Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 13 février 2019

Comment donner le goût de lire aux enfants

Depuis bientôt quatre ans à Saint-Jérôme, le CAB (Centre d'Action Bénévole) envoie des retraité(e)s bénévoles dans des écoles pour y lire des contes aux enfants de maternelle et de première année. Il s'agit du programme Lire et faire lire, présent au Québec depuis quinze ans; il avait d'abord été créé en France en 1999 par l'auteur Alexandre Jardin, qui disait parier sur les liens entre "anciens" et "petits" pour créer une "nation de lecteurs".

Après entente avec la direction de l'école et les enseignantes, le projet démarre vers la mi-session et se poursuit pendant huit semaines. Dans la classe, chacun des quatre adultes, pendant trente ou quarante minutes, offre ses histoires à son petit groupe de quatre ou cinq élèves enthousiastes.

Il faut voir les yeux des enfants de cinq et six ans quand ils reçoivent ces "grands-parents" qui leur apportent des livres de contes, dont les dessins attrayants les captivent parfois plus que les histoires! Ils veulent aussi toucher les pages imagées, et cette animation leur donne le goût de tenir des livres dans leurs mains… plutôt que de lire sur un écran! Le but de Lire et faire lire est justement de communiquer ce plaisir palpable de la lecture, tout en favorisant une relation intergénérationnelle qui manque à de nombreux jeunes.

À la fin, il n'est pas rare que les enfants remercient leurs "conteurs" avec des dessins, tous plus beaux et originaux les uns que les autres. Prochainement, en mars et avril, plus d'une vingtaine de bénévoles visiteront hebdomadairement des classes d'élèves, réparties dans cinq écoles de Saint-Jérôme.

Le CAB et ses dévoués volontaires comptent bien faire profiter le plus grand nombre possible d'élèves, car la demande est grande de la part des écoles. Les aînés intéressés à entrer dans le jeu sont priés de communiquer avec Mathieu Robitaille au CAB, 450 432-3200, poste 222.

Pierre Charlebois, participant

Pour plus d’infos, cliquez.

Les immortels, un vibrant hommage

Les immortels : Gilbert Bécaud, Dalida, Joe Dassin, Johnny Hallyday et Édith Piaf. Cinq légendes. Cinq artistes aux carrières exceptionnelles. Cinq voix marquantes de la chanson. Cinq fois immortels!

À l'automne 2019, Philippe Berghella, Julie Massicotte, Martin Giroux, David Thibault et Rita Tabbakh seront sur scène afin de faire revivre avec passion les chansons de ces cinq grands fleurons de la chanson d'expression française.

Les immortels, c'est une succession de succès qui conjuguent l'émotion à la fougue de Gilbert Bécaud (Philippe Berghella), la grâce de Dalida (Julie Massicotte), le charme de Joe Dassin (Martin Giroux), les cris du cœur de Johnny Hallyday (David Thibault), et l'intensité d'Édith Piaf (Rita Tabbakh).

Les immortels, c'est une savante et impérative incursion dans un répertoire réputé indémodable et à jamais gravé dans le cœur des fans et amants de chansons populaires.

La mise en scène de cet hommage musical est signée Joël Legendre.

Les immortels : Le grand rendez-vous!

En spectacle dans nos Laurentides

11 octobre 2019 - Théâtre Lionel-Groulx - Sainte-Thérèse

27 octobre 2019 - Le Zénith - Saint-Eustache

14 février 2020 - Théâtre Gilles-Vigneault - Saint-Jérôme

Les actualités dix fois plus, cliquez.

La destination culturelle, sportive et familiale de l’été

Avec un village piétonnier des plus animés où presque tout est à distance de marche, une montagne et un lac offrant une multitude de possibilités, une riche programmation musicale et une variété d’établissements d’hébergement, de boutiques et de restaurants, Tremblant est l’endroit tout indiqué pour une escapade estivale. Petits et grands, sportifs et mélomanes, apprécieront cette destination de calibre international et ses nombreuses occasions de se divertir en couple, en famille ou entre amis.

Des attraits uniques en Amérique du Nord

Tonga Lumina : un parcours nocturne illuminé, immersif et interactif qui se déploie en forêt, une expérience sensorielle signée Moment Factory.

Ziptrek Écotours : cinq tyroliennes totalisant quatre kilomètres de descente au-dessus de la forêt laurentienne. Sensations fortes et vues spectaculaires garanties.

Luge : un concept importé de la Nouvelle-Zélande – le premier de ce type en Amérique du Nord combinant go-kart et toboggan sur une piste de 1,4 kilomètre.

Banzaï : une grande parade qui, au son des tam-tams, guide les participants jusqu’à la Place Saint-Bernard où les attend un spectacle interactif réunissant danseurs et amuseurs.

Le mont Tremblant : la plus haute cime des Laurentides accessible en télécabine panoramique ou via onze sentiers de randonnée de tous les niveaux. Au sommet, la tour d’observation et le spectacle d’oiseaux de proie sont incontournables.

