Bientôt Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Mini magazines
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 22 mars 2017

Vie, film américain de science-fiction de Daniel Espinosa, avec Jake Gyllenhaal, Rebecca Ferguson, Ryan Reynolds, Hiroyuki Sanada, Ariyon Bakare et Olga Dihovichnaya.  Vie raconte l'histoire d'un équipage de six personnes à la station spatiale internationale. Pour la première fois de l'histoire, ils sont sur le point de découvrir que la vie existe sur Mars. Leurs méthodes de recherche provoquent des conséquences inattendues et l'organisme s'avère plus intelligent que prévu. En salle, le 24 mars.

La grande muraille, film américain et chinois de Yimou Zhang, avec Matt Damon, Willem Dafoe et Tian Jing. L'ultime combat qu'une faction armée d'élite livre au nom de l'humanité sur les remparts de la muraille la plus célèbre du monde. En salle, depuis le 17 février. Notre appréciation : trois pommes.

Les figures de l’ombre, drame américain de Theodore Melfi, avec Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe. Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l'astronaute John Glenn. Maintenues dans l'ombre de leurs collègues masculins et dans celle d'un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l'écran. En salle, depuis le 6 janvier. Notre appréciation : quatre pommes et demi.

Ça sent la coupe, comédie québécoise de Patrice Sauvé, avec Louis-José Houde, Julianne Côté et Émilie Bibeau. La vie de Max, fan de hockey, bascule lorsque sa soeur Nathalie revient d'exil et que sa blonde Julie le quitte subitement. La remise en question qui s'en suit n'est pas de tout repos pour Max, mais avec l'aide de ses amis Phil, Richard et François, il y a de l'espoir. En salle, depuis le 24 février. Notre appréciation : deux pommes et demi.

Sur nos écrans

John Wick : chapitre 2, film américain d’aventures de Chad Stahelski, avec Keanu Reeves, Ian McShane et John Leguizamo. John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d'une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu'il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde. En salle, depuis le 10 février. Notre appréciation : une pomme.

Chantez, film américain d’animation de Garth Jennings. Buster Moon est un élégant koala, directeur d'une salle de théâtre dont les années de gloire passées commencent à tomber dans l'oubli. Buster est un éternel optimiste, enfin... peut-être aussi un peu fripouille. Il aime son théâtre plus que tout et fera le maximum pour le préserver. Alors qu'il cherche à sauver les ruines de son ambition, une dernière chance se présente à lui : organiser le plus grand concours de chant au monde. Cinq candidats se retrouvent en tête : une souris dont la voix est aussi suave que convaincante, un timide éléphant adolescent qui est littéralement rongé par l'angoisse, une maman débordée épuisée par ses vingt-cinq porcelets, un jeune gorille voyou qui cherche à sortir de la criminalité, et un porc-épic punk-rock qui tente de se débarrasser de son arrogant petit ami pour se lancer dans une carrière solo. Tous ces animaux se retrouvent sous les feux de la rampe de Buster, espérant pouvoir changer le cours de leur vie. En salle, depuis le 21 décembre. Notre appréciation : trois pommes et demi.

L’odyssée, drame biographique français de Jérôme Salle, avec Lambert Wilson, Audrey Tautou et Pierre Niney. 1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d'aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l'eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l'explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier. En salle, depuis le 3 mars. Notre appréciation : quatre pommes.

Réparer les vivants, drame franco-belge de Katell Quillévéré, avec Gabin Verdet, Tahar Rahim et Emmanuelle Seigner. Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c'est l'accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n'est plus qu'un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie... En salle, depuis le 10 mars. Notre appréciation : trois pommes.

Le dernier jour de ma vie, drame américain de Ry Russo-Young, avec Zoey Deutch, Halston Sage, Jennifer Beals, Elena Kampouris, Logan Miller et Alyssa Lynch. Une élève du secondaire se rend compte qu'elle est peut-être en train de revivre sans cesse le dernier jour de sa vie jusqu'à ce qu'elle fasse les choses bien. En salle, depuis le 3 mars.

La belle et la bête, drame romantique américain de Bill Condon, avec  Emma Watson, Ewan McGregor et Luke Evans. Adaptation du film d'animation «La belle et la bête». En salle, depuis le 17 mars. Notre appréciation : trois pommes.

La belle et la bête

Mes vies de chien, comédie américaine de Lasse Hallström, avec Britt Robertson, Dennis Quaid et Peggy Lipton. Mes vies de chien nous entraîne dans l'histoire incroyable et touchante d'un chien au grand coeur qui comprend le sens de sa propre existence grâce aux humains à qui il apprend à rire et à aimer. En salle, depuis le 27 janvier. Notre appréciation : trois pommes.

Pour l’amour d’Hollywood, comédie musicale américaine de Damien Chazelle, avec Emma Stone, Ryan Gosling, John Legend, J.K. Simmons, Rosemarie DeWitt et Finn Wittrock. Mia rêve de devenir actrice. Elle travaille dans un café installé sur un studio très connu d'Hollywood et enchaîne les auditions infructueuses. Un jour, elle rencontre Sebastian, un pianiste de jazz dévoué à son art qui doit accepter des contrats humiliants afin de joindre les deux bouts. Les deux artistes s'éprennent l'un de l'autre et s'évertuent à trouver leur place dans ce monde artificiel où le bonheur et l'amour éternel sont les plus grandes supercheries. Oscar du meilleur film lors de la quatre-vingt-neuvième édition de la prestigieuse soirée des Oscars, en plus cinq autres Oscars. En salle, depuis le 25 décembre. Notre appréciation : trois pommes.

Lion, drame australien, britannique et américain de Garth Davis, avec Dev Patel, Sunny Pawar, Abhishek Bharate, Nicole Kidman, Rooney Mara et David Wenham. Après s'être égaré puis réveillé dans un train en marche à des milliers de kilomètres de chez lui, le jeune Indien Saroo, cinq ans, doit apprendre à vivre seul. Après des mois d'errance, le petit garçon est recueilli dans un orphelinat, puis est adopté par un couple gentil d'Australiens. Maintenant devenu adulte, Saroo rêve de retrouver sa famille dans son pays natal. Armé d'une inébranlable détermination, Saroo, désormais âgé de vingt-cinq ans, parcourt les images satellites de l'Inde sur Google Earth dans l'espoir de trouver un élément qui lui rappellerait quelque chose de sa vie d'avant. En salle, depuis le 21 décembre. Notre appréciation : quatre pommes.

Lion

Cinéma deux fois plus, cliquez.

Ballerina, film d’animation canadien et français d’Éric Warin et Éric Summer. 1879, Bretagne. Félicie est une orpheline qui rêve de devenir une danseuse étoile. Avec son meilleur ami Victor, un jeune inventeur de génie, elle s'échappe de l'orphelinat et emprunte un train pour la Ville lumière. Sur place, une série de quiproquos l'amèneront à devenir élève dans la distinguée école de danse de l'Opéra de Paris. Félicie devra mettre les bouchées doubles afin de se faire remarquer par les hautes instances de l'établissement et avoir peut-être la chance de réaliser son rêve : danser sur scène le ballet Casse-noisette aux côtés d'une danseuse professionnelle. En salle, depuis le 24 février.

Ballerina

Kong : Skull Island, film américain d’aventures fantastiques de Jordan Vogt-Roberts, avec John Goodman, Samuel L. Jackson, Tom Hiddleston, Brie Larson, John C. Reilly et Corey Hawkins.  Bill Randa est convaincu que l'île de Skull Island est peuplée de créatures qu'on ne retrouve nulle part ailleurs sur le globe. Il forme une équipe bigarrée, formée de militaires, d'aventuriers et de scientifiques, pour aller explorer cette contrée non répertoriée. Rapidement, Bill arrive à prouver ses suppositions et le groupe est attaqué par un immense gorille appelé Kong, qui ne laisse que quelques survivants. Ceux-ci tenteront de se rendre vivants à l'autre bout de l'île afin d'atteindre le point de rendez-vous et être enfin déportés de cet endroit terrifiant. Le chemin pour atteindre la liberté sera peuplé de dangers et de monstres plus effrayants les uns que les autres.  En salle, depuis le 10 mars. Notre appréciation : trois pommes et demi.

Kong : Skull Island

Iqaluit, drame québécois de Benoît Pilon, avec Marie-Josée Croze, Natar Ungalaaq, François Papineau, Christine Tootoo, Paul Nutarariaq et Sébastien Huberdeau. Gilles se trouve à Iqaluit au Nunavut six mois par année. Il travaille sur un chantier qui emploie à la fois des Blancs et des Inuits. L'homme s'est lié d'amitié avec Noah et sa famille. En quittant un bar, il est victime d'un terrible accident. Son épouse Carmen débarque de Montréal pour le retrouver. Happée par la lumière et les grands espaces, elle a du mal à s'acclimater. Surtout que cette tragédie n'est peut-être pas due au hasard. En enquêtant, Carmen découvre une part inconnue de son mari et elle fait des rencontres qui risquent de la marquer à jamais. En salle, depuis le 10 mars.

Iqaluit