Dans nos Laurentidess logo Édition du 21 février 2024 / 588e édition
12
Dans sa douzième année!

Les Rats d'Swompe

Partager
Mise à jour: 8 novembre 2023

Pause gorgée! Volume un

Avec cette Pause gorgée! Volume un, Les Rats d’Swompe s’immiscent dans nos chaumières et se taillent une place de choix au cœur de nos traditions familiales du temps des Fêtes. Avec leur énergie estivale contagieuse et conviviale, ce n’était plus qu’une question de temps avant que le groupe se lance dans la production d’un album de Noël — et voilà qui est maintenant chose faite, juste à temps pour nos réunions familiales à venir! C’est donc avec quelques chansons originales, ainsi qu’un lot de reprises traditionnelles que Les Rats d’Swompe nous plongent dans la magie de Noël, espérant emplir nos réveillons de joie, de bonheur, et de souvenirs à chérir. Avec Pause gorgée! Volume un — lancé sous l’étiquette des Disques Passeport —, Les Rats d’Swompe nous invite à prendre place autour de la longue tablée, à sortir les cuillères et autres instruments folkloriques, et à passer d’inoubliables moments entre amis et famille.

J’ai bien hâte de voir arriver mon oncle René

Qui nous fait des stepettes cocasses à chaque année

Sans oublier la tourtière de mémé

Un bon festin, c’est tout ce que ça prend comme petit cadeau

Le groupe lance les festivités en grande pompe avec une des deux chansons originales du EP, ce «Petit cadeau» qui pourrait bien, au fil des ans, se frayer une place bien au chaud dans le répertoire québécois du temps des Fêtes, avec son message de grande valeur, où amour, partage et rencontre prennent largement le dessus sur la matérialité des Noëls modernes. Et la veillée se poursuit avec «Y’en avait pour tout l’monde», pot-pourri de chansons à répondre traditionnelles classiques bien de chez nous, de «La poule à Colin» à «La cuisinière», en passant par «Festin de campagne». Avec ce medley que Les Rats d’Swompe ont l’habitude de présenter sur scène, c’est le caractère rassembleur et bien festif de leurs spectacles qu’ils nous donnent à entendre maintenant sur enregistrement. Et cette grande fête n’est pas prête de s’arrêter, alors que «Quand les lutins sont partis, les rats dansent» nous transportent d’un air du temps des Fêtes à l’autre, dans une déferlante de violon aux mélodies toutes plus connues les unes que les autres. C’est comme un voyage musical, une traversée de l’hiver et de tous les plus grands classiques de Noël à la façon trad-rock à laquelle Les Rats d’Swompe nous ont habitués. C’est ensuite au tour de La Bolduc de cogner à la porte pour se joindre aux festivités alors que le groupe lui rend un vibrant hommage par la reprise de «Voilà le Père Noël qui nous arrive!», classique de cette grande dame de notre folklore musical.

Après une autre chanson à répondre entraînante («Dondaine la Ridaine»), les Rats d’Swompe propose une chanson digne des plus grivoises, la comique «L’archet» (écrite par Martin Rocheleau) — ce flirt amoureux entre l’archet et son violon où il faut éviter le plus possible de lire entre les lignes. Et puis, le party s’étire jusqu’aux petites heures, avec le classique de violoneux, «Orange Blossom Special», dans lequel la troupe a inséré une multitudes de clin d’oeil et de vers d’oreille à découvrir et redécouvrir, au fil des écoutes. Disponible dès le 10 novembre 2023 sous les couleurs des Disques Passeport, Pause gorgée! Volume un s’annonce être la trame sonore de choix pour les réunions familiales du temps des Fêtes. Tout comme la dinde ou la tourtière qui s’amoncèlent sur la table, Pause gorgée, c’est un album à consommer sans aucune modération!

Dans l'cabanon, un nouvel extrait

Avec leur tout nouvel extrait radio, «Dans l’cabanon», c’est sur les routes du Québec et des provinces de l’Atlantique que Les Rats d’Swompe nous emmène, invoquant les veillées bien arrosées, les temps chauds qui ne pourraient arriver plus vite, et les feux de camp entre amis. Dans un trad-rock qui swingue jusqu’aux petites heures, la quintette franco-ontarienne nous fait remonter le St-Laurent, d’Ottawa à Shédiac, question de bien rassembler tous les francophones d’Amérique sous un même chant. Ouvrez une bière et prenez place au bord du feu : c’est Les Rats d’Swompe qui invitent avec l’entraînante «Dans l’cabanon».

Quand on est arrivé, la porte était barrée

Pas personne pour nous laisser entrer

Ça fait qu’on a fouillé partout pour la clé

Eureka, c’est Pat qui l’a trouvée

Dans le cabanon

Écrite par Yan Leduc, Martin Rocheleau, et Brandon Girouard, «Dans l’cabanon» est une oeuvre inspirée d’une histoire vraie, des moments de tournée inoubliables des dernières années que le groupe a décidé d’immortaliser. Composée par Les Rats d’Swompe, la chanson compte sur l’expertise derrière la console du réalisateur de renom Rob Langlois (Marie-Mai, Les Fils du Diable, Phil G. Smith, Mylène Vallée, Bodh’aktan), alors que le mix est signé Fred St-Gelais. Tiré du plus récent album des Rats d’Swompe, Élixir — lancé en 2022 sous l’étiquette des Disques Passeport —, le morceau festif «Dans l’cabanon» est déjà disponible sur toutes les plateformes d’écoute en continu.

J'te veux dans ma vie, un nouvel extrait

Après le succès des extraits «Icitte à soir», «À la revoyure» et «À notre tour», Les Rats d’Swompe reviennent à la charge avec un quatrième extrait tiré de leur plus récent album, Élixir, intitulé «J’te veux dans ma vie». Hymne à l’amour libre et spontané, le morceau est un appel pour tous les amoureux à accueillir l’aventure dans leurs relations. Avec ses rythmes folk galopants et ses mélodies rassembleuses, «J’te veux dans ma vie» saura ouvrir un espace commun pour tous les couples prêts à s’envoler. Lancez-vous dans l’inconnu et prenez la route de l’amour avec Les Rats d’Swompe. Vous ne serez pas déçus.

Comment veux-tu que je continue mon trajet

Quand y’a juste toi qui manque à tous mes projets

Là y fait chaud, prends donc congé vendredi

Juste toi et moi, on continue nos folleries?

Quatrième extrait de l’album Élixir, paru plus tôt cette année, «J’te veux dans ma vie» est écrite par Yan Leduc, et composée en groupe par Les Rats d’Swompe. On y retrouve Yan à la voix et à la guitare, Martin Rocheleau à la basse, Patrick Pharand au violon, Brandon Girouard à la guitare, et Simon Joly à la batterie. Derrière la console, le groupe a fait appel à Rob Langlois pour la réalisation, et ce dernier est accompagné par Fred St-Gelais au mixage. «J’te veux dans ma vie», comme l’album Élixir, est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes numériques.

Reconnaissance et distinctions

Les Rats d’Swompe continuent leur ascension sur la scène pancanadienne, alors qu’ils se retrouvent en nomination à la prochaine édition du Gala de l’ADISQ dans la catégorie «Album Rock de l’année» pour l’album Élixir, en plus d’obtenir une autre nomination aux Ontario Folk Music Awards dans la catégorie «Performing Artist of the Year».

Un deuxième album

Entourés d’une équipe des grandes ligues, Les Rats d'Swompe présentent enfin Élixir, un deuxième album qui décape et qui cimente leur identité par un son trad-rock carrément addictif. Avec Rob Langlois (Bodh’aktan) à la réalisation et Fred St-Gelais (Marie-Mai, Marc Dupré) au mixage, les quinze nouveaux titres de la formation ontarienne sont à la fois festifs, charnus et accessibles. Entre la beauté et les défis du quotidien, les métiers imparfaits et l’importance de saisir l’instant présent, Les Rats d'Swompe trouvent le moyen d’émouvoir tout en faisant danser à tout rompre. Un album qui garde les cœurs jeunes sans oublier de rendre hommage à ceux et celles qui ont pavé la voie.

Un Élixir sans compromis

Pour faire suite à Vivre en ville, un premier opus très bien reçu, Les Rats d'Swompe voulaient un album à l’image du son qu’ils ont développé au fil de leurs nombreux spectacles : puissant, énergique et festif. En allant chercher Rob Langlois et Fred St-Gelais, ils ont trouvé le combo parfait pour donner du gras et du lustre à leurs compositions.

L’album est introduit par une intrigante pièce instrumentale, Le calme avant la tempête, qui met la table pour ce qui suivra effectivement : une belle et grande tempête. Et les bourrasques ne tardent pas avec Icitte à soir, où le violon de Patrick Pharand nous invite à une danse endiablée inspirée des plus grands airs traditionnels, puis avec À notre tour, pièce hommage à ces bâtisseurs de territoire à qui l’on doit notre confort actuel. À la revoyure prend le relais en donnant un peu de répit au rythme effréné de Simon Joly, soutenu par la guitare électrique de Brandon Girouard, et on retrouve avec plaisir le premier extrait radio de l’album (#20 au Top 100 BDS), dont le refrain accrocheur et nostalgique fait l’objet d’un vidéoclip réalisé par Bruno Labrie. Bien que l’album soit davantage constitué de compositions originales, les gars se sont gâtés en reprenant un de leurs classiques : Martin de la Chasse-Galerie, chanson de Michel Rivard popularisée par La Bottine Souriante. Puis, à mi-chemin, on nous présente la chanson-titre Élixir, un refrain composé dans le seul but de faire chanter la foule à tue-tête. La tempête s’apaise ensuite un brin avec Dans l’cabanon, récit amusant d’une véritable histoire de tournée en Acadie, puis reprend de plus belle avec J’te veux dans ma vie, clin d’œil à l’affection des Rats pour la musique punk. Une introduction musicale portée par la basse de Martin Rocheleau met en place l’inquiétante légende du Tombeau de Rebecca, une sorcière enterrée tête en bas à Moncton et racontée ici par la plume de Jocelyn Godin (Trans Akadi). En bons passeurs, Les Rats d'Swompe se réapproprient ensuite l’incontournable air des Raftmans pour perpétuer la mémoire de ces travailleurs au métier infernal. On renoue avec la nostalgie par J’espère que tu l’sais, qui nous rappelle l’importance de savoir prendre soin de soi. Généreux, l’album se poursuit avec l’instrumentale Jig ça! avant de raconter la légende de Nanabijou, la silhouette de pierre mystérieuse qu’on peut observer dans l’horizon de Thunder Bay. Et tant qu’à passer par Thunder Bay, les gars en ont profité pour rendre hommage à Deux saisons — un groupe franco-ontarien qu’ils affectionnent particulièrement — en reprenant l’enlevante Pourboire. Finalement, l’album se clôt un peu comme il avait commencé, en douceur, avec la voix de Yan Leduc qui nous promet ceci : Je reviendrai.

