Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 19 septembre 2018

Pour les autres expositions

Nimbe et nuée

La Municipalité du Village de Val-David présente du 31 août au 23 septembre l’exposition «Nimbe et nuée» de Marie Eve Collette à la Galerie de la petite gare de Val-David.

Diplômée de l’université Concordia en art visuel, mais avant tout enseignante de yoga à Val-David, Marie Eve Collette propose une série de toiles qui évoque l’harmonie et la plénitude, parfaitement en continuité avec sa discipline méditative. Cherchant à exprimer ce qui se révèle en elle à travers sa pratique du yoga, elle donne ainsi corps à des atmosphères lumineuses de calme et d’ouverture. Ses oeuvres se veulent des espaces où l’oeil voyage et l’esprit s’apaise.

L’esthétique épurée de ses peintures, constituées de couleurs franches et vibrantes, laisse une place généreuse à l’imaginaire de celle ou de celui qui regarde, comme autant de fenêtres où il devient possible de plonger intérieurement et de parcourir au-delà l’oeuvre.

Entre les nimbes, ces auréoles lumineuses, et les nuées, ces mouvements d’oiseaux et d’humains qu’elle intègre dans ses toiles, Marie Eve célèbre à la fois le possible, le devenir et l’achèvement : l’équilibre en constante transformation.

Nimbe et nuée

Exposition des oeuvres de Marie Eve Collette

31 août au 23 septembre

Tous les jours, de neuf heures à dix-sept heures

Vernissage, vendredi, 31 août, dès dix-sept heures

Galerie de la petite gare de Val-David | 2525, rue de l'Église

Un jardin dans la tête

La Municipalité du Village de Val-David présente du 28 septembre au 21 octobre l’installation «Un jardin dans la tête» de Nathalie Morel à la Galerie de la petite gare de Val-David.

Un jardin dans la tête est une installation multidisciplinaire et participative conçue à partir du recyclage des éléments de l’atelier de l’artiste multidisciplinaire Nathalie Morel. Ce jardin, où ses peintures sont mises à l’honneur, est ponctué par les interventions surprises et libres d’artistes invités, tels Pierem (Pierre Emmanuel Dru) artiste indisciplinaire, Remy Icard artiste en arts numériques et musicien et Pierre Pradelle poète. Les visiteurs sont eux aussi conviés à participer selon leur inspiration : observer, s’y installer, le cultiver.

L’installation proposée par l’artiste à Val-David, est une métaphore de ce qu’est pour Nathalie Morel la création artistique : un carrefour, un lieu de liberté, de solitude et de rencontres, d’expérimentations, d’ouvertures, de diversités, d’envies, de culture et d’humour. S’y déploient ses interrogations sur le processus créatif à travers la représentation du portrait, du paysage, du temps et du lieu de création de l’oeuvre, du rôle de la culture, de celui des artistes et des visiteurs.

Éléments biographiques

Nathalie Morel est originaire du sud-ouest de la France. Résidente des Laurentides depuis 2013, elle vit et travaille présentement à Saint-Sauveur. Ses études en arts plastiques et lettres à l'Université de Provence la conduisent à effectuer une maîtrise sous la direction d’Alain Chareyre-Méjan, philosophe spécialiste du fantastique.

Dans les années quatre-vingt-dix, elle rencontre Beate Bauer, peintre expressionniste d’origine allemande, qui l’encourage à cultiver des images fortes. Durant cette période, ses oeuvres sont influencées par la force expressive du travail d’artistes comme Vélasquez, Goya, Francis Bacon, Willem De Kooning, ainsi que par l’art magique du sculpteur africain Ousmane Sow.

La pratique des arts martiaux et notamment celle du Tai Chi Chuan influence le travail de l’artiste. Tout en gardant des sujets puissants, l’apparence des choses et des êtres représentés est dépassée au profit d’une recherche de l’énergie et du mouvement intérieur. Les oeuvres de Marlène Dumas et de Peter Doig alimentent sa création actuelle.

Sa peinture s'inscrit dans la lignée d'une peinture figurative, expressionniste et impressionniste.

Ses oeuvres se trouvent dans des collections privées en France, en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Québec.

Un jardin dans la tête

Installation de Nathalie Morel

28 septembre au 21 octobre | Tous les jours, de neuf heures à dix-sept heures

Vernissage, vendredi, 28 septembre, dès dix-sept heures

Galerie de la petite gare de Val-David | 2525, rue de l'Église

Entrée libre