Dans nos Laurentidess logo Édition du 21 février 2024 / 588e édition
12
Dans sa douzième année!
Mise à jour: 16 mai 2023
Santa Teresa a lancé avec aplomb la saison des festivals

Le Festival Santa Teresa, présenté par Hydro-Québec en collaboration avec SiriusXM, s’est déroulé sous le soleil du 12 au 14 mai 2023! Les festivaliers ont défilé dans les rues de la magnifique banlieue de Sainte-Thérèse au son de la musique d’ici.

Les premières notes du quatuor punk rock acadien Peanut Butter Sunday ont donné le ton à cette première journée de festival, le vendredi, sous le soleil. Se sont ensuite succédé avec forte énergie Les Shirley, Bon Enfant et Vulgaires Machins sur la scène principale.

S’il y a une chose de sûre, c’est que Les Shirley ça se passe en concert, a mentionné Le Canal Auditif.

Après la prestation solide et efficace de Bon Enfant, Vulgaires Machins a conquis les festivaliers, alternant leurs plus grands succès aux nouvelles chansons parues sur Disruption à l’automne dernier.

Le groupe fut accueilli par des mains levées haut dans le ciel, par des cris de joie et par des paroles chantées à tue-tête. L’émotion était palpable (...) Ce fut une première soirée réussie pour Santa Teresa, avec trois groupes terre à terre à l’humour facile et aux allures rebelles par leur musique et leur style (parfois) bohème, indique Sors-tu.ca.

Lors de la journée de samedi consacrée à la musique urbaine, on a vu défiler l'émergence autant que l’expérience sur les différentes scènes du festival pour culminer en une grosse soirée rap queb pas piquée des vers sur la Grosse Scène. LaF et Koriass ont fait danser la foule avant l’entrée en scène de FouKi, qui a mis le feu à la scène avec son rap rythmé et entraînant. Ce dernier n’en était pas à sa première apparition au festival, rappelons qu’en 2018, lors de sa participation, il a remporté une bourse qui récompensait un artiste dont c’est la première apparition au festival Santa Teresa.

C’était une des premières bourses que j’ai gagnées dans ma carrière, se souvient-il. Moi et mon équipe, on était vraiment contents (...) Je trouve que Santa Teresa est un super festival. C’est le party toute la journée, c’est ça qui est l’fun là-bas. Ce n’est pas juste des spectacles, il y a des jeux, des activités, c’est une ambiance festive et ça fait plaisir de revenir cette année, racontait-il au Nord Info la semaine dernière.

Les femmes étaient à l’honneur dimanche au festival. Alors que la pop électro aux saveurs neo soul de Roselle et la voix aérienne et fragile de Vanille enivraient les festivaliers sur la scène Desjardins, s'enchaînaient Ariane Roy et Lou-Adriane Cassidy sur la scène Loto-Québec faisant vibrer leurs guitares électriques. Les harmonies vocales enivrantes de Milk and Bone et le soul funk de Clay and Friends étaient à leur apogée juste avant l’arrivée du groupe qui fermerait les festivités de la Grosse Scène, Men I Trust. Après l’Océanie et l’Asie, le groupe s’arrêtait au festival avant de repartir en direction de l’Europe.

En plus des tous les spectacles extérieurs, la programmation de Santa Teresa regorgeait d’artistes dans les différents bars du pittoresque village de Sainte-Thérèse, mettant de l’avant l'émergence et la diversité de notre scène locale québécoise.

Santa Teresa se réjouit d’un engagement communautaire exceptionnel, avec des bénévoles issus de la communauté thérésienne, qui s’impliquent de bon cœur pour la réussite de l’événement. L’escouade Vert Teresa, menée de main de maître par les jeunes de la Maison des jeunes de Sainte-Thérèse, a assuré le bon déroulement du triage pendant les trois jours du festival.

© 2012-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité