Dans nos Laurentidess logo Édition du 21 septembre 2022 / 514e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: Aujourd'hui
Ville de Saint-Eustache

La ville de Saint-Eustache est surtout connue en raison de son héritage historique et son patrimoine architectural. La seigneurie des Mille-Îles est concédée d’abord en 1683, mais c’est seulement à partir de 1739 que les premiers colons commencent à s’y installer. Établie en 1768, la paroisse de Saint-Eustache devient rapidement l’une des plus peuplées du Bas-Canada, vers 1790. Le 14 décembre 1837, le village de Saint-Eustache est partiellement détruit suite à la bataille opposant les patriotes à l'armée britannique. Érigée en municipalité civile en 1845, les années ont filé et confèrent aujourd’hui à Saint-Eustache le rôle de ville-centre de la MRC de Deux-Montagnes. Riche de son passé, la Ville de Saint-Eustache est résolument tournée vers l'avenir.

La ville de Saint-Eustache, appelée jadis Saint-Eustache de la Rivière-du-Chêne, s’est forgée, au long des années, une identité culturelle forte et originale, qui prend racine dans un riche passé historique, français et seigneurial, et une vie sociale dynamique. Considérée autrefois comme l’un des plus beaux villages du Québec, Saint-Eustache présente toujours des atouts indéniables. Saint-Eustache doit aussi son caractère particulier à l’existence du régime seigneurial et à son découpage bien particulier des terres (rangs), au défrichement des sols fertiles et à l’utilisation des cours d’eau pour la construction de moulins. La mise en place du village avec la grande église, les manoirs seigneuriaux, l’arrivée des artisans et la création même de la municipalité représentent autant d’éléments marquants de l’histoire eustachoise, entre 1739 et la fin du XIXe siècle. Ils contribuent de belle façon au rayonnement de Saint-Eustache dans la grande région métropolitaine.

Acquisition du fonds d’images du photographe
Sylvain H. Boileau par la Ville de Saint-Eustache

Le 13 juin 2022, la Ville de Saint-Eustache faisait officiellement l’acquisition de la collection de négatifs, de photographies imprimées et de diapositives de M. Sylvain H. Boileau, ancien photographe pour des journaux locaux de la région. C’est avec une grande fierté que la Ville préservera et mettra en valeur, avec la collaboration de Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache, ce fonds d’archives hautement significatif pour Saint-Eustache.

C’est en 2021 que Sylvain H. Boileau est entré en communication avec la Ville de Saint-Eustache. Photographe pour des journaux locaux de la région entre 1975 et 1989, notamment le journal L’Éveil, M. Boileau a conservé la totalité de son travail et l’a minutieusement documenté. À la retraite, il souhaitait donner sa collection afin qu’elle puisse être utile au plus grand nombre.

Né en 1954, Sylvain H. Boileau est devenu photographe pour les journaux grâce au hasard et, comme il le dit lui-même, à son audace. Quand il obtient son premier poste, au milieu des années 1970, il a très peu d’expérience. Autodidacte, il apprend en consultant différentes ressources et en étant sur le terrain. Il a sillonné les Basses-Laurentides pendant plus d’une douzaine d’années, croquant, sur le vif, l’actualité locale. Au fil du temps, il a constitué une impressionnante collection mettant en lumière les changements connus par Saint-Eustache et les environs. L’évolution du territoire et des bâtiments, tout comme les mondes politique, sportif, industriel, culturel et communautaire, y sont représentés. Elle compte près de trente mille négatifs, mille cinq cents photographies imprimées et quelques dizaines de diapositives qui permettent d’aller à la rencontre des gens de l’époque et de leurs préoccupations.

«Cette acquisition permettra de documenter une partie de notre histoire et, surtout, de poursuivre la mise en valeur de notre patrimoine. Divers projets d’exposition, de recherche et de diffusion, réalisés en partenariat avec Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache, sont déjà envisagés avec ce riche contenu. Nous remercions grandement M. Boileau et l’assurons à l’avance que cette extraordinaire collection sera partagée avec le plus grand nombre.», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

«Les photographies les plus représentatives seront éventuellement ajoutées à la plateforme Le Grenier numérique. Cela permettra aux Eustachoises et aux Eustachois d’avoir accès à tout un pan de leur patrimoine», renchérit Mme Nicole Carignan-Lefebvre, conseillère municipale et présidente de la Commission des biens, des sites patrimoniaux et de la toponymie, précisant que le fonds sera également accessible dans sa totalité au Service des archives de la Ville.

Reconnaissante du don du photographe Sylvain H. Boileau, la Ville de Saint-Eustache tient à souligner la valeur inestimable de ce fonds d’archives.

Sur la photo, on retrouve, de gauche à droite : M. Pierre Charron, maire de Saint-Eustache, M. Sylvain H. Boileau, photographe, Mme Nicole Carignan-Lefebvre, conseillère municipale.

Le spectacle Talents de chez nous
une édition qui sera marquée en talents!

Dans le cadre de la vingt-sixième édition des Journées de la culture, la population est invitée à prendre part au spectacle Talents de chez nous qui aura lieu le dimanche, 2 octobre, à quatorze heures, au Zénith St-Eustache, et qui mettra en vedette des artistes amateurs et semi-professionnels de la région.

Organisée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, en collaboration avec la Commission de développement des arts et de la culture, cette représentation vise à promouvoir le talent d’artistes en arts de la scène. Rappelons que la représentation est gratuite, mais pour y assister, il faut absolument se procurer des billets disponibles sur https://lapetiteeglise.tuxedobillet.com/main/Talents-de-chez-nous ou en contactant la billetterie du Service des arts et de la culture au 450 974-2787.

Du talent à revendre!

Depuis juin dernier, plusieurs dizaines d’artistes ont transmis leurs candidatures. Ce sont huit artistes ou groupes d’artistes qui ont été sélectionnés pour venir livrer une courte prestation d’environ dix minutes chacun sur scène. En rafale : Académie des arts trouve ta voie (chant et danse), Maëva Mongeau (chant), Samy L’Artiste (rap – musique populaire), Groupe de cirque Jolain et Christine Production 321 Cirque, Sophianne Girard (musique), Jade Marcoux (chant), Gabryel Lacombe (chant et danse), Lyne L’Espérance (chant). Le public peut s’attendre à un spectacle d’une grande qualité et de belles découvertes!

Les Journées de la culture 2022

Dans le cadre des vingt-sixièmes Journées de la culture, qui auront lieu du 30 septembre au 2 octobre, sous la thématique Haut et fort, la population est invitée à prendre part gratuitement aux deux activités organisées par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, dans le but de faire connaître au public des artistes de la région qui excellent dans différentes disciplines. Cette année, les arts de la scène, les arts numériques et conception multimédia seront mis de l’avant à Saint-Eustache.

Fresque lumineuse sur l’église de Saint-Eustache

Dans cette œuvre d'animation où l’on célèbre la beauté du monde naturel qui nous entoure, les visiteurs de tous âges s’immergeront dans un voyage fabuleux et foisonnant aux rythmes des saisons. Cette expérience visuelle et sonore a pour objectif de dévoiler et mettre en valeur les richesses collectives que sont le patrimoine et les paysages d’ici.

L’activité gratuite se tiendra les 30 septembre et premier octobre, de vingt heures à vingt-deux heures, (trois représentations de quarante minutes par soir), devant l’église de Saint-Eustache (123, rue Saint-Louis). Apportez votre chaise!

Spectacle de talents présenté au Zénith St-Eustache

Le spectacle Talents de chez nous sera à nouveau présenté cette année. L’équipe a reçu un nombre record de candidatures pour cette édition et a sélectionné une brochette d’artistes qui seront dévoilés sous peu. Danse, musique et chansons seront au rendez-vous.

L’événement se tiendra le 2 octobre, à quatorze heures, au Zénith St-Eustache (305, avenue Mathers). Gratuit. Places limitées. Billets requis : www.lapetiteeglise.com/programmation ou 450 974-2787.

«Les Journées de la culture sont une occasion de plus pour les Eustachoises et Eustachois de se divertir, d’apprendre et de découvrir notre culture et notre histoire, à travers une programmation qui plaira à tous les publics. J’invite la population à profiter pleinement de ces activités de qualité, offertes tout à fait gratuitement!», indique le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

«La culture est toujours très vivante et très présente à Saint-Eustache, et il faut le crier haut et fort! C’est pourquoi je vous invite à découvrir de nouvelles formes d’art et à vous laisser inspirer par les talents d’ici. Il y a en a pour tous les goûts. Au plaisir de vous croiser!», a conclu le conseiller municipal Raymond Tessier, responsable des dossiers culturels à Saint-Eustache.

Des soirées d’humour de type «Comédie Club»
présentées à La petite église dès l’automne

La scène de l’humour est en pleine effervescence au Québec. C’est pourquoi la Ville de Saint-Eustache lance des soirées en humour mensuelles, qui auront lieu à compter de septembre 2022, dans la salle de spectacles intimiste et chaleureuse de La petite église, située au 271, rue Saint-Eustache. Des humoristes de tous les horizons monteront sur scène dans le cadre du Sacré cabaret d’humour.

Un duo bien connu à la barre de l’animation

C’est le duo bien connu des internautes, Brick et Brack, qui animera ces soirées : un duo comique à la fois explosif, voluptueux et rafraîchissant s’étant distingué grâce à son premier spectacle La nuit de la Poésie en 2019, son passage marqué à l’émission Le prochain Stand Up, présenté sur Noovo et ses nombreuses collaborations sur le Web.

Lors de chaque soirée du Sacré cabaret d’humour, les animateurs accueilleront sur scène plusieurs invités mystères de la relève ou bien établis dans le milieu, qui offriront de courtes représentations d’environ quinze minutes. Chose certaine, l’offre sera grandement diversifiée.

Une grande première présentée gratuitement

Afin de souligner comme il se doit la grande première de ce nouveau concept, l’ensemble des cent soixante-quatorze billets pour assister à la soirée du 21 septembre seront offerts gratuitement. Pour obtenir une paire de billets, il faudra appeler à la billetterie au 450 974-2787, du lundi au jeudi, entre huit heures trente et seize heures trente, ou le vendredi, entre huit heures et midi.

Quant aux billets des spectacles du 19 octobre, du 23 novembre et du 14 décembre, ils seront vendus au coût de vingt dollars (20$) chacun et pourront être achetés en ligne à www.lapetiteeglise.com.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec la billetterie du Service des arts et de la culture au 450 974-2787 ou à billetterie@saint-eustache.ca.

Nouveauté : musiciens et amuseurs publics
dans les rues de Saint-Eustache

Dans l’optique de développer la fierté culturelle de sa population, la Ville de Saint-Eustache est fière d’annoncer que les musiciens et amuseurs publics pourront désormais performer dans quelques lieux publics du territoire, soit : la bibliothèque Guy-Bélisle (partie couverte de pavé uni), la promenade Paul-Sauvé (derrière l’église de Saint-Eustache), les jardins du manoir Globensky et la place du Village (à l’angle des rues Saint-Eustache et Dorion). Les artistes pourront se produire pour un maximum de deux heures consécutives.

Demande d’autorisation gratuite

Afin de favoriser la cohabitation entre les musiciens, les amuseurs publics et la population, la Ville prend soin de bien encadrer le processus en octroyant une autorisation pour permettre aux personnes intéressées de pratiquer leur art de manière publique. Cette demande doit être présentée au moins trente jours avant la tenue de la prestation. Le traitement des demandes débutera le premier mai de chaque année, et les autorisations seront en vigueur à partir de la date de délivrance jusqu’au 31 décembre de la même année. Aucuns frais ne sont chargés aux artistes pour cette autorisation.

Pour faire une demande, l’artiste doit se présenter au Service des arts et de la culture (275, rue Saint-Eustache) durant les heures d’ouverture, avec les documents suivants : une description de sa démarche artistique, du style de prestation, de ses expériences; deux pièces d’identité avec photo; une photo récente imprimée pour l’émission de carte d’artiste autorisé; et, si l’artiste réside à Saint-Eustache, une preuve d’identité avec adresse de résidence. Un formulaire de consentement à des vérifications d’antécédents criminels par la Sécurité publique de la Ville de Saint-Eustache devra aussi être signé.

Conditions importantes

Plusieurs conditions s’appliquent quant aux prestations. Tout d’abord, l’activité doit être pratiquée entre dix heures et vingt heures, et ne doit pas obstruer les trottoirs et les voies publiques. Les prestations doivent s’adresser à un public de tous âges, ne faire aucun usage du feu et être exemptes de tout contenu jugé inapproprié par le Service des arts et de la culture. Il est également interdit d’utiliser un équipement d’amplification du son ou une bande sonore d’accompagnement. La vente et le don de matériel est permis si le matériel découle directement de la prestation, et si l’artiste ne sollicite pas les enfants. Il est également permis de récolter de l’argent à l’aide d’un récipient posé au sol.

Pour connaître l’ensemble des conditions ou pour obtenir plus de détails, consultez la procédure sur le site Internet de la Ville ou contactez le Service des arts et de la culture à artsetculture@saint-eustache.ca.

Photo : M. Pierre Charron, maire, M. Stéphane Pilon, artiste eustachois, M. Raymond Tessier, conseiller municpal, responsable des dossiers culturels, Mme Sophie Tessier, directrice du Service des arts et de la culture.

Dévoilement des oeuvres d'art acquises

C’est avec enthousiasme et fierté que la Ville de Saint-Eustache dévoile la liste des œuvres acquises à la suite du sixième appel de candidatures, lancé en novembre 2020, dans le cadre de sa Politique d’acquisition d’œuvres d’art :

Rue Saint-Eustache de l’artiste Stéphane Simard;

Cette immense vague qui nous emporte de l’artiste Gisèle Séguin;

Force tranquille de l’artiste Anie Rompré;

Hansel et Gretel de l’artiste Stéphane Lauzon-Lefebvre;

C’est un départ de l’artiste Jean-François Berthiaume;

Étapes de vie de l’artiste Caroline Beaulieu;

Série Arbre : Le prisme tricolore élancé de l’artiste Jean Cousineau.

Dès le 25 octobre 2021, une exposition inaugurale regroupant les sept œuvres récemment acquises par la Ville, sera présentée à la bibliothèque Guy-Bélisle, située au 12, chemin de la Grande-Côte, à Saint-Eustache. L’exposition sera accessible au public du lundi au vendredi, de neuf heures à vingt et une heures, ainsi que les samedis et dimanches, de neuf heures à dix-sept heures. Les œuvres seront ensuite exposées dans des bâtiments municipaux.

«Principalement dédiée à être exposée au sein des aires publiques et dans les locaux des différents services de la Ville, la collection permanente permet aux citoyens et aux visiteurs d’apprécier toute la valeur de la production artistique locale», de préciser M. Raymond Tessier, conseiller municipal et responsable des dossiers culturels.

Un des objectifs poursuivis par la politique est de favoriser la diffusion des œuvres des artistes eustachois au bénéfice de tous les citoyens, tout en favorisant l’expression de la diversité des œuvres, des médiums utilisés et des champs disciplinaires.

«On dit que nul n’est prophète en son pays. Depuis 2011, nous faisons mentir l’adage en contribuant annuellement au Fonds d’acquisition d’œuvres d’art d’artistes eustachois, afin d’assurer le développement et la mise en valeur de la collection, et de la mettre à la disposition du public qui peut l’admirer», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Sur la photo de gauche à droite :

Stéphane Lauzon Lefebvre, artiste

Stéphane Simard, artiste

Nicole Carignan-Lefebvre, conseillère municipale

Pierre Charron, maire de Saint-Eustache

Raymond Tessier, conseiller municipal et président de la Commission d’acquisition d’œuvres d’art

Gisèle Séguin, artiste

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.