Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!

Les Éditions Pommamour. Tous droits réservés. 2012

Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts, la culture et le tourisme dans nos Laurentides

Motel 72, musique rock


Bienvenue dans l'antre d'un groupe rock fondé dans les Laurentides et qui devrait rapidement se tailler une place de choix dans le paysage musical québécois. Après des débuts officiels en mars 2012 sur la scène du bistro-bar Le Mouton Noir à Val-David, le groupe présente son premier single, Repartir à zéro, le 2 avril. Une tournée de spectacles durant l'été pavera ensuite la voie à la sortie d'un deuxième single, Eldorado, le 1er octobre et la sortie de leur  premier album en 2013.


Osmose est le terme qui décrit le mieux la fusion intime des talents particuliers de chacun des cinq membres du groupe, qui se sont déjà tous distingués en solo ou au sein de groupes ayant ratissé le Québec dans tous ses recoins, débordant parfois de ses frontières et acquérant individuellement ou conjointement une solide expérience sur scène.


Chacun met en commun ses talents de musicien, d'auteur, de compositeur et d'interprète. Ainsi, tous participent à la création des paroles et des musiques de leur répertoire original et sur scène, le micro passe avec fluidité d'une voix à l'autre.

Sébastien DeFrancesco est le grand frère du groupe Motel 72. Installé dans les Laurentides depuis longtemps, son premier groupe, Chameleon Wind, est semi-finaliste au concours CHOM L'Esprit, en 1993. Sur scène et sur disque, il accompagne Mitsou, Jason Bajada et James Correa, avant de lancer son premier album solo éponyme en 2002. L'année suivante, il interprète Working Class Hero sur l'album concept Redub, où il cosigne aussi une pièce originale avec Marie-Jo Thério. Après la sortie d'un second disque solo en 2007, il participe à la tournée canadienne Just For Laughs et compose en 2010 plusieurs chansons du premier album de Valectra, qui remporte un beau succès critique.

George Grancharoff est l'oreille du groupe. Né à Toronto, mais transplanté dans les Laurentides dès son plus jeune âge, ce batteur et réalisateur de disques oeuvre dans l'industrie musicale depuis toujours. D'abord technicien de son pour plusieurs salles de spectacles reconnues et technicien de scène pour plusieurs artistes dont France D'Amour, il se déchaîne avec ses baguettes au sein de plusieurs groupes en plus d'accompagner et contribuer à l'écriture de certaines pièces du premier album solo de Sébastien DeFrancesco. En 2008, il fonde le Studio UnderDog où le groupe a enregistré et mixé toutes les chansons qui figureront sur leur premier album.

Luc Juteau est celui qui tient l'épée d'une main et la plume de l'autre. Originaire de Sainte-Lucie-des-Laurentides, il a étudié en sciences politiques avant de suivre l'appel de la muse. Remarqué au concours Cegeps en spectacles en 1994, il évolue au sein de plusieurs groupes et se joint à la tournée Rock'n'Soul des ex-académiciens en 2005-2006. Il collabore aussi à l'album solo de Jean-François Prud'homme, dont il signe plusieurs chansons et accompagne Étienne Drapeau en spectacle. En 2009, il termine deuxième au concours Rock'n'Road de MusiquePlus et compose la chanson officielle du club de hockey junior AAA Les Montagnards de Sainte-Agathe-des-Monts.

Martin Perreault est le rêveur du groupe, duquel jaillit l'éclair de génie juste au moment où on ne l'attendait plus! Originaire de Sainte-Lucie-des-Laurentides, guitariste né, son instrument est devenu une extension de son bras. À l'aise dans le rock comme dans le blues, il s'est bâti au fil des ans une solide réputation de musicien de scène, accompagnant plusieurs têtes d'affiche dont Bob Harrisson, Jim Zeller, Jason Bajada et l'ex-Respectable Pascal Dufour. Guitariste pur et dur dans la meilleur tradition du classic rock, il a régulièrement joué en première partie à l'occasion de spectacles majeurs, incluant ceux d'Éric Lapointe et de Jeff Martin de Tea Party.

Jean-François Prud’homme est le beau bébé branché du groupe. Installé dans les Laurentides depuis une vingtaine d'années, chanteur organique ayant débuté comme chansonnier, il se fait avantageusement connaître auprès du grand public en participant à l'édition 2005 de Star Académie, qui lui permet d'enregistrer sa première chanson et de faire sa première tournée. Il monte ensuite sur scène en compagnie de plusieurs ex-académiciens dont Étienne Drapeau, et il lance en 2007 un premier album, « C'est pas de ma faute », qui génère trois succès sur les palmarès : Génération surexposée, Stop et Reggae. Depuis, il donne régulièrement une centaine de spectacles par année.

Pourquoi Motel 72 ?


Le groupe a failli s'appeler " 72 " tout court. Mais comme leur style possède une saveur vintage, qui évoque le bon vieux rock des années 70, on y a ajouté le mot "Motel", pour mieux refléter l'aspect roadtrip de l'expérience musicale qu'il propose. Leur répertoire constitue d'ailleurs une histoire en soi, un voyage initiatique, une traversée de l'Amérique… de là à imaginer que leur motel a pignon sur la mythique route 66, il n'y a qu'un pas! Et pour titiller les symbologistes, une certaine légende veut que O-72 soit le numéro chanceux de la tante de l'un des membres du groupe au bingo!

Chorale du Cégep de Saint-Jérôme


La Chorale du Cégep de Saint-Jérôme, c’est comme une grande famille liée par la musique. Depuis sa création en 1994, la Chorale du Cégep de Saint-Jérôme est devenue un chœur de haut calibre pour la sensibilité de ses interprétations. Elle est fort appréciée et respectée dans la région. Son répertoire est varié et allie créativité et originalité, touchant à plusieurs styles musicaux. Il comprend des pièces de différentes époques, chantées dans plusieurs langues, témoignant d’une ouverture au monde et aux différentes cultures. Dirigée par leur talentueux chef, Frédéric Vogel, et toujours accompagnée de musiciens professionnels, la Chorale du Cégep de Saint-Jérôme offre des spectacles de grande envergure.


Elle collabore activement, à raison de deux concerts par année et diverses participations, à la vie culturelle des Laurentides. Elle participe à différents événements, tels le Festival de l’Alliance régionale des chorales de l’île de Montréal –ARCIM-, le Festival des Couleurs de Saint-Donat, le Mondial Choral et les Estivales de Saint-Jérôme. En 2007, associée à un autre ensemble, sous la direction monsieur Vogel, la Chorale du Cégep de Saint-Jérôme donnait un concert à la salle Claude-Champagne de Montréal. De même, en juin 2011, réunissant les quatre chœurs -200 choristes - dirigés par monsieur Vogel, la Chorale du Cégep de Saint-Jérôme chantait Carmina Burana, à l'Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal.


La Chorale du Cégep de Saint-Jérôme, c'est aussi la rencontre de personnes amoureuses du chant. Provenant des quatre coins des Laurentides, ces choristes de dix-huit ans et plus se réunissent tous les mercredis soirs pour partager le plaisir et la joie de chanter en chœur. Pour les visiter, cliquez.

Frédéric Vogel

Esprit curieux, passionné de musique, Frédéric Vogel explore tout au long de sa formation les différentes disciplines de l’écriture musicale. Il étudie les directions d’orchestre et chorale au Conservatoire de musique de Québec et à la Faculté de musique de l’Université de Montréal et remporte plusieurs premiers prix, dont celui de composition au concours provincial de la Fédération des harmonies du Québec en 1981.


Chef fondateur et directeur artistique de l'Ensemble vocal des amis de Radio-Canada (anciennement appelé le Choeur de la radio de Radio-Canada) depuis sa création en 1990, Frédéric Vogel est associé depuis plus de vingt-cinq ans au domaine du chant choral au Québec comme choriste professionnel et chef de choeur. Sa direction à la fois souple et précise, son approche humaine liée à un leadership dynamique le font apprécier des choristes et musiciens qu’il dirige. Ses compétences lui valent d’être invité fréquemment comme instructeur, chef ou membre du jury dans le cadre des grands festivals de chant choral.


Musicien multidisciplinaire, son ouverture sur les différents genres musicaux et artistiques en fait un collaborateur d’une grande polyvalence. Cette maîtrise des combinaisons des styles lui confère une expertise prisée des metteurs en scène de toutes disciplines - danse, théâtre, spectacle - à la recherche d’innovations artistiques. Il a participé entre autres au Festival international de jazz de Montréal, au festival Montréal en lumière et au festival Orgues et Couleurs. Cette même polyvalence lui permet de travailler avec des artistes de renom des horizons les plus divers tels que Daniel Taylor, Marc Boucher, Natalie Choquette, Claude Dubois, Jean-Pierre Ferland, Dorothy Berryman, Marc Labrèche, Stéphane Rousseau, Laurent Paquin, le Cirque Éloize, le duo Extasia, Vic Vogel et plusieurs autres.


En 2003, il était l’un des principaux artisans du spectacle de grande envergure présenté à l’occasion de la visite officielle de S.M. la reine Élisabeth II à Ottawa. Concepteur artistique, arrangeur, chef d’orchestre et maître d’un choeur de 300 voix, il était à la barre de cet événement fusionnant musique classique et ethnique, danse et numéros d’acrobates regroupant des artistes des quatre coins du Canada. L’événement fut télédiffusé en direct.


Il participe depuis plusieurs années au festival Juste pour rire où il collabore avec Scott Price à la préparation des choeurs participant aux soirées de gala. Dans le cadre de ce même festival, il réalisait, en 2000, la conception et la direction artistique du gala de clôture. En 2001, il signait les arrangements pour l’Hommage à Trenet, un spectacle télédiffusé pour lequel il assurait la direction de l’orchestre et des choeurs.


Concepteur, directeur artistique chevronné, compositeur et arrangeur professionnel réputé, Frédéric Vogel a rempli plusieurs commandes pour la radio et la télévision de Radio-Canada. Il est le directeur de la Chorale du Cégep de Saint-Jérôme.