Dans nos Laurentidess logoÉdition du 19 juin 2024 / 605e édition
12
Dans sa douzième année!
Mise à jour: 28 septembre 2023
Vertige, un nouvel extrait

L’autrice-compositrice et interprète Marjolaine Morasse dévoile un tout nouvel extrait et vidéoclip pour la chanson Vertige, que l'on retrouve sur son mini-album On se déracine.

La pièce Vertige est née d'un désir profond de parler de cet état à la fois merveilleux et terrifiant : quand on se retrouve au pied du précipice, on a le frisson des hauteurs, la fébrilité de l’inconnu, la peur du vide et l’euphorie de s’y abandonner. L'artiste ne voyait qu’une seule chose possible pour l'illustrer en vidéoclip : la danse.

Mettant en vedette le danseur Théo Beaudoin Graton, découvert à l'émission Révolution, le vidéoclip a été réalisé par la merveilleuse boîte créative Prémisse.

«Le talent brut de Théo, l’émotion qui se dégage de chaque mouvement et la beauté de son art m’ont subjuguée! La rencontre de sa créativité et de ma chanson donne de la magie pure. Un état de rêve conscient, un heureux vertige»

On se déracine

Le vidéoclip de Vertige signe la fin d’un cycle de création autour des chansons de l’opus On se déracine.

Dans sa démarche artistique, Marjolaine désirait revoir ses pièces de manière différente, d’une façon plus épurée. Elle est ainsi retournée en studio avec ses complices Alexis Martin et Tibasse et a retravaillé chacune des pièces de son dernier EP. En leur donnant une nouvelle vie, on retrouve une Marjolaine tout en douceur, sensibilité et vulnérabilité.

Chacune des chansons qui sortiront ponctuellement se retrouveront sur une version vinyle et seront accompagnées d’une vidéo réalisée par Prémisse aux Studios Dandurand où l’on retrouve Tibasse au piano, Charles-Antoine Chevary à la direction photo et Alexis Martin à la réalisation musicale.

Une intimité entre l’interprète et l’auditeur s’installe en questionnant notre vérité intérieure et où l’on s’en va, comme une petite voix. La captation intime se fait sous un jeu d’ombres et de lumières, presque pénombre, avec une touche de clarté colorée qui nous guide. Le piano-voix met en avant-plan les paroles profondes et place le spectateur dans un cocon, où Marjolaine entame un échange en douceur.

Ce qu'on devient, un nouveau projet audio-visuel

Dans le cadre de son nouveau projet Ce qu’on devient, l’autrice-compositrice et interprète Marjolaine Morasse dévoile une toute première pièce revisitée de son EP «On se déracine». Dans sa démarche artistique, Marjolaine désirait revoir ses pièces de manière différente, d’une façon plus épurée. Elle est ainsi retournée en studio avec ses complices Alexis Martin et Tibasse et a retravaillé chacune des pièces de son EP paru au mois de janvier 2022. En leur donnant une nouvelle vie, on retrouve une Marjolaine tout en douceur, sensibilité et vulnérabilité.

Chacune des chansons qui sortiront ponctuellement dans les prochaines semaines, se retrouveront sur une version vinyle et seront accompagnées d’une vidéo réalisée par Prémisse aux Studios Dandurand où l’on retrouve Tibasse au piano, Charