Dans nos Laurentidess logo Édition du 29 juin 2022 / 502e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 30 avril 2022
La MRC d'Antoine-Labelle

La MRC d’Antoine-Labelle est un organisme supra municipal, créé en 1983, qui regroupe dix-sept municipalités et un vaste territoire non municipalisé. Le conseil de la MRC est composé des dix-sept mairesses et maires du territoire. La MRC travaille au service de ces municipalités et de leurs citoyens, dénombrés à plus de trente-cinq mille cinq cents habitants en 2017.

La superficie du territoire de la MRC d’Antoine-Labelle s’élève à seize mille deux cent quatre-vingt-seize km2, dont seulement 38 % de cette superficie est municipalisée. D’ailleurs, Antoine-Labelle représente 72 % du territoire global des Laurentides.

La MRC a compétence en matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme et d’évaluation foncière et regroupe les services municipaux de gestion intégrée des ressources naturelles, de cour municipale, de sécurité incendie, de développement culturel et, plus récemment, d’ingénierie civile.

En plus de maintenir ces services au sein de son organisation, la MRC d’Antoine-Labelle chapeaute de nombreux dossiers de développement territorial, tel que le déploiement d’Internet haute vitesse, les programmes d’amélioration de l’habitat, la politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie et plusieurs autres.

Un grand projet cinématographique inter-MRC
de mise en valeur du P’tit Train du Nord

Afin de produire un grand projet cinématographique inter-MRC mettant en valeur l’histoire du P’tit Train du Nord à travers les Laurentides, d’hier à aujourd’hui, de Mont-Laurier à Saint-Jérôme, c’est lors de sa séance du 22 février 2022 que le conseil de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) a octroyé un mandat à monsieur Jean-Nicolas Orhon, réalisateur, scénariste et monteur.

Le documentaire, réalisé par le documentariste Jean-Nicolas Orhon, mettra en lumière la mémoire des gens qui ont connu le chemin de fer et le parc linéaire le P’tit Train du Nord à différentes époques et dans différents contextes. Ce projet structurant permettra le rayonnement de la région des Laurentides et du P’tit Train du Nord. Il aura également pour effet de renforcir le sentiment d’appartenance des citoyens à cette infrastructure et en son histoire, axe de développement important pour la région.

Le documentaire sera réalisé en trois phases. La première étape consiste à collecter l’information. Elle a débuté depuis quelques semaines et se poursuivra en continu jusqu’à l’aboutissement du projet. La deuxième étape comprend le tournage et le montage. Celle-ci débutera en juin 2022. Finalement, la troisième étape consiste au lancement du documentaire prévu lors des Journées de la culture 2023 qui se tiennent annuellement lors de la dernière fin de semaine de septembre.

Ce projet de documentaire est réalisé grâce au soutien financier de trente-cinq mille dollars (35 000$) du gouvernement du Québec et la MRC d’Antoine-Labelle dans le cadre de l’Entente de développement culturel (EDC) 2021-2023, en plus des contributions provenant des EDC de la MRC des Laurentides, de la MRC des Pays-d’en-Haut et de la Ville de Saint-Jérôme à la hauteur de cinq mille dollars (5 000$) chacune.

Appel à la participation citoyenne

Afin de recueillir les anecdotes, les histoires, les photos, les vidéos, les artefacts ou tout autre élément rattachés à l’histoire du P’tit Train du Nord de 1891 à aujourd’hui, les MRC d’Antoine-Labelle, des Pays-d’en-Haut, des Laurentides et la Ville de Saint-Jérôme lancent un appel à la participation citoyenne.

Pour partager vos histoires ou celles de votre famille, parfois entendues plus d’une fois autour d’une table, vos souvenirs et vos informations récoltées au cours des années, écrivez-nous à histoireptdn@gmail.com. Peu importe l’époque ou la saison, vos mémoires nous aideront à conserver celle d’une infrastructure qui a marqué et marquera notre territoire. C’est l’occasion de partager vos souvenirs du P’tit Train du Nord, quels qu’ils soient, avec les gens d’ici et d’ailleurs. À noter que les informations et les fichiers reçus ne seront pas utilisés sans l’autorisation préalable.

