Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!

Les Éditions Pommamour. Tous droits réservés. 2012

Bientôt Cette semaine Les arts/Cinéma Les actualités Mini Magazines Portraits Notre beauté Tourisme Plein air Bon Appétit!
Virtuel, hebdomadaire, pour les arts, la culture et le tourisme dans nos Laurentides

Exposition collective

à Saint-Faustin

Installée dans le presbytère de Saint-Faustin, la Maison des Arts et de la Culture  présente  sa nouvelle exposition en arts visuels. Une heureuse rencontre d'artistes : peintres, sculpteurs, photographes et créateurs d'art qui invitent le public à partager le fruit de leurs créations.

Nous accueillerons du 21 janvier au 25 mars les très talentueux artistes suivants :

Dominique Beauregard, Pierre Beauregard, Sylvie Bergeron, Kim Brewster, Suzanne Canac-Marquis,  Daniel Carbray, Hélène Champagne, Sylvie Charbonneau, Denise Chevrier, Sonia Conforti, Francine Courtemanche, Bruno Dufour, Joane Déziel Lusignan, Yves Doré, Paul Dubuc, France Dupuis, Renée Filion, Diane Gagnon, Martine C. Gagnon, Annie Gauthier, Myriam Grégoire, Christine Grenier, Caroline Grisé, Odile Jalbert, Sophie Lambert, Édith Lamer, Luce Lamoureux, Céline Landry, Gilles Lauzé, Pierre Lefebvre, Joëlle Leroux, Caroline Marcant, Marika Miville Deschênes, Claudette Nadeau, Marie Christine Payette, Suzette Piédalue, Gérard Poirier, Suzanne Prévost, Carol St-Vincent,  Monique Soublière, Caroline Touati, Pierre Trahan.

Vous êtes tous invités à notre vernissage qui aura lieu dimanche, le 29 janvier, de quatorze heures à seize heures.

Nouveauté

Nous aurons aussi des expositions d'une durée de trois mois qui regrouperont des œuvres d'artistes diversifiés, peintres, sculpteurs, photographes et artistes en art numérique.

La première se tient du 15 janvier au 15 avril.

Pour plus d'informations, veuillez communiquer avec nous.

Tous les visiteurs qui feront un détour par la Maison des Arts seront ravis!  

À propos de la Maison des Arts et de la Culture Saint-Faustin

Sa mission est de promouvoir le rayonnement des arts visuels et des métiers d'art, avec la contribution d'artistes professionnels et amateurs, afin de partager le goût de la culture d'ici et d'ailleurs. Une belle boutique permanente des Métiers d'art vous offre des créations d'une qualité remarquable.

Pour plus d’infos, cliquez.

Deux nouvelles expositions

à Val-David

Mon travail présent, nourri de l’expérience passée,

est une démarche exploratoire entre le geste pictural,

la photographie et le monde de l’informatique.

Gilles Boisvert

Sous le coup de la coupe, l’artiste multidisciplinaire fait migrer des fragments photographiques dans un corps d’acrylique essaimé de signes calligraphiques. Des impressions numériques apparaissent sur la toile, sur le papier. Sans renoncer à la vivacité de la couleur, des vagues d’images sur fond noir remontent, de ce noir qui détermine autant l’histoire de l’art que celle de notre époque, porteur de mystères où s’engouffrent mort, tristesse, désespoir, austérité et rigueur. Or, cette «peinture gestuelle» comme il aime la nommer, se tient sans doute exactement là dans cette déferlante entre une vision vouée aux rêves et aux leurres, aux désirs et aux trompe l’oeil, au réel et à l’illusoire.

Depuis plus de cinquante ans maintenant, Gilles Boisvert œuvre sans cesse, marqué autant par l’automatisme et l’Action Painting que le pop art. Dès 1966, il initia l’art de l’installation avec Candide au Musée d’art contemporain de Montréal. Il vit et travaille à Val-Morin où il s’est établi en 1978. Au début de l’Atelier de l‘Île, il créa la section lithographie. Il a exposé au Canada et à l’étranger (France, Suisse, Angleterre, Etats-Unis). Ses œuvres font partie de nombreuses collections privées et publiques; il a réalisé plusieurs projets d’intégration de l’art à l’architecture au Québec et au États-Unis. Pensons au monumental et lumineux Geste et Rythme, des impressions numériques sur verre , en façade du Théâtre du Marais de Val-Morin.


Mon cœur, cette pierre qui pèse en moi.

Hector de St-Denys-Garneau

Une mort, un suicide, un deuil : des données existentielles de la condition humaine, car la vie et la mort s’inscrivent en continuité. D’abord, Une onde de choc, et puis, un devoir de mémoire, de commémoration envers ceux qui sont partis et pour ceux qui restent. Ensuite, au gré du temps, il y a le besoin d’apprendre à vivre avec puisqu’au-delà du travail du deuil, c’est lui qui nous fait. Il y a là, la quête d’une résolution, la nécessité d’offrir un lieu de méditation de la vie. Voilà ce pour quoi FerlandL dessine, grave et sculpte dans cette exposition où vous pourrez la rencontrer, partager et échanger avec elle, les samedis 28 janvier, 4 et 25 février, 4 et 25 mars, ainsi que le 22 avril, à treize heures, pendant qu’elle poursuit son processus de création avec vous.

Cette recherche constitue l’aboutissement d’un long processus et fait suite à plusieurs résidences d’artistes (Panache art actuel (Sept-Iles), Praxis (Ste-Thérèse), Espoo (Finlande), Lijiang (Chine). On retrouve ses œuvres dans des collections privées et publiques, ainsi que dans des projets d’intégration d’art à l’architecture. En 2007, elle mit sur pied Sentier Art3, un événement d’art public en nature en partenariat avec le Parc régional Bois de Belle-Rivière. Suzanne FerlandL vit et travaille dans les Basses-Laurentides.

Au Centre d’exposition de Val-David, du 28 janvier au 7 mai. Pour plus d’infos, cliquez.

Onde de choc, vivre avec

Suzanne FerlandL

Divague sur fond noir

Gilles Boisvert