Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Cinéma/Guide
Actualités/Municipalités/MRC/Sainte-Adèle

Pour le retour au menu des actualités, cliquez.

L’identité adéloise à travers le regard de ses citoyens

La Ville de Sainte-Adèle est extrêmement fière de dévoiler le magnifique livre d’art «Sainte-Adèle», conçu par l’artiste et auteure Sandra Djina Ravalia.

Lancé à la bibliothèque Claude-Henri-Grignon en présence de l’auteure, de citoyens ayant participé au processus créatif et d’invités séduits par le projet, le livre d’art «Sainte-Adèle» est le premier d’une série de dix livres-objets réalisés grâce à la collaboration du ministère de la Culture et des Communications du Québec, dans le cadre du projet de médiation culturelle «Villes et villages des Laurentides, territoires identitaires».

Cette expérience artistique de l’auteure Sandra Djina Ravalia a été mise en place en 2016 pour cerner le territoire dans sa vastitude et sa fragmentation au travers d'une poignée de citoyens portés volontaires dans chacune des villes participantes. Il s'agissait de laisser les citoyens s’exprimer afin qu'ils donnent à l’auteure l'essence de ce qui constitue une identité frappante de ce territoire dans lequel ils vivent, par leur regard, leurs histoires et la saveur qu'ils en ont.

L’auteure a recueilli les propos et surtout, capturé les émotions des Adélois rencontrés, avant d’aller photographier le visuel sur le terrain, en essayant de transcrire la sensibilité de chacun au travers des sujets abordés. Le travail artistique de Sandra Djina Ravalia se trouvait précisément à cet endroit, c'est-à-dire dans la traduction artistique de leurs émotions.

Les propos et les images ont ensuite été rassemblés dans ce livre d’art, qui sera exposé en permanence à la bibliothèque Claude-Henri-Grignon pour consultation. Une fois les dix livres complétés, ils prendront la route du Québec, où ils seront présentés par l’auteure dans le cadre d’une exposition itinérante, afin de faire découvrir d'une façon exclusive notre si belle et grande région.

Il ne s’agit donc pas d’un album à prétention touristique, photographique, historique ou de littérature que l’artiste nous présente ici, mais bien du résultat d'une expérience humaine, réalisée dans un contexte particulier avec un groupe de citoyens et présenté sous forme d'une balade visuelle.

Voici comment l’artiste Sandra Djina Ravalia décrit son œuvre :

«Il est donné à entendre une diffuse poésie de l'âme du territoire dont il est question; matérialisée par les photographies sensibles des bâtiments patrimoniaux, de nature, d'histoire, le tout imbriqué d'intimités anecdotiques partagées. On frôle ce fameux invisible à l'œil, si cher au cœur, en le sentant transparaître au fil des pages...»

Tous sont invités à venir feuilleter ce magnifique ouvrage à la bibliothèque Claude-Henri-Grignon afin de découvrir une facette inédite de l’identité de Sainte-Adèle, de son territoire et surtout des gens qui y vivent, y rêvent et y innovent.

Les Adélois invités à participer à la création d'une oeuvre géante

La Ville de Sainte-Adèle invite ses citoyens à mettre leur talent et leur créativité à profit afin de contribuer à la réalisation de la seizième murale de Sainte-Adèle : la murale de la solidarité.

«En continuité avec notre circuit de murales géantes qui illustrent des moments phares de l’histoire de Sainte-Adèle et des Pays-d’en-Haut, et qui agrémentent différents lieux et rues de la municipalité, la Ville souhaite immortaliser cette période hors du commun marquée par la bienveillance et la résilience de nos citoyens, et qui donne lieu à des élans de solidarité particulièrement touchants», explique la mairesse Nadine Brière.

Réalisée par l’artiste peintre Rock Therrien, à qui l’on doit la magnifique murale en hommage à Maurice-Aveline, intitulée «La vie est belle à Sainte-Adèle», cette murale collective, qui sera érigée aux abords de la Place des citoyens, incorporera dix coloriages réalisés par des Adélois!

Vous voulez laisser votre trace sur cette œuvre communautaire? C’est facile!

Comment ça marche?

- deux nouveaux croquis à colorier chaque semaine, pendant cinq semaines.

- dix dessins au total pour vous permettre d’afficher votre style, vos couleurs, votre personnalité!

- Tous les vendredis, téléchargez les deux nouveaux croquis sur le site internet de la Ville ou récupérez-les chez nos épiciers IGA et Métro.

- Lorsque vous avez terminé, déposez vos coloriages dans l’un de nos points de dépôt (IGA, Métro, hôtel de ville, centre communautaire Jean-Baptiste-Rolland) ou prenez une photo ou numérisez votre coloriage et faites-le parvenir à communications@ville.sainte-adele.qc.ca

- Pour chacun des dix croquis, un coloriage gagnant sera sélectionné par un comité (incluant Rock Therrien!) et sera reproduit intégralement par l’artiste dans la murale géante!

Des prix à gagner!

Les auteurs des dix coloriages sélectionnés se mériteront un giclé de la murale collective signé par l’artiste Rock Therrien.

De plus, pour chacun des dix croquis, un certificat cadeau d’une valeur de vingt-cinq dollars (25$) chez nos commerçants locaux sera tiré parmi les coloriages reçus.

Mais surtout, vous aurez la fierté et l’honneur d’avoir participé à une belle et grande œuvre collective qui symbolisera la solidarité, la force et l’union de la communauté adéloise pendant cette crise.

Qui est Rock Therrien?

Rock Therrien est un artiste autodidacte qui vit et travaille au cœur des Laurentides. Ses œuvres vibrantes et d’une vivacité explosive sont toujours doublées d'un brin d'humour. De son propre aveu, il aime tout ce qui est rond, corpulent et joyeux. Son style est donc tout indiqué pour insuffler de la gaieté en ces temps difficiles et pour créer une murale joviale qui symbolisera la solidarité et la joie de vivre des Adélois. Les œuvres de Rock Therrien font partie de plusieurs collections privées et publiques, tant au Canada qu’à l’international.