Le Géant et Le Diable : deux parcours de golf de championnat qui proposent des défis et panoramas à couper le souffle.

Le lac Tremblant : un superbe plan d’eau d’environ dix kilomètres permettant de profiter d’une panoplie d’activités nautiques, de moments de détente et de couchers de soleil.

Les circuits de vélo de montagne et de route : des kilomètres à parcourir sur un réseau cyclable de grande qualité, incluant un parcours balisé IRONMAN.

Un village piétonnier où presque tout est accessible à pied : mille neuf cents unités d’hébergement, soixante-quinze boutiques, restaurants et bars, deux spas, un Casino et une panoplie d’activités.

Des événements tous les week-ends, de mai à octobre

Crossroads Tremblant – 24 au 26 mai.

Coupe DEK – 8 et 9 juin.

Festival de triathlon IRONMAN – 22-23 juin.

Fête du Canada – 29 juin au 1er juillet.

Festival international du blues de Tremblant – 5 au 14 juillet.

Les Rythmes Tremblant – 19 au 28 juillet.

Subaru IRONMAN Mont-Tremblant – 16 au 18 août.

Wanderlust – 22 au 25 août.

La Fête de la musique de Tremblant – 30 août au 2 septembre.

Célébration culture country – 18 au 20 octobre.

Des activités pour tous, quelle que soit la température

Réalité Virtuelle Tremblant : nouvelle activité riches en émotions fortes.

Mission Liberté : jeux d’évasion.

Mission Laser : aréna de laser tag.  

Univers Toutou : création de peluches personnalisées.

T Bar : création de t-shirts personnalisés.

Studio Créatif : peinture sur céramique.

Casino de Mont-Tremblant : l’établissement qui célèbre son dixième anniversaire offre une expérience de divertissement, incluant une gamme complète de jeux, un restaurant lounge branché avec terrasse et des prestations musicales en soirée.

Pour plus d’infos, cliquez.

L’eau, j’ai osé

En février, nous aurons le plaisir d’accueillir Marion H Gérard. Elle exposera ses œuvres et donnera aussi une conférence le 17 février, à treize heures trente, sous le thème L’eau, j’ai osé.

Marion est née à Bordeaux en 1963. Établie au Québec depuis 1990. Cette artiste peintre a perfectionné son art auprès d’artistes, tels que George Dédoyard, Nicolaï Kupriakov, Tom Hopkins et un ensemble d’autres artistes tous aussi reconnus. Marion Gérard a participé à plusieurs expositions d’envergures internationales dans les villes suivantes : Barcelone, Bruxelles, Montréal, Paris, Toronto et Monastir en Tunisie. L’artiste a été récipiendaire de plusieurs prix, notamment, deuxième prix toutes catégories du Festival de peinture de Mascouche au Québec, le Prix spécial Salon International de la Société des Beaux-Arts au carrousel du Louvre à Paris et la Médaille de bronze de la commission supérieure des récompenses de la Société Académique Arts, Sciences, Lettres de Paris. Marion Gérard fait son entrée au musée des Beaux-Arts de Monastir en 2013, une fois de plus en 2014 en y présentant la première œuvre réalisée sous l’eau. La créatrice a également reçu en 2012, pour l’ensemble de son travail, la déclaration de reconnaissance du député de Deux-Montagnes de l’Assemblée nationale du Québec au Canada. Récemment, Marion Gérard a exploré avec succès la fusion de deux arts, que seul un petit groupe d’élite a pu approfondir, “la peinture subaquatique”. Tel André Laban, pionnier de cet art depuis cinquante ans, Marion Gérard travaille dans les profondeurs de son atelier surnaturel, pour capturer la fluidité des fonds marins et remonter à la surface une œuvre impressionniste et originale encore méconnue de l’œil humain. C’est en 2015 qu’une des œuvres subaquatiques de l’artiste est acquise par la ville de Saint-Eustache pour enrichir sa collection permanente. 2015 est également l’année de réalisation des premières œuvres de l’artiste sur les fonds océaniques de l’océan Pacifique au funea de Tahiti. Aujourd’hui, Marion H. Gérard s’est mise à peindre dans les eaux glacées du Québec. Le projet Peindre l’eau est amorcé. Le vendredi, 5 août 2016, l’artiste a inscrit un Record Guinness en effectuant une “plongée peinture” à cent six pieds, 32,20 mètres, avec une œuvre 24 po x 24 po, aux tons de pigments chauds qui disparaissent après trois mètres, quinze pieds. Cette création a été réalisée à la carrière Morisson à Chelsea.

Depuis, la résilience de l’artiste à son engagement sur l’éveil des consciences au constat de la pollution de nos eaux, lui a permis d’être récipiendaire de la Médaille Nationale du Québec, un prix Cybèle en art visuel au gala de la culture et de recevoir l’Ordre de Saint-Eustache en devenant Grande Citoyenne. Elle s’adonne à peindre à longueur d’année dans les eaux froides du Québec.

À la gare de Prévost. Pour plus d’infos, cliquez.