Dans nos Laurentidess logo Édition du 22 septembre 2021 / 462e édition
8
Depuis huit ans!
Mise à jour: 9 septembre 2021
La MRC des Pays-d'en-Haut

Tant au niveau du patrimoine culturel que du patrimoine bâti, la MRC des Pays-d’en-Haut a une histoire bien à elle!

La belle (et réelle) histoire des Pays-d’en-Haut débute après 1783, à la suite de l’indépendance des États-Unis. Récompensés pour leur fidélité envers le roi d’Angleterre, des loyalistes se voient concéder des terres dans la province de Québec, notamment dans les Laurentides. Un peu plus tard, entre 1810 et 1888, de nombreux Irlandais et Écossais émigrent aussi dans la région, fuyant la misère causée par les guerres qui sévissent dans leurs pays. Ces deux phénomènes contribuent grandement à l’établissement de cantons dans l’actuelle partie ouest du territoire de la MRC des Pays-d’en-Haut. Les nouveaux arrivants pratiquent l’agriculture de subsistance et construisent plusieurs moulins à scie afin d’exploiter le potentiel forestier.

En 1842, Augustin-Norbert Morin, avocat, journaliste et homme politique, s’installe en bordure de la rivière du Nord et ouvre des routes afin de favoriser l’établissement des premiers colons francophones dans la région. Il fonde ainsi les villages de Sainte-Adèle, Val-Morin et Morin Flats (Morin-Heights). Au cours de cette période, Morin n’est pas le seul à occuper les berges de la rivière du Nord, des colons s’étant installés plus au sud, dans l’actuel territoire de la municipalité de Piedmont. D’autres audacieux tenteront leur chance, tel l’homme d’affaires Édouard Masson : il établit une concession sur les berges du lac qui porte aujourd’hui son nom, dans un secteur plus à l’est de la vallée de la rivière du NordSainte-Marguerite-du-Lac-Masson).

Ce n’est cependant qu’à l’arrivée du curé Antoine Labelle, en 1868, que la colonisation des Laurentides débute réellement. Le «roi du Nord», comme on l’appelait, est à l’origine de la construction du célèbre chemin de fer Le P’tit Train du Nord, qui reliait Montréal à Sainte-Agathe-des-Monts (et plus tard à Mont-Laurier). En 1892, la partie ouest du territoire est également desservie par voie ferrée grâce au Chemin de fer de la colonisation de Montfort. Le train a joué un rôle important dans le développement économique de cette contrée : il a favorisé le peuplement francophone et l’implantation de la villégiature au pourtour de certains lacs des secteurs correspondant aux municipalités de Morin-Heights, Montfort (un secteur de Wentworth-Nord) et Lac-des-Seize-Îles.

Malgré tous les efforts consentis, on s’aperçoit vite que les terres des Cantons du Nord (comme on les appelait à l’époque) ne sont pas aussi fertiles qu’on l’espérait. La colonisation s’essouffle, laissant plusieurs parcelles agricoles en déprise. Heureusement, les nombreux lacs poissonneux et les forêts giboyeuses attirent de plus en plus de voyageurs américains. Les berges des plans d’eau les plus importants seront progressivement occupées par de petits chalets, ce qui augmentera la population de certains villages au cours de la saison estivale. Puis, au tournant du XXe siècle, ce sera au tour des Montréalais de découvrir, grâce au P’tit Train du Nord, les montagnes leur permettant de pratiquer ce que l’on appelait autrefois le ski nordique.

MRC des Pays-d'en-Haut-Journées de la culture 2021/Paul Mackay
Une neuvième édition d'un partenariat municipal
unique au Québec

Les représentants des municipalités et villes d’Estérel, Lac-des-Seize-Îles, Morin-Heights, Piedmont, Sainte-Adèle, Saint-Adolphe-d’Howard, Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Saint-Sauveur et Wentworth-Nord étaient réunis le 8 septembre au Centre communautaire de Sainte-Anne-des-Lacs, afin de procéder au dévoilement d’un circuit régional d’activités culturelles éphémères, dans le cadre de la vingt-cinquième édition des Journées de la culture qui se dérouleront du 24 au 26 septembre prochains. Le partenariat intermunicipal a dû faire relâche en 2020, et la formule a exceptionnellement été repensée pour l’édition 2021 afin de présenter un circuit plus concis. Néanmoins, pour une neuvième année de collaboration, les villes et municipalités de la MRC des Pays-d’en-Haut se sont associées pour présenter, coûte que coûte, une variété de conférences, expositions, spectacles et autres activités qui sauront plaire à tous.

Circuit culturel régional

«En ces temps très particuliers, le thème de cette année tombe à point : quoi de mieux qu’un voyage dans le temps pour regarder notre vie et ce qui nous entoure sous de nouvelles perspectives. Et c’est bien là, la magie de la culture et de son importance – plus que jamais – dans nos vies!», a souligné André Genest, préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, partenaire de cette démarche conjointe.

Le feuillet intermunicipal du circuit 2021 présente une activité par ville. Nous vous invitons à visiter le site www.laculture.ca ou encore www.journeesdelaculture.qc.ca afin de découvrir la programmation complète de chacune des dix villes de la MRC des Pays-d’en-Haut où la qualité et la diversité promettent d’être au rendez-vous!

Le grand retour des Stations éphémères

La MRC des Laurentides et la MRC des Pays-d’en-Haut annoncent fièrement à tous les usagers du Parc du Corridor aérobique que leurs parcours cet été seront bientôt embellis de stations éphémères. À six endroits sur la piste entre Morin-Heights et Amherst, les coureurs, marcheurs et cyclistes pourront admirer des créations artistiques éphémères qui mettront en valeur la richesse collective du patrimoine et du paysage de la région.

Le projet a été mis sur pied grâce au financement accordé par le ministère de la Culture et des Communications dans le cadre des ententes de développement culturel avec les MRC. Alors que les artistes travailleront sur leurs œuvres du 16 au 31 août, les passants pourront admirer leur processus créatif, ainsi que les diverses techniques artistiques qu’ils utiliseront. Il sera possible de photographier les pièces d’art et même de poser des questions à leur créateur.

Une fois terminées, les œuvres demeureront sur le lieu de leur réalisation et y seront exposées jusqu’au 11 octobre. En plus de pouvoir témoigner du travail des artistes et admirer leurs productions tout en profitant du plein air et de la tranquillité du Corridor aérobique, ses usagers auront ensuite jusqu’au 26 septembre pour aller voter pour leur coup de cœur sur la page web https://corridoraerobique.ca/stationsephemeres/. Ce faisant, ils courront la chance de gagner un panier cadeau rempli de produits locaux.

De type land art, le travail des artistes sera immersif et intégrera des médiums de toutes sortes tels que la sculpture, la peinture, la gravure et plus encore. Il contribuera à la vitalité des collectivités au sein des municipalités et il utilisera le plus possible des matériaux trouvés sur place.

Les pièces et leur emplacement

Exposée près du pavillon d’accueil du Corridor aérobique à la station numéro un de Morin-Heights, la création de Marc-André Gendron examinera l’importance du bois et de la forêt dans l’histoire des Laurentides. En admirant la sculpture, les passants seront portés à se questionner sur leur apport à la nature et leur responsabilité envers elle.

À la station numéro deux, l’œuvre qu’Aimé Carrier présentera près du 1699 route Principale à Wentworth-Nord sera faite principalement en bois de grève. Pour lui une source d’inspiration constante, ce bois échoué qu’il récupère le long des plages qu’il visite lui servira à réaliser la sculpture d’un bateau à voiles. L’artiste cherche à inciter chez les passants une réflexion quant au passage du temps et à l’importance de naviguer dans le présent.

À sa seconde participation aux Stations éphémères, Geneviève Mercure exposera sa pièce d’art à la station numéro trois de Lac-des-Seize-Îles située près du pavillon Brunet, sur le chemin du Village à l’ouest de la rue Lapierre. Elle cherchera à créer une pièce qui se veut une métaphore de l’humain qui s’ancre dans son environnement tout en s’y adaptant et en le transformant.

À proximité du 2 rue de l’Église à Montcalm, Annie Lord présentera, à la station numéro quatre, une arche végétale construite avec des branches, fleurs et plantes récoltées dans les alentours. En permettant aux passants de traverser sa création immersive, elle cherche à tisser un lien intime avec le visiteur et à lui transférer une idée de renouveau et de transformation.

Située entre le 2 rue du Village à Arundel et le 101 rue du Pont à Huberdeau et faite avec des peintures naturelles au lait, des teintures végétales et du charbon de bois, la réalisation de Nathalie Morel, qui participe pour la seconde fois au projet des Stations éphémères du Corridor aérobique, sera présentée à la station numéro 5. Mme Morel orientera son travail autour de l’idée de l’adaptation à la nature.

En utilisant des techniques de gravure, d’estampe et d’art imprimé, Marie-Josée Lebel et Jessica Thibault exposeront à la station numéro six d’Amherst située près du 278 rue McLaughlin. Elles produiront des images sur des billots de bois et chercheront à faire réfléchir les usagers du Corridor aérobique sur le passage du temps et le passage des gens sur le territoire.

Pour en savoir plus sur le projet des Stations éphémères du Corridor aérobique, les personnes intéressées peuvent consulter la page web https://corridoraerobique.ca/stationsephemeres/.

Le P'tit Quiz du Nord

Les amateurs de sorties en plein air et de devinettes seront comblés cet été. En effet, la MRC des Pays-d’en-Haut vient d’installer neuf panneaux d’interprétations répartis en trois stations sur le Parc linéaire Le P’tit Train du Nord. Les stations seront présentes de juillet à octobre et exposeront des faits à découvrir sur notre magnifique territoire. Une façon amusante de tonifier le corps et l’esprit!

Réalisé par la MRC des Pays-d’en-Haut, avec la collaboration de la SOPAIR (Société de plein air des Pays-d'en-Haut), ce projet aborde des thématiques variées faisant découvrir l’histoire, le patrimoine, la géographie et quelques entreprises emblématiques de la région, et ce, dans un contexte ludique qui plaira aux grands comme aux petits.

Répondez au P’tit Quiz du Nord

Que l’on soit à pied ou à vélo, ces panneaux sont répartis en trois stations le long du célèbre parc linéaire, plus précisément aux kilomètres 19,4; 23,7 et 33,2. Sur chaque panneau, on invite les gens à balayer un code QR avec leur téléphone, code qui les mènera sur la page Web du quiz. Il suffit de bien lire les panneaux pour répondre aux questions. Les personnes qui répondront aux questions du P’tit Quiz du Nord auront la chance de remporter l’un des cinq chèques-cadeaux d’une valeur de cent dollars (100$) applicable dans une boutique de la MRC des Pays-d’en-Haut.

MRC Pays-d'en-Haut
Ajout au Fonds Régions et Ruralité

Le Conseil des maires de la MRC des Pays-d'en-Haut a confirmé, lors de sa réunion du 8 juin 2021, l’octroi de trois cent huit mille sept cent treize dollars (308 713$) en subventions à dix-huit projets d’organismes et municipalités du territoire.

Ainsi, du montant initial prévu pour l’appel de projets du FRR, une bonification de cent mille dollars (100 000$) provenant directement de la quote-part des municipalités pour agir sur les impacts de la pandémie de COVID-19 et du confinement a été consentie par le conseil.

«Le Conseil des maires a accueilli positivement les recommandations du comité d’analyse à l’effet d’appuyer prioritairement les projets agissant sur des problèmes accentués par la pandémie et le confinement» soulignait André Genest, Préfet de la MRC. Ce comité, rassemblant des élu.e.s municipaux et des représentant.e.s des milieux de la Culture, des Services sociaux et du Développement économique a donc fait ses recommandations avec en tête de contrer l’isolement, mieux gérer l’anxiété ou mieux gérer la croissance de la demande pour certains services communautaires ou pour l’accès aux sentiers.

Dix-huit projets financés

Avec ce fonds, financé par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la MRC soutien les projets structurants d’organismes communautaires, d’entreprises d’économie sociale et de municipalités. Chaque année, la MRC des Pays-d’en-Haut appelle les organismes et municipalités du territoire à soumettre des projets répondant à ses priorités dans cinq dimensions : Environnement et Aménagement du territoire; Social et Développement des communautés; Culture et Patrimoine; Développement économique et territorial; et Gouvernance et Information à la population. Ce printemps, vingt-trois projets ont été jugés admissibles, totalisant cinq cent cinquante-sept mille dollars (557 000$) en demande de soutien, obligeant à une analyse fine et à des décisions difficiles pour arriver la combinaison qui semblait, aux yeux des membres du comité, la plus opportune pour le territoire dans le contexte.

La combinaison suivante de dix-huit projets a été sélectionnée de la façon suivante : un projet à portée régionale, six projets à portée territoriale, soit à la grandeur de la MRC, et treize projets à portée locale.

Festival des Arts de Saint-Sauveur

MRC, région des Laurentides, Québec, Canada

Trente mille dollars (30 000$)

Prévoyance envers les aînés des Laurentides Inc.

Les dix municipalités de la MRC

Vingt mille soixante dollars (20 060$)

Table des aînés des Pays-d'en-Haut (Regroupement des partenaires fiduciaire)

MRC des Pays-d'en-Haut

Treize mille cent vingt dollars (13 120$)

L'Antr'Aidant

L'ensemble de la MRC des Pays-d'en-Haut

Trente- mille dollars (32 000$)

Maison des Jeunes Sainte-Adèle

À Sainte-Adèle, mais dessert via AN-Morin tout le territoire

Vingt-cinq mille dollars (25 000$)

Échelon des Pays-d'en-Haut

À Ste-Adèle, mais dessert via L'Échelon tout le territoire

Seize mille six cent douze dollars (16 612$)

Association des auteurs des Laurentides     

Municipalités périphériques

Cinq mille cinq cents dollars (5 500$)

Chambre de commerce et tourisme de Saint-Adolphe-d’Howard

1672 Chemin du village, Saint-Adolphe-d’Howard, Québec

Dix-huit mille quatre cent trente dollars (18 430$)

Coopérative de Solidarité Laurel-Station

Wentworth-Nord

Quatorze mille cinq cent cinquante dollars (14 550$)

Plein air St-Adolphe

St-Adolphe d'Howard

Six mille cent onze dollars (6 111$)

Arts et Culture de Lac-Des-Seize-Îles

Réalisation : Lac-des-Seize-Îles, Implication et diffusion : Musée du Roussillon et musée Pointe-aux-Buissons

Dix-sept mille quatre cent soixante dollars (17 460$)

Ville de Saint-Sauveur

Saint-Sauveur

Six mille cinq cents dollars (6 500$)

Municipalité Lac-des-seize-iles

Lac-des-seize-îles

Vingt mille trois cent soixante-dix dollars (20 370$)

Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs

Municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs

Neuf mille dollars (9 000$)

Ville d'Estérel

Estérel

Cinq mille dollars (5 000$)

Habitation Saint-Adolphe-d'Howard Inc.

Saint-Adolphe-d'Howard

Neuf mille dollars (9 000$)

Municipalité de Wentworth-Nord

Wentworth-Nord

Trente mille dollars (30 000$)

Ressource communautaire Sophie

Wentworth-Nord

Trente mille dollars (30 000$)

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.