Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 13 février 2019

Les plusses meilleures chansons

Un anniversaire de vingt ans… d'absence sur disque, voilà ce que célèbrent aujourd'hui Les Frères à Ch'val avec la parution d'une compilation : Les plusses meilleures chansons. Formation musicale emblématique de la fin des années quatre-vingt-dix, elle a livré en 1999 un dernier album phare de la chanson rock québécoise. En effet, Prends ça cool apparaissait alors chez les disquaires (oui, les disquaires…).

Deux décennies plus tard, les Frères reprennent du service et osent une anthologie réunissant quatorze des plus grands succès de leur courte discographie en versions originales et en version LIVE. On se rappellera des albums Ç'pas grave, Paix, amour, et foin et Prends ça cool!,  ainsi que des succès L'Été, Cauchemar et de Mon voisin.

Seul titre inédit de l'album, Essaye-lé donc, lancé auprès des radios le mois dernier, rappelle instantanément la touche country-folk festive des Frères. Cela donne un bel avant-goût d'Astheure, un nouvel album de chansons originales à paraître au printemps 2019.

En 2018, Les Frères à Ch'val, c'est Polo, à la voix et aux guitares, Gilles Brisebois à la basse, Denis Lavigne, à la mandoline, claviers, banjo, voix et François Lalonde à la batterie.

Pour d’autres actualités musicales, cliquez.

Les actualités treize fois plus, cliquez.

L’Après de Fred Pellerin

Quatre ans presque jour pour jour que Fred Pellerin ne s'était plongé dans la création musicale, qu'il appelle son activité secondaire. Quatre ans où les tournées de contes se sont enchaînées entre le Québec et l'Europe, les écritures de documentaires, de films et les collaborations en nombre.

Et puis une parenthèse s'est présentée! Des visites irrégulières au studio pour brouiller les pistes, quelques chansons enregistrées en trop et… coupées au montage et des musiciens en nombre restreint... pour éviter les fuites! Après coup, ça a l'air d'avoir été fait en cachette. Des textes bien en avant, une ambiance, un dépouillement, c'est certainement l'album qui lui ressemble le plus. "Ça s'appelle Après, mais on l'a travaillé pour que la fin s'attache au début, pour que ça puisse s'écouter en boucle. On aurait pu l'appeler Toujours." - Fred Pellerin

Bien sûr, il y a les platines et les Félix des albums précédents Silence (2009), C'est un monde (2011), Plus tard qu'on pense (2014) et Après... ce nouvel album, Après, d'un artiste pas comme les autres, qui ne se dit pas chanteur, mais porteur de rêves, de mémoires, de projets.

Les pieds bien ancrés dans son Caxton, Fred Pellerin nous transporte dans cette nouvelle aventure comme si on rentrait chez nous. On y retrouve les incontournables : de David Portelance à Manu Trudel, jusqu'à l'ami Jeannot Bournival réalisateur, arrangeur et encore.

"Après? C'est pour ce qui reste, pour ce qu'on fait, pour ce qu'on peut espérer, après la peine, après la chute, après l'amour, après la vie, après Nous. C'est une porte installée dans le mur de la fin, la possibilité d'un passage sur le grand recommencement." - Fred Pellerin