Accueil Cette semaine Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts et la culture dans nos Laurentides Édition du 12 décembre 2018

Samedi

La Terre vue du cœur, documentaire québécois

La Terre vue du cœur, documentaire québécois de Iolande Cadrin-Rossignol. Depuis plus de vingt ans, Hubert Reeves met toute sa science, tout son poids médiatique, et toute son énergie au service d'une seule cause : la préservation et le renouveau de la biodiversité. Cet engagement est tel qu'il lui a valu d'être nommé récemment premier Président d'honneur de la nouvelle Agence française pour la biodiversité. «La terre vue du coeur» nous offre une occasion unique de partager son émerveillement sans cesse renouvelé pour la Vie, son engagement pour un avenir plus harmonieux, tout en donnant la juste mesure de la lutte sans merci à mener pour y arriver.

Au Ciné-club de Prévost, le 14 décembre. Pour plus d’infos, cliquez.

Rester forts avec Marc

Avec la parution de son nouvel album "La vie qu’il nous reste", dont les deux premiers extraits Du bonheur dans les étoiles et Rester Forts sont déjà des succès radio, Marc Dupré est sans contredit un incontournable de la chanson pop-rock québécoise.

Marc repart en tournée avec un tout nouveau spectacle où il présentera des pièces de cet album, en plus de ses plus grands succès, dont plusieurs ont trôné au sommet des palmarès, ainsi que quelques reprises qu’il affectionne, le tout teinté de son humour contagieux.

Au Zénith de Saint-Eustache, le 14 décembre. Pour plus d’infos, cliquez.

J’veux de l’amour d’après l’œuvre de Réjean Ducharme

Les finissantes et finissants en Interprétation en théâtre musical et en Théâtre-Production présentent J’veux de l’amour.

J’veux de l’amour est une mise en scène de Ghyslain Filion et un montage de textes tirés de plusieurs œuvres de Réjean Ducharme (L’avalée des avalés, L’hiver de force, La fille de Christophe Colomb, Ines Pérée et Inat Tendu, Ha ! Ha !, Le cid maghané, Le nez qui voque et L’Océantume) auxquels ont été ajoutés des dialogues du scénario du film Les bons débarras de Francis Mankiewicz et de la pièce À quelle heure on meurt de Martin Faucher (à partir des œuvres de Ducharme). Cette production théâtrale s’attarde aux thèmes récurrents dans l’univers de cet auteur atypique.

Entrecoupée d’œuvres musicales de Jean-Marie Benoit, Robert Charlebois, Jérôme Charlebois, Louise Forestier, Pauline Julien et Jacques Perron, J’veux de l’amour exploite, de façon tantôt ludique, tantôt dérangeante, le rapport de l’Humain à l’enfance, au monde adulte, à la solitude, et surtout à l’amour. Le directeur musical de la pièce, Mario Vigneault, ainsi que Marie-Josée Tremblay et Josée Beauséjour, qui signent les chorégraphies, tentent par leurs approches d’ancrer dans le présent cette réunion des œuvres de Ducharme.

Dès son entrée en scène, Bérénice Einberg, personnage culte de Réjean Ducharme, exprime son mal de vivre : «Tout m’avale. Quand j’ai les yeux fermés, c’est par mon ventre que je suis avalée, c’est dans mon ventre que j’étouffe (…) J’ai la vie. Je ne sais pas du tout ce qu’il faut que j’en fasse». Avec le spectateur, elle survole les œuvres de Ducharme en quête de réponses et de solutions.

Au Studio Charles-Valois du Collège Lionel-Groulx, le 14 décembre. Pour plus d’infos, cliquez.

La fougue incomparable de Kaïn

Ils n’ont plus besoin de présentation puisque c’est d’un amour inconditionnel que le public des Hautes-Laurentides accueille les gars de Kaïn depuis plus de quinze ans. Depuis son apparition dans le paysage musical québécois, Kaïn ne cesse de cumuler les succès. Ayant sorti son dernier album «Welcome Bonheur» en 2017, le groupe continue de sillonner les routes de la province avec une fougue incomparable. Kaïn vous promet un spectacle toujours aussi festif et rassembleur compilant les succès intemporels de ses six albums. Le 14 décembre, à l’Espace Théâtre, c’est votre gros party du temps des Fêtes.


À l’Espace Théâtre de Mont-Laurier, le 14 décembre. Pour plus d’infos, cliquez.

Fougueux, émotif et chaleureux

C’est la tête pleine d’histoires à vous raconter que Kevin Parent reprend les routes du Québec afin de retrouver la scène avec bonheur. Armé de ses guitares et de son harmonica, l’auteur-compositeur-interprète y dévoilera les chansons de son nouvel album Kanji, ainsi que plusieurs de ses plus grands succès.

Au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme, le 14 décembre. Pour plus d’infos, cliquez.