Accueil Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Mini magazines
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 24 mai 2017 Dans nos actualités, cette semaine…

Nous avons tous un rêve à réaliser

Distribué par L’atelier de distribution et réalisé par Xavier de Lauzanne, «Les pépites», toujours en salle à Montréal (cinéma Beaubien), à Québec (Clap) et à Sherbrooke (Maison du cinéma), sera présenté lors de projections spéciales le 8 mai à Lachenaie (Triomphe) et à Chicoutimi (Odyssé), le 11 mai à Trois-Rivières (Tapis Rouge), et le 5 juin à Saint-Jérome (Carrefour du Nord), Beloeil (cinéma Beloeil) et St-Hyacinthe (cinéma St-Hyacinthe). Depuis sa sortie en salle le 28 avril dernier, Les pépites a su ravir le public et les critiques.

«On sourit, on rit, on s’émeut, on a la gorge nouée et on verse une (ou plusieurs) larme.» Le Journal de Montréal

«Les pépites fait du bien à l’âme.» Le Soleil

«Il faut avoir un coeur de pierre pour rester indifférent à cette histoire.» La Presse

Ayant également cumulé plus de deux cent mille entrées depuis sa sortie en France au mois d’octobre dernier, «Les pépites», c’est l’histoire de Christian et Marie-France, un couple de retraités français, pour qui l’engagement auprès des enfants cambodgiens est devenu une priorité. Dans cette histoire hors du commun, nous suivons le parcours de ces enfants abandonnés à eux-mêmes dans des conditions de pauvreté extrême, sauvés par ce couple de bienfaiteurs qui leur a donné espoir en leurs possibilités.

Aujourd'hui, ils ont vingt-cinq ans et finissent leurs études ou commencent à travailler. Tous, lorsqu’ils étaient enfants, devaient fouiller, pour survivre, dans la décharge «à ciel ouvert» de Phnom-Penh, au Cambodge.

C’est là que Christian et Marie-France, un couple de voyageurs français, les rencontrent, il y a plus de vingt ans. Ils décident alors de se battre sans limite pour sortir ces enfants de cet enfer. À ce jour, ils ont permis à près de dix mille enfants d’accéder à l’éducation pour se construire un avenir. Ce film, c’est l’histoire d’une aventure humaine extraordinaire…

«Les pépites fait partie de ces documentaires qui donnent foi en l’humanité.» Télérama

«Un vrai film de cinéma.» Les Inrocks

«Un documentaire bouleversant.» Paris Match

Un 32 août sur terre à Cannes

Québecor a le plaisir d’annoncer que, pour la troisième fois, le Festival de Cannes a sélectionné, dans sa prestigieuse section Cannes Classics, un film restauré par Éléphant : mémoire du cinéma québécois. Thierry Frémaux, délégué général du Festival, est fier de confirmer que le long métrage du réalisateur Denis Villeneuve, Un 32 août sur terre (1998), mettant en vedette Pascale Bussières et Alexis Martin, y aura une place d’honneur puisqu’il sera projeté sur la plage à Cannes, le samedi, 27 mai, à vingt et une heures trente.

«Je suis sincèrement touché par cette invitation de Thierry Frémaux, que je reçois comme une marque d’affection de Cannes envers mon premier film. Je remercie aussi Éléphant d'avoir restauré Un 32 août sur terre, tourné il y a vingt ans dans le Mile End de Montréal et à Salt Lake City, et de lui permettre d'être présenté une deuxième fois sur la Croisette», tient à souligner le réalisateur Denis Villeneuve. (Un 32 août sur terre avait été présenté à Cannes, en 1998, dans la section Un certain regard.)

C’est la troisième fois en quatre ans qu’un film restauré par Éléphant est sélectionné à Cannes Classics, Léolo, en 2014, et Les Ordres, en 2015. Cette nouvelle sélection est un témoignage éloquent de l’originalité de notre cinéma, ainsi que de la qualité du travail de restauration d’Éléphant et de son importance pour la sauvegarde et la diffusion de notre patrimoine cinématographique. Il est intéressant de noter que dans Un 32 août sur terre, le premier long métrage de Denis Villeneuve, on retrouve déjà en microcosme beaucoup des éléments qui deviennent au fil du temps les marqueurs d’une œuvre personnelle d’une grande sensibilité.

Denis Villeneuve est actuellement en postproduction de Blade Runner 2049, avec Ryan Gosling et Harrison Ford, qui prendra l’affiche le 6 octobre. Plus tôt cette année, son film Arrival a obtenu huit nominations aux Oscars, notamment dans les catégories Meilleur réalisateur et Meilleur film, remportant la prestigieuse statuette pour le meilleur montage sonore.

Depuis neuf ans, le travail de restauration d’Éléphant, dirigé par Marie-José Raymond et Claude Fournier, a valu une reconnaissance internationale à ce chantier philanthropique financé par Québecor. En effet, des films Éléphant ont aussi été présentés deux fois au Festival Lumière de Lyon et ensuite au Musée d’Art Moderne de New York, à Karlovy Vary, au Golden Horse Film Festival de Taipeh, à Buenos Aires, à Lisbonne, au Festival du Nouveau Cinéma de Montréal, ainsi qu’au Festival Fantasia.

L’extraordinaire diffusion du répertoire Éléphant est toujours demeurée la mission première d’Éléphant, une initiative de M. Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. Les films restaurés, près de deux cent vingt-cinq jusqu’ici, restent disponibles en tout temps sous la bannière Éléphant : mémoire du cinéma québécois, sur la VsD illico de Vidéotron, de même que sur iTunes dans tous les pays du monde où la langue officielle est soit l’anglais ou le français. Tout le produit de la location de ces films Éléphant est remis aux ayants droit, Québecor ne retirant aucun bénéfice pécuniaire de ces opérations.

À propos d’Éléphant : mémoire du cinéma québécois

Mis sur pied en 2007, Éléphant : mémoire du cinéma québécois est un vaste chantier destiné à numériser, restaurer, conserver et rendre accessible l'ensemble des longs-métrages de fiction du patrimoine cinématographique québécois. Codirigé par Claude Fournier et Marie-José Raymond, Éléphant a, depuis sa création, restauré deux cent vingt-cinq films qui sont offerts vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept sur le service de vidéo sur demande illico de Vidéotron au canal 900, sur illico.tv et sur l’application illico. De plus, les films sont également accessibles, à mesure qu'ils y sont versés, sur iTunes Canada, États-Unis, France, et autres pays d’Europe et d’Afrique, en version originale et sous-titrée, partout où l'une des langues officielles est le français ou l'anglais. Le site Internet Éléphant : mémoire du cinéma québécois, constitue quant à lui la plus importante banque de données et d'information sur le cinéma québécois.

Éléphant : mémoire du cinéma québécois est un projet philanthropique entièrement financé par Québecor. À cet effet, Québecor n’en tire aucun avantage pécuniaire. À l’exception d’un montant minimal pour couvrir une partie des frais d’exploitation de la plateforme, la totalité des revenus de la diffusion de ces films est reversée aux détenteurs des droits et aux créateurs du cinéma québécois.

Les actualités seize fois plus, cliquez.

Appel de propositions de concert d’artiste

Le Festi Jazz Mont-Tremblant célébrera son dixième anniversaire du 2 au 6 août sur un site extérieur et dans dix lieux du centre-ville de Mont-Tremblant. Près de cent cinquante artistes se retrouveront au cœur d’une programmation de cinquante concerts gratuits.

Afin de saluer et mettre en lumière le talent des artistes de la région, les organisateurs initient cette année une série de cinq concerts leur étant dédiée, qui prendra place chaque jour à treize heures sur la scène du Jazz Lounge.

Les musiciens et musiciennes de la relève (trente-cinq ans et moins) de la grande région des Laurentides désireux de présenter une proposition de concert dans le cadre de cette série leur étant dédiée peuvent le faire par courriel avant le 30 mai 2017.

Le dossier de présentation doit inclure :

- Titre et description du projet

- Nom du ou de la chef, preuve d’adresse de résidence,

- Une photographie (JPEG 300dpi) et une courte biographie  

- Adresse courriel, téléphone et liens Internet

- Extraits audio (minimum trois)

Le dossier doit parvenir en format électronique, en un seul courriel, avant minuit le 30 mai 2017, avec objet : comité de programmation à festijazzmttremblant@gmail.com

L'Ensemble choral Saint-Eustache et l’OPMEM séduisent le public

Plus de quatre cents personnes ont assisté samedi et dimanche, les 20 et 21 mai, aux concerts de l'Ensemble choral Saint-Eustache avec l'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) et son choeur.

Sous la direction du chef de l'OPMEM, maestro Philippe Ménard, quelques quatre-vingts choristes, ainsi que les solistes Sophie De Cruz, soprano, et Geoffroy Salvas, baryton, ont chanté Un requiem allemand de Johannes Brahms.

Le public, conquis par la beauté et la puissance de l'oeuvre de Brahms, a réservé des ovations debout aux deux concerts présentés samedi à l'Église Saint-Eustache à Saint-Eustache, puis dimanche à l'Église Saint-Édouard à Montréal.

Le programme comprenait également, en première partie, un extrait de Symphonie espagnole d'Edouard Lalo, mettant en vedette Béatrice Dénommée-Parent, une jeune violoniste de seize ans qui a ébloui le public par sa prestation. Les photos sont de L’œil du photographe.