Dans nos Laurentidess logoÉdition du 17 avril 2024 / 596e édition
12
Dans sa douzième année!
Mise à jour: 28 mars 2024
Ville de Blainville
Ville de Blainville

C’est en 1683 que la Seigneurie des Mille-Îles est concédée à Sidrac-Dugué de Boisbriand. Les vastes terres qui comptent cette seigneurie englobent ce qui sont aujourd’hui notamment les villes de Saint-Eustache, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Boisbriand, Sainte-Thérèse et Blainville. Il faudra toutefois attendre quelques décennies avant que les colons français se lancent à l’assaut de cette vaste contrée. Pour le territoire de Blainville, il faudra attendre la deuxième moitié du XVIIIe siècle pour que le territoire s’ouvre très progressivement à la colonisation sous l’impulsion de Marie-Thérèse de Blainville, fille de l’officier militaire Louis-Jean-Baptiste Céloron de Blainville, et de son époux Jean-Marie Nolan Lamarque.

Vers le milieu du XIXe siècle, le changement de gouvernance pousse l’avènement du régime municipal. Alors que Sainte-Thérèse obtient son statut de municipalité en 1849, son pourtour devient une Municipalité de paroisse incorporée sous le nom de Sainte-Thérèse-de-Blainville. Ce sont les détachements progressifs de cette paroisse qui forment le territoire de Blainville que nous connaissons actuellement : Boisbriand en 1946, Rosemère en 1947, Bois-des-Filion en 1949. Durant les années 1960, les limites territoriales de Blainville sont fixées. Après une tentative avortée de se joindre à Sainte-Thérèse, l’administration Boisvert entreprend les démarches pour faire incorporer la ville de Blainville. Ainsi, le 29 juin 1968, Blainville obtient officiellement son statut de ville.

Diffusion du documentaire La grande histoire du P’tit train du Nord

C’est au Centre communautaire de Blainville que sera diffusé le documentaire La grande histoire du P’tit train du Nord de Jean-Nicolas Orhon, le 4 avril prochain.

À travers différents témoignages, les spectateurs pourront découvrir cette légendaire histoire. D’hier à aujourd’hui, le documentaire de cinquante-deux minutes transportera les spectateurs sur les rails du P’tit train du Nord.

Date : 4 avril 2024

Horaire : Quinze heures (aînés)

Dix-neuf heures (grand public)

Lieu : Centre communautaire de Blainville (1000, chemin du Plan-Bouchard)

Cet événement est gratuit et ne nécessite aucune inscription.

Produit par la MRC d’Antoine-Labelle, en collaboration avec la MRC des Laurentides, la MRC des Pays-d’en-Haut et la Ville de Saint-Jérôme, ce projet a été financé grâce aux ententes de développement culturel 2021-2023 conclues entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC) et les partenaires mentionnés précédemment.

L’histoire du P’tit train du Nord

Construit entre 1891 et 1909 (moment de son arrivée à Mont-Laurier), le chemin de fer Le P’tit train du Nord est un élément majeur du développement des Laurentides. Il a transporté marchandises et passagers de Saint-Jérôme à Mont-Laurier pendant une grande partie du vingtième siècle.

L’année 1981 a été marquée par le passage du dernier train de passagers sur le mythique tracé. Quinze ans plus tard, en 1996, le Parc linéaire du P’tit train du Nord est inauguré et devient un tracé cyclable incontournable pour les gens d’ici et d’ailleurs, en plus d’être fréquenté, selon les secteurs, par les fondeurs ou les motoneigistes en saison hivernale.

Celui qu’on présente souvent comme la colonne vertébrale des Laurentides fait partie des éléments identitaires, de Saint-Jérôme à Mont-Laurier. Il a marqué la population depuis sa construction à la fin du dix-neuvième siècle et il marque encore aujourd’hui les nouvelles générations.

Ville de Blainville/Boîte à livres
Projet pilote : une boîte à livres fait son apparition à Blainville

La Ville de Blainville a tout récemment installé une boîte à livres au parc Dubreuil. Avec ce projet pilote, elle souhaite démocratiser la lecture en donnant accès à une foule d’ouvrages de toutes sortes.

«Le concept, basé sur le partage, est très simple : on dépose un livre et on en prend un autre en échange! Avec cette nouvelle boîte, on veut rendre la lecture encore plus accessible, et ce, à proximité de chez soi», explique Marie Claude Perron, conseillère déléguée à la vie associative.

