Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Cinéma/Guide
Actualités/Municipalités/MRC/Sainte-Adèle

Pour le retour au menu des actualités, cliquez.

L’identité adéloise à travers le regard de ses citoyens

La Ville de Sainte-Adèle est extrêmement fière de dévoiler le magnifique livre d’art «Sainte-Adèle», conçu par l’artiste et auteure Sandra Djina Ravalia.

Lancé à la bibliothèque Claude-Henri-Grignon en présence de l’auteure, de citoyens ayant participé au processus créatif et d’invités séduits par le projet, le livre d’art «Sainte-Adèle» est le premier d’une série de dix livres-objets réalisés grâce à la collaboration du ministère de la Culture et des Communications du Québec, dans le cadre du projet de médiation culturelle «Villes et villages des Laurentides, territoires identitaires».

Cette expérience artistique de l’auteure Sandra Djina Ravalia a été mise en place en 2016 pour cerner le territoire dans sa vastitude et sa fragmentation au travers d'une poignée de citoyens portés volontaires dans chacune des villes participantes. Il s'agissait de laisser les citoyens s’exprimer afin qu'ils donnent à l’auteure l'essence de ce qui constitue une identité frappante de ce territoire dans lequel ils vivent, par leur regard, leurs histoires et la saveur qu'ils en ont.

L’auteure a recueilli les propos et surtout, capturé les émotions des Adélois rencontrés, avant d’aller photographier le visuel sur le terrain, en essayant de transcrire la sensibilité de chacun au travers des sujets abordés. Le travail artistique de Sandra Djina Ravalia se trouvait précisément à cet endroit, c'est-à-dire dans la traduction artistique de leurs émotions.

Les propos et les images ont ensuite été rassemblés dans ce livre d’art, qui sera exposé en permanence à la bibliothèque Claude-Henri-Grignon pour consultation. Une fois les dix livres complétés, ils prendront la route du Québec, où ils seront présentés par l’auteure dans le cadre d’une exposition itinérante, afin de faire découvrir d'une façon exclusive notre si belle et grande région.

Il ne s’agit donc pas d’un album à prétention touristique, photographique, historique ou de littérature que l’artiste nous présente ici, mais bien du résultat d'une expérience humaine, réalisée dans un contexte particulier avec un groupe de citoyens et présenté sous forme d'une balade visuelle.

Voici comment l’artiste Sandra Djina Ravalia décrit son œuvre :

«Il est donné à entendre une diffuse poésie de l'âme du territoire dont il est question; matérialisée par les photographies sensibles des bâtiments patrimoniaux, de nature, d'histoire, le tout imbriqué d'intimités anecdotiques partagées. On frôle ce fameux invisible à l'œil, si cher au cœur, en le sentant transparaître au fil des pages...»

Tous sont invités à venir feuilleter ce magnifique ouvrage à la bibliothèque Claude-Henri-Grignon afin de découvrir une facette inédite de l’identité de Sainte-Adèle, de son territoire et surtout des gens qui y vivent, y rêvent et y innovent.

Tourisme Sainte-Adèle : Pour les curieux de nature

Désirant mettre de l’avant ses nombreux attraits et favoriser le tourisme de proximité - qui marque l’été 2020 pour bon nombre de Québécois – la Ville de Sainte-Adèle s’est dotée de tout nouveaux outils lui permettant de présenter, en quelques clics ou à la simple consultation d’une magnifique carte touristique, tout ce qu’il est possible de faire à Sainte-Adèle cet été!

«Dès le début de la pandémie, nous avons réalisé que l’été 2020 serait différent et que nous devrions tout mettre en œuvre pour stimuler la relance économique de Sainte-Adèle», explique la mairesse Nadine Brière. «En faisant rayonner les nombreux attraits de notre belle ville et en facilitant la découverte et l’exploration de la kyrielle d’activités et de commerces de Sainte-Adèle, nous souhaitons soutenir notre industrie locale en favorisant le tourisme de proximité.»

Colorés, attrayants et invitants, le nouveau site internet Tourisme Sainte-Adèle, ainsi que la page Facebook et la carte touristique qui lui font écho, permettent de mettre en valeur les attraits naturels de Sainte-Adèle, ainsi que la qualité et la diversité des activités proposées, les commerces, les boutiques, les restaurants et les établissements d’hébergement.

Ce nouveau volet touristique réservera assurément d’agréables surprises et offrira de charmantes découvertes à ceux qui auront choisi d’explorer Sainte-Adèle et de dénicher ses trésors cachés, et même à ceux qui pensent avoir tout vu de ce magnifique coin de pays!

Vous connaissez des curieux de nature? Invitez-les à venir faire un tour à Sainte-Adèle!

Procurez-vous la carte touristique de Sainte-Adèle à la Place des citoyens ou consultez le site internet et la page Facebook.

Inauguration d’une belle et grande œuvre collective

Le printemps dernier, la Ville de Sainte-Adèle invitait ses citoyens à mettre leur talent et leur créativité à profit afin de contribuer à la création d’une gigantesque œuvre collective : la Murale de la solidarité!

C’est avec fierté que la Ville a procédé à l’inauguration de cette fresque symbolique en présence de l’artiste Rock Therrien et des gagnants du concours de dessin orchestré afin de réaliser cette œuvre communautaire, qui fait désormais office de témoin de cette époque particulière que nous vivons en ce moment.

«Cette magnifique murale a pour la Ville de Sainte-Adèle une signification toute particulière», explique la mairesse Nadine Brière. «Nous vivons une crise humaine et sanitaire sans précédent et depuis le début de cette crise, notre priorité est et demeure la santé, la sécurité et le bien-être physique et moral de nos citoyens. C’est pourquoi nous avons voulu, grâce à cette œuvre collective, rassembler les Adélois de tous les âges autour d’un projet créatif, stimulant, divertissant et surtout, solidaire.»

Il est vrai que le style jovial, rigolo, vibrant, et on pourrait même dire joufflu, de l’artiste Rock Therrien faisait de lui le candidat idéal pour créer une murale joyeuse et lumineuse; exactement ce dont nous avons besoin par les temps qui courent!

Honoré d’avoir été choisi pour réaliser cette œuvre si importante et nécessaire, Rock Therrien a souhaité remercier les gagnants pour leur réponse enthousiaste et spontanée : «Je suis vraiment touché de voir aujourd’hui mes croquis si magnifiquement colorés», avoue-t-il. «Merci d’être là, d’avoir participé au concours et d’avoir cru en mes talents et mes créations. J’espère sincèrement que cette œuvre marquera les prochaines générations.»

Rappelons que cette seizième murale géante de Sainte-Adèle regroupe les coloriages réalisés par onze participants âgés de six à soixante-dix ans, à partir de croquis illustrant des lieux ou des emblèmes adélois élaborés par l’artiste.

En plus d’avoir la fierté et l’honneur d’avoir participé à une belle et grande œuvre collective qui symbolise la solidarité, la force et l’union de la communauté adéloise pendant cette crise, les gagnants se sont vu remettre une reproduction de l’œuvre signée par Rock Therrien, ainsi qu’un ensemble de crayons de couleur. Ils ont également signé l’œuvre et laissé leurs empreintes sur les côtés de la murale, à l’aide de peintures de toutes les couleurs.

Merci à Rock Therrien et félicitations à nos gagnants : Micheline St-Germain, Camille Lassonde, Marie-Ève Côté, Mathieu Dubois, Maeva Ethier-Daniel, Maïka Francoeur, Antonin Blanchard, Emma Meunier, Mylane Thibault, Lubin Mascret et Gabrielle Bélisle.