Accueil Cette semaine Cinéma Cinéma à venir Musique Théâtre Expos/Littérature Les actualités Portraits Mini magazines
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 26 avril 2017

Éclectique, énergique et spectaculaire

Ce concert énergique, rempli de virtuosité et d’humour, vous assure une soirée des plus captivante! Les voici enfin chez Amal’Gamme et chez Odyscène… Considéré par la CBC comme l’ensemble de guitare le plus “hot” au Canada, MG3 s’est rapidement imposé comme une force du renouveau et de l’interaction entre les diverses formes musicales. Depuis maintenant quinze ans, leur virtuosité, leur rigueur, leur inventivité et leur époustouflante présence scénique, où s’entremêlent humour et interactions avec le public, ont conquis les publics du monde entier. Le trio a donné des centaines de concerts partout en Amérique du Nord, en Europe, en Nouvelle-Zélande et en Australie dans les salles les plus prestigieuses, dont le BB King Blues Club de New York, le Rundetårnet de Copenhague, ainsi que le légendaire Concertgebouw d’Amsterdam.


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 20 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Chopin et la musique française

Interprète à la fois exceptionnel et authentique, le pianiste, chef d’orchestre et compositeur canadien Raoul Sosa est considéré par la critique locale et internationale comme «l’un des musiciens actuels les plus importants». Raoul Sosa est un spécialiste de la musique romantique, bien que son panorama musical embrasse toutes les époques. Il a étudié le piano avec Magda Tagliaferro à Paris et à Salzbourg et avec le pianiste russe Stanislav Neuhaus en Italie, ainsi que la direction d’orchestre avec Sergiu Celibidache à Munich avec la participation de l’Orchestre Philharmonique. Né en Argentine d’un père de descendance slave et d’une mère de descendance espagnole, il a gagné de nombreux Prix dans des Concours nationaux et internationaux et il s’est acquis une solide réputation, laquelle l’a amené à se produire en récital ou en tant que soliste avec orchestre dans les principaux centres artistiques d’Amérique, d’Europe et d’Asie, c’est un triomphe partout!


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 6 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Chopin et autres romantiques

Lauréat de la médaille d’argent et du prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate lors du Concours International de Piano Frédéric-Chopin à Varsovie en 2015, Charles Richard-Hamelin se démarque aujourd’hui comme l’un des pianistes les plus importants de sa génération. Il a également obtenu le deuxième prix au Concours Musical International de Montréal, ainsi que le troisième prix et prix spécial pour la meilleure prestation d’une sonate de Beethoven au Seoul International Music Competition en Corée du Sud. Prix d’Europe 2011 et Révélation Radio-Canada 2015/16, il fut récemment récipiendaire du prestigieux Career Development Award offert par le Women’s Musical Club of Toronto. En tant que soliste, il a pu se faire entendre avec notamment l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre Symphonique de Toronto, l’Orchestre Philharmonique de Pozna., l’Orchestre de Chambre Amadeus de la Radio Polonaise, l’Orchestre Métropolitain de Montréal, le Korean Symphony Orchestra et I Musici de Montréal. Originaire de la région de Lanaudière, Charles Richard-Hamelin a étudié avec Paul Surdulescu, Sara Laimon et Boris Berman.


Chez Odyscène de Sainte-Thérèse, le 7 mai, à la salle Pierre Legault. Pour plus d’infos, cliquez.


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 3 juin. Pour plus d’infos, cliquez.

Chez Amal’Gamme

Le Glenn Miller Orchestra

Le légendaire Glenn Miller Orchestra de New York ramène sur scène ses indémodables classiques, tels In the Mood, Moonlight Serenade, Chattanooga Choo Choo, Pennsylvania 6-5000, Strings of Pearls  et Tuxedo Junction. Plus de soixante-quinze ans après la fondation du célèbre orchestre, la musique de Glenn Miller continue de nous émerveiller. Le célèbre orchestre fera certainement revivre aux plus mélancoliques les sonorités rythmées de ce temps qui faisaient virevolter chapeaux et robes d’époques.  Sur scène, une vingtaine de musiciens et de chanteurs en mettront plein la vue et les oreilles aux spectateurs, pour le bonheur des amateurs de jazz et de swing des années 1930-1940!


Au Zénith Saint-Eustache, le 7 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Un retour plus qu’attendu

Marianne Di Tomaso débute l’apprentissage du violon au Conservatoire de musique de McGill dans la classe de Luciné Balikian. Elle poursuit ses études auprès de Johanne Arel au Conservatoire de musique de Montréal où elle obtient un diplôme d’artiste avec grande distinction. Marianne reçoit également l’enseignement de Raymond Dessaints au Camp Musical des Laurentides pendant plusieurs années. Elle poursuit actuellement ses études à la Yale School of Music sous la tutelle d’Ani Kavafian. Grand prix du Concours de musique du Canada en 2006, elle participe, en 2009, à son premier concours international à Prague en République Tchèque, le quarante-quatrième Concertino Praga, et remporte le second prix dans sa catégorie, ainsi que le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre imposée.En 2010, Marianne se distingue au Concours de l’OSM Standard Life avec un deuxième prix, ainsi que le Prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre canadienne.


Chez Amal’Gamme de Prévost, le 27 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Chez Amal’Gamme

Quel beau voyage!

Christophe Perret vous propose de découvrir son univers musical à travers les flûtes amérindiennes, la flûte traversière et le piano. Il vous emmènera en voyage. L’album de ses compositions «Entre toi et moi», joué au piano, est le point de départ de ce concert. Vous découvrirez sa sensibilité avec des pièces comme «Rêve», «Souvenirs d’enfance» et «L’amitié», ses origines avec «Voyage en train», «Mon Jardin en Provence» et «Mistral», son romantisme avec «Entre toi et moi» et «Notre histoire». Il vous fera rêver avec «L’envolée de l’aigle», «Ballade» et «Nuages». Des improvisations aux flûtes amérindiennes et quelques pièces jouées à la flûte traversière, dont de la musique traditionnelle provençale agrémenteront ce voyage.


Au Théâtre du Marais de Val-Morin, le 4 juin. Pour plus d’infos, cliquez.

Au Théâtre du Marais

Pour une dernière fois

À l’automne 2017, quarante ans après sa première grande tournée québécoise, Angèle Dubeau effectuera sa dernière tournée de concerts au Québec. Pour cette tournée, intitulée Pour une dernière fois, Angèle Dubeau sera accompagnée de son orchestre La Pietà et proposera un programme composé d’œuvres adorées et redemandées du public, des œuvres qui ont marqué sa carrière. La tournée débutera en septembre 2017 et l’amènera partout dans la province.

 

«D’aussi loin que je me souvienne, la musique fait partie de ma vie. Avec elle je me suis exprimée, avec elle j’ai créé et encore aujourd’hui et pour longtemps je m’en nourrirai quotidiennement. Cette tournée, Pour une dernière fois, n’est pas un adieu musical mais une décision de changer mon mode de vie. Après plus de quarante ans de tournée, étant en grande forme, j’en suis venue à la conclusion que je pourrais faire vibrer mon violon sans la fatigue et le stress du voyage et des concerts quasi-quotidiens, un luxe qui vient avec le temps, le temps, une denrée bien rare dans ma vie… Cette tournée sera l’occasion pour une dernière fois de vous visiter, soir après soir, ville après ville, pour vous dire un merci vibrant d’émotions et d’y mettre tout mon cœur, entourée des merveilleuses musiciennes de mon orchestre La Pietà, pour vous émouvoir, vous éblouir et vibrer tous ensemble au même diapason.»  – Angèle Dubeau, O.C., C.Q., DFA

 

Angèle Dubeau mène une carrière exceptionnelle qui l’a conduite sur les plus grandes scènes du monde, dans plus d’une quarantaine de pays. Ses nombreuses tournées québécoises ont fait d’elle l’artiste ayant offert le plus de concerts dans l’histoire de plusieurs salles de la province. Son plus récent album, Silence on joue – Prise 2, continue de trôner au sommet du palmarès de musique classique au Canada. En carrière, Angèle Dubeau a vendu plus de six cent mille albums et récolté au-delà de trente-cinq millions de streams répartis dans plus de cent pays.


Chez Odyscène, au Théâtre Lionel-Groulx, le 15 octobre. Pour plus d’infos, cliquez.

Chez Odyscène

Virtuose, le spectacle

Gregory Charles et ses virtuoses reprennent la route en 2017. En plus des talents exceptionnels qui font déjà partie du spectacle, des candidats de la deuxième saison de l’émission Virtuose, s’ajoutent désormais à cette série de concerts.


Virtuose, le spectacle permet à ces jeunes instrumentistes, tous âgés de neuf à dix-sept ans, de se faire valoir, tant en solo qu’en groupe avec leur mentor, Gregory Charles, qui les accompagne au piano. C’est aussi l’occasion d’entendre de grands airs populaires qui sauront émouvoir et inspirer un public de tout âge. Le public sera non seulement renversé par la beauté et la pureté des prestations de ces jeunes espoirs de la musique classique, mais il sera aussi ébloui par les prouesses que le groupe leur réserve.


Pour le plus grand bonheur des spectateurs, les demandes spéciales qui font la renommée du polyvalent artiste depuis plusieurs années déjà, font partie intégrante des performances des virtuoses qui, coup sur coup, relèvent les défis haut la main.


Au Patriote de Sainte-Agathe, le 15 décembre, dans la salle Percival-Broomfield. Pour plus d’infos, cliquez.

Au Patriote

Stradivarius à l’opéra

Le violoniste québécois de réputation internationale, Alexandre Da Costa, qui jouit d’une réputation internationale, revient chez lui avec un tout nouveau spectacle, Stradivarius à l’opéra. Accompagné d’un ensemble à cordes de neuf musiciens, le virtuose interprète une sélection de grands airs d'opéra. De Carmen de Bizet à Roméo et Juliette de Prokofiev, en passant par Turandot de Puccini, les arrangements de ces grands classiques de l’opéra sont brillamment mis en valeur par la fougue et la sensibilité d’Alexandre Da Costa et son violon Stradivarius «Di Barbaro» de 1727.


Chez Odyscène, au Théâtre Lionel-Groulx, le premier mars 2018. Pour plus d’infos, cliquez.

Chez Odyscène