Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Actualités/Musique/Basia Bulat

Pour les autres actualités/musique, cliquez.

Pour le retour au menu des actualités, cliquez.

Basia Bulat dévoile Are You In Love?

L’auteure-compositrice-interprète acclamée par la critique, Basia Bulat annonce son nouvel album, Are You in Love?, disponible le 27 mars via Secret City Records. L'album est réalisé par Jim James du groupe My Morning Jacket - il avait également réalisé son dernier opus, Good Advice.

Afin de célébrer l’annonce de la sortie de son prochain album, Bulat dévoile son nouvel extrait et vidéoclip, «Your Girl». «J’ai écrit "Your Girl" durant une tempête de neige à Montréal et j’ai enregistré la chanson sous le soleil brûlant du désert de Joshua Tree», raconte Bulat. «Quelqu'un m’a déjà dit qu’il est impossible de chanter et pleurer en même temps, mais ce n’était pas vrai pour moi lorsqu’on a enregistré cette chanson. C’est réjouissant d’être finalement libérée d’une situation douloureuse, il y a un réconfort, du rire — même si l’on ne peut jamais oublier la douleur ou comprendre pourquoi cette tempête a traversé notre vie de cette façon. Alors, avec le pas léger, tu danses avec les souvenirs. Si vous écoutez cette chanson et que vous comprenez ce que je veux dire, sachez que je chante avec vous alors que nous dansons dans ce vent tourbillonnant.» Le vidéoclip a été réalisé par Brian Sokolowski et tourné dans le nord du Québec.

Bulat entamera une tournée le printemps prochain et sillonnera l’Amérique du Nord. Elle sera aussi en performance à SXSW en mars. L’enregistrement a commencé aux Hi-Dez Studios de Joshua Tree, mais le disque n’était pas terminé quand Bulat est revenue chez elle, à Montréal. Il a fallu neuf mois de plus avant qu’elle y retourne. Elle est tombée amoureuse et son père est décédé, lui faisant perdre son sens de la beauté et la notion d’où elle pourrait bien se cacher. «Pendant tout le processus de création de ce disque, je luttais entre rester en contrôle et lâcher prise», explique Bulat, «entre m’accrocher à d’anciennes trames narratives et accepter ce qui était devant moi.» Le nouvel album représente cette période de mort et de deuil, mais aussi de pardon, de réinvention et d’amour. «Je veux faire un disque magnifique qui parle de compassion», a-t-elle écrit au réalisateur Jim James.

La pochette de l’album a été créée par le talentueux peintre Kris Knight, qui dit : «J’ai blagué avec Basia récemment que nous avons cet étrange parallèle dans nos vies — une connexion comme celle entre un frère et une sœur, qui rend la collaboration aussi naturelle qu’inspirante. Je suis exposé à ces chansons sincères depuis un moment déjà — assez longtemps pour qu’elles fassent partie de ma vie et qu’elles soient la trame sonore de nouveaux souvenirs comme seulement la bonne musique peut l’être. Nous parlons de collaborer depuis longtemps et je suis très honoré qu’on m’ait demandé de peindre Basia pour son nouvel album. J’espère avoir capturé un peu de la magie que cet album évoque.»

Depuis le lancement de son premier disque, Oh, My Darling, Bulat a effectué beaucoup de tournées. Elle a joué lors de prestigieux festivals comme le Festival de jazz de Montreux, Austin City Limits et le Festival de folk de Newport. Elle est montée sur des scènes de salles mythiques comme Carnegie Hall, Royal Theater Carré, et comme tête d’affiche au Massey Hall. Elle a été en nomination aux Juno Awards et s'est retrouvé trois fois sur la courte liste du Prix de musique Polaris. Elle a partagé la scène avec des artistes tels que Nick Cave and the Bad Seeds, St Vincent, Daniel Lanois, Arcade Fire, Neko Case, Beirut, Tune-yards, Lord Huron et Sufjan Stevens.