Accueil Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Mini magazines
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 26 avril 2017 Dans nos actualités, cette semaine…

Un nouveau festival à Sainte-Thérèse

Le Festival Santa Teresa, présenté par TELUS en collaboration avec SiriusXM, dévoile la programmation complète de sa première édition qui se tiendra au centre-ville de Sainte-Thérèse, du 27 au 29 avril.

En étroite collaboration avec le milieu, Santa Teresa se veut un festival boutique où musique, arts et bouffe se rencontrent. «On prend d’assaut le centre-ville pour le transformer en expérience immersive.», mentionne Julien Aidelbaum, fondateur et directeur artistique du festival.

Programmation 2017

Annoncés en février dernier, les spectacles de City and Colour et Patrick Watson affichent déjà complet. Pour ceux qui ont déjà leurs billets, c’est le trio Wilsen qui assurera la première partie du concert de Patrick Watson le 29 avril. Pour les autres, on se console avec l’annonce d’un troisième spectacle à l’Église Sainte-Thérèse-d‘Avila, le 28 avril. Présenté par SiriusXM, ce concert bénéfice vous sera dévoilé sous peu avec les quelques invités surprises qui seront annoncés dans les prochains jours. Les billets seront disponibles au coût de quinze dollars (15$) seulement et la totalité des recettes de la billetterie ira à la Fondation Au Diapason qui offre une aide financière au programme à vocation musicale de l’école primaire Arthur-Vaillancourt.

Scène extérieure

Le 29 avril, une scène extérieure sera spécialement aménagée dans le stationnement de l’hôtel de ville. Le site sera accessible à partir de dix-sept heures, et les concerts débuteront à dix-huit heures. A Tribe Called Red y est la tête d’affiche, groupe canadien qui mélange habilement musique électro et chants autochtones traditionnels. On y annonce également July Talk, groupe torontois de rock alternatif reconnu pour ses concerts live explosifs, ainsi que The Franklin Electric, band indie rock montréalais qui ne cesse de gagner en popularité et qui a sorti son deuxième album Blue ceilings en février dernier. C’est sans oublier les prestations du collectif Canadien de hip-hop Alaclair Ensemble et du rappeur montréalais RYMZ. Les billets sont en vente au coût de vingt dollars (20$), taxes et frais de service inclus.

À titre de partenaire du festival et pour contribuer à l’essor et au rayonnement des artistes d’ici, TELUS souhaite offrir à ses clients un accès gratuit à ce spectacle. Les mille premiers clients à se présenter avec leur téléphone TELUS pourront profiter de la soirée sans frais.

Spectacles en salle à travers le centre-ville

Plusieurs artistes fouleront les planches du mythique bar le Cha Cha (Salle VRAK) durant les trois jours du festival. Le 27 avril, Xavier Caféine célébrera les dix ans de l’album Gisèle, avec Dubé et Zen Bamboo comme invités. L’auteur-compositeur et multi-instrumentiste montréalais Geoffroy y sera le 28 avril. On y entendra des pièces plus électroniques issues de son premier album complet Coastline, inspiré par l’idée du voyage. L’artiste RALPH y sera son invité. Puis, le 29 avril, c’est au tour du chanteur folk Aliocha de nous faire découvrir ses compositions à paraître prochainement sur son premier album.

Quant au café bistro le Monte Cristo (Salle VICE), on nous offre trois soirs de concerts 100 % rock avec We Are Wolves, Duchess Says, SUUNS, HAON et le band torontois Dilly Dally qui nous a offert l’album SORE en 2015.

Du côté de La Protestante (Salle Culture Cible), cette petite chapelle magique et presque bicentenaire, c’est l’auteure-compositrice-interprète et découverte de 2016 Beyries qui y performera le 28 avril, dès vingt-trois heures. Elle jouera les pièces tirées de son premier album Landing, paru en février dernier.

Les billets pour tous les spectacles en salle sont disponibles dès maintenant au coût de douze dollars (12$) seulement.

Concerts gratuits

La brasserie le Saint-Graal (Salle CISM) offre aussi l’accès gratuit aux festivaliers à compter de vingt heures, et ce, durant les trois soirs. On y annonce la venue de plusieurs artistes émergents, et coups de cœur du festival, dont Lydia Képinski, Mon Doux Saigneur, Philemon Cimon, Mathieu Bérubé, Les Louanges et Laurence Castera.

La Prohibition (Salle 99scènes) accueillera également des concerts en apéro. Les artistes vous seront dévoilés prochainement.

Pour bien finir vos soirées, des mégas party se préparent au HB Bar, dès vingt-trois heures. RAGERS y seront les hôtes et différents artistes se joindront à eux, dont Husser, Lou Phelps et Ativan Alan.

Arts visuels

Les organismes Verticale et SOIR s’occupent du volet arts visuels du festival en proposant chacun une programmation à leur image.

