Dans nos Laurentidess logo Édition du 21 septembre 2022 / 514e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 30 août 2022
ATSA/Quand l'art passe à l'action

ATSA est un organisme à but non lucratif fondé à Montréal en 1997 par les artistes feu Pierre Allard (1964-2018) et Annie Roy (1968-…). Sur un ton ludique et percutant, ATSA crée, produit et diffuse, ici et à l'international, des œuvres événementielles, transdisciplinaires et relationnelles, motivées par le désir d’interpeller la population envers des causes sociales, environnementales et patrimoniales cruciales et préoccupantes.

ATSA s’active à ce que le propos esthétique et symbolique de l’art nous confronte à nos responsabilités individuelles et collectives en redonnant à la place publique sa dimension d’espace ouvert à la rencontre, à la réflexion. La dimension participative qui interpelle le public dans sa citoyenneté est au coeur de la démarche.

ATSA s’engage dans un mouvement féministe, pacifiste et écoresponsable, faisant la promotion d’un développement durable et respectueux des droits fondamentaux de l’humain et de la nature.

La Montagnarde, un espace qui lie l’art et le social

Depuis vingt-cinq ans, ATSA crée des programmations, fait du mentorat, produit et diffuse des œuvres d'artistes d’ici et d'ailleurs dans le cadre de ses événements. Cette expertise, il est temps de la concrétiser dans un lieu, une résidence au service des artistes et de la création, à l’image de ATSA, dans un esprit d’ouverture des disciplines et une flexibilité des besoins.

Pour ses vingt-cinq ans, ATSA, Quand l’Art passe à l'Action, lance un nouveau volet de son histoire : la résidence de création, ressourcement et découverte La Montagnarde. Une résidence au service des artistes et de leur création, dans un esprit d’ouverture des disciplines et de flexibilité des besoins. Un lieu qui met la forêt au cœur d’un projet de ressourcement des artistes, de ceux et celles qui ne peuvent s’y rendre faute de moyens, et des nouveaux arrivant-es qui veulent comprendre leur nouveau pays.

Nous commençons 2022 avec les artistes elparo et Chloé Coomans, puis nous entamerons les appels de projets en faisant un équilibre entre la relève et les accomplis, la diversité, l’autochtonie, l’hyper local, provincial, nationale et international! Toutes disciplines confondues, on y est pour penser, créer, recommencer devant le grand vide qui rend tout possible. Le lieu reste présentement anonyme, voulant préserver la quiétude des créateurs et créatrices et du voisinage.

Premières dates à retenir

Le 9 octobre, de treize heures à quinze heures

À l’atelier culturel, situé au 1920, chemin du Village, à Saint-Adolphe d'Howard

Quoi : Rencontre avec l’artiste elparo et Annie Roy pour

-Comprendre le projet La Montagnarde;

-Découvrir les démarches de nos premiers artistes en résidence, elparo et Chloé Coomans;

- S’inscrire pour s’impliquer dans leurs créations!

Impliquez-vous en écrivant votre intérêt à Annie Roy à info@atsa.qc.ca

17 octobre au 4 novembre : Réalisation des premières œuvres à La Montagnarde:

Les citoyen.nes inscrits recevront les indications pour venir aider à la création de l'œuvre!

À l'image d'ATSA, La Montagnarde est un espace qui lie l’art et le social, qui croit au bienfait de la forêt pour ouvrir ses horizons et sa confiance en l’avenir pour offrir :

Un lieu de concentration et de ressourcement optimal pour la création artistique

Un espace de paix et de découverte à des personnes traversant une période difficile de leur vie ou aux nouveaux arrivants

Le tout avec un accompagnement de l’artiste et mentor Annie Roy

Les artistes/Automne 2022

Artiste autodidacte, elparo a commencé son parcours à travers la pratique du graffiti. Aujourd'hui, les installations in situ prennent une telle place qu'il lui est aujourd'hui difficile de se consacrer pleinement à l'art pictural. Jouant avec des planches, meubles, cagettes, palettes, tout ce qu'il trouve dans la rue est le point de départ d'une nouvelle création.

Au fil des années, sa pratique évolue. Métal, céramique, collage, bois manufacturé, contreplaqué, liège, branchages... tout est bon pour créer. Festival, parcours artistique, symposium, commandes, événements de land art, une installation apparaît partout où un dialogue entre volume et environnement est possible.

Chloé Coomans varie ses recherches en se baladant à travers différentes disciplines, telles que la sculpture, la céramique, le dessin, la peinture, la sérigraphie, la gravure, la vidéo, ou encore l'installation.

Son univers protéiforme invite à découvrir un monde aux dimensions oniriques qui questionne les origines et le devenir de notre humanité. Elle nous relie à notre mémoire archaïque universelle, résiste à la banalisation et transforme la violence de nos gestes en tendresse, un soir d'ivresse. Son vocabulaire est poétique, engagé, utopiste, universel. Il est un va-et-vient permanent entre amour et révolution, innocence et cruauté, beauté silencieuse et laideur décomplexée. En se révoltant face aux aberrations et aux injustices de notre monde, elle devient incisive, dépose des armes sur les autels, attaque de tous côtés par des flèches d'indiens, brûle la terre vue du ciel. Puis, elle dépose des fleurs pour adoucir les mœurs et figer la beauté.

Annie Roy, ATSA et La Montagnarde

Annie Roy a été interprète en danse contemporaine chez Montréal Danse et pour plusieurs chorégraphes avant de cofonder ATSA en 1997 avec son conjoint et artiste Pierre Allard.

Au décès de son compagnon dans la vie et dans l’art en 2018, la forêt a pris une toute autre dimension pour Annie Roy, celle d’un repaire d’acceptation, un espace de reconstruction. Beaucoup de gratitude en émerge et l'inspire maintenant au partage. En 2022, Annie décide d’acheter le chalet d’à côté du sien pour créer La Montagnarde. Étant voisine, Annie pourra mentorer et orchestrer les résidences, tout en laissant l’espace nécessaire à ses complices artistiques. Les deux résidences sont adjacentes aux terres publiques pour un accès à des kilomètres de forêts sauvages afin de laisser libre cours à son imaginaire, ses peines et ses joies, favoriser un esprit de découverte et de décompression. Une rétroaction sera programmée à l'atelier créatif de St-Adolphe d’Howard et autres lieux culturels des Laurentides pour développer la présence de l’art dans la vie citoyenne du nord.

Pour plus d'infos, cliquez.

Le retour des Stations Éphémères

Pour une sixième édition, le projet de médiation culturelle des Stations Éphémères est de retour. Celui-ci consiste à présenter des créations artistiques éphémères dans l’esprit du land art, tout en intégrant plusieurs médiums (métiers d’art, sculpture, peinture, etc.) Ces œuvres seront exposées dans six lieux différents (stations) aux abords du parc linéaire du Corridor aérobique, entre Morin-Heights et Amherst.

Les créations sont réalisées au cours du mois d’août et l’exposition est présentée au public, en pleine nature, du 20 août au 10 octobre 2022. Vous pourrez sillonner la piste du Corridor aérobique à pied ou à vélo afin de découvrir ce beau projet artistique en plein air.

Lieu et dates à retenir


: station #2 à Wentworth-Nord, soit au KM 14,5 du Corridor aérobique. Le stationnement est à proximité du 1699, route principale à Wentworth-Nord.

En création in situ avec Annie Roy, les 19 et 20 août, de onze à seize heures, puis selon température jusqu’au 26 août.

Rencontre avec les artistes

La fin de semaine du 27-28 août 2022, entre midi et seize heures, vous êtes invité à parcourir le parc linéaire du Corridor aérobique afin de découvrir les créations, mais aussi, de rencontrer les différents artistes et collectifs d’artistes qui seront sur place pour vous présenter leurs œuvres aux abords de la piste. Discutez avec eux de leur méthode de création et apprenez-en davantage sur l’esprit du land art.

Rencontre avec Annie Roy, les 27 et 28 août, sur les lieux entre midi et seize heures, (voir notre événement Facebook pour dernières nouvelles).

Brins de mémoires : Oeuvre participative

Oeuvre In Situ participative inspirée du paysage extérieur et intérieur.

Matériaux: Cadres vides récupérés, bandes de draps blancs récupérés, perches de bois.

Lorsque nous regardons derrière, des souvenirs marquants construisent notre passage sur terre et notre identité: naissance et décès, mariage et amitié, accident, embauche, voyage... Mais entre tous ces moments transformateurs, la vie longue ne serait rien sans l’inutile, le désuet, le futile. Grâce au matériel à votre disposition, Brins de mémoires vous invite à mettre en valeur vos micro-souvenirs de passage dans les structures créées à cet effet afin de réfléchir à ce qu’est aussi la vie. La facture du café pris sur le pouce, la feuille emportée dans une bourrasque, le briquet qui ne fonctionne plus sur le bord du chemin, sont le constat que nous sommes aussi fait de l’accumulation de petits riens, de Brins de mémoires et je vous invite à leur donner un moment d’attention.Annie Roy

Annie Roy - artiste

Parcours : après une carrière en danse contemporaine, l’artiste Annie Roy fonde avec son conjoint Pierre Allard l’organisme artistique engagé ATSA, Quand l’Art passe à l’Action, qui fêtera bientôt ses vingt-cinq ans. Elle y crée, produit et diffuse des événements et installations dans l’espace public qui questionnent les grands enjeux actuels, nous invitant à être un moteur positif de respect de l’humain et de la nature. Le décès de Pierre en 2018 l’amène à passer plus de temps dans les Laurentides et à vouloir s’y impliquer socialement et artistiquement. Plus sur atsa.qc.ca

Les artistes et collectifs d’artistes 2022

Nous sommes heureux de vous présenter la sélection d’artistes qui participeront au projet des Stations Éphémères 2022 :

● Station #1 : L’artiste Maud Palmaerts à Morin-Heights, KM 0 du Corridor aérobique.

● Station #2 : L’organisme ATSA représenté par Annie Roy à Wentworth-Nord, KM 14,5 du Corridor aérobique.

● Station #3 : L’artiste Manon Sabourin à Lac-des-Seize-Îles, KM 22 du Corridor aérobique.

● Station #4 : L’artiste Isabelle Mougeot à Montcalm, KM 30 du Corridor aérobique.

● Station #5 : Le collectif d’artistes Les 3J à Arundel, KM 36,6 du Corridor aérobique.

● Station #6 : L’artiste Normand Ménard à Amherst, KM 58 du Corridor aérobique.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.