Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 17 avril 2019

Tournage au Parc régional du réservoir Kiamika

Il y a quelques jours, le Parc régional du réservoir Kiamika s’est transformé en décor de cinéma. En effet, M. Yohan Leduc, producteur et réalisateur pour l’émission Propulsion sur la chaîne TVA, a approché fin décembre dernier la Ville de Rivière-Rouge avec son scénario de film promotionnel pour une nouvelle voiture. Il disait : «Je cherche un vaste plan d’eau glacé, sans habitation, quelque chose de grandiose, d’inédit et encore méconnu». M. Denis Charette, maire de la Ville, a tout de suite saisi la balle au bond en répondant : «Ne cherchez pas plus loin, nous avons ce que vous cherchez au Parc régional du réservoir Kiamika.». Après une visite de repérage et quelques discussions, l’affaire a été conclue!

C’est ainsi que l’équipe de tournage au complet a séjourné à la Pourvoirie Cécaurel au Parc régional du réservoir Kiamika afin de réaliser ce tournage. M. Leduc se dit très satisfait de son expérience à Rivière-Rouge. «Non seulement les paysages là-bas sont hallucinants de beauté, mais aussi tout le monde a été aidant et facilitant. Grâce à cet accueil, le tournage s’est déroulé facilement. S’il y avait une embûche, tout le monde s’y mettait pour trouver la meilleure solution. Un peu comme si nos hôtes étaient des employés du tournage. Ce que je ne vois pas souvent et pourtant des tournages, j’en fais!»

Denis Charette se réjouit de cette observation et conclut : «Le commentaire de M. Leduc nous démontre une fois de plus que si nos paysages sont absolument fabuleux, ce qui peut vraiment nous différencier sur le plan touristique, c’est l’accueil et le service à la clientèle. Sur ce point, chacun de nous peut contribuer à l’édifice et laisser à nos visiteurs un beau souvenir. On ne réalise pas forcément, mais un simple sourire dans un magasin ou un renseignement donné sur la rue contribue à communiquer aux visiteurs qu’ils sont les bienvenus chez nous et leur donner envie de revenir nous voir!»

À noter que le film promotionnel est déjà en ligne sur le site de YouTube. Les images tournées seront également intégrées dans un reportage qui sera diffusé sur la chaîne TVA, le 2 mars, dans le cadre de l’émission Propulsion.

Ne manquez pas de découvrir le Parc régional du réservoir Kiamika comme vous ne l’avez encore peut-être jamais vu!

Les actualités cinquante et une fois plus, cliquez.

Gregory Charles s’amène à Rivière-Rouge

La Ville de Rivière-Rouge est fière de présenter lors du Festival International Hautes-Laurentides, le spectacle de Gregory Charles, le dimanche, 14 juillet, à seize heures trente. Ce spectacle gratuit sera présenté à la plage municipale Michel-Jr-Lévesque, secteur Sainte-Véronique.

Mme Martine Cardinal, directrice générale du Festival International Hautes-Laurentides, fait une brève description du spectacle : «Gregory Charles est amoureux d’histoire et de musique. Il présente son plus ambitieux spectacle en invitant les spectateurs à revivre les deux cent cinquante dernières années de la musique et de l'histoire occidentale. Grâce à ce spectacle grandiose allant du baroque au hip-hop, de la Révolution française à la révolution numérique, Gregory prouve avec L’Air du temps qu’il est, à sa manière, le plus passionné troubadour de notre époque. L’instant d’un moment, soyez témoin d’une association unique entre le génie incomparable de Gregory Charles et la fougue de notre rockstar du violon, Alexandre Da Costa. Ils nous présentent en primeur une de leur création, une oeuvre de Bach transformé en Boogie… Un moment magique vous attend!»

«Nous sommes très heureux de recevoir M. Gregory Charles, à Rivière-Rouge, d’autant plus qu’il sera accompagné d’Alexandre Da Costa, pour quelques pièces musicales… Grâce au partenariat avec le Festival International Hautes-Laurentides, ce sera un duo exceptionnel pour un événement musical d’envergure… Les membres du conseil municipal se joignent à moi pour inviter toute la population à assister à ce spectacle gratuit et à se laisser emporter dans son univers musical», a mentionné le maire de Rivière-Rouge, M. Denis Charette.

En cas de mauvais temps, le spectacle sera présenté au centre sportif et culturel de la Vallée de la Rouge (CSCVR), au 1550, chemin du Rapide. Suivez l’information sur la page Facebook de la Ville de Rivière-Rouge et du Festival International Hautes-Laurentides.

C’est un rendez-vous le dimanche, 14 juillet, dès seize heures trente.

Gratuit pour tous!

Informations : 1 877 545-3330

Rencontre d’auteure avec Colette Major-McGraw

Afin de souligner la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (JMLDA), l’équipe des bibliothèques municipales de Rivière-Rouge, vous convie le mardi, 23 avril, à compter de dix-sept heures, à une rencontre en compagnie de l’auteure Colette Major-McGraw, à la bibliothèque municipale L’Annonciation/Marchand.

Colette Major-McGraw est née à Sainte-Agathe-des-Monts. Elle a travaillé pendant quinze ans à la Sûreté du Québec. Par la suite, elle a exploité un commerce d’automobiles avec son conjoint et a implanté le premier café Internet des Maritimes en 1996. Maintenant à la retraite, elle consacre la majorité de son temps à l’écriture.

Sa première trilogie historique «Sur les berges du lac Brûlé» est une saga familiale qui se déroule entre 1959 et 1989 dans un Québec pas si lointain. L’histoire d’une famille québécoise issue de la terre et dominée par un impitoyable chef de clan.

Dans sa nouvelle série «L’héritage du clan Moreau», elle s’intéresse aux joies et aux peines des aînés. Elle voulait, dans cette histoire qui se déroule à Val-David, souligner l’importance de la famille pour les personnes face aux dernières années de leur existence.

Venez rencontrer l’auteure Colette Major-McGraw à la bibliothèque municipale L’Annonciation/Marchand et ainsi découvrir sa passion pour les Laurentides qui s’allie à son talent de conteuse pour offrir aux lecteurs des récits inspirés du quotidien des familles québécoises.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer le mardi, 23 avril, à dix-sept heures avec une auteure de chez nous!