Accueil Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 17 janvier 2018 Dans nos actualités, cette semaine…

La trame sonore du film La Bolduc

À quelques mois de la sortie officielle du film La Bolduc, Tandem présente la trame sonore mettant en lumière le talent indiscutable de Debbie Lynch-White, alias Mary Travers, dite La Bolduc!

Dès les premières notes, l'auditeur ressent le plaisir évident de Debbie à emprunter les traits de la célèbre chansonnière auteure-compositrice et interprète qui a connu la gloire principalement à la fin des années vingt et dans les années trente. Debbie Lynch-White nous entraîne, à travers l'œuvre de cette pionnière, dans un Québec en pleine crise économique avec "Ça va venir découragez-vous pas", "Sans travail" et "La grocerie du coin". Elle turlutte "J'ai un bouton sur la langue" et donne le ton à la fête "Le jour de l'an". Elle nous propose la première chanson qui a consacré La Bolduc au rang des grandes artistes "Y'a longtemps que je couche par terre" et nous renvoie dans l'univers social de l'époque avec "Si vous avez une fille qui veut se marier", "R'garde-toé 'cas t'as d'l'air", "La cuisinière". Enfin, la vie de tournée nous est racontée avec la proposition de "La Côte-Nord".

Un album festif interprété par une Debbie Lynch-White, assumée et convaincante. Elle est La Bolduc!

Debbie Lynch-White a terminé ses études à l'École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe au sein de la cuvée 2010. Dès sa sortie, elle a été engagée par le chorégraphe Dave St-Pierre, à titre de remplaçante pour "La Pornographie des âmes". Puis, elle a participé en 2011 au spectacle "Le cycle de la boucherie", créé par l'entreprise du chorégraphe au Théâtre La Chapelle. En 2012, sa carrière a été propulsée, alors qu'elle a décroché le rôle de Nancy Prévost, dans le très populaire téléroman "Unité 9", à Radio-Canada. Elle s'est également illustrée au théâtre dans plusieurs pièces, dont "Le vertige" avec le Théâtre de l'Opsis, "Sunderland" à la Compagnie Jean-Duceppe, "J'accuse" avec le Théâtre d'Aujourd'hui, "Roméo et Juliette" au Théâtre du Nouveau Monde, ainsi que plusieurs pièces de théâtre d'été partout au Québec. En 2011, elle est devenue cofondatrice du Théâtre du Grand Cheval (TGC), qui a produit "Chlore", une œuvre d'abord présentée à La Petite Licorne en octobre 2012, puis en janvier 2014 au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui. Son travail au sein du TGC s'est poursuivi, car on y a présenté une deuxième création, "Sylvie aime Maurice", à la Grande Licorne en mars 2017.

Incarner Mary Travers, le rôle-titre du film La Bolduc, constitue un point tournant dans sa jeune carrière.

Les actualités onze fois plus, cliquez.

MAISON 4:3, un joueur important de la distribution de films au Québec

MAISON 4:3, compagnie de distribution dirigée par Chantale Pagé, anciennement L’Atelier de distribution de films, a le vent dans les voiles et reçoit l’aval de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien dans le cadre de son programme d’aide à la production, pour sept de ses projets, soit plus de la moitié qui ont été acceptés par la SODEC en totalité. Maison 4:3 se positionne maintenant comme un joueur important de la distribution de films au Québec.

«Je suis extrêmement ravie de ces décisions. Je suis très fière de travailler avec ces producteurs et créateurs inspirants qui m’ont proposé des projets importants que nous saurons défendre avec passion et détermination.», de mentionner Chantale Pagé, présidente de MAISON 4:3.

Longs métrages de fiction

Félix et le trésor de Morgäa

Film d’animation destiné au jeune public, Félix et le trésor de Morgäa raconte les aventures de Félix, douze ans, qui part à la recherche de son père disparu au large des Îles-de-la-Madeleine. En compagnie du vieux Tom, un marin à la retraite, et de son chat, Félix traverse une tempête qui les conduit sur l’Île-de-la-Nuit-Éternelle, où son père se retrouve confiné, malgré lui, dans une cité souterraine abritant les membres d’une société secrète dirigée par la mégalomane Morgäa. Cette dernière les tente de son trésor inestimable : le secret de la vie éternelle. Préférant la liberté à l’immortalité, Tom, Félix et son père uniront leurs forces pour échapper à la cité maudite.

Film d’animation scénarisé par Marc Robitaille. Réalisé par Nicola Lemay. Produit par Productions 10e ave.

Le rire

Entrechoquant la comédie et la tragédie, ainsi que le réalisme et l’inquiétante étrangeté, Le Rire propose une exploration proprement cinématographique du syndrome du survivant, et de ses thèmes connexes, l’aliénation, la solitude, la résilience… Dans un futur rapproché et dystopique, Valérie échappe à la mort de justesse. Seule survivante, elle parvient à s’extirper de la fosse où elle avait été enterrée y abandonnant la dépouille de son amoureux. Huit ans plus tard, contre toute attente, elle vit une relation très complice avec Gabriel, son nouveau copain. Maintenant préposée aux bénéficiaires dans un CHSLD, elle noue une amitié singulière avec Jeanne, une femme érudite et drôle, aux prises avec un handicap physique important. Autour d’elles gravitent des personnages en perte de repères, de sens et de raison. Une proposition étonnante qui surprend, émeut et provoque… le rire.

Tragi-comédie scénarisée et réalisée par Martin Laroche. Produit par La Boîte à Fanny.

Les nôtres

Lorsque la grossesse de Magalie, treize ans, est découverte, la communauté tissée serrée de Sainte-Adeline est sous le choc. Peu à peu, les regards accusateurs se portent sur un coupable parfait : Manuel, le jeune Mexicain placé en famille d’accueil, voisin et ami de Magalie. Cependant, les couches d’un vernis social soigneusement entretenu finissent par craquer, laissant poindre aux yeux des spectateurs la véritable nature des habitants de cette petite ville paisible, notamment de ses notables. Loin de provoquer l’esclandre qu’on attendrait, la réaction de Magalie pour sauver sa peau déjoue les attentes en soulignant son indépendance nouvellement acquise. Un film on ne peut plus actuel au discours étonnant.

Drame scénarisé par Judith Baribeau et Jeanne Leblanc. Réalisé par Jeanne Leblanc. Produit par Les Films de l’Hydre.

Répertoire des villes disparues

Territoire québécois aujourd’hui. L’hiver. Un accident routier étrange survient et provoque la mort d’un jeune homme. Personne ne peut témoigner des circonstances de la tragédie. Dans ce village qui ne compte que très peu d’âmes, on n’ose pas trop en parler. On préfère oublier. Dorénavant, pour la famille Dubé, pour la mairesse et les autres, les jours sont courts et comptés alors qu’ils doivent se rendre à l’évidence qu’un Mal indéfinissable a élu domicile dans la région. Dans ce film humaniste, adapté d’un roman, le fantastique témoigne de nos peurs contemporaines et interroge la disparition progressive d’un style de vie, celui de la ruralité.

Drame fantastique scénarisé et réalisé par Denis Côté, d’après le roman de Laurence Olivier. Produit par Couzin Films.

Rustic Oracle

Voici l’histoire émouvante et pertinente d’Ivy, une petite fille de huit ans, qui tente de comprendre ce qui est arrivé à sa grande sœur Heather, une jeune fille de presque dix-sept ans, mystérieusement disparue de leur petite communauté mohawk. Tous y vont de leur théorie sur le sort réservé à la jeune fille, mais, lorsque la police locale conclut à une fugue, Susan, la mère d’Ivy et d’Heather, décide de prendre la route et de mener sa propre enquête. Ivy convainc sa mère de l’accompagner dans ce périple éprouvant. Sa présence finit par jouer un rôle essentiel dans leur quête de réponses. Vu uniquement du point de vue d’Ivy, Rustic Oracle est l’histoire d’une mère et d’une fille qui s’unissent et apprennent à s’entraider dans des circonstances douloureuses.

Drame scénarisé et réalisé par Sonia Bonspille Boileau. Produit en anglais par Nish Média.

Une manière de vivre

Colette vient de perdre son mari sans comprendre pourquoi il s’est enlevé la vie. Elle pense que c’est de sa faute, et propose ses services d’accompagnatrice au chevet de patients aux soins palliatifs. Sa fille Gabrielle, qui ne supporte plus le chaos affectif qu’est devenue sa vie, séduit Josse, un grand spécialiste européen de Spinoza venu prononcer à Montréal une de ses célèbres conférences. Ce faisant, ce dernier trahit sa propre femme et fuit ses responsabilités vers le Grand Nord… Ce drame complexe et humain propose une méditation philosophique sur la culpabilité et les chemins pouvant mener au pardon et à la sérénité.

Drame scénarisé et réalisé par Micheline Lanctôt. Produit par Lycaon Pictus.

MAISON 4:3 a également reçu une réponse positive pour un de ses projets dans la section de long métrage de fiction en coproduction minoritaire.

It Must Be Heaven

ES fuit sa Palestine natale pour tenter de retrouver une autre terre d’accueil, mais la promesse d’une vie nouvelle tourne à la comédie d’erreurs. Partout où il va, il retrouve soldats, appareils militaires, policiers et postes de contrôle. Désireux de se fondre dans une société nouvelle, il voit son identité mise à mal. À travers ses errances, ES pose une question fondamentale : quel est cet endroit que l’on peut appeler «chez-soi»?

Comédie dramatique scénarisée et réalisée par Elia Suleiman. Produit par Possibles Média, en coproduction avec Rectangle Productions (France).

La Terre vue du coeur avec Hubert Reeves

Maison 4:3, compagnie de distribution dirigée par Chantale Pagé, est fière d’annoncer la sortie du documentaire La Terre vue du coeur avec Hubert Reeves, le 6 avril. Produit par Marie-Dominique Michaud, Chantale Pagé et Jacques Blain de la compagnie de productions Jane Losa Films, et réalisé par Iolande Cadrin-Rossignol, La Terre vue du cœur avec Hubert Reeves nous invite à explorer avec douceur, mais sans compromis, notre rapport à la nature et à la vie elle-même.

Depuis plus de vingt ans, Hubert Reeves met toute sa science, tout son poids médiatique, et toute son énergie au service d’une seule cause : la préservation et le renouveau de la biodiversité. Cet engagement est tel qu’il lui a valu d’être nommé récemment premier Président d’honneur de la nouvelle Agence française pour la biodiversité. La Terre vue du coeur nous offre une occasion unique de partager son émerveillement sans cesse renouvelé pour la Vie, son engagement pour un avenir plus harmonieux, tout en donnant la juste mesure de la lutte sans merci à mener pour y arriver.

Tourné à Malicorne, en Bourgogne, à Paris, en Corse, ainsi qu’au Québec, à Syracuse et en Floride, dans des milieux variés (terrestres, forestiers, marins, urbains), La Terre vue du coeur nous entraîne également à la rencontre de Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue et écrivain français, d’Edith Widder, (ORCA) spécialiste de la bioluminescence sous-marine; d’Emmanuelle Pouydebat, (CNRS) spécialiste en intelligence animale, de Robin Wall Kimmerer, (SUNY) biologiste et chercheure d’origine Potowatomi, de Jérôme Dupras, professeur au Département des sciences naturelles de l’UQO, directeur de laboratoire d’économie écologique (ISFORT)et bassiste du groupe Les Cowboys Fringants, de Michel Labrecque (UDM), directeur du Jardin Botanique de Montréal et chercheur en botanique urbaine, de Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki et président du projet de la Réalité Climatique d’Al Gore, de Mario Cyr, cinéaste des profondeurs océaniques, de Karine Péloffy, du Centre québécois du droit à l’environnement, d’Élyse Desaulniers, auteure, chroniqueuse, activiste et directrice général de la SPCA de Montréal et de Stefan Sopkowiak, permaculteur, biologiste et auteur.

La Terre vue du cœur avec Hubert Reeves, est produit par Jane Losa Films, avec la participation financière de la SODEC, de Téléfilm Canada, du Fonds Rogers, de la Société Radio-Canada, ainsi que de la maison de distribution Maison 4:3.

Réalisé par Iolande Cadrin Rossignol, nous retrouvons Sophie Deraspe à la direction photo, Stéphane Barsalou au son, Sylvain Bellemare à la conception sonore, sur une musique originale de Nicolas Maranda.

La Terre vue du cœur avec Hubert Reeves prendra l’affiche au Québec le 6 avril prochain.