoilé le vidéoclip officiel de “Look No Further”, en primeur via Urbania Musique et Exclaim!. Le plus récent extrait de leur nouvel album, Felt, est disponible dès maintenant sur étiquette Secret City Records. Le vidéoclip est basé sur les images de Lorraine Price ("Last Woman Standing", "Inside These Walls") de l’atelier de Werner Herzog à San Antonio de los Banos, Cuba, en 2017. Il a été filmé dans un petit village qui a déjà été un projet de développement de logements pour les travailleurs d’une usine de textile. Les enfants — tous des acteurs non professionnels — ont été invités à discuter de magie, et ce qui est ressorti inspire des réflexions sur la jeunesse, la déception et le mystère. Étrangement, cela cadre parfaitement avec la chanson.

Felt est à la fois une continuité et une renaissance pour le quatuor montréalais, qui est retourné entre les murs de l’institution locale bien-aimée Breakglass Studios (où ils ont créé leurs deux premiers albums [Zeroes QC et Images Du Futur] avec Jace Lasek des Besnard Lakes), mais pour enregistrer à son propre rythme cette fois-ci, au cours de cinq sessions fertiles réparties sur plusieurs mois. Développant simultanément de nouvelles aptitudes tout en perfectionnant les anciennes, les nouvelles chansons du groupe ont été mixées à la perfection par le producteur de St. Vincent, John Congleton (qui était également à la barre de Hold/Still en 2016), qui a voyagé depuis Dallas spécialement pour déployer ses talents primés sur place.

Dès la fin mai 2018, les membres de Suuns ont entamé leur première tournée américaine comme tête d’affiche afin de faire la promotion de Felt. Ils collaborent avec PLUS1 pour qu’un dollar de chaque billet vendu serve à soutenir Youth Speaks et le travail de cet organisme en éducation des arts, en développement de la jeunesse et en engagement civique, afin de motiver les jeunes à trouver, peaufiner, présenter publiquement et mettre en pratique leurs voix en tant que créateurs de changement social. Après cette tournée américaine, le groupe se rendra en Asie du Sud-Est.

Suuns annonce son nouvel EP Fiction

Le groupe montréalais Suuns, composé de Ben Shemie, Joe Yarmush et Liam O’Neill, annonce son nouvel EP «Fiction»,  qui sera disponible le 30 octobre 2020 via Secret City Records au Canada (Joyful Noise ex-Canada). Le groupe partage aujourd’hui le premier extrait, «Pray», enregistré en plein canicule d’été à Dallas en 2015 avec John Congleton. La pièce, originalement conçue pour l’album «Hold/Still» sorti en 2016, fût écarté du choix final. «Elle n’a pas été retenue, probablement parce que nous l’aimions tellement et que nous pensions que nous avions une version encore meilleure en nous», explique O’Neill.

«Subséquemment, nous avons tenté d’enregistrer plusieurs versions de cette chanson, mais aucune ne capturait l’énergie débridée de cette performance enregistrée spontanément en studio. Découvrir ce jam perdu et sa puissance était un rappel de l’importance de nous concentrer sur le moment présent et de nous faire confiance — il faut juste continuer d’aller de l’avant.»

Suuns est tourné vers le futur. Les nouvelles sonorités, les nouvelles techniques, les nouvelles façons de penser; surtout, les nouveaux environnements sont essentiels pour le groupe. Et de fait, sur le EP «Fiction», Suuns explore des procédés rafraîchissants résultant de son environnement actuel et des circonstances mondiales.

Sur le EP «Fiction», de nouvelles sonorités et de nouvelles directions musicales sont créées à partir des anciennes. Une période d’un an où les ressources et les contacts étaient limités a inspiré le groupe à réfléchir aux divers environnements où il a créé de la musique au fil du temps, à passer au peigne fin ses anciennes sonorités et approches créatives, et à les fusionner avec de nouvelles idées, afin de produire une sorte d’alchimie futur/passé. Le EP «Fiction» est autant un projet d’assemblage que de création : tamiser, réinventer et recadrer, parfois complètement démonter, puis reconstruire. Chaque chanson est un enregistrement des musiciens la jouant entièrement ensemble, qui a ensuite été isolé et retravaillé.

Mais bien que le EP «Fiction» soit un projet d’introspection et de réflexion, c’en est également un où Suuns a recherché des inspirations externes. L’ami de longue date du groupe Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart), avec des tapages de mains et des «buzuqs» inlassables, mène Suuns à travers «Breathe», tandis qu’Amber Webber (Lightning Dust) chante un chant de sirène lugubre sur l’avant-dernière piste, «Death». Finalement, le fantôme de Frank Zappa prête au groupe son diagnostic social ardent et plus pertinent que jamais, «Trouble Every Day».

Le message prophétique de Zappa datant de 1966, qui vient à la rencontre du moment présent, est un référent adéquat. Ces dualités — confluences de passé et de futur, d’introspection et d’influence — définissent le EP «Fiction». Produit à partir de reliques, mais néanmoins entièrement neuf; créé en relative isolation, mais se rapprochant pourtant d’un album live. Les chansons ont été méticuleusement retravaillées, et pourtant, le EP complet semble se déployer sans hésitation, d’un seul souffle. C’est le son de Suuns qui se recentre, qui trouve son équilibre, puis qui fonce vers le futur.

Le EP Fiction est un avant goût de cette nouvelle recherche créative musicale que le groupe explorera davantage en 2021.

Suuns partage Breathe, un nouvel extrait de son prochain EP Fiction

SuunsBen Shemie, Joe Yarmush et Liam O’Neill — partage «Breathe (avec Jerusalem In My Heart)», un nouvel extrait de son prochain EP, Fiction, disponible le 30 octobre 2020 via Secret City Records au Canada. Arrivant à la suite du premier extrait «Pray», «Breathe» est une pièce instrumentale, avec d’inlassables tapements de mains et bouzoukis par l’ami de longue date du groupe qu’est Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart).

«D’habitude, lorsque nous travaillons ensemble, le processus est long et exploratoire, mais dans ce cas, Moumneh avait une forme précise en tête. Il a joué le rôle de directeur du groupe et la chanson a été créée rapidement», raconte O’Neill. «Nous étions tous assis autour d’un microphone, jouant des guitares acoustiques (c’est probablement la chose la moins fidèle à son image que Suuns n’a jamais faite) sur une boucle de batterie. La vraie saveur de ce jam provient du Boss HC-2, un module de clap, que Moumneh insistait pour faire fonctionner très rapidement, inlassablement durant toute la chanson.»

Suuns est tourné vers le futur. Les nouvelles sonorités, les nouvelles techniques, les nouvelles façons de penser; surtout, les nouveaux environnements sont essentiels pour le groupe. Et de fait, sur le EP Fiction, Suuns explore des procédés rafraîchissants résultant de leur environnement actuel et des circonstances mondiales.

Sur Fiction, de nouvelles sonorités et de nouvelles directions sonores sont créées à partir des anciennes. Une période d’un an où les ressources et les contacts étaient limités a inspiré le groupe à réfléchir aux divers environnements où ils ont créé de la musique au fil des ans, à passer au peigne fin leurs anciennes sonorités et approches créatives, et à les fusionner avec de nouvelles idées, afin de produire une sorte d’alchimie futur/passé. Le EP Fiction est autant un projet d’assemblage que de création : tamiser, réinventer et recadrer, parfois complètement démonter puis reconstruire. Chaque chanson est un enregistrement des musiciens la jouant entièrement ensemble, qui a ensuite été isolé et retravaillé. C’est le son de Suuns qui se recentre, qui trouve son équilibre, puis qui fonce vers le futur.

Le EP Fiction est un avant goût de cette nouvelle recherche créative musicale que le groupe explorera davantage en 2021.