Le centre d’artistes Verticale présentera le travail de l’artiste Thierry Marceau, artiste professionnel reconnu pour son travail ludique qui mélange critique du monde de l’art et culture populaire. Son œuvre «Old McDonald Had A Farm — “Le don d’une œuvre publique”» sera exposée le samedi, 29 avril, sur le site du spectacle extérieur.

SOIR offrira une programmation multidisciplinaire. Les artistes Louis TB et Vincent Cusson proposeront l’œuvre «Second night», à mi-chemin entre l’installation d’art numérique et le party, une méta expérience de fête révolutionnaire sur la musique des DJ’s Audrey Bélanger et Joe Toner. La projection du film «a/s/l» de Justine Lardeux, originaire de Sainte-Thérèse, explorera la recherche de soi par rapport aux autres. Également de la partie, le fameux collectif des Mêmes-Cacaïstes dévoilera une installation bien à eux et une exposition double des artistes peintres Alexandra Levasseur et Charles Arsenault aura lieu durant le festival.

Billetterie

Les billets pour tous les spectacles sont disponibles dès maintenant au www.santateresa.ca. Des frais de manutention peuvent s’appliquer lors de l’achat à la billetterie et en ligne.

Transport

Afin de permettre à un maximum de fans de musique du grand Montréal de profiter du festival Santa Teresa, Share the bus offrira le service de navette à partir du Palais des Congrès au coût de dix dollars (10$). Tous les détails sur le trajet et les départs sont disponibles ici. Du côté de la Rive-Nord, le Conseil intermunicipal de transport Laurentides (CITL) offrira le transport gratuit à travers son réseau aux détenteurs de billets, pour la durée du festival. Toute l’information se trouve sur le site Internet du festival www.santateresa.ca.

Encore plus au Festival Santa Teresa

Suite au dévoilement complet de la programmation et après une première représentation qui affiche complet, l’équipe du Festival Santa Teresa, présenté par TELUS en collaboration avec SiriusXM, est heureuse d’annoncer la tenue d’un deuxième spectacle de Patrick Watson, le vendredi, 28 avril, à l’Église Sainte-Thérèse-d’Avila – Salle Boisvert Chevrolet. Cette soirée unique présentée par SiriusXM, qui poursuit son implication dans la promotion et la diffusion des artistes québécois et canadien, permettra à l’événement d’affirmer sa collaboration avec le milieu en posant un geste concret dans la communauté de Sainte-Thérèse.

Pour l’occasion, Santa Teresa est heureux d’accueillir Louis-Jean Cormier et Safia Nolin à titre d’invités spéciaux. Ces deux artistes des plus en vue de la scène musicale québécoise se joindront à la soirée en formule acoustique et assureront la première partie du spectacle.

Les billets sont maintenant disponibles au coût de quarante-cinq dollars (45$), taxes incluses + frais de service applicable, au www.santateresa.ca. À noter que dix dollars (10$) par billet vendu seront remis à la Fondation Au Diapason qui offre un soutien au programme à vocation musicale de l’école primaire Arthur-Vaillancourt.

Située au cœur de la ville de Sainte-Thérèse, cette école primaire publique privilégie la musique dans la formation de l’élève. Avec son projet éducatif La musique : une voie vers la réalisation de soi, le respect de l’autre et l’ouverture sur le monde, l’école entend exploiter la contribution de la musique au développement intégral de chaque élève.

«La Ville de Sainte-Thérèse est fière d’appuyer le Festival Santa Teresa. Cet événement mettra en lumière le dynamisme de notre centre-ville, de nos commerçants et de toute notre communauté. Le soutien qu’il accorde à la Fondation Au Diapason mérite également d’être souligné. Je remercie à l’avance tous les spectateurs qui se procureront des billets pour cette soirée qui s’annonce mémorable», a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant.

Pour plus d’infos, cliquez.

Vivre avec ses déchets pendant un an, le feriez-vous?

La MRC des Laurentides jumèle la culture à l'enjeu de taille, soit la gestion des matières résiduelles pour une prise de conscience maximale. La famille Marcoux, de la municipalité de Val-Morin, conservera pendant une année complète tous leurs déchets générés pour les transformer en œuvres d'art. Le projet qui s'intitule "Déchets" a débuté le premier février 2017 et depuis, aucun des bacs ni déchets ni récupération n'a été mis au chemin. Sophie Castonguay, artiste et doctorante en arts visuels, implique également sa jeune famille dans son nouveau mode de vie. Son mari, Mathieu Marcoux et ses enfants, Anna (onze ans) et Émile (neuf ans) comptent également participer à la création d'œuvres d'art authentiques fabriquées à partir de déchets générés au quotidien.  

