Dans nos Laurentidess logo Édition du 22 juin 2022 / 501e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 3 juin 2022
La MRC des Laurentides

C’est le premier janvier 1983 que la MRC des Laurentides fut constituée. Elle avait alors pour mandat de planifier l’aménagement du territoire et d’harmoniser la confection des rôles d’évaluation.

Suite à un large consensus régional, la MRC des Laurentides s’est investie depuis dans des actions concrètes visant l’amélioration des services de proximité. Grâce notamment à la mise en place d’un service de transport adapté et collectif, à la desserte du service internet haute vitesse pour les territoires non desservis, à la gestion des matières résiduelles, à la gestion des terres publiques intramunicipales, etc.

Il faut surtout retenir que la MRC des Laurentides veut devenir un chef de file en matière de développement régional authentique et adapté à la qualité de vie de ses citoyens et aux composantes naturelles de son territoire.

Située dans la grande région des Laurentides, la MRC des Laurentides est un vaste territoire de deux mille cinq cents km2. La partie sud du territoire se situe à environ quatre-vingt km de la grande région de Montréal, alors que la partie ouest est à soixante km de la rivière des Outaouais et de la frontière ontarienne.

La MRC des Laurentides regroupe vingt municipalités, dont deux principaux centres urbains qui sont situés sur l’axe routier de la 117 et de l’autoroute 15, soit Mont-Tremblant et Sainte-Agathe-des-Monts.

La population totale de la MRC des Laurentides est de plus de quarante-six mille habitants.

Une troisième séance pour documenter
les découvertes archéologiques de la région

Le Maire Jean-Guy Galipeau d’Amherst, en collaboration avec les élu.e.s de Brébeuf, Huberdeau et Arundel, lance un appel à la population de la MRC des Laurentides afin de recenser des artefacts trouvés de manière fortuite au fil des ans et témoignant de la présence autochtone avant la colonisation. La rencontre se tiendra au 101, rue du Pont, à Huberdeau, le samedi, 18 juin, de dix heures trente à seize heures, en présence de l’archéologue Roland Tremblay qui analysera sur place vos trouvailles à l’aide de cartes géographiques et partagera personnellement leur histoire avec vous.

Ces artefacts ne seront pas recueillis, mais simplement documentés en vue d’identifier de possibles sites de fouilles archéologiques à effectuer à des endroits clés du territoire de notre MRC, un exercice qui sera une première dans la région des Laurentides. L’invitation est lancée à toute la population, mais plus particulièrement à celles de Huberdeau et d’Arundel. «N’importe quel objet retrouvé dans le sol peut avoir une certaine valeur archéologique», mentionne Roland Tremblay au sujet de la possible richesse préhistorique de notre milieu.

Présence exceptionnelle sur place d’un aîné anishinabeg

M. Galipeau a invité un proche collaborateur du projet de Centre d’interprétation du territoire d’Amherst, monsieur Lionel Whiteduck qui sera présent pour discuter avec la population. Lionel Whiteduck est un aîné de la communauté de Kitigan Zibi et il est sensible au fait que des Anishinabeg ont autrefois circulé, entre autres, le long de la rivière Rouge, y installant de possibles campements. M. Galipeau profitera de la présence de ce représentant officiel d’une Première Nation voisine pour souligner la Journée nationale des peuples autochtones qui a lieu annuellement au Canada le 21 juin.

Des trouvailles inédites dévoilées à Brébeuf

Lors de l’appel au public tenu le samedi, 21 mai dernier, à Brébeuf, plusieurs informations d’intérêt ont été partagées par la population, et les représentants d’Amherst ont alors appris, entre autres, qu’une pointe de projectile avait été trouvée en 1995 au pied de la Chute-aux-Bleuets et répertoriée par le Centre d’archéologie du musée Pointe-à-Callières, confirmant une présence humaine ancienne à la Chute-aux-Bleuets.

C’est avec enthousiasme que nous convions la population à Huberdeau, le 18 juin prochain : toutes informations sont précieuses et permettront de préparer une étude de potentiel qui ciblera les lieux de fouilles archéologiques à réaliser dans le secteur. Migwetch (merci en langue anishinabeg)!

La culture : le tremplin d'une mise en valeur des couleurs locales et régionales

La MRC des Laurentides est heureuse d’annoncer le lancement de trois vidéos promotionnelles mettant en lumière les trésors culturels de trois municipalités de son territoire. Ces trois municipalités qui se sont prêtées au jeu de faire découvrir leurs attraits culturels sont La Conception, Montcalm et La Minerve.

Mise en valeur des trésors culturels

Issus d’un projet de l’entente de développement culturel entre le ministère de la Culture et des Communications, la MRC des Laurentides et les municipalités concernées, ces trois vidéos avaient comme mandat de renforcer la culture locale et régionale dans son ensemble.

Ces trois municipalités ont mis en images leur identité propre, leurs artistes et artisans, leur patrimoine et leur vie culturelle parce qu’elles sont convaincues que la culture doit aussi être au cœur de la municipalité.

Réalisation par des vidéastes locaux

Réalisé par des jeunes vidéastes de la région, Renaud Furlotte pour les municipalités de La Conception et Montcalm, ainsi que Yan Clément pour la municipalité de La Minerve, ce projet démontre bien la richesse du territoire, la qualité des gens du milieu et l’impact d’une vie culturelle forte au sein d’un milieu municipal. La culture, depuis toujours, est un vecteur privilégié pour développer l’identité d’un lieu et ces vidéos en sont la preuve vivante.

Les retombées locales

«C’est une magnifique vidéo. Je peux vous assurer qu’elle ravive la fierté de nos employés et de nos citoyens.», mentionne fièrement Steven Larose, maire de la municipalité de Montcalm.

«En plus de nous permettre de capter des images spectaculaires de notre municipalité, ce projet nous a permis d’accroître le sentiment d’appartenance de nos citoyens et nos entreprises», renchérit monsieur Maurice Plouffe, maire de la municipalité de La Conception.

«Pour notre part, c’est une belle continuité à la refonte de notre site Web ainsi que nos deux autres vidéos sous la thématique de l’eau qui mettent en valeur nos nombreux lacs (pas moins de cent trente-six lacs) qui fait la fierté des citoyens», mentionne monsieur Jean-Pierre Monette, maire de la municipalité de La Minerve.

Fiches-conseils de rénovation patrimoniale

La MRC des Laurentides est fière de présenter les nouvelles fiches-conseils pour la rénovation patrimoniale réalisées grâce à l’entente en développement culturel conclue entre la MRC des Laurentides et le Ministère de la Culture et des Communications.

Ces onze fiches-conseils sont une suite de l’inventaire sur le patrimoine bâti réalisé en 2013 sur le territoire de la MRC et qui décrivait sommairement plus de quatre cents bâtiments. Ce nouvel outil au contenu allégé, vulgarisé et accessible au public non initié au patrimoine bâti, vise à sensibiliser les citoyens, les municipalités et tous entrepreneurs/rénovateurs à l’importance de mettre en valeur le patrimoine bâti et à favoriser les bonnes pratiques en rénovation patrimoniale en respectant le style architectural d’origine.

La MRC est d’avis que le patrimoine est élément important de son identité territoriale et qu’il sert à rehausser la qualité des milieux de vie lorsqu’il est mis en valeur. Il permet également de garder une diversité architecturale reflétant les différentes étapes de développement du territoire.

Les fiches-conseils représentant onze des principaux types architecturaux présents sur le territoire de la MRC des Laurentides peuvent être consultées sur le site internet de la MRC.

Les bancs patrimoniaux en guise de signature régionale

La MRC des Laurentides est heureuse de présenter les bancs patrimoniaux de la Route des Belles-Histoires qui ont été installés à ce jour dans onze municipalités et seront installés dans deux autres municipalités en 2019.

La Route des Belles-Histoires est une route touristique officielle du Québec reconnue par le Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, qui traverse tout le territoire des Laurentides, de Saint-Jérôme à Mont-Laurier, couvrant ainsi deux cent quatre-vingt-quatre km dans l’axe de la route 117 et du parc linéaire Le P’tit Train du Nord, incluant quelques boucles de routes périphériques. Cette route a pour thématique l’histoire et la colonisation de la région, et met en perspective son développement forestier, agricole et touristique.

Afin de se distinguer, la MRC des Laurentides, en collaboration avec le comité de politique culturelle de la MRC, a créé le projet «Le chemin continu» dans le cadre de la Route des Belles-Histoires sur son territoire.

Notre signature

«Le chemin continu» est la création d’un banc patrimonial qui a pour thématique le train du P’tit Train du Nord, qui s’actualise avec un rail annexé au banc. Celui-ci vient rappeler que Le P’tit Train du Nord fut la clé du développement des Laurentides. Ce projet, propre à la MRC des Laurentides, est une volonté régionale de mise en valeur du patrimoine et permet aux municipalités de la MRC d’avoir une signature visuelle les unifiant quant à la Route des Belles-Histoires. De plus, ces sculptures, réalisées par Marc-André Gendron et Geneviève Mercure, sont le symbole de l’histoire du développement de la région. Celle-ci est mise de l’avant avec une phrase anecdotique propre à chaque municipalité gravée à même les traverses de rail.

À ce jour, vous pouvez les voir dans les municipalités d’Amherst, Arundel, Labelle, La Conception, La Minerve, Lac-Supérieur, Montcalm, Sainte-Agathe-des-Monts, Val-David, Val-des-Lacs et Val-Morin. En 2019, les municipalités de Lantier et de Saint-Faustin-Lac-Carré recevront le leur. La municipalité de Brébeuf prévoit également une activité pour souligner sa participation.

À surveiller

Dans l’objectif d’optimiser ce trajet comme étant un outil économique et touristique, plusieurs actions et activités seront déployées au cours des années à venir pour stimuler la découverte de la Route des Belle-Histoires.

À propos de la culture dans la MRC des Laurentides

La MRC des Laurentides est un lieu des plus créatifs dans la région du même nom. Elle héberge bon nombre d’artistes et d’organismes qui la rendent vivante, unique et originale. Avec sa politique culturelle, la MRC soutient le développement culturel de son territoire depuis 2011.

Un soutien financier pour dix-sept projets
artistiques et littéraires dans les Laurentides

Le Conseil des arts et des lettres du Québec, les municipalités régionales de comté (MRC) d’Antoine-Labelle, d’Argenteuil, de Deux-Montagnes, de La Rivière-du-Nord, des Laurentides, des Pays-d’en-Haut, de Thérèse-De Blainville, les villes de Mirabel et de Saint-Jérôme, en collaboration avec Culture Laurentides, annoncent les projets soutenus dans le cadre du premier appel de projets de l’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité des Laurentides.

Les partenaires sont heureux d’annoncer un soutien de deux cent soixante-seize mille cent dollars (276 100$) à onze artistes et six organismes artistiques.

Les créateur(-trice)s qui reçoivent un soutien pour réaliser leurs projets sont : Bonnie Baxter (MRC des Laurentides), Philippe Courchesne Leboeuf (MRC de La Rivière-du-Nord), Michel Depatie (MRC des Laurentides), Caroline Dorion (MRC de La Rivière-du-Nord), Caroline Dusseault (MRC des Pays-d'en-Haut), Richard Fournier (MRC d’Antoine-Labelle), Marylise Goulet (Ville de Saint-Jérôme), Jérôme Lafond (Ville de Saint-Jérôme), Ugo Monticone (MRC de La Rivière-du-Nord), Sébastien Pitt (MRC Thérèse-De Blainville) et Suzanne Vachon (MRC des Pays-d'en-Haut).

Les projets des organismes suivants sont soutenus : Carrefour Bois-Chantants (MRC d’Antoine-Labelle), Diffusion en Scène (Ville de St-Jérôme et MRC de La Rivière-du-Nord), Société Arts et Culture d'Oka (MRC de Deux-Montagnes), Atelier de l'Île (MRC des Laurentides), La Route des Arts (MRC d’Argenteuil) et Le Petit Théâtre du Nord (MRC Thérèse-De Blainville).

Processus de sélection

Le titre des projets et le montant accordé à chacun se trouvent en annexe. Les demandes ont été analysées par un comité composé de pairs, réunis par le Conseil, œuvrant dans différents secteurs artistiques. Les projets ont été sélectionnés au mérite, sur la base de l’excellence de leur proposition, de leur adéquation aux objectifs du programme, et en fonction des disponibilités budgétaires des partenaires.

À propos du partenariat territorial des Laurentides

Ce programme est issu d’une entente conclue en 2020 entre le Conseil des arts et des lettres du Québec, les MRC d’Antoine-Labelle, d’Argenteuil, de Deux-Montagnes, de La Rivière-du-Nord, des Laurentides, des Pays-d’enhaut (à l’exception de la Ville de Sainte-Adèle) et de Thérèse-De Blainville, ainsi que les villes de Saint-Jérôme et de Mirabel. Selon les termes de l’entente, un montant total de huit cent dix-huit mille dollars (818 000$) a été investi par les partenaires pour soutenir des projets de création, de production ou de diffusion favorisant des liens entre les arts et la collectivité.

Il s’agissait du premier appel à projets prévu à cette entente.

Description des projets soutenus

Soutien aux projets des artistes et des écrivain(e)s professionnel(le)s – Total : cent soixante-trois mille huit cents dollars (163 800$)

- Bonnie Baxter (MRC des Laurentides) reçoit quatorze mille deux cents dollars (14 200$) pour la création d'une installation vidéo intitulée The Philosopher and the Tomato.

- Philippe Courchesne Leboeuf (MRC de La Rivière-du-Nord) reçoit six mille dollars (6 000$) pour la production d’un spectacle jeunesse avec le groupe de musique QW4RTZ.

- Michel Depatie (MRC des Laurentides) reçoit dix-huit mille cinq cents dollars (18 500$) pour la réalisation d'un projet d'arts visuels intitulé Domainelasapiniere.com, comportant la production d'un corpus d'images et la création d'un site internet.

- Caroline Dorion (MRC de La Rivière-du-Nord) reçoit vingt mille dollars (20 000$) pour la création d'un projet d'arts multidisciplinaires intitulé Tricoté serré, inspiré du tricot urbain.

- Caroline Dusseault (MRC des Pays-d'en-Haut) reçoit six mille cent dollars (6 100$) pour réaliser un projet de création intitulé Bois flotté, croisant les disciplines de la musique, de l’éclairage et de la danse.

- Richard Fournier (MRC d’Antoine-Labelle) reçoit sept mille dollars (7 000$) pour la création de deux contes animés s'adressant à des jeunes âgés de cinq à onze ans.

- Marylise Goulet (Ville de St-Jérôme) reçoit vingt mille dollars (20 000$) pour la création d'une série d’œuvres en art d’impression intitulé Micro-Macro, impressions phytologiques.

- Jérôme Lafond (Ville de St-Jérôme) reçoit treize mille dollars (13 000$) pour la création d'un récit fantastique intitulé Saint-Jérôme, Ville de l'impossible.

- Ugo Monticone (MRC de La Rivière-du-Nord) reçoit vingt mille dollars (20 000$) pour la réalisation du projet Tracés de voyage où des expériences de réalité augmentée, associées aux textes de son dernier livre, prendront la forme de parcours interactifs.

- Sébastien Pitt (MRC Thérèse-De Blainville) reçoit dix-neuf mille dollars (19 000$) pour réaliser une résidence de recherche-création et d'ateliers de médiation en arts numériques à la Maison Hamilton.

- Suzanne Vachon (MRC des Pays-d'en-Haut) reçoit vingt mille dollars (20 000$) pour réaliser le projet interdisciplinaire Atlas, nébuleuses du Sphinx, combinant l’impression numérique et l’écran.

Soutien aux organismes artistiques professionnels – Total : cent douze mille trois cents dollars (112 300$)

- Carrefour Bois-Chantants (MRC d’Antoine-Labelle) reçoit cinq mille huit cent quatre-vingt dollars (5 880$) pour réaliser une campagne de promotion et de découvrabilité pour augmenter la présence du Festival Stradivaria sur le web.

- Diffusion en Scène (Ville de St-Jérôme et MRC de La Rivière-du-Nord) reçoit trente mille dollars (30 000$) pour la diffusion d'un événement intitulé Projet NT 4, abordant la rencontre entre différents champs disciplinaires.

- Société Arts et Culture d'Oka (MRC de Deux-Montagnes) reçoit dix-huit mille quatre cent vingt dollars (18 420$) pour réaliser le projet Murmures dans la forêt : poésie, littérature et musique acoustique du monde, rassemblant des écrivain(e)s et musicien(ne)s autochtones, okois(e) ou issus d'autres cultures.

- Atelier de l'Île (MRC des Laurentides) reçoit vingt-quatre mille dollars (24 000$) pour réaliser l’événement Traverse; l’estampe en art actuel, qui permettra aux arts imprimés d'être diffusés, réfléchis et déployés dans les Laurentides.

- La Route des Arts (MRC d’Argenteuil) reçoit seize mille dollars (16 000$) pour développer une stratégie de communication et de promotion afin de mieux positionner son circuit annuel et sa galerie d'art dans la communauté.

- Le Petit Théâtre du Nord (MRC Thérèse-De Blainville) reçoit dix-huit mille dollars (18 000$) afin d’accueillir des étudiant(e)s en interprétation de l’École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx, pour des stages de création.

Renouvellement de l'entente
de développement culturel
avec le gouvernement du Québec

La MRC des Laurentides est heureuse d’annoncer qu’elle conclura, pour une onzième année consécutive, une entente de développement culturel avec le gouvernement du Québec dans le cadre du programme d’aide aux initiatives de partenariat.

Cette collaboration permettra à la MRC des Laurentides, en synergie et en complémentarité avec les vingt municipalités la constituant, de réaliser des projets culturels structurants pour les trois prochaines années. Les initiatives proposées s’appuient sur la concertation et le réseautage, l’information et la sensibilisation ainsi que sur la mise en valeur des arts, de la culture et du patrimoine.

En 2020, dans le cadre de l’entente précédente avec le gouvernement du Québec, la MRC des Laurentides a pu investir plus de quarante mille dollars (40 000$) dans sept projets d’envergure. Lors des activités proposées, seize mille neuf cent cinquante citoyens ont été rejoints et cinquante et un artistes ont travaillé en collaboration avec les municipalités.

Ainsi, les camps de jour de Val-David, de Lac-Supérieur, de Labelle, de Brébeuf, d’Amherst et de Saint-Faustin-Lac-Carré ont pu être bonifiés par des activités culturelles. Aux abords du Corridor aérobique, dans les municipalités de Montcalm, d’Arundel et d’Amherst, les passants ont pu contempler des œuvres réalisées dans le cadre du projet des Stations éphémères. Des capsules vidéos qui représentent des citoyens et des citoyennes vivant sur notre territoire et originaires de différents pays ont pu être réalisées et diffusées. Plusieurs ateliers, en présentiels et en virtuels, en collaboration avec les bibliothèques publiques du territoire, ont été offerts, etc.

«Avec une année aussi riche en culture malgré le contexte de la pandémie, nous pouvons d’ores et déjà prévoir une suite tout autant florissante.» affirme Mme Kathy Poulin, mairesse de Val-David et présidente du Comité de la politique culturelle de la MRC des Laurentides.

Soutien financier à quatre projets culturels

Suivant son quatrième appel de dossiers dans le cadre de sa Politique de soutien aux organismes culturels, le conseil de la MRC d’Antoine-Labelle (MRCAL), selon les recommandations du comité de sélection, soutient financièrement quatre projets culturels, totalisant une aide financière de vingt mille dollars (20 000$).

Les membres du comité de sélection du comité culturel de la MRCAL, composé d’élues municipales et de représentants.es du milieu culturel, ont procédé à l’évaluation des dix dossiers d’organismes culturels, conformément aux critères définis par la Politique de soutien aux organismes culturels. Suivant ces analyses de dossiers, le comité a recommandé au conseil de la MRCAL d’octroyer les aides financières aux projets suivants :

• mille cent cinquante dollars (1 550$) pour la tenue d’un spectacle d’improvisation théâtrale grand public de la Ligue d’improvisation de Mont-Laurier;

• neuf mille dollars (9 000$) pour le balado-découverture Marchons notre histoire de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides;

• quatre mille quatre cent cinquante dollars (4 450$) pour l’activité Fêtons les cinquante ans de la troupe Montserrat, organisé par la Troupe de théâtre Montserrat;

• cinq mille dollars (5 000$) pour la réalisation de capsules vidéo de vulgarisation et de mise en valeur des œuvres d’art publiques par le Centre d’exposition de Mont-Laurier.

Rappelons que c’est lors de sa séance du 26 janvier dernier que le conseil de la MRCAL accordait une somme de vingt mille dollars (20 000$) destinée au quatrième appel de dossiers dans le cadre de sa Politique de soutien aux organismes culturels afin de soutenir les organismes culturels dans la réalisation de leurs activités.

De plus, le conseil de la MRCAL avait prévu des mesures d’allégement temporaires à la Politique de soutien aux organismes culturels afin d’encourager la vitalité culturelle sur le territoire et d’aider les organismes dans la mise en œuvre de projets innovants et adaptés au contexte actuel entourant la pandémie de la COVID-19.

Politique de soutien aux organismes culturels

Le conseil de la MRCAL adoptait, en août 2017, une Politique de soutien aux organismes culturels visant à stimuler les initiatives locales en culture et soutenir les organismes dans la réalisation de leurs activités. Le fonds culturel dédié à cette politique vise l’atteinte des objectifs suivants :

• La réalisation d’activités culturelles sur le territoire;

• La reconnaissance des organismes culturels de la MRCAL;

• La contribution à l’exercice de leur mission et au soutien de leurs activités pour la communauté d’Antoine-Labelle;

• Le maintien des services de qualité offerts aux citoyens dans le domaine de la culture;

• La recherche de sources de financement privé ou public supplémentaires en culture.

Les critères et les objectifs définis dans la Politique de soutien aux organismes culturels visent également à orienter et baliser les octrois d’aide financière aux organismes participants par le conseil de la MRCAL.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.