Bientôt Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Mini magazines
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 22 mars 2017 Dans nos actualités, cette semaine…

Belles retrouvailles et classiques revisités

Le mois de mars vous réserve de chaleureuses retrouvailles et propose également de belles découvertes musicales, théâtrales et artistiques, en plus de vous faire voyager aux confins de l’Orient. Venez renouer avec la chanteuse gaspésienne Laurence Jalbert lors d’une conférence touchante et inspirante; redécouvrez l’œuvre d’Érik Satie à travers les notes du Quatuor Cordâme; visitez l’Asie grâce aux récits de voyage de Jean-Michel Dufaux; amenez vos enfants à la rencontre de Dada l’aubergine; assistez à la relecture des œuvres incontournables de Shakespeare et imprégnez-vous des créations artistiques de Charlotte Gagnon et Poli Wilhelm.

Conférences

Laurence Jalbert – À la vie, à la mer  | 8 mars, à dix-neuf heures trente

Pour souligner la journée de la femme, la chanteuse Laurence Jalbert nous présente une conférence dérivée de son best-seller À la vie, à la mer, publié en mars 2015 et articulé autour de douze chansons de l’interprète à la chevelure de feu, pour raconter sa vie et sa carrière mouvementées. Dans une conférence inspirante et teintée de résilience, Laurence Jalbert parle d'amitié indéfectible, de musique qui ouvre et guérit, d'amour maternel immense, de spectacles inoubliables, de beauté inattendue, de volonté, mais aussi de l’acte de se tenir debout devant l’adversité, de se reconstruire dans la sérénité, d’aborder l’avenir avec espoir malgré les écueils. La parution de l’essai autobiographique À la vie à la mer marquait les quarante ans de carrière de l’auteure-compositrice-interprète gaspésienne et les vingt-cinq ans de son premier album éponyme, paru en 1990. Les critiques ont été élogieuses suite à la publication de cet ouvrage, qui est le reflet de la ténacité de cette femme exceptionnelle, qui a toujours su trouver la parcelle de lumière qui la propulserait vers des jours meilleurs, et s’en sortir grandie, sans colère ni rancune. Un rendez-vous à ne pas manquer en cette journée de la femme.

Symphonies et viennoiseries

Le quatuor Cordâme  | 19 mars, à treize heures trente

Pour célébrer le cent cinquantième anniversaire de naissance d'Érik Satie, le groupe Cordâme présente un concert dédié à la musique du célèbre compositeur français. Le contrebassiste et compositeur Jean Félix Mailloux s’est inspiré de la beauté et l’excentricité de l’univers de Satie pour écrire  de nouvelles pièces et créer un spectacle inédit. Un regard nouveau par un ensemble de six musiciens improvisateurs qui se sont regroupés en 2004 sous le nom de Cordâme : Jean Félix Mailloux (contrebasse et compositions), Marie Neige Lavigne (violon), Sheila Hannigan (violoncelle), Guillaume Martineau (piano), Éveline Grégoire-Rousseau (harpe) et Mark Nelson (percussions). Explorant les textures, le timbre et la sonorité propres aux cordes, Cordâme fait naître des musiques évocatrices, riches en images, qui nous transportent allègrement dans des folklores métissés. Satie comme vous ne l'avez jamais entendu!

Parfums d’ailleurs

Asie 101 – Jean-Michel Dufaux | 23 mars, à dix-neuf heures trente

Jean-Michel Dufaux est un vrai passionné de voyages. Avec plus d’une cinquantaine de pays visités à son actif, il est LA référence voyage depuis une dizaine d’années au Québec. Ses séries à Évasion (Escales de Rêve, Europe Express, Soleil Express), ainsi que ses années à titre de chroniqueur-voyage à l’émission Pour Le Plaisir, font de lui un conférencier hors-pair. Spécialiste du monde asiatique –entre autres-, il présente aujourd’hui un survol de l'Asie pour les amoureux du continent, mais aussi pour les futurs voyageurs qui veulent en savoir plus sur cette magnifique partie du monde. Tourné en HD, ce film aux images exceptionnelles vous fera découvrir dans sa première partie les charmes de la Thaïlande, du Laos, du Viet Nam, des Philippines et de la Malaisie. Après l'entracte, incursion du côté de Bali, Hong Kong, Macao, la Chine et la Corée du Sud. Un périple visuel qui vous donnera le goût de l'Asie.

Samedis Jeunesse

Dada l’aubergine – théâtre cinq à douze ans | 25 mars, à treize heures trente

Léopold Minute, horloger de profession, répare, ajuste et reconditionne les montres, horloges et réveils depuis des années. Il s’exécute avec intuition et minutie, toujours à la recherche de la solution parfaite. Partagé entre sa passion et son dada, Léopold se laisse bercer par le tic-tac de sa boutique et s’endort pour quelques secondes à peine, presque hypnotisé… L’espace d’une rêverie, le voilà soudainement empli d'une douce folie qu’il exprime par la danse, la jonglerie et les acrobaties. Étourdi par sa conscience, Léopold est tiraillé entre sa timidité et son envie de prendre des risques, entre les virevoltes de l’accordéon et la douceur du violoncelle. Mais quel est donc le dada de Léopold?

Événements spéciaux

Richard le polichineur d’écritoires  | 31 mars, à dix-neuf heures trente

Une version revisitée et délirante de trois chefs-d’œuvre de William Shakespeare, considéré comme l'un des plus grands poètes, dramaturges et écrivains de la culture anglaise. Dans ce spectacle inusité et original, Richard se prétend professeur de littérature. Il raconte donc Hamlet, à l'aide d'un journal; Roméo et Juliette, en utilisant les vêtements qu'il porte sur lui; enfin, Richard III, avec... un rôti de porc. Être ou ne pas être? Aimer! Créée par la compagnie belge Les Chemins de Terre, la pièce Richard le polichineur d’écritoires a été présentée plus de trois cents fois dans une dizaine de pays. En compagnie des créateurs de la pièce, Sylvain Massé en a fait une adaptation bien personnelle qu’il nous présente aujourd’hui.

Expositions

Charlotte Gagnon – Grands formats | Du 9 au 26 mars

Artiste dans l’âme et dans le coeur, Charlotte Gagnon a récemment quitté l’enseignement des arts plastiques pour se consacrer à sa passion : la création. Elle décrit son inspiration comme une porte qui s'ouvre sur l'inconscient et se referme rapidement. Comme dans les rêves, les images surgissent de la nuit, l'éclairent et s'y engloutissent en laissant de fugaces impressions. Elle exprime par la peinture ces impressions personnelles, dénudées et sans maquillage.

Poli Wilhelm | Du 9 au 26 mars

Après de longues années à travailler l’abstraction pure, et ces dernières années passées à flirter avec la figuration, l’artiste originaire de l’Argentine propose aujourd’hui une œuvre qui se situe au point de rencontre et d’équilibre entre ces deux langages : la forme comme excuse pour plonger dans une mer de rythme et couleur. Au fil du temps, son travail aboutit à une rare synthèse de la tâche, du rythme, de la couleur, de la lumière; jaillissant des traces d'objets, leur ombre, l'anecdote.

Tous sont invités à profiter de cette programmation diversifiée qui, une fois de plus, ravira les résidents de Sainte-Adèle bien sûr, mais également les villégiateurs et les résidents de villes et municipalités avoisinantes qui viennent profiter de notre belle région et de notre riche vie culturelle.

Pour plus d’infos, cliquez.

Les actualités huit fois plus, cliquez.