Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Cinéma/Guide
Actualités/Cinéma/Les vieux chums de Claude Gagnon

Pour les autres actualités/cinéma, cliquez.

Pour le retour au menu des actualités, cliquez.

La bande-annonce de Les vieux chums de Claude Gagnon

Maison 4:3 et Objectif 9 sont très heureux de dévoiler l’affiche et la bande annonce du prochain film de Claude Gagnon, Les vieux chums qui sortira sur les écrans du Québec cet automne. Produit par Samuel Gagnon, Bahija Essoussi, Yuri Yoshimura-Gagnon et Claude Gagnon (Objectif 9), distribué par Maison 4:3, scénarisé et réalisé par Claude Gagnon, Les vieux chums met en vedette Patrick Labbé, Paul Doucet et l’acteur et humoriste marocain bien connu Hassan El Fad.

Synopsis

Pierrot (Patrick Labbé) rentre à Saint-Hyacinthe, sa ville natale, pour y revoir les gens et les lieux qu’il aime et qu’il a toujours portés en lui, même lorsqu’il vivait à l’étranger. Il vient boucler la boucle, fermer les livres. Serein, Pierrot n’a aucune peur de cette mort qui se pointe prématurément. Il sollicite son ami d’enfance, Jacques (Paul Doucet), pour l'aider à bien finir ses jours. La démarche qui est peu commune mènera néanmoins les deux amis vers une apaisante quiétude.

«J’ai eu envie de faire un film sur l’amitié, sur la simplicité et la beauté de cette relation que certains privilégiés ont la chance de vivre. J’ai eu envie de me servir de la mort pour parler de la vie, pour la remettre en perspective, la regarder dans toute sa luminosité.» de mentionner le réalisateur Claude Gagnon.

Claude Gagnon reçoit, en 2014, la Bourse de Carrière Michel Brault du Conseil des arts et des lettres du Québec, quelque quarante ans après avoir débuté sa carrière au Japon où il s’était rendu en 1970, alors qu’il n’a que vingt ans. Il y tourne en 1978 son premier long-métrage, «Keiko», qui lui procure une enviable notoriété grâce au succès du film et aux nombreux prix remportés. À l’été 1979, Gagnon revient s’installer à Saint-Hyacinthe où il tourne ses deux longs-métrages suivants avant de s’établir à Montréal. Puis viendra «Kenny» et son succès phénoménal à l’échelle planétaire. Suivront la production et la distribution de nombreux films québécois et étrangers par l’entremise d’Aska Films, la société que Gagnon fonde avec sa femme Yuri Yoshimura. Ils produisent de nombreux films pour Gilles Carle, André Melançon, François Bouvier, et plusieurs autres réalisateurs québécois aussi bien qu’étrangers. Au début du millénaire, Gagnon retourne à la réalisation avec notamment « Kamataki» et «Karakara» qui remportent d’innombrables prix un peu partout sur la planète.

À la production de Les vieux chums, nous retrouvons Samuel Gagnon, Bahija Essoussi, Yuri Yoshimura-Gagnon et Claude Gagnon (producteurs, Objectif 9), Christopher Leduc (Producteur associé), Michel St-Martin (directeur photo), Claude Gagnon (monteur), Louis Desparois (prise de son), ainsi que Daniel Toussaint (conception sonore, mixeur, et musique originale).

Les vieux chums est produit par Objectif 9, grâce au soutien financier du Conseil des arts du Canada, de la SODEC, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ), de Post Moderne, SLA Location, du Crédit d’impôt provincial, du Crédit d’impôt fédéral, ainsi que de Maison 4:3, qui en assure la distribution. Les vieux chums prendra l’affiche au Québec cet automne.