Cet album foisonnant sera transposé dans un spectacle qui sera sans aucun doute aussi décapant que festif, mais en attendant de retrouver Les Rats d'Swompe dans leur habitat naturel, on peut se procurer leur Élixir dès aujourd’hui sur toutes les plateformes numériques.

À la revoyure, le nouveau vidéoclip

Les Rats d'Swompe présentent le vidéoclip de leur chanson, À la revoyure, réalisé par Bruno Labrie de Movik. Ce premier extrait, tiré de leur deuxième album Elixir à paraitre le 28 janvier 2022, obtient un succès tel que la chanson se positionne actuellement au #25 du Top 100 BDS. Pour la réalisation de cet opus, le groupe trad-rock s’est entouré de complices de haut calibre : avec Rob Langlois (Bodh’aktan) à la réalisation et Fred St-Gelais (Marie-Mai, Marc Dupré) au mixage, Les Rats d’Swompe affirment leur son plus que jamais. «À larevoyure», c’est un rendez-vous sans compromis avec un public qui leur a férocement manqué.

Si jamais on s’revoit pas, au moins on se sera vus
Parce que c’est déjà le temps de s’dire
À la revoyure


«À la revoyure» a tout pour plaire

Les Rats d’Swompe n’ont jamais fait les choses à moitié. Leur énergie, leur rock et leurs guitares mêlées au violon traditionnel ont séduit des milliers d’admirateurs au travers de chansons toutes plus radiophoniques les unes que les autres. «À la revoyure» s’inscrit sans équivoque dans cette lignée, mais nous fait aussi découvrir le côté nostalgique de ces rockeurs invétérés. Les arrangements sont efficaces et limpides, et soutiennent un beau texte qui nous rappelle qu’on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Après une année remplie d’incertitude, les membres du groupe ont hâte de retrouver les leurs et ils ont voulu aborder l’importance de profiter pleinement des gens qu’on aime avant qu’il soit trop tard. «À la revoyure» est disponible sur toutes les plateformes numériques depuis le 10 septembre 2021.

Élixir : Un deuxième album pour s’affirmer

Yan Leduc (voix, guitare acoustique), Patrick Pharand (violon), Martin Rocheleau (basse), Brandon Girouard (guitare électrique) et Simon Joly (batterie) tiennent toujours les rênes de leur trad-rock décapant, mais avec leurs nouveaux complices, il est clair que leur son a évolué vers un style plus assumé et plus mature. «À la revoyure» est un échantillon alléchant de ce qui suivra le 28 janvier 2022, où on pourra découvrir leur Élixir en profondeur. Les Rats d’Swompe présenteront également leur album dans un nouveau spectacle de tournée, Icitte à soir, qui promet de faire trembler les murs par son énergie démesurée.

Qui sont Les Rats d’Swompe?

Basé à Ottawa, le groupe lance un premier album, Vivre en ville, en mars 2018. Ils obtiennent rapidement un succès radiophonique d’envergure avec l’ensemble de leurs extraits radio : «Vivre en ville», «Monde de fous», «Tisonagan» et «Le temps des pommes» se retrouvent tour à tour au top 50 du palmarès BDS. Leur popularité grandissante les propulse sur scène dans une tournée de plus de deux cents spectacles partout au Canada, où ils développent un important public. Le groupe obtient cinq nominations et remporte le prix du Groupe de l’année au Gala des prix Trille-Or 2019, en plus de rafler un prix aux Ontario Country Music Awards du meilleur artiste francophone de l'année, ce week-end, pour une deuxième année consécutive. Réalisé par Rob Langlois et mixé par Fred St-Gelais, leur deuxième album, Élixir, sera lancé le 28 janvier 2022.

© 2012-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité