Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!

Les Éditions Pommamour. Tous droits réservés. 2012

Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts, la culture et le tourisme dans nos Laurentides

France Benoit, artisane québécoise

Résidente de Deux-Montagnes, depuis 2003, France Benoît explore le travail de la gourde. Avec une passion qui frise l'obsession, elle peint, elle sculpte, elle pyrograve ce fruit qui, lorsqu'il est sec, devient très dur et a l’apparence du bois. Elle essaie de suivre les traces de tous ces artistes qui, depuis la préhistoire, ont créé instruments de musique, outils, vases et bols.


La gourde est une plante herbacée annuelle utilisée plus souvent à l'état sec. On s’en sert depuis des millénaires dans les régions tropicales et tempérées. Originellement, les gourdes étaient utilisées telles quelles dans la vie de tous les jours, comme le plastique et les outils en métal le sont aujourd'hui. C'est donc un énorme plaisir pour elle de travailler avec un instrument renouvelé à chaque récolte, mais aussi vieux que l'humanité. 


Son processus de création résulte souvent d'une impulsion, d'une image qui jaillit et qui la guide dans le choix de la forme du fruit qui traduira le mieux sa vision. C’est de façon intuitive, aléatoire que les formes prennent place sur son support. Elle lave d’abord chaque fruit pour faire émerger ses particularités, tout en méditant sur le processus de transformation qu'il vivra. Elle est de connivence avec la nature pour rehausser la beauté innée de la gourde. Elle ajoute alors la coloration, appliquée en lavis, afin d’en conserver l’aspect naturel.


Elle aime les jeux de texture, les accidents de parcours, les contrastes de matière, la matière brute, telle que la gourde, la pierre et même le métal. Elle grave le fruit pour lui conférer un certain relief. Elle peut marier à ses créations perles, fil de métal, pierres semi-précieuses, etc.


Elle utilise les formes de gourdes que la nature lui donne, selon les disponibilités et elle s’en inspire. Ce médium offre des possibilités infinies et lui dicte l’approche à privilégier. La gourde, par ses rondeurs, suggère le corps de la femme. C’est pour cette raison qu’elle exploite, dans un traitement figuratif et stylisé tout en demeurant épuré, les formes féminines dans la conception de ses personnages presque exclusivement féminins. Quelques couples et certains animaux prennent aussi vie à travers ses créations.


Ses exercices d'essais et d'erreurs se révèlent être sa gymnastique quotidienne et, au fil du temps, le cœur de son cheminement. Le travail de la gourde est sa réponse aux anciennes cultures qui lui parlent. Elle y célèbre notre origine commune et le cycle de vie. Elle travaille la gourde afin de renouveler son aspect visuel et lui donner une allure moderne. Elle traite donc de manière contemporaine un médium millénaire.


France Benoît est présidente de la Coopérative d'artisans l'Empreinte dans le Vieux-Montréal, boutique et galerie d'art spécialisé en métiers d'art depuis plus de 38 ans! Elle est membre du CMAQ depuis 2007. Elle a fait le Salon des métiers d'art à Montréal en 2008. Elle est membre de Signature Laurentides depuis 2006. Elle a reçu une bourse de la Maison des arts de Saint-Faustin et deux bourses du CLD Deux-Montagnes. Cliquez pour aller la visiter.

Dariana Ugalde, artiste-peintre


Originaire de la capitale du Mexique (Mexico), Dariana Ugalde a démontré relativement jeune (dès l’âge de dix ans) un intérêt marqué pour la peinture. Évoluant dans un environnement artistique, son père était un homme avec un côté artistique très développé, ayant un très grand talent en art visuel. Elle fut donc entourée très jeune de peinture et sculpture de grands artistes et passait beaucoup de temps à regarder son père exécuter des peintures, des dessins ou même assise près de lui au piano familial.


Elle a véritablement découvert sa passion en classe de peinture libre, où elle pouvait se laisser libre cours à son imagination. Il faut dire que les couleurs et les différentes textures l’ont marquée dès sa plus tendre enfance, sous les chauds rayons de soleil Caraîbéen et entourée de jardins aux centaines de couleurs et aux plantes les plus exotiques qui soient! Elle poursuit ses études durant neuf ans en utilisant différents médiums, le fusain, le pastel mais surtout l’huile et en participant à plusieurs expositions de groupe reliées à ses cours. Toujours attirée par l’art visuel, Dariana poursuit ses études en dessin et s’intéresse toujours à la recherche de nouveaux matériaux pour travailler.


Une vingtaine d'années plus tard, Dariana s’installe au Québec. Ce changement l'amènera à une nouvelle découverte : la peinture ne se limite pas simplement à copier ce que l’œil peut reconnaître. C’est à cette même époque qu’elle se lie d’amitié avec l’artiste-peintre Robert Massy. Celui-ci l’incite fortement à poursuivre son cheminement artistique personnel. S’installant dans les Laurentides avec sa famille au début des années 2000, ceux-ci la supportent inconditionnellement dans sa démarche artistique.


Aujourd'hui, plusieurs de ses oeuvres sont exposées dans plusieurs résidences privées de même que dans des entreprises publiques (tels le Cirque du Soleil, le Café de la Gare, Galerie FJ Parent, etc...). Se consacrant à son art à temps plein, elle est maintenant membre de plusieurs associations artistiques et évolue constamment en créant diverses techniques conférant de nouvelles textures à ses œuvres.


Les toiles de Dariana Ugalde sont une recherche constante provenant de ses expériences passées, des moments de la vie de tous les jours et un questionnement de ce dont sera fait l’avenir. 

 

Ses œuvres reflètent sa passion, son énergie et les émotions qu’elle ressent dans différentes périodes de sa vie. Elle crée continuellement de nouvelles formes, des mouvements fluides tout en ajoutant à certains moments une touche d’effets spéciaux. Ses origines latines font ressortir les couleurs riches, variées et soutenues.  Les courbes évoquent la sensualité…, la féminité. La beauté s’installe d’elle-même en positionnant les formes et les couleurs côte à côte, engendrant l’harmonie d’elle-même.

 

Dans tous ses projets, son âme et son esprit grandissent et évoluent pour ne devenir qu’un en s’imprégnant dans ses œuvres. Cliquez pour aller la visiter.

« Peindre pour moi, c'est partir à l'aventure, c'est un état d'esprit qui me dicte un endroit où aller, tout en acceptant les imprévus qui se manifestent. Lorsque je peins, j'aime improviser en utilisant mes instincts primaires, tout en abandonnant le jugement et surtout la plupart de mes peurs. C'est à ce moment que mon esprit créatif prend toute sa place ! »