Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!

Les Éditions Pommamour. Tous droits réservés. 2012

Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts, la culture et le tourisme dans nos Laurentides

Lorraine Cloutier, artiste-peintre


Lorraine Cloutier est née à Valleyfield, le 29 octobre 1957. Elle est la benjamine d'une famille de deux enfants. Elle grandit à Beauharnois où elle y vit jusqu'en 2009, pour ensuite s'établir dans les Laurentides. Audacieuse et aventurière, elle grandit dans la nature qui l'inspire et cultive, à son insu, son imagination débordante. Dès son jeune âge, elle découvre ses talents en dessin. Jeune adulte, elle s'inscrit en art. Son intérêt pour la peinture s'affirme. La passion s'installe et sa créativité éclate.


Toutes formes d'art l'attirent. Elle suit également des cours de piano et d'orgue. La musique fait partie de sa vie et mousse son imaginaire toujours débordant. La vie lui fait faire un long détour qui l'emmène à travailler dans une usine de production alimentaire. Elle a vite besoin d'autre chose, de créer, de s'extérioriser. Elle découvre l'horticulture et la magie des couleurs que lui offrent les fleurs.


Elle doit tout de même mettre de côté son désir de peindre et ce n'est que beaucoup plus tard, qu'elle peut concrétiser ses ambitions artistiques. Et voilà qu'au début des années 2000, elle fait la rencontre de Ginette Caron et par la suite de Line Desrochers, qui verront en elle tout son potentiel et sa détermination d'apprendre. Elles lui enseignent toutes les bases de la peinture à l'huile. Enfin, ses rêves et sa passion deviennent réalité.


À son arrivée dans les Laurentides, elle fait connaissance avec des professeurs et artistes de réputation internationale qui, tour à tour, lui enseigneront. Elle suit différents cours et ateliers et perfectionne sa technique et son style. Elle troque le médium de l'huile pour celui de l'acrylique et intègre une nouvelle gestuelle.


Femme actuelle et passionnée, Lorraine Cloutier partage avec vous, à travers son art, toutes les émotions qu'elle dépose sur ses œuvres et toute sa passion qui la nourrit. Également femme de cœur, elle remercie la vie d'avoir mis sur sa route tous ces artistes qui ont marqué et stimulé son cheminement en tant qu'artiste peintre.


Pour mieux la connaître, cliquez.

Sa démarche artistique

Issue de parents possédant un esprit créateur et une grande habileté manuelle, Lorraine Cloutier a profité de ces talents pour se consacrer dès son jeune âge à la peinture et, plus particulièrement à l’huile, qui exerça sur elle une véritable fascination. Ces années de rigueur et de patience dans l’appropriation du dessin et des nuances de la couleur sont vite devenus des atouts dans la réalisation de ses oeuvres. Plus tard, elle fait la connaissance de personnes importantes qui ont défini et balisé son parcours créatif.


Ainsi, Raymonde Perron, artiste-peintre reconnue de par ses oeuvres florales, et Marie-Claude Aubry, par qui son approche portraitiste, qui son talent, l’influencent au plus haut point et la portent à suivre des ateliers axés sur la méthode des grands peintres. De l’huile à l’acrylique, où pinceaux et spatules dans les outils, textures et encres pour les matériaux, l’inspiration et ses goûts la font passer graduellement du figuratif à l’abstrait. Son sens créatif est alimenté par l’appropriation du réel et sa transposition artistique dans l’imaginaire.

Carmelle Dorion

Peintre, sculpteure,

tisserande, graveure

Son attrait pour les arts visuels remonte à son enfance. Tout est alors prétexte pour dessiner. Au fil des années, la découverte et l’expérimentation sont devenues un mode de vie, ce qui fait de Carmelle Dorion une artiste accomplie et d’une sensibilité explosive.


Les œuvres de Carmelle Dorion, sont d´un style unique et reconnaissable, mais sans thèmes suivis, ce qui la différencie de la masse artistique. Elle est une artiste fondamentalement spontanée, ce qui l´a emmenée a créé le spontanisme.


Elle a participé à de nombreuses expositions, en solo ou en collectif, tant ici qu’à l’étranger.


Pour mieux la connaître, cliquez.

Sa démarche artistique

Son art s’exprime à travers une grande mixité de médiums (acrylique, encre…) et de techniques (collage, sfumato…). En outre, l’utilisation diversifiée des matériaux lui permet d’explorer de façon bidimensionnelle et tridimensionnelle d’autres univers, d’y découvrir l’inconnu. Elle plonge dans le processus de création pour y chercher sa vraie nature, afin d’approfondir ses connaissances sur elle-même et de mieux observer. Elle désire surprendre les autres. Elle veut les interroger, les toucher, qu’ils se remettent en question. L’inattendu et l’improvisation la fascinent et l’amènent à se surpasser. Son travail est basé sur la recherche, l’exploration et la création. Elle ne veut pas reproduire le réel, mais bien faire sentir ce qui est imperceptible.

La musique inspire ses créations. Tout comme l’art visuel, ce médium est basé sur la recherche du rythme produit par une construction abstraite et mathématique : une construction qui est non perceptible à l’œil, mais que nous savons indispensable à la composition finale. Sa pensée se manifeste par le biais des couleurs et des formes, quelque soient le support utilisé. Comme le connu est sécurisant, la facture de son corpus est semi abstraite, car il y a toujours un élément rassurant que nous rattachons au réel. Tout en demeurant épurées, ses œuvres livrent leurs messages en tendant vers l’abstraction. Le traitement pictural est fluide et souvent livré en transparence. Elle peint avec la spontanéité d’un enfant. L’art lui apporte la liberté et l’aide à demeurer authentique et à libérer ses émotions.

Au dynamisme des tons colorés se mêlent des tons plus sobres. Le bleu et le violet ainsi que leurs nuances, leurs dégradés, leurs contrastes prédominent dans son travail … Elle demeure consciente de l’impact de la couleur sur l’œil et elle l’assume totalement. Avec les années, ses couleurs s’adoucissent, deviennent plus près de l’enfant en elle.

Elle désire que ses œuvres, par leur profondeur, fassent évoluer l’être. Par l’intériorité qu’elles dégagent, elle souhaite qu’elles rejoignent chacun à différents niveaux selon leur vécu. Sa recherche de l’absolu donnera un sens plus profond à son œuvre, tout en remettant en question ses connaissances.    

Les sujets qu’elle choisit ne sont pas préalablement prémédités, mais bien puisés dans son imaginaire. Elle les exploite sans barrières, sauf celles que peut lui imposer le médium utilisé. L’art fait partie des éléments de la survie de son âme, de son être. Il lui permet de demeurer équilibrée, de rendre plus concrètes et rassurantes des vérités, des émotions. Sa peinture la sécurise émotivement. Depuis toujours, elle ressent cette nécessité de comprendre les choses, d’aller au-delà du vu et du senti.  

Créer pour être, créer pour respirer, créer pour demeurer.