Dans nos Laurentidess logo Édition du 18 mai 2022 / 496e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 3 mai 2022
Le Centre d'art La petite église, un joyau culturel

Joyau culturel et emblème de fierté pour les résidents eustachois, la réputation du Centre d’art La petite église n’est plus à faire.

Ce lieu rempli d'histoire était à l'origine une église presbytérienne. Vers 1848, la première église y est bâtie, elle est détruite le 17 avril 1910 par un incendie, mais elle est aussitôt reconstruite. En 1923, on bâtit, à l’arrière, une allonge servant d’école. En 1925, l’église devient la «Trinity United Church». Celle-ci fermera définitivement ses portes en 1970.

Le 20 février 1980, la Ville de Saint-Eustache fait l’acquisition du bâtiment pour lui donner une vocation culturelle, qui est, depuis lors, rebaptisé «Centre d’art La petite église». L’agrandissement achevé en 1999 confirmera sa vocation culturelle. Depuis, la salle fut l’hôte d’une multitude de spectacles et d’ateliers culturels. Par son histoire, sa spécificité, son rayonnement à travers tous le Québec, «La petite église» n’est plus le secret bien gardé d’autrefois.

Laboratoire de création

Au fil du temps, le Centre d’art La petite église est devenue un lieu incontournable pour les artistes. Tant pour la résidence, le rodage, les artistes viennent nombreux valider leurs nouveaux spectacles avant d’entreprendre une tournée provinciale. Un privilège pour la communauté artistique locale et régionale, qui peut également jouir de cet emplacement, doté d’équipements de son et d’éclairage répondant au plus haut standard de l’industrie. En plus de profiter d’une acoustique exceptionnelle.

Le Centre d’art La petite église a doublé sa capacité d’accueil depuis sa rénovation en 1999, passant à deux cents places, disposées généralement sous forme cabaret, permettant un service de bar lors des représentations en salle. Les possibilités sont nombreuses quant à la disposition de la salle, permettant ainsi d’accueillir des spectacles en tout genre.

Assister à un spectacle à la salle Desjardins du Centre d’art La petite église, c’est se laisser séduire par l’ambiance intime des lieux. C’est aussi la chance unique de développer une relation étroite avec l’artiste et vivre un moment mémorable incomparable!

Une seconde, spectacle brocante
Une flânerie sur le temps qui passe

Un jour, Sylvie Dumontier a hérité d’une valise ancienne dans laquelle dormaient des films Super 8, de jolies photos vintages et autres archives familiales. En parcourant ces fragments d’un passé révolu, elle s’est interrogée sur le temps qui passe et sur ce qu’il reste de nos vies. C’est ainsi que sont nés neuf tableaux oniriques, poétiques et parfois humoristiques ; des panoramas du cœur, une ambiance tantôt nostalgique, tantôt légère, quelques considérations philosophiques, des regards émus, parfois espiègles sur les choses de la vie qui passent à la vitesse de l’éclair. Bien que la chanson demeure le pivot central du spectacle, elle partage la scène avec d’autres formes d’expressions : monologues, projections mêlant animation et images du passé, qui donnent à l’ensemble une petite touche cinématographique.

Pour Sylvie Dumontier, véritable touche-à-tout, ce projet est le mariage de toutes ses passions, un espace où convergent la musique, l’écriture et l’image. Créatrice du personnage Shilvi, idole des tout-petits aux deux cent mille albums vendus, elle a sillonné le Québec pendant une quinzaine d’années à la rencontre de ses fans, récoltant au passage six prix Félix. Autrice compositrice et interprète, elle a prêté sa plume à d’autres artistes en plus de proposer en 2006 un album jazz de chansons originales.

Depuis 2016, elle forme avec son amie et comédienne Chantal Lamarre le duo humoristique «Les Galipeau’s». À travers leurs chansons, leurs émissions de radio, (ICI Première) leurs documentaires (Madame revient de loin et Madame veut se faire remarquer, ICI Télé) et leur variété de Noël Des grelots dans l’bungalow, (ARTV et ICI Télé en décembre 2022) elles explorent avec fantaisie et perspicacité l’évolution de la condition féminine. Elles sont d’ailleurs à préparer un troisième documentaire qui sera diffusé en 2023.

Sylvie Dumontier a reçu pour le projet Une seconde – spectacle brocante une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle est accompagnée sur scène par le pianiste et arrangeur Denis Larochelle qui fut, entre autres, le chef d’orchestre de Monique Leyrac et de Clémence Desrochers.

Une seconde – spectacle brocante est présenté le 19 mai 2022 au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.