Dans nos Laurentidess logo Édition du 24 novembre 2021 / 471e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: Il y a 6 jours
Ville de Saint-Eustache

La ville de Saint-Eustache est surtout connue en raison de son héritage historique et son patrimoine architectural. La seigneurie des Mille-Îles est concédée d’abord en 1683, mais c’est seulement à partir de 1739 que les premiers colons commencent à s’y installer. Établie en 1768, la paroisse de Saint-Eustache devient rapidement l’une des plus peuplées du Bas-Canada, vers 1790. Le 14 décembre 1837, le village de Saint-Eustache est partiellement détruit suite à la bataille opposant les patriotes à l'armée britannique. Érigée en municipalité civile en 1845, les années ont filé et confèrent aujourd’hui à Saint-Eustache le rôle de ville-centre de la MRC de Deux-Montagnes. Riche de son passé, la Ville de Saint-Eustache est résolument tournée vers l'avenir.

La ville de Saint-Eustache, appelée jadis Saint-Eustache de la Rivière-du-Chêne, s’est forgée, au long des années, une identité culturelle forte et originale, qui prend racine dans un riche passé historique, français et seigneurial, et une vie sociale dynamique. Considérée autrefois comme l’un des plus beaux villages du Québec, Saint-Eustache présente toujours des atouts indéniables. Saint-Eustache doit aussi son caractère particulier à l’existence du régime seigneurial et à son découpage bien particulier des terres (rangs), au défrichement des sols fertiles et à l’utilisation des cours d’eau pour la construction de moulins. La mise en place du village avec la grande église, les manoirs seigneuriaux, l’arrivée des artisans et la création même de la municipalité représentent autant d’éléments marquants de l’histoire eustachoise, entre 1739 et la fin du XIXe siècle. Ils contribuent de belle façon au rayonnement de Saint-Eustache dans la grande région métropolitaine.

Une première édition scintillante
pour le marché de Noël du Vieux-Saint-Eustache!

La magie du temps des Fêtes s’installera bientôt au cœur du Vieux-Saint-Eustache dans le cadre de la toute première édition de son marché de Noël. L’événement se tiendra les 3, 4, 5 et les 10, 11, 12 décembre dans les jardins du manoir Globensky. Vous êtes invités à venir découvrir notre village d’exposants qui sont fiers et emballés de vous présenter leurs produits gourmands et artisanaux locaux. Voilà l’occasion rêvée de commencer ou de terminer l’achat de vos cadeaux de Noël!

Dès votre entrée dans les jardins, vous serez plongés dans la féerie de Noël avec les arbres illuminés et la musique d’ambiance qui vous transportera au pays des lutins. Vous pourrez également admirer les jolies maisonnettes colorées qui accueilleront nos exposants. Ces dernières ont été conçues et fabriquées par les étudiants du Centre de formation Construc-Plus. L’entrée du marché est accessible par le stationnement situé à l’arrière du Complexe aquatique Saint-Eustache (230, boulevard Arthur-Sauvé).

Des activités hautes en couleur

En plus des exposants, sur le site du marché, vous pourrez également assister à la lecture de contes autour du feu, au «Foyer Desjardins» ou entendre la chorale, le Chœur des Îles, entonner des cantiques de Noël qui vous mettront certainement dans l’ambiance des Fêtes. De plus, les animations ambulantes de nos lutins coquins, nos soldats de bois et notre fée des étoiles vous transporteront assurément au pôle Nord, dans l’atelier du Père Noël!

Profitez également d’une foule d’activités organisées en marge du marché. Tout d’abord, au manoir Globensky, des ateliers pour tous les âges, sous le thème «Noël à l’époque victorienne», sont proposés par Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache. Les participants pourront fabriquer des cartes de Noël, confectionner des chandelles en cire d’abeille ou encore, décorer des biscuits. Pour vous inscrire à l’un de ces ateliers, visitez le vieuxsainteustache.com.

Au Centre d’art La petite église, le Grand ensemble jazz de Saint-Eustache offrira deux représentations de leur concert de Noël, le dimanche, 12 décembre. Pour acheter vos billets, communiquez avec la billetterie du Service des arts et de la culture au 450 974-2787, du lundi au jeudi, de huit heures trente à seize heures trente, et le vendredi, de huit heures à midi.

Pour connaître les heures d’ouverture du marché de Noël ou pour toute autre information, visitez le site marchenoelvse.com ou abonnez-vous à la page Facebook du marché public du Vieux-Saint-Eustache où sera dévoilée l’identité des exposants à venir.

Rappelons que le marché de Noël du Vieux-Saint-Eustache est une initiative d’IDÉ Saint-Eustache, un organisme de développement économique administré par la Société de développement économique de Saint-Eustache (SODESE), et que Tourisme Basses-Laurentides a été mandaté pour l’organiser. La Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes, partenaire exclusif de l’événement, vous offre d’ailleurs l’espace «Foyer Desjardins», afin de vous réchauffer lors de votre visite. Le projet est financé, entre autres, par le programme Fonds Régions et Ruralité, volet soutien aux projets locaux de la MRC Deux-Montagnes, et par le programme Proximité, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.

«Un marché de Noël, c’est une halte joyeuse, une façon de revenir à ce qui nous fait du bien : le partage, l’amitié, la rencontre, le plaisir, la gourmandise. Ce décor nous invite à retrouver notre cœur d’enfant, à plonger dans notre sens de l’émerveillement et de la fête. Notre premier marché de Noël c’est tout cela, mais c’est surtout une autre façon magnifique d’animer ce quartier, de mettre en valeur nos producteurs locaux et de favoriser l’activité économique du secteur. Je vous invite à faire du marché de Noël du Vieux-Saint-Eustache votre prochaine destination incontournable du temps de Fêtes!», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

La ville de Saint-Eustache lance
la nouvelle mouture de sa politique culturelle

Le maire de Saint-Eustache lance la refonte de la Politique culturelle de la Ville de Saint-Eustache. Il est accompagné de Mme Nicole Carignan-Lefebvre et de M. Raymond Tessier, conseillers municipaux, ainsi que des représentants du milieu culturel. Ce changement vise à s’arrimer à la politique «Partout la culture», adoptée en 2018 par le gouvernement du Québec. La Politique de la Ville de Saint-Eustache s’accompagne d’un plan d’action quinquennal comprenant des interventions concrètes à réaliser en deux phases pour les prochaines années.

Un regard vers l’avenir

L’un des ajouts les plus importants de la Politique est l’inclusion d’un axe d’intervention «chantiers et perspectives d’avenir». Par cet ajout, la Ville de Saint-Eustache souhaite mettre en évidence les origines multiethniques de ses citoyens grâce à plusieurs activités, dont des événements et ateliers multiculturels. De plus, elle se penche sur l’utilisation optimale des nouvelles technologies, dans un temps où elles sont omniprésentes et en constante évolution. Par ailleurs, la Politique encourage la tenue de formations ciblées offertes aux intervenants, aux travailleurs culturels et aux artisans eux-mêmes.

La nouvelle version de la Politique conserve également les quatre champs d’intervention existants, soit «accessibilité et participation», «dynamisme culturel», «identité, fierté et appartenance», et «environnement culturel». Parmi les nombreuses actions visées, on retrouve la bonification des activités culturelles ainsi qu’une offre culturelle de proximité, très accessible au citoyen qui poursuit son objectif de mettre de l’avant notre riche patrimoine.

Une politique à votre image

Rappelons que pour bien tenir compte des attentes, des besoins et des intérêts des citoyens, le Service des arts et de la culture s’est assuré de recueillir l’opinion de la population et des acteurs du milieu culturel, à l’aide de sondages, de consultations publiques et de rencontres individuelles qui ont eu lieu de l’hiver 2020 au printemps 2021. La refonte de la Politique offre donc une vision actuelle, originale et ouverte, qui correspond bien aux idées et aux grandes préoccupations liées à ce milieu.

Cette initiative est issue de la Commission de développement des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache.

Pour connaître tous les détails de la Politique culturelle, cliquez.

Dévoilement des oeuvres d'art acquises

C’est avec enthousiasme et fierté que la Ville de Saint-Eustache dévoile la liste des œuvres acquises à la suite du sixième appel de candidatures, lancé en novembre 2020, dans le cadre de sa Politique d’acquisition d’œuvres d’art :

Rue Saint-Eustache de l’artiste Stéphane Simard;

Cette immense vague qui nous emporte de l’artiste Gisèle Séguin;

Force tranquille de l’artiste Anie Rompré;

Hansel et Gretel de l’artiste Stéphane Lauzon-Lefebvre;

C’est un départ de l’artiste Jean-François Berthiaume;

Étapes de vie de l’artiste Caroline Beaulieu;

Série Arbre : Le prisme tricolore élancé de l’artiste Jean Cousineau.

Dès le 25 octobre 2021, une exposition inaugurale regroupant les sept œuvres récemment acquises par la Ville, sera présentée à la bibliothèque Guy-Bélisle, située au 12, chemin de la Grande-Côte, à Saint-Eustache. L’exposition sera accessible au public du lundi au vendredi, de neuf heures à vingt et une heures, ainsi que les samedis et dimanches, de neuf heures à dix-sept heures. Les œuvres seront ensuite exposées dans des bâtiments municipaux.