Biographie du réalisateur

Jean-Nicolas Orhon est réalisateur, directeur-photo et monteur en documentaire. Il a travaillé sur plusieurs séries documentaires ou magazines (Policier autochtone, Arrive en campagne, Mixeur, Vu de l’intérieur). Suite à ses études en cinéma et en anthropologie, en 2003, il coréalise le documentaire Asteur portant sur la survie de la langue et de la culture française en Louisiane. En 2008, il termine le documentaire Tant qu’il reste une voix, qui traite de la collecte et de l’enregistrement des traditions orales. En 2011, il réalise une quinzaine de capsules documentaires sur le monde du vin et l’année suivante, Les nuits de la poésie qui célèbre les poètes québécois, de 1970 à aujourd’hui. En 2013, son long métrage documentaire Bidonville : architecture de la ville future, tient l’affiche pendant plus de six semaines et parcourt le monde à travers le réseau des festivals. En lien à ce projet, il coécrit La maison, la ville et les gens, essai publié aux Éditions du passage. En 2018, il signe Ensemble, un long métrage documentaire qui visite l’intimité des musiciens de l’Orchestre Métropolitain de Montréal.

L’histoire du P’tit Train du Nord

Construit entre 1891 et 1909 (moment de son arrivée à Mont-Laurier), le chemin de fer Le P’tit Train du Nord est un élément majeur du développement des Laurentides. Ce chemin de fer a transporté marchandises et passagers de Saint-Jérôme à Mont-Laurier pendant une grande partie du vingtième siècle. L’année 1981 a été marquée par le passage du dernier train de passagers sur le mythique tracé. Puis, quinze ans plus tard, en 1996, le Parc linéaire du P’tit Train du Nord est inauguré et devient un tracé cyclable incontournable pour les gens d’ici et d’ailleurs, en plus d’être fréquenté, selon les secteurs, par les fondeurs ou les motoneigistes en saison hivernale. Celui qu’on présente souvent comme la colonne vertébrale des Laurentides fait partie des éléments identitaires de Saint-Jérôme à Mont-Laurier. Il a marqué la population depuis sa construction à la fin du dix-neuvième siècle et il marque encore aujourd’hui les nouvelles générations.

Pour plus d’information sur le projet de documentaire sur le P’tit Train du Nord, communiquez avec Mme Dominique Gagné Supper, agente de développement culturel et du territoire de la MRCAL, par courriel à histoireptdn@gmail.com.

Quatre projets soutenus
dans le cadre de la Politique de soutien
aux organismes culturels de la MRCAL

Suivant son cinquième appel de dossiers dans le cadre de sa Politique de soutien aux organismes culturels (PSOC), le conseil de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), selon les recommandations du comité de sélection, soutient financièrement quatre projets culturels, totalisant une aide financière de quatorze mille neuf cents dollars (14 900$).

Les membres du comité de sélection du comité culturel de la MRCAL, composé d’élus.es municipaux.ales et de représentants.es du milieu culturel, ont procédé à l’évaluation des dossiers d’organismes culturels, conformément aux critères définis par la PSOC. Suivant ces analyses de dossiers, le comité a recommandé au conseil de la MRCAL d’octroyer les aides financières aux projets suivants.

D’abord, un montant de cinq mille dollars (5 000$) est octroyé à la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides pour le projet Fenêtre sur le passé. Celui-ci consiste en la mise en ligne d’un site Web sur l’histoire des villes et des municipalités de la MRCAL, présentées selon les trois vallées qui composent le territoire, en raison de l’importance des trois rivières et de leur vallée respective dans l’identité locale.

Aussi, cinq mille dollars (5 000$) est remis au Chœur Entramis pour la réalisation de la programmation Reprendre son souffle en Chœur. Ce projet consiste à la reprise des activités de chant choral, grandement affectées par la pandémie de COVID-19, de cet organisme actif depuis plus de quarante ans. Le recrutement de nouveaux membres de tous âges, avec ou sans expérience en chant choral, jumelé à une mise à niveau du matériel technologique et à une activité de formation, permettra de consolider les compétences des membres du Chœur Entramis et assurera la pérennité de l’organisme.

Une somme de trois mille quatre cents dollars (3 400$) est également octroyée au projet Sorties Nomades de l’organisme de la Rouge Artistes de chez nous. Ce projet de médiation culturelle amène des groupes d’artistes à pratiquer, à transmettre et à exposer leur art à l’extérieur, dans différents lieux du territoire, choisis pour leur intérêt naturel, culturel, géographique, patrimonial ou historique.

Finalement, mille cinq cent dollars (1 500$) est remis à la Ligue d’improvisation de Mont-Laurier (LIMOL) pour la tenue d’une formation en improvisation théâtrale et à la bonification d’équipement. D’abord, la formation vise le perfectionnement des membres de la LIMOL, en plus de favoriser la qualité du spectacle lors de toutes les activités tenues par la ligue. La bonification de l’équipement, quant à elle, vise l’autonomie de la ligue, tout en permettant à celle-ci la mutualisation de ses ressources par le partage de son matériel avec d’autres organisations offrant des activités culturelles.

Rappelons que c’est lors de sa séance du 25 janvier 2022 que le conseil de la MRCAL accordait une somme de quinze mille dollars (15 000$), provenant du Fonds régions et ruralité – volet 2, destinée au cinquième appel de dossiers dans le cadre de sa PSOC afin de soutenir les organismes culturels dans la réalisation de leurs activités.

Politique de soutien aux organismes culturels

Le conseil de la MRCAL adoptait, en août 2017, une Politique de soutien aux organismes culturels visant à stimuler les initiatives locales en culture et soutenir les organismes dans la réalisation de leurs activités. Le fonds culturel dédié à cette politique vise l’atteinte des objectifs suivants :

• La réalisation d’activités culturelles sur le territoire;

• La reconnaissance des organismes culturels de la MRCAL;

• La contribution au soutien de leurs activités pour la communauté d’Antoine-Labelle;

• Le maintien des services de qualité offerts aux citoyens dans le domaine de la culture;

• La recherche de sources de financement privé ou public supplémentaires en culture.

Les critères et les objectifs définis dans la Politique de soutien aux organismes culturels visent également à orienter et baliser les octrois d’aide financière aux organismes participants par le conseil de la MRCAL.

Le comité jeunesse AD_Vision de la MRC d’Antoine-Labelle
présente Les Louanges et Klô Pelgag

Le comité jeunesse AD_Vision de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) présente Les Louanges et Klô Pelgag à l’Espace Théâtre Muni-Spec Mont-Laurier, le jeudi, 26 mai, à vingt heures. Un spectacle organisé par et pour les jeunes dans le cadre de la stratégie jeunesse de la MRCAL.

C’est depuis l’hiver 2020 que le comité souhaite organiser un spectacle par et pour les jeunes du territoire. Après l’annulation de l’événement initialement prévu en avril 2020, due à la situation pandémique, le comité jeunesse AD_Vision est de retour avec un spectacle unique, créé sur mesure. Une occasion pour les jeunes d’échanger entre eux, de s’amuser et de participer à une activité culturelle leur étant directement destinée. Un événement à ne pas manquer!

«Ce spectacle répond aux demandes qui avaient été entendues lors de la période consultative de 2019. Aujourd’hui, AD_Vision propose une soirée mettant en scène deux artistes incontournables de moins de trente-cinq ans. C’est une belle façon pour les jeunes de participer à la diversification l’offre de spectacle et de présenter des styles musicaux peu diffusés sur le territoire», souligne le président du comité jeunesse de la MRC d’Antoine-Labelle, Danny Lebire.

Destinés aux quinze à trente-cinq ans, les billets sont en vente dès maintenant au www.espacetheatre.com au coût de dix dollars (10$). Afin de redonner à la communauté et aux jeunes du territoire, le comité remettra les profits de la billetterie aux quatre Maisons des jeunes du territoire. Un service de parrainage est également possible pour les organisations ou les entreprises qui souhaitent redonner à la communauté en se procurant des billets afin de les offrir à des jeunes de leur milieu ou à des organismes œuvrant auprès des jeunes. Pour de l’information sur ce service de parrainage et sur les modalités : advision@mrc-antoine-labelle.qc.ca.

Le comité jeunesse AD_Vision met également en place un service de navettes gratuit, aller et retour, afin de faciliter le déplacement des jeunes de toutes les municipalités de la MRCAL. Ces navettes répondent également à un objectif d’écoresponsabilité, alors qu’elles permettront de réduire les déplacements automobiles. Pour connaître les itinéraires et les horaires de ces navettes, surveillez les réseaux sociaux du comité jeunesse AD_Vision.

Cet événement est soutenu financièrement par la MRC d’Antoine-Labelle, Zone Emploi d’Antoine-Labelle, le Secrétariat à la jeunesse du Québec et l’Entente de développement culturel conclue entre le ministère de la Culture et des Communications (MCC) et la MRCAL.

Les Louanges

Les Louanges, c’est le projet de Vincent Roberge, auteur-compositeur-interprète au talent brut et à l’audace musicale avérée. Originaire de Lévis, Vincent Roberge frappe fort avec la sortie de son premier album, La nuit est une panthère, qui charme la critique à sa sortie en septembre 2018. L’opus poursuit sa lancée de plus belle en 2019 alors qu’il est célébré et reçoit de nombreux honneurs, notamment une place sur la très sélecte courte liste du Prix Polaris, le Juno pour l’album francophone de l’année et le titre très convoité de Révélation Radio-Canada. Pour couronner le tout, il remporte trois trophées lors du Gala ADISQ : album de l’année - alternatif, album de l’année - choix de la critique et arrangements de l’année, un prix partagé avec son acolyte Félix Petit.

Annonçant un tournant plus pop, mais dans une quête musicale toujours aussi ambitieuse et inventive, Les Louanges présente Crash, son deuxième album sorti en janvier 2022. Ce dernier incarne l’après-impact, le déséquilibre à la fois vertigineux et révélateur que son auteur a vécu suite à la grande secousse des trois dernières années.

Klô Pelgag

Depuis son entrée en scène en 2009, Klô Pelgag s’impose comme une sibylline bouffée d’air dans le paysage musical francophone, l’une des voix les plus probantes et singulières de sa génération. Portant sur son dos un univers chargé de chansons, de baroque et d’absurde, l’auteure-compositrice-interprète séduit et déstabilise en déployant une musique finement concoctée et qui braque les feux sur un désir instinctif de la créatrice à confronter ses propres fins.

Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, son troisième et plus récent album, raconte un cheminement intrinsèque tantôt suffocant, mais puissamment émancipateur et affranchissant. Ces chansons appartiennent à un univers dénoué et constituent probablement l’œuvre la plus limpide et personnelle que l’artiste ait offerte, jusqu’à ce jour.

Pour plus d’informations sur le spectacle et suivre les actualités du comité jeunesse, rendez-vous sur la page Facebook AD_Vision et abonnez-vous au compte Instagram advision_mrcal.

Visuel unique créé par Pony

Pour l’occasion, le comité jeunesse a fait appel à l’artiste Gabrielle Laïla Tittley, alias Pony, pour créer le visuel de ce spectacle unique. Très active dans la sensibilisation aux enjeux de santé mentale, ayant l’ambition de changer les perceptions face à la santé mentale et très connectée sur la réalité des jeunes, Pony était l’artiste toute désignée pour réaliser ce mandat. Ce dernier visait à illustrer cet événement créé sur mesure afin de mettre un baume sur le cœur des jeunes, après les deux années de pandémie qu’ils viennent de traverser, non sans être écorchés au passage.

Sans même lui expliquer notre vision, Pony a su représenter les jeunes qui s’extirpent de cette période difficile, avec espoir et vision, malgré l’état du monde actuel. Cette création illustre l’équilibre entre espoir et réalisme dont les jeunes font preuve au quotidien, tout en s’ouvrant et en brisant les tabous sur leurs difficultés et les impacts sur leur santé mentale.

Le comité

Le comité jeunesse AD_Vision de la MRC d’Antoine-Labelle est formé d’un jeune par municipalité âgé de quinze à trente-cinq ans. Le comité a comme mandat d’établir un plan d’action ciblant les priorités, de présenter un bilan des activités et de mettre sur pied des projets et des événements pour et par les jeunes. Il favorise l’engagement citoyen et permet aux jeunes de prendre part à la prise de décisions sur le territoire. La création du comité a été rendue possible grâce à la collaboration et à la contribution financière de la MRC d’Antoine-Labelle, de Zone Emploi d’Antoine-Labelle et du Secrétariat à la jeunesse.

Des sièges sont toujours disponibles pour les municipalités de La Macaza, Lac-Saint-Paul, Notre-Dame-de-Pontmain et Notre-Dame-du-Laus, en plus des sièges actuellement représentés par intérim, soit Mont-Saint-Michel et Sainte-Anne-du-Lac. Si vous êtes issus de l’une de ces municipalités et êtes intéressés à siéger au sein du comité jeunesse, contactez Dominique Gagné-Supper, agente de développement culturel et du territoire, au advision@mrc-antoine-labelle.qc.ca ou par téléphone au 819 623-3485, poste 112.

La démarche AD_Vision

Au cours de l’hiver 2019, la démarche AD_Vision a mené treize consultations citoyennes auprès des jeunes de quinze à trente-cinq ans vivant sur le territoire de la MRCAL, permettant de recueillir l’opinion de près de sept cents personnes. Nombreux sont ceux qui ont manifesté, lors de ces consultations, le désir d’avoir un espace de concertation où exprimer leurs besoins, leurs enjeux et leurs préoccupations. Selon ce constat, le conseil de la MRCAL a mis en place un comité jeunesse en janvier 2020, afin de favoriser les échanges avec les jeunes du territoire et, du même coup, encourager leur implication citoyenne.

La stratégie jeunesse AD_Vision repose sur trois grands objectifs. D’abord, elle implique les jeunes de quinze à trente-cinq ans afin de connaître leurs opinions, leurs enjeux, leurs intérêts et leurs besoins. Elle permet d’évaluer comment la MRCAL pourrait intégrer ces informations à ses divers processus de prise de décision. Finalement, elle favorise le développement d’un sentiment d’appartenance chez les jeunes dans le but de les retenir et d’en attirer davantage dans la région.

AD_Vision, c’est une stratégie jeunesse propulsée par la MRC d'Antoine-Labelle et Zone Emploi d'Antoine-Labelle, rendue possible grâce au Secrétariat à la jeunesse du Québec.

MRC Antoine-Labelle
La MRC d’Antoine-Labelle présente quatre capsules vidéo
de paysages identitaires emblématiques

Dans le cadre de la dernière entente de développement culturel 2018- 2020 conclue entre le ministère de la Culture et des Communications (MCC) et la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), un grand projet de mise en valeur des paysages culturels du territoire a été élaboré. Le dernier volet de ce projet est la réalisation de capsules vidéo mettant en vedette des paysages identitaires emblématiques de la MRCAL.

Ces quatre capsules vidéo permettent la mise en valeur de paysages emblématiques pour la MRCAL. Le choix de ces paysages a été orienté par la démarche de caractérisation et d’évaluation de paysages identitaires et emblématiques de la MRCAL réalisée en 2017. Sillonnant le territoire aussi tôt le matin que tard le soir pour la capture d’images remarquables, ces capsules, à la signature artistique distincte, touchent quatre secteurs représentatifs du territoire.

Vallées et agriculture

La vallée de la Kiamika et ses terres agricoles sont le berceau de plusieurs familles de la région. On y retrouve des paysages agricoles emblématiques du territoire, traversés par la sinueuse rivière Kiamika.

Réservoirs et barrages

Le réservoir Kiamika est une infrastructure construite par l’homme, mais très peu altéré par ce dernier. Le regard porté sur cette étendue d’eau a évolué et s’est transformé à travers les années. On y retrouve une réserve de biodiversités au paysage unique et identitaire du territoire.

Rivières et foresterie

Les rivières et les fermes forestières représentent des éléments importants du développement de la MRC d'Antoine-Labelle. La rivière du Lièvre est un cours d’eau identitaire et central pour le paysage laurentien, en plus d’être un axe de développement pour la colonisation. La foresterie, quant à elle, est d’une grande importance dans le paysage et l’identité régionale.

Montagne mystique

Le mont Sir Wilfrid est un sommet de la MRC d’Antoine-Labelle mieux connue sous le nom Montagne du Diable. On y observe un écosystème forestier exceptionnel, portant une partie de l’histoire du territoire dans les troncs et les branches des arbres qui l’habitent depuis plus de cent cinquante ans. Ce mont est un lieu mystique par son nom, ainsi que les légendes qui l’entourent et les paysages majestueux à protéger pour les générations futures.

Ces capsules vidéo ont été réalisées par Nicolas Aubry, vidéaste de Mont-Laurier chez Zoom Multimédia.

«Parcourir les quatre coins de la MRC d’Antoine-Labelle avec ma caméra me fait réaliser la richesse de nos paysages et l’histoire qui y est inscrite. Chaque pas et chaque rencontre me font prendre conscience de la force, de la ténacité et de la vision dont nos ancêtres ont fait preuve afin de bâtir notre chez nous. Ils ont laissé derrière eux une terre marquée des récits et des légendes qui donnent à nos paysages son identité emblématique remarquable», affirme M. Aubry.

Les quatre capsules vidéo de paysages identitaires emblématiques de la MRCAL sont disponibles sur le portail culturel au www.cultureantoinelabelle.com. Pour consulter l’étude de caractérisation et d’évaluation de paysages identitaires et emblématiques de la MRCAL réalisée en 2017, consultez le www.mrc-antoine-labelle.qc.ca/patrimoineculturel.

Projet de mise en valeur des paysages culturels

Rappelons qu’au cours de l’automne 2020, la MRCAL a offert une programmation de trois formations virtuelles gratuites ouvertes à tous les citoyens du territoire en photographie et en paysages patrimoniaux. Par la suite, la MRCAL a lancé le concours OBJECTIF PAYSAGES, afin de permettre aux citoyens de mettre en valeur leurs paysages culturels coup de cœur du territoire.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.