Accueil Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Mini magazines
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 24 mai 2017

Lundi

Dimanche, 28 mai

Un nouveau défi pour Gregory et Marc

Gregory Charles et Marc Hervieux n’ont pas peur des défis. Après avoir réuni plus de deux mille choristes pour leur spectacle du 17 novembre, les deux complices ont rêvé d’en réunir plus de trois mille le 31 mars 2017. Il n’est pas question de refaire ce qui aura déjà été fait! N&B 3 est à l’image de la passion qui anime les deux chanteurs, plus grand, plus beau et plus ambitieux que N&B2. Un nouveau concept, une suite logique! La popularité des deux hommes, l’originalité du concept et le recrutement du plus grand nombre de choristes sur une même scène au Québec, auront permis à Gregory de pousser la réflexion artistique de son concept. Ayant mis sur pied Noir et Blanc, il y a déjà plus de 10 ans, et voyant les nombreuses possibilités avec la présence de Marc à ses côtés, Gregory a développé son idée, imaginé la suite et se donne maintenant un nouveau défi artistique : offrir un nouveau spectacle chaque fois qu’il met les pieds sur scène avec Marc, pour un Noir et Blanc différent! N&B 3 est, comme les éditions précédentes, un spectacle interactif. Gregory et Marc se plaisent à répondre de façon spontanée aux demandes spéciales du public et cette partie ne changera pas, mais les autres numéros qui composeront ce nouveau spectacle et ceux impliquant les choristes sont des numéros originaux, éclatés et impressionnants! Les possibilités sont infinies et le spectacle devient un rendez-vous incontournable pour les amoureux de musique, de performances et de grands ensembles vocaux. «Il y a tellement d’idées qu’on veut réaliser sur scène, de numéros qu’on veut entendre avec le soutien de milliers de choristes, d’artistes avec qui on a envie de partager la scène du Centre Bell, qu’on se doit de faire un nouveau show à chaque occasion!» d’ajouter Gregory.

À l’église de Saint-Sauveur, le 28 mai. Pour plus d’infos, cliquez.