«Principalement dédiée à être exposée au sein des aires publiques et dans les locaux des différents services de la Ville, la collection permanente permet aux citoyens et aux visiteurs d’apprécier toute la valeur de la production artistique locale», de préciser M. Raymond Tessier, conseiller municipal et responsable des dossiers culturels.

Un des objectifs poursuivis par la politique est de favoriser la diffusion des œuvres des artistes eustachois au bénéfice de tous les citoyens, tout en favorisant l’expression de la diversité des œuvres, des médiums utilisés et des champs disciplinaires.

«On dit que nul n’est prophète en son pays. Depuis 2011, nous faisons mentir l’adage en contribuant annuellement au Fonds d’acquisition d’œuvres d’art d’artistes eustachois, afin d’assurer le développement et la mise en valeur de la collection, et de la mettre à la disposition du public qui peut l’admirer», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Sur la photo de gauche à droite :

Stéphane Lauzon Lefebvre, artiste

Stéphane Simard, artiste

Nicole Carignan-Lefebvre, conseillère municipale

Pierre Charron, maire de Saint-Eustache

Raymond Tessier, conseiller municipal et président de la Commission d’acquisition d’œuvres d’art

Gisèle Séguin, artiste

Un million et demi pour le patrimoine
et la culture de Saint-Eustache

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la région de Laval et député de Deux-Montagnes, M. Benoit Charette, est heureux d’annoncer, au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, l’octroi d’une aide financière de plus de un million et demi de dollars (1,5M$) à la Ville de Saint-Eustache, dont six cent quatre-vingt-quinze mille cent dollars (695 100$) pour des travaux de restauration du moulin Légaré et huit cent douze mille dollars (812 000$) pour le Centre d’art La petite église.

Le moulin Légaré est un immeuble patrimonial classé depuis 1976 et il bénéficie d’une aire de protection. Le Centre d’art La petite église est situé à l’intérieur de cette aire de protection et il est également cité comme immeuble patrimonial par la Ville de Saint-Eustache.

Allouées en vertu du programme Aide aux immobilisations du ministère de la Culture et des Communications, les sommes annoncées permettront à la Ville de Saint-Eustache de préserver ces deux bâtiments importants pour son patrimoine, ainsi que pour sa vie culturelle et touristique. La Ville pourra notamment effectuer des travaux de restauration qui toucheront certains éléments caractéristiques du moulin Légaré, dont les ouvertures, les ornementations et le revêtement extérieur du moulin à scie. L’enveloppe accordée pour le Centre d’art La petite église permettra de procéder à des travaux d’entretien liés à la gestion de l’eau

Citations

«Notre gouvernement est heureux de soutenir les actions pour la valorisation et la conservation de notre patrimoine bâti, qui témoigne de la riche histoire du Québec et dont nous sommes fiers. Je félicite la Ville de Saint-Eustache pour son engagement dans la préservation du Centre d’art La petite église et du moulin Légaré, le plus ancien moulin mû par la force de l’eau toujours en activité en Amérique du Nord. Ces deux bâtiments sont de véritables joyaux de notre patrimoine, raison pour laquelle nous nous devons de les préserver pour les générations futures.» Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

«Cet investissement majeur démontre la volonté de notre gouvernement à embellir les régions du Québec et à accroître leur attractivité. Je suis ravi de la restauration de ces deux immeubles patrimoniaux, qui aura sans équivoque un effet positif sur le dynamisme culturel, économique et touristique de Saint-Eustache et de l’ensemble de la région.» Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme, ministre responsable de la région de Laval et député de Deux-Montagnes

«Nous sommes vraiment très heureux de recevoir cet appui financier majeur du gouvernement du Québec. Combiné à nos efforts de préservation, ce soutien substantiel assure la pérennité de ces joyaux du patrimoine bâti eustachois, au bénéfice des générations actuelles et futures.» Pierre Charron, maire de Saint-Eustache

Faits saillants

Le moulin Légaré est un moulin à farine mû par la force hydraulique, dont les parties les plus anciennes ont été construites en 1762. Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection s’applique au bâtiment, à ses mécanismes et au barrage. Il bénéficie d’une aire de protection.

Aujourd’hui, la Corporation du moulin Légaré veille à la protection et à la mise en valeur du lieu, en plus de favoriser la connaissance des techniques traditionnelles associées au métier de meunier. Le public peut y découvrir le fonctionnement des mécanismes anciens, ainsi que les méthodes artisanales appliquées par le meunier pour moudre le grain de blé et de sarrasin avec les meules de pierre d’origine.

Le Centre d’art La petite église a été construit vers 1848 et reconstruit après avoir été détruit par un incendie le 17 avril 1910. Il se situe dans l’aire de protection du moulin Légaré et comprend un site archéologique inscrit à l’Inventaire des sites archéologiques du Québec. Le bâtiment est également cité immeuble patrimonial par la Ville de Saint-Eustache.

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.