Pour bien démarrer le projet, les employés de la bibliothèque ont déjà déposé une collection de documents variés dans la boîte à livres dont le principe repose sur des échanges individuels. Ainsi, les gens qui souhaiteraient se départir de grandes quantités de livres sont priés de les apporter à la bibliothèque Paul-Mercier.

«J’espère que notre nouvelle boîte à livres va encourager encore plus de gens à s’adonner à la lecture. De plus, la boîte a été fabriquée par des employés de la Ville. C’est un projet porteur qui rallie plusieurs services municipaux», ajoute Marie-Claude Collin, conseillère déléguée à la vie associative.

«L’aboutissement de ce projet est une excellente nouvelle pour notre population. Il me rend d’autant plus fière qu’il est une première étape de l’un des engagements que nous avons pris lors des dernières élections. Tania de Montaigne disait : «Lire un bon livre, c’est faire une rencontre». Je souhaite donc que de nombreuses rencontres se créent grâce à cette nouvelle boîte à livres!», conclut la mairesse, Liza Poulin.

Légende photo : Marie-Claude Perron et Marie-Claude Collin, conseillères déléguées à la vie associative.

OSM/Blainville 2023
OSM/Blainville 2023

Une soirée toute en symphonie : l'OSM fait vibrer Blainville

C’est sous les applaudissements d’une foule de plus de sept mille spectateurs que le Parc équestre a vibré le 26 juillet 2023 lors du concert L’OSM dans les parcs SiriusXM.

Cette soirée, dirigée par Simon Rivard, chef d’orchestre, et animée par André Robitaille, a permis aux spectateurs d’apprécier toute la richesse et le talent du plus prestigieux orchestre symphonique du Canada rayonnant à travers le monde entier. Les mélomanes de Blainville et des environs ont été nombreux à se rendre sur les lieux et à féliciter cette performance remarquable qu’a livré une fois de plus l’Orchestre symphonique de Montréal, le soliste de l’OSM André Moisan et la soprano Suzanne Taffot.

«Nous sommes très heureux d’avoir pu offrir une soirée symphonique de cette envergure aux Blainvilloises et Blainvillois pour une quatrième année. Être l’hôte de ce grand rendez-vous culturel entre l’Orchestre symphonique de Montréal et notre communauté régionale est pour nous une grande fierté. Nous souhaitons de tout cœur pouvoir poursuivre cette collaboration avec l’OSM. Merci aux musiciennes et musiciens de nous donner l’opportunité d’apprécier la beauté de la musique classique», a souligné la mairesse Liza Poulin.

L’Orchestre symphonique de Montréal, présenté par Hydro-Québec
, tient à remercier ses partenaires, qui soutiennent la série de concerts L’OSM dans les parcs SiriusXM, présentateur en titre, en collaboration avec BMO Groupe financier et Volvo, voiture officielle. La Ville de Blainville tient également à remercier EXO pour le service de navette qui était offert gratuitement durant toute la soirée.

Sur la photo : Les conseillers Serge Paquette et Francis Allaire, la cheffe de la direction de l'OSM Madeleine Carreau, le chef d'orchestre Simon Rivard, la mairesse Liza Poulin, l'animateur André Robitaille, les conseillers David Malenfant, Nicole Ruel, Patrick Marineau et Marie-Claude Collin.

Blainville/Collection permanente
La Collection permanente a maintenant son espace virtuel

La Collection permanente d’oeuvres d’art et des métiers d’art possède maintenant son propre site Web.

Fidèle aux objectifs de démocratisation de sa Politique culturelle, la Ville de Blainville a choisi de doter la Collection d’un site Internet afin d’offrir une visibilité technologique aux artistes et de la rendre encore plus accessible à la population et à l’ensemble des amateurs d’art. Désormais, les citoyens ont l’opportunité de découvrir la Collection dans le confort de leur foyer, sur leur tablette, leur cellulaire ou leur ordinateur.

«C’est en 1993 que la Ville de Blainville a créé la Collection permanente. Depuis, chaque année, plusieurs oeuvres deviennent la propriété de la Ville et contribuent à enjoliver les divers espaces publics sur le territoire», a déclaré Marie-Claude Collin, présidente de la commission de la culture.

Avec ce nouvel outil, les Blainvilloises et Blainvillois découvriront les artistes en vedette et les oeuvres acquises au fil des ans. La Ville souhaite d’ailleurs remercier, Sylvie Coutu, consultante et conférencière en histoire de l’art, pour sa participation active à la rédaction de l’ensemble des textes explicatifs réunis sur le site.

Tout comme la Collection permanente, cette galerie d’art virtuelle est en constante évolution. Il est possible d’admirer la grande variété d’oeuvres en ligne.

© 2012-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité