Accueil Cette semaine Bientôt Expos/Littérature Les actualités Portraits Monique/Cinéma

Blainville

L’envolée de Claude Melançon

La bibliothèque Paul-Mercier sera l’hôte des créations de Claude Melançon avec l’exposition L’envolée. Celle-ci regroupe de nouvelles œuvres abstraites de l’artiste qui sont caractérisées par la présence de formes rappelant des voiles. Ces voiles symbolisant la liberté telle que celle des voyages : liberté de mouvement, liberté de penser, liberté d’être en dehors de notre cadre habituel. L’artiste eut alors l’envie de sortir de sa zone de confort et de sa signature créative habituelle pour poursuivre dans cette veine et en faire une nouvelle collection d’œuvres.

Rencontre Art-Thé avec l’artiste le dimanche, 26 janvier, de onze heures à quinze heures.

Du 24 janvier au 8 mars. Gratuit.

L’exposition L’envolée fait partie de la série «Artiste en vedette à la bibliothèque Paul-Mercier» qui offre une belle visibilité aux artistes blainvillois, tout en permettant au public de les découvrir.

Elle peut être visitée en tout temps pendant les heures d’ouverture de la bibliothèque, lorsque la salle François-Cantin est libre.

Exposition Ensemble contre le génocide : comprendre, questionner, prévenir

Le Centre d’exposition de la Ville de Blainville présente Ensemble contre le génocide : comprendre, questionner, prévenir, jusqu’au 15 mars. Il s’agit d’une exposition identifiant les similitudes et les différences de quatre génocides : arménien, cambodgien, des Tutsis du Rwanda et l’Holocauste.

Conçue par le Musée de l’Holocauste de Montréal, en partenariat avec le Centre Khemara, le Comité national arménien du Québec et Page-Rwanda et grâce au soutien de la Fondation Alex et Ruth Dworkin, cette exposition est illustrée par de nombreuses photographies d’archives, de rares documents historiques, des entrevues avec des experts et des témoignages de survivants.

L’exposition se divise en six sections. En premier lieu, elle définit ce qu’est un génocide et ses étapes. Ensuite, elle montre l’implication des survivants dans le travail de mémoire et la quête de justice, puis elle aborde le rôle des médias avant, pendant et après un génocide de même que les différentes façons de résister. Enfin, elle présente quatre situations contemporaines où un génocide est susceptible de se produire.

Programmation

22 janvier, 13 février et 12 mars, treize heures et quinze heures – Visites commentées de l’exposition avec l’historien municipal

27 janvier, dix-neuf heures – Conférence de Monsieur Elie Dawang, survivant de la Shoah.

13 février, dix-neuf heures – Conférence de Madame Marie-Josée Gicali, auteure et survivante du génocide rwandais.

27 février, dix-neuf heures – Conférence-témoignage de Madame Sophearath Khay, survivante du génocide cambodgien.

Jusqu’au 8 mars – Capsule temporelle de l’espoir

Les enfants sont invités à envoyer un message d’espoir dans une capsule temporelle qui sera conservée pendant cent ans au Musée de l’Holocauste de Montréal.

Inscription requise pour les conférences

Consultez tous les détails sur cette exposition

Horaire de l’exposition (entrée libre)

Du mercredi au vendredi, de treize heures à dix-sept heures

Le samedi et le dimanche, de dix heures à seize heures

Exposition Pure-sang de Francine Laurin au Centre d’exposition

Du 12 au 23 février, le Centre d’exposition de Blainville accueille l’exposition solo Pure-sang, de l’artiste Francine Laurin, qui présente une sélection de ses oeuvres picturales et sculpturales.

En peinture, Francine Laurin propose aux visiteurs une série de portraits en gros plans réalisés à l’encaustique et techniques mixtes qui sont animés de divers sentiments. Comme l’explique l’artiste, «Ils sont souvent tachés de rouge sang faisant référence à différents thèmes comme : les déchirures de la vie, les abus sexuels, les angoisses et la libération de tous ces maux de notre société actuelle. Dans plusieurs tableaux, on voit le contraste entre l’innocence, et le rouge sang qui éclabousse sur la beauté et la pureté». En sculpture, l’artiste a sélectionné des bronzes réalisés tout au long de sa carrière. Ces oeuvres représentent le corps en mouvement, ainsi que des thèmes variés, en passant du conte d’enfants à la musique. Dans ses sculptures, la légèreté et la grâce sont toujours importantes pour Francine Laurin qui relève avec brio le défi de faire « mentir » le bronze qui est un matériau dur et lourd. Découvrez l’artiste et son travail à francinelaurin.ca.

Le samedi, 15 février, de onze heures à quinze heures, les visiteurs pourront prendre thé ou café et discuter en toute simplicité avec l’artiste à l’occasion de la rencontre Art-Thé.

Sur la photo : La conseillère municipale, Marie-Claude Collin; l’artiste, Francine Laurin, et Michelle Murray, présidente de la commission arts, culture et bibliothèque

Programmation double au Centre d’exposition

Par la même occasion, les visiteurs pourront découvrir l’exposition Ensemble contre le génocide : comprendre, questionner, prévenir. Avec des témoignages et de rares archives, cette exposition identifie les similitudes et différences de quatre génocides : arménien, cambodgien, des Tutsis du Rwanda et l’Holocauste (Shoah).

Horaire (entrée libre)

Du mercredi au vendredi, de treize heures à dix-sept heures

Samedi et dimanche, de dix heures à seize heures

Renseignements à blainville.ca

Minimaliste, une expérience visuelle zen avec le Club Photo Blainville

Dans le cadre de cette exposition collective, seize membres du Club Photo Blainville ont décidé de relever un défi de taille avec le thème imposé de cette année : Minimaliste, une expérience visuelle zen. Ils présentent ainsi le fruit de leur travail d’ingéniosité et de créativité à travers chacune des vingt-cinq photographies présentées. Chaque oeuvre doit obligatoirement «en dire plus avec moins».

Dévoilement des gagnants

Cette année, la conférencière et historienne de l’art Sylvie Coutu, ainsi que le photographe professionnel Lucien Lisabelle, composaient le jury chargé de sélectionner les gagnants parmi toutes les oeuvres exposées.

Prix Or : L’heure bleue, photographie de Claude-André Fortin

Prix Argent : La réflexion, photographie de Eric Perreault

Prix Bronze : Dans l’antre de l’Oculus, photographie de Sylvie Villemaire

Les mentions d’honneur ont été attribuées à France Bouchard pour Petit parmi les géants et à Eric Perreault pour Douce frontière.

Les membres du Club Photo Blainville présentant une oeuvre photographique dans le cadre de cette exposition sont Marc Archambault, France Bouchard, Guy Chénier, Peter Cully, Claude Desjardins, Marie-France Falardeau, Claude-André Fortin, Luc Giasson, Michelle Hardy, Chantal Jolicoeur, Eric Perreault, Guy Plante, Luc Pouliot, Marlène Rodgers, Sylvie Villemaire et Lorraine White.

À propos du Club Photo Blainville

Fondé en 2007 par un groupe de passionnés, le Club Photo Blainville a pour mandat de rassembler les photographes amateurs de Blainville et des environs dans une association dynamique. L’échange entre les photographes est au coeur des valeurs du club dont les membres se réunissent sur une base mensuelle. Des sorties, conférences, expositions et activités en tous genres animent ce groupe en constante quête de dépassement.

Pour les autres expositions