Une prise de conscience instantanée de la quantité de déchets qu'on envoie dans l'environnement

Par ce projet, la MRC des Laurentides désire faire prendre conscience à la population que les déchets ne disparaissent pas, et ce, même s'ils sont collectés toutes les semaines.

"On peut étonnamment avoir bonne conscience si on met au chemin un bac de récupération bien plein, mais la meilleure option est assurément de réduire notre taux de déchet (notre consommation) à la source et de pouvoir réduire le contenu des bacs à déchets et à récupération de façon considérable afin cette fois-ci d'avoir une réelle bonne conscience!" mentionne madame Davidson qui est convaincue que ce projet aura des effets des plus bénéfiques sur la façon de voir les matières résiduelles. Madame Davidson est présidente du comité de la politique culturelle de la MRC des Laurentides et considère  que la culture a cette faculté de faire réagir les gens de manière à sensibiliser à un point irréversible et c'est ce qu'elle espère pour la surconsommation des gens.

Monsieur Gilbert Brassard, président du comité du plan de gestion des matières résiduelles de la MRC des Laurentides considère, quant à lui, qu'il est temps que l'on réalise que l'être humain est le seul producteur de déchets, et ce, d'une quantité bien au-delà de ce qu'on peut imaginer. "On travaille fort à promouvoir les services et les activités d'information, de sensibilisation et d'éducation pour la réduction à la source et ce projet démontrera assurément à quel point les déchets peuvent être imposants si conservés, qu'une façon de vivre différente s'impose et je souhaite que ce projet de sensibilisation culturel avec madame Castonguay aidera à cette prise de conscience collective!" termine monsieur Brassard.

L'artiste Sophie Castonguay classe ses déchets, les observe et surtout, les accumule

"Ce projet nous permet de rendre notre consommation visible et de la mettre en évidence. Tout est emballé et même suremballé et ce processus démontrera que malgré le fait que je ne suis pas une grande consommatrice, l'accumulation monte rapidement et permet de dévoiler l'impact important de ne plus mettre son bac au chemin toutes les semaines", mentionne l'artiste Sophie Castonguay.

Objectifs de création

Pendant cette année expérimentale, Sophie s'engage à créer des vidéos d'art, des photographies, de l'assemblage et des installations visuelles et sonores, ainsi qu'à  transformer les matières résiduelles récupérées. À la fin du projet, une porte ouverte sera organisée à la résidence de madame Castonguay et nous exposerons dans les municipalités de Val-David et Val-Morin lors de quatre ateliers de médiation culturelle et dans un centre d'expositions à Montréal.

La solution : Vivre autrement

Madame Castonguay mentionne qu'elle a dû rapidement changer son mode de vie, surtout lorsqu'elle sait que tout ce qui entre chez elle n'en ressort plus, ou du moins, en ressortira transformé!

Forum en culture : les invitations sont lancées

Le premier mai, de huit heures trente à midi, la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) tiendra un forum en culture auquel est convié l’ensemble de la communauté culturelle et artistique afin de co-construire avec les élus municipaux, les travailleurs municipaux et les acteurs du milieu touristique, scolaire, économique, communautaire et de la santé, des projets porteurs pour le développement culturel de la région. Ce forum aura lieu à l’Espace Théâtre Muni-Spec, situé au 543, rue du Pont, à Mont-Laurier, section hall d’entrée. Cette activité de consultation est gratuite et ouverte à tous les acteurs culturels souhaitant participer à cette démarche.

Lors de ce forum, quatre ateliers ont spécialement été préparés selon quatre grandes thématiques du développement culturel, lesquels seront animés par des experts régionaux dans leur domaine : l’accessibilité aux arts et à la culture, l’intégration de la culture dans les autres sphères de développement, la préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel, le rayonnement culturel et l’attractivité de la MRC. Les animateurs des ateliers sauront bien aiguillés les intervenants afin de guider les discussions vers des projets structurants pour la collectivité. Pour bien réchauffer l’esprit des participants, M. Benoit Desjardins, co-fondateur et co-directeur du Noble théâtre des trous de siffleux, ouvrira le forum avec une conférence des plus motivante et inspirante!

Ce forum en culture est l’un des moyens de consultation que la MRCAL a retenu en vue d’un éventuel renouvellement de l’entente de développement culturel 2018-2020 avec le ministère de la Culture et des Communications. Ainsi, la MRCAL invite ces derniers à prendre part à cette démarche afin de maximiser les partenariats et les leviers de financement en culture qui s’offrent à la région.

Pour plus d’information ou pour confirmer votre présence à ce forum, nous vous invitons à envoyer votre nom, votre profession, votre discipline artistique ou culturelle et votre courriel et numéro de téléphone à Mme Janie Dumas-Jasmin, agente de développement culturel, à l’adresse courriel culture@mrc-antoine-labelle.qc.ca ou par téléphone au 819 623-3485, poste 122, avant le 27 avril.