Dans nos Laurentidess logo Édition du 23 novembre 2022 / 523e édition
11
Dans sa onzième année!
Mise à jour: 4 octobre 2022
La MRC d'Antoine-Labelle

La MRC d’Antoine-Labelle est un organisme supra municipal, créé en 1983, qui regroupe dix-sept municipalités et un vaste territoire non municipalisé. Le conseil de la MRC est composé des dix-sept mairesses et maires du territoire. La MRC travaille au service de ces municipalités et de leurs citoyens, dénombrés à plus de trente-cinq mille cinq cents habitants en 2017.

La superficie du territoire de la MRC d’Antoine-Labelle s’élève à seize mille deux cent quatre-vingt-seize km2, dont seulement 38 % de cette superficie est municipalisée. D’ailleurs, Antoine-Labelle représente 72 % du territoire global des Laurentides.

La MRC a compétence en matière d’aménagement du territoire, d’urbanisme et d’évaluation foncière et regroupe les services municipaux de gestion intégrée des ressources naturelles, de cour municipale, de sécurité incendie, de développement culturel et, plus récemment, d’ingénierie civile.

En plus de maintenir ces services au sein de son organisation, la MRC d’Antoine-Labelle chapeaute de nombreux dossiers de développement territorial, tel que le déploiement d’Internet haute vitesse, les programmes d’amélioration de l’habitat, la politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie et plusieurs autres.

Consultation dans le cadre de la Politique
culturelle et patrimoniale

Afin de réaliser une nouvelle politique culturelle et patrimoniale (PCP) touchant l’ensemble du territoire de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), celle-ci organise une consultation publique. Cette dernière se déroulera du 28 septembre au 23 octobre 2022 et permettra à la population et aux acteurs culturels de partager leur vision du développement culturel régional.

La première politique culturelle de la MRCAL a été réalisée il y a maintenant dix ans. Afin de s’adapter aux réalités et aux besoins actuels, la MRCAL souhaite adopter une nouvelle politique. De plus, en raison des nouvelles compétences de l’organisation en matière de patrimoine, la MRCAL souhaite faire une place de choix à son patrimoine régional dans sa prochaine politique.

L’adoption, au printemps 2021, du projet de loi 69 du gouvernement du Québec confère de nouvelles responsabilités aux MRC en matière de connaissance et de protection du patrimoine immobilier sur leur territoire. Avant même l’entrée en vigueur de ces nouvelles mesures, la MRCAL a conclu, en 2020, une entente avec le ministère de la Culture et des Communications (MCC) dans le cadre du Programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier (PSMMPI). Cette entente vise à mieux outiller les citoyens et municipalités pour la préservation du patrimoine immobilier, notamment en ce qui a trait aux connaissances, à la mise en valeur, à la protection et à la transmission du patrimoine immobilier.

Selon la définition du MCC, «une politique culturelle est une reconnaissance publique de l'importance de la culture dans le développement d'une collectivité et exprime donc une vision commune et partagée de la culture. […] Chaque politique culturelle est unique et adaptée au contexte local ou régional afin de répondre aux enjeux et besoins du milieu. La participation publique est au cœur de la démarche d’élaboration d’une politique culturelle».

La culture de la MRCAL puise ses racines dans le décor riche et varié de la nature omniprésente, s’abreuve de son histoire, son patrimoine, ses traditions régionales et son contexte unique. L’ensemble de ces éléments façonne le caractère et l’identité distinctifs de la population. Puisque la vie culturelle du territoire s’appuie sur ses communautés, en plus d’être essentielle à la qualité de vie de la population, la MRCAL souhaite que sa nouvelle politique permette aux gens d’être fiers de leur culture et de leur patrimoine, en plus de se l’approprier.

Afin de permettre la réalisation d’une politique culturelle et patrimoniale identitaire représentant les enjeux, les forces et les opportunités propres aux milieux culturels et patrimoniaux de la région, la MRCAL a besoin de la participation de la population locale et des acteurs culturels du territoire.

Pour participer

Cette consultation se déroule du 28 septembre au 23 octobre 2022. Pour participer, les gens sont invités à compléter le formulaire en ligne au https://www.mrcal.ca/participation-citoyenne/consultations-citoyennes ou remplir le formulaire papier disponible aux bureaux de la MRCAL, aux bureaux de leur municipalité ou à leur bibliothèque municipale. Cette consultation est le moment de manifester les différentes visions du développement culturel régional.

Concours

Les participants à la consultation courent la chance de gagner l’un des trois prix, soit une paire de billets pour le spectacle de I/O - Dominique Leclerc, le 28 octobre 2022 à l’Espace Théâtre Muni-Spec Mont-Laurier ou l’un des deux certificats-cadeaux à la Librairie des Hautes-Rivières d’une valeur de cinquante dollars (50$) chacun.

Passerelles – Coopérative en patrimoine

L’organisation est une coopérative de jeunes professionnelles œuvrant dans le milieu de l’aménagement et de la conservation du patrimoine. Par leurs mandats, la coopérative souhaite intéresser et mobiliser les citoyens à la culture et au patrimoine par l’entremise de diverses activités créatives, participatives et inclusives.

Pour toutes questions ou informations supplémentaires concernant le projet de politique culturelle et patrimoniale et la consultation publique, les participants sont invités à contacter l’agente de développement culturel et du territoire de la MRCAL, Dominique Gagné Supper, par courriel à culture@mrc-antoine-labelle.qc.ca ou par téléphone au 819 623-3485, poste 112.

La MRC d’Antoine-Labelle lance son tout nouveau site Web

La MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) lance son tout nouveau site Web. Ce projet numérique se veut inclusif pour tous les profils d’utilisateurs.trices, néophytes à technocrates, tout en permettant de développer les outils en ligne à leur plein potentiel et faciliter leur utilisation. Découvrez la nouvelle plateforme dès maintenant au www.mrcal.ca.

Alors que le conseil de la MRCAL octroyait un contrat, en juin 2021. Le mandat du projet consistait à la création du nouveau site Web de la MRCAL. Datant de 2012 et redésigné en 2016, le site Internet précédent se devait d’être modernisé, d’actualiser son contenu et de favoriser le développement de ses services en ligne.

L’objectif était de créer un outil de référence instinctif pour les usagers et leur permettre de trouver les informations recherchées facilement grâce à une architecture de contenu cohérente, un outil de recherche optimisé et intelligent, tout en ayant une capacité d’évolution constante.

La MRCAL souhaitait également offrir une plateforme qui répond aux pratiques des internautes, soit la rapidité de recherche et la simplicité du contenu. De plus, l’organisation voulait proposer des fonctionnalités interactives et personnalisées pour bonifier l’expérience de navigation.

Finalement, la MRCAL a profité de la création du nouveau site Web pour poursuivre son engagement d’offrir des services accessibles à ses citoyens et ses partenaires, en plus de faire de cette plateforme un carrefour des communications.

Les outils et le contenu

Le nouveau site Internet de la MRCAL est un outil de référence sur les compétences et les mandats de l’organisation. Il contient également de l’information pertinente et complète des différents dossiers, diffuse les actualités, héberge une foule de documents et bien plus encore.

De plus, cette plateforme permet également la complémentarité de l’information par du référencement vers d’autres ressources qui peuvent aider les utilisateurs dans leurs différentes recherches.

Le site Web permet d’offrir plusieurs outils en ligne qui facilitent l’offre de services aux citoyens de la MRCAL. Ces outils permettent notamment le paiement de constats d’infraction en ligne, la consultation de multiples cartes interactives du territoire, ainsi que la consultation des rôles d’évaluation foncière et de la matrice graphique.

Un deuxième appel de projets pour encourager
les travaux de préservation ou de restauration patrimoniale

Dans le cadre de son Programme d’aide financière à la restauration patrimoniale, la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) lance son deuxième appel de projets auprès des municipalités et propriétaires d’immeubles admissibles, du 24 août au 2 décembre 2022.

Ayant pour objectif d’augmenter le nombre d’interventions par le milieu municipal en faveur de la préservation du patrimoine immobilier de propriété privée, cet appel de projets invite les propriétaires d’immeubles patrimoniaux admissibles à faire une demande d’aide financière, afin de préserver et de restaurer leur immeuble par des travaux, des études ou des services-conseils.

Les travaux de préservation comprennent les interventions qui visent à consolider les éléments structurants, à prévenir la détérioration, en plus de freiner la dégradation de divers éléments d’origines. Ces travaux ont pour objectif de maintenir un bon état de conservation d’un bâtiment. Les travaux de restauration, quant à eux, comportent la remise en état ou le remplacement d’éléments d’origines avec des matériaux et des savoir-faire ancestraux.

Les propriétaires admissibles au programme recevront une lettre mentionnant l’admissibilité de leur immeuble. Cette dernière est définie par le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC) et concerne les immeubles construits avant 1975 qui bénéficient d’une mesure de protection attribuée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel ou de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Dans ce dernier cas, l’immeuble doit également être reconnu comme ayant un intérêt patrimonial supérieur dans l’inventaire du patrimoine culturel de la MRC d’Antoine-Labelle.

Selon le type d’intervention à réaliser, les propriétaires admissibles pourraient se prévaloir d’un remboursement entre 60 et 75 % des dépenses admissibles.

Quelques soient la nature des travaux, ceux-ci permettent de maintenir, entretenir et mettre en valeur le patrimoine immobilier sur le territoire de la MRC d’Antoine-Labelle, en plus de le transmettre en héritage.

Entente dans le cadre du Programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier

Rappelons que la MRCAL a conclu, en novembre 2020, une entente avec le MCC afin de déployer le Programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier (PSMMPI) au sein de son territoire. Ce programme offre notamment du financement permettant à la MRCAL de mettre sur pied son Programme d’aide à la restauration patrimoniale et ainsi permettre la restauration et la préservation du patrimoine immobilier présent sur le territoire.

Pour plus d'infos, cliquez.

Un grand projet cinématographique inter-MRC
de mise en valeur du P’tit Train du Nord

Afin de produire un grand projet cinématographique inter-MRC mettant en valeur l’histoire du P’tit Train du Nord à travers les Laurentides, d’hier à aujourd’hui, de Mont-Laurier à Saint-Jérôme, c’est lors de sa séance du 22 février 2022 que le conseil de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL) a octroyé un mandat à monsieur Jean-Nicolas Orhon, réalisateur, scénariste et monteur.

Le documentaire, réalisé par le documentariste Jean-Nicolas Orhon, mettra en lumière la mémoire des gens qui ont connu le chemin de fer et le parc linéaire le P’tit Train du Nord à différentes époques et dans différents contextes. Ce projet structurant permettra le rayonnement de la région des Laurentides et du P’tit Train du Nord. Il aura également pour effet de renforcir le sentiment d’appartenance des citoyens à cette infrastructure et en son histoire, axe de développement important pour la région.

Le documentaire sera réalisé en trois phases. La première étape consiste à collecter l’information. Elle a débuté depuis quelques semaines et se poursuivra en continu jusqu’à l’aboutissement du projet. La deuxième étape comprend le tournage et le montage. Celle-ci débutera en juin 2022. Finalement, la troisième étape consiste au lancement du documentaire prévu lors des Journées de la culture 2023 qui se tiennent annuellement lors de la dernière fin de semaine de septembre.

Ce projet de documentaire est réalisé grâce au soutien financier de trente-cinq mille dollars (35 000$) du gouvernement du Québec et la MRC d’Antoine-Labelle dans le cadre de l’Entente de développement culturel (EDC) 2021-2023, en plus des contributions provenant des EDC de la MRC des Laurentides, de la MRC des Pays-d’en-Haut et de la Ville de Saint-Jérôme à la hauteur de cinq mille dollars (5 000$) chacune.

Appel à la participation citoyenne

Afin de recueillir les anecdotes, les histoires, les photos, les vidéos, les artefacts ou tout autre élément rattachés à l’histoire du P’tit Train du Nord de 1891 à aujourd’hui, les MRC d’Antoine-Labelle, des Pays-d’en-Haut, des Laurentides et la Ville de Saint-Jérôme lancent un appel à la participation citoyenne.

Pour partager vos histoires ou celles de votre famille, parfois entendues plus d’une fois autour d’une table, vos souvenirs et vos informations récoltées au cours des années, écrivez-nous à histoireptdn@gmail.com. Peu importe l’époque ou la saison, vos mémoires nous aideront à conserver celle d’une infrastructure qui a marqué et marquera notre territoire. C’est l’occasion de partager vos souvenirs du P’tit Train du Nord, quels qu’ils soient, avec les gens d’ici et d’ailleurs. À noter que les informations et les fichiers reçus ne seront pas utilisés sans l’autorisation préalable.

Biographie du réalisateur

Jean-Nicolas Orhon est réalisateur, directeur-photo et monteur en documentaire. Il a travaillé sur plusieurs séries documentaires ou magazines (Policier autochtone, Arrive en campagne, Mixeur, Vu de l’intérieur). Suite à ses études en cinéma et en anthropologie, en 2003, il coréalise le documentaire Asteur portant sur la survie de la langue et de la culture française en Louisiane. En 2008, il termine le documentaire Tant qu’il reste une voix, qui traite de la collecte et de l’enregistrement des traditions orales. En 2011, il réalise une quinzaine de capsules documentaires sur le monde du vin et l’année suivante, Les nuits de la poésie qui célèbre les poètes québécois, de 1970 à aujourd’hui. En 2013, son long métrage documentaire Bidonville : architecture de la ville future, tient l’affiche pendant plus de six semaines et parcourt le monde à travers le réseau des festivals. En lien à ce projet, il coécrit La maison, la ville et les gens, essai publié aux Éditions du passage. En 2018, il signe Ensemble, un long métrage documentaire qui visite l’intimité des musiciens de l’Orchestre Métropolitain de Montréal.

L’histoire du P’tit Train du Nord

Construit entre 1891 et 1909 (moment de son arrivée à Mont-Laurier), le chemin de fer Le P’tit Train du Nord est un élément majeur du développement des Laurentides. Ce chemin de fer a transporté marchandises et passagers de Saint-Jérôme à Mont-Laurier pendant une grande partie du vingtième siècle. L’année 1981 a été marquée par le passage du dernier train de passagers sur le mythique tracé. Puis, quinze ans plus tard, en 1996, le Parc linéaire du P’tit Train du Nord est inauguré et devient un tracé cyclable incontournable pour les gens d’ici et d’ailleurs, en plus d’être fréquenté, selon les secteurs, par les fondeurs ou les motoneigistes en saison hivernale. Celui qu’on présente souvent comme la colonne vertébrale des Laurentides fait partie des éléments identitaires de Saint-Jérôme à Mont-Laurier. Il a marqué la population depuis sa construction à la fin du dix-neuvième siècle et il marque encore aujourd’hui les nouvelles générations.

Pour plus d’information sur le projet de documentaire sur le P’tit Train du Nord, communiquez avec Mme Dominique Gagné Supper, agente de développement culturel et du territoire de la MRCAL, par courriel à histoireptdn@gmail.com.

Quatre projets soutenus
dans le cadre de la Politique de soutien
aux organismes culturels de la MRCAL

Suivant son cinquième appel de dossiers dans le cadre de sa Politique de soutien aux organismes culturels (PSOC), le conseil de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), selon les recommandations du comité de sélection, soutient financièrement quatre projets culturels, totalisant une aide financière de quatorze mille neuf cents dollars (14 900$).

Les membres du comité de sélection du comité culturel de la MRCAL, composé d’élus.es municipaux.ales et de représentants.es du milieu culturel, ont procédé à l’évaluation des dossiers d’organismes culturels, conformément aux critères définis par la PSOC. Suivant ces analyses de dossiers, le comité a recommandé au conseil de la MRCAL d’octroyer les aides financières aux projets suivants.

D’abord, un montant de cinq mille dollars (5 000$) est octroyé à la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides pour le projet Fenêtre sur le passé. Celui-ci consiste en la mise en ligne d’un site Web sur l’histoire des villes et des municipalités de la MRCAL, présentées selon les trois vallées qui composent le territoire, en raison de l’importance des trois rivières et de leur vallée respective dans l’identité locale.

Aussi, cinq mille dollars (5 000$) est remis au Chœur Entramis pour la réalisation de la programmation Reprendre son souffle en Chœur. Ce projet consiste à la reprise des activités de chant choral, grandement affectées par la pandémie de COVID-19, de cet organisme actif depuis plus de quarante ans. Le recrutement de nouveaux membres de tous âges, avec ou sans expérience en chant choral, jumelé à une mise à niveau du matériel technologique et à une activité de formation, permettra de consolider les compétences des membres du Chœur Entramis et assurera la pérennité de l’organisme.

Une somme de trois mille quatre cents dollars (3 400$) est également octroyée au projet Sorties Nomades de l’organisme de la Rouge Artistes de chez nous. Ce projet de médiation culturelle amène des groupes d’artistes à pratiquer, à transmettre et à exposer leur art à l’extérieur, dans différents lieux du territoire, choisis pour leur intérêt naturel, culturel, géographique, patrimonial ou historique.

Finalement, mille cinq cent dollars (1 500$) est remis à la Ligue d’improvisation de Mont-Laurier (LIMOL) pour la tenue d’une formation en improvisation théâtrale et à la bonification d’équipement. D’abord, la formation vise le perfectionnement des membres de la LIMOL, en plus de favoriser la qualité du spectacle lors de toutes les activités tenues par la ligue. La bonification de l’équipement, quant à elle, vise l’autonomie de la ligue, tout en permettant à celle-ci la mutualisation de ses ressources par le partage de son matériel avec d’autres organisations offrant des activités culturelles.

Rappelons que c’est lors de sa séance du 25 janvier 2022 que le conseil de la MRCAL accordait une somme de quinze mille dollars (15 000$), provenant du Fonds régions et ruralité – volet 2, destinée au cinquième appel de dossiers dans le cadre de sa PSOC afin de soutenir les organismes culturels dans la réalisation de leurs activités.

Politique de soutien aux organismes culturels

Le conseil de la MRCAL adoptait, en août 2017, une Politique de soutien aux organismes culturels visant à stimuler les initiatives locales en culture et soutenir les organismes dans la réalisation de leurs activités. Le fonds culturel dédié à cette politique vise l’atteinte des objectifs suivants :

• La réalisation d’activités culturelles sur le territoire;

• La reconnaissance des organismes culturels de la MRCAL;

• La contribution au soutien de leurs activités pour la communauté d’Antoine-Labelle;

• Le maintien des services de qualité offerts aux citoyens dans le domaine de la culture;

• La recherche de sources de financement privé ou public supplémentaires en culture.

Les critères et les objectifs définis dans la Politique de soutien aux organismes culturels visent également à orienter et baliser les octrois d’aide financière aux organismes participants par le conseil de la MRCAL.

MRC Antoine-Labelle
La MRC d’Antoine-Labelle présente quatre capsules vidéo
de paysages identitaires emblématiques

Dans le cadre de la dernière entente de développement culturel 2018- 2020 conclue entre le ministère de la Culture et des Communications (MCC) et la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), un grand projet de mise en valeur des paysages culturels du territoire a été élaboré. Le dernier volet de ce projet est la réalisation de capsules vidéo mettant en vedette des paysages identitaires emblématiques de la MRCAL.

Ces quatre capsules vidéo permettent la mise en valeur de paysages emblématiques pour la MRCAL. Le choix de ces paysages a été orienté par la démarche de caractérisation et d’évaluation de paysages identitaires et emblématiques de la MRCAL réalisée en 2017. Sillonnant le territoire aussi tôt le matin que tard le soir pour la capture d’images remarquables, ces capsules, à la signature artistique distincte, touchent quatre secteurs représentatifs du territoire.

Vallées et agriculture

La vallée de la Kiamika et ses terres agricoles sont le berceau de plusieurs familles de la région. On y retrouve des paysages agricoles emblématiques du territoire, traversés par la sinueuse rivière Kiamika.

Réservoirs et barrages

Le réservoir Kiamika est une infrastructure construite par l’homme, mais très peu altéré par ce dernier. Le regard porté sur cette étendue d’eau a évolué et s’est transformé à travers les années. On y retrouve une réserve de biodiversités au paysage unique et identitaire du territoire.

Rivières et foresterie

Les rivières et les fermes forestières représentent des éléments importants du développement de la MRC d'Antoine-Labelle. La rivière du Lièvre est un cours d’eau identitaire et central pour le paysage laurentien, en plus d’être un axe de développement pour la colonisation. La foresterie, quant à elle, est d’une grande importance dans le paysage et l’identité régionale.

Montagne mystique

Le mont Sir Wilfrid est un sommet de la MRC d’Antoine-Labelle mieux connue sous le nom Montagne du Diable. On y observe un écosystème forestier exceptionnel, portant une partie de l’histoire du territoire dans les troncs et les branches des arbres qui l’habitent depuis plus de cent cinquante ans. Ce mont est un lieu mystique par son nom, ainsi que les légendes qui l’entourent et les paysages majestueux à protéger pour les générations futures.

Ces capsules vidéo ont été réalisées par Nicolas Aubry, vidéaste de Mont-Laurier chez Zoom Multimédia.

«Parcourir les quatre coins de la MRC d’Antoine-Labelle avec ma caméra me fait réaliser la richesse de nos paysages et l’histoire qui y est inscrite. Chaque pas et chaque rencontre me font prendre conscience de la force, de la ténacité et de la vision dont nos ancêtres ont fait preuve afin de bâtir notre chez nous. Ils ont laissé derrière eux une terre marquée des récits et des légendes qui donnent à nos paysages son identité emblématique remarquable», affirme M. Aubry.

Les quatre capsules vidéo de paysages identitaires emblématiques de la MRCAL sont disponibles sur le portail culturel au www.cultureantoinelabelle.com. Pour consulter l’étude de caractérisation et d’évaluation de paysages identitaires et emblématiques de la MRCAL réalisée en 2017, consultez le www.mrc-antoine-labelle.qc.ca/patrimoineculturel.

Projet de mise en valeur des paysages culturels

Rappelons qu’au cours de l’automne 2020, la MRCAL a offert une programmation de trois formations virtuelles gratuites ouvertes à tous les citoyens du territoire en photographie et en paysages patrimoniaux. Par la suite, la MRCAL a lancé le concours OBJECTIF PAYSAGES, afin de permettre aux citoyens de mettre en valeur leurs paysages culturels coup de cœur du territoire.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.