Dans nos Laurentidess logo Édition du 29 juin 2022 / 502e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 9 avril 2022
Triennale Banlieue! Interrègnes
Cohabiter le territoire

Après une seconde manifestation présentée en 2018 abordant les enjeux territoriaux et les réalités migratoires dans les banlieues nord-américaines, la Triennale Banlieue! se penche sur la présence de la nature dans le territoire suburbain et sur les dynamiques qui y lient l’habitat humain et les écosystèmes naturels.

Cet événement unique composé d’une exposition collective d’art actuel dont le commissariat a été assuré par Marie Perrault, est accompagnée d’une seconde discipline, différente à chaque édition, pour un dialogue ouvert sur la thématique. Cette troisième édition s’intéresse au maillage entre les arts visuels et la géographie, avec l’apport du co-commissaire, le géographe Yan Romanesky.

Commissaire - Marie Perreault intervient depuis trente ans comme auteure, commissaire d’exposition et consultante en art contemporain. Elle a signé une trentaine d’essais et conçu de nombreuses expositions tant individuelles que collectives. En 2019, elle a organisé les expositions Rejouer l’opulence d’hier, au Château Dufresne, musée et lieu historique et patrimonial, et Que disent les plantes, à la Galerie Stewart Hall de Pointe-Claire. Elle a également assuré la direction artistique des éditions Murmures du quotidien, Mobilités et Passés au présent du Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul de 2015 à 2017. En 2016, elle a présenté l’artiste finlandais Lauri Astala à Oboro, ainsi que la céramiste Marie Côté à la Maison des arts de Laval et au Musée régional de Rimouski. Elle a aussi conçu une exposition soulignant le quinzième anniversaire de Molior, organisme voué à la diffusion de l’art créé à l’aide de la technologie. Elle a par ailleurs collaboré avec Art Souterrain en 2018 dans le cadre de l’initiative Vitrine sur l’art, puis de nouveau à l’occasion de RESET, la douzième édition du festival en 2020. De 1997 à 2014, elle a travaillé au ministère de la Culture et des Communications, d’abord au Service de l’intégration des arts à l’architecture, où elle a supervisé la réalisation de près de trois cent cinquante projets d’art public, puis à la Direction de Montréal à titre de conseillère en muséologie.

Co-commissaire - Yan Romanesky a fait ses études en géographie à l’Université de Montréal. Il a étudié le développement durable dans les banlieues montréalaises en lien avec les besoins des aînés. Il est cofondateur du Mouvement citoyen pour la préservation du Jardin Notman et il a coprésidé le Comité consultatif d’urbanisme du Plateau-Mont-Royal, auquel il siège toujours. Il a en outre occupé le poste d’adjoint à la direction à la Galerie Joyce Yahouda, galerie pour laquelle il a organisé plusieurs expositions locales et internationales (New York, Brooklyn, Londres, Lyon, Prague, Toronto…). Il a commissarié des expositions à Montréal et à New York. Il dirige actuellement la revue HB, spécialisée en dessin actuel.

La Triennale Banlieue! Interrègnes réunit dix-neuf artistes ou duos d'artistes du Québec, du Canada et de la France, dont les démarches font écho à la place de la nature dans les banlieues nord-américaines. Certaines œuvres induisent une réflexion sur le binôme suburbanité et nature, autour de la question des espaces naturels, aménagés, en friche ou agricoles que l’on trouve en banlieue. D’autres œuvres investissent le territoire lavallois et ses lieux fréquentés, pour se réaliser ou s’activer avec les citoyens et les citoyennes. Autant de situations que les sciences de la terre, la géographie et la biologie, l’urbanisme abordent avec une expertise et des perspectives nouvelles que nous avons pu mettre à profit grâce à l’apport d’Anaïs Boutin, biologiste et Directrice protection et conservation pour Éco-Nature/Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, de Louis Tremblay, géographe physique et Directeur du Service de l'urbanisme et de l'environnement à la Ville de Lorraine, de Samuel Descôteaux-Fréchette, urbaniste et Coordonnateur général et chargé de projets pour la firme L’Arpent et d’Antonius Petro, biologiste et Codirecteur scientifique à Regénération Canada.

Anaïs Boutin/Directrice de la protection et de la conservation à Éco-Nature | Parc de la Rivière-des-Mille-Îles

Biologiste spécialisée en protection et conservation de l’environnement, Anaïs Boutin se consacre avec rigueur à la conservation des milieux naturels et des écosystèmes, ainsi qu’à la protection des espèces en péril. Elle s’efforce également de sensibiliser la population à la cause environnementale et de mobiliser les gens autour de cette question.

Samuel Descôteaux Fréchette/Urbaniste. Coordonnateur général et chargé de projets à la firme d’urbanisme L’Arpent

Samuel Descôteaux Fréchette détient un baccalauréat en urbanisme de l’UQAM et une maîtrise en études urbaines de l’INRS. Il connaît à fond les outils de planification et de réglementation appliqués dans le domaine des infrastructures vertes, de la densification douce et de l’abordabilité résidentielle. Son expérience dans le milieu de la promotion immobilière, privée et coopérative, lui confère une très bonne connaissance des dynamiques foncières, des questions réglementaires et des dispositions entourant la mise en valeur du territoire et du patrimoine bâti.

Antonious Petro/Codirecteur scientifique à Regénération Canada

Antonious Petro est diplômé en biologie et en développement économique communautaire et candidat à la maîtrise en sciences du sol à l’UQAT. Il s’intéresse à la séquestration du carbone dans les sols agricoles et aux services écologiques des sols urbains. Ses spécialités sont la vulgarisation scientifique en écologie et en agroalimentaire, la gestion de projets en développement durable ainsi que la mobilisation citoyenne face aux défis climatiques.

Louis Tremblay/Directeur du Service de l’urbanisme et de l’environnement à la Ville de Lorraine

Géographe physique de formation, Louis Tremblay est aussi titulaire d’une maîtrise en recherche scientifique en environnement. Son parcours professionnel l’a conduit à travailler dans les domaines de la gestion de l’environnement, de la planification territoriale, des sciences de l’eau et de l’urbanisme. Il s’intéresse notamment à l’aménagement durable du territoire, à la gestion des matières résiduelles et à la protection du patrimoine naturel.

La Triennale Banlieue! se déploiera à la fois à la Maison des arts de Laval, en plus d’investir les sites d’Éco-Nature/Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, du Centre de la Nature, du Centre Laval et le Théâtre du bout de l'île notamment. Plus de trente activités gratuites y seront offertes. Ateliers de création, table rondes, promenades, discussions, performances… sont proposés par les commissaires, les artistes, les scientifiques et l’équipe de la Salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval. Le programme d’activités de cette édition s’appuie sur l’expérience de la nature en banlieue et favorise la rencontre avec les citoyens et les citoyennes autour de projets valorisant la création et l’engagement.

Du 31 juillet au 30 octobre 2022

Une présentation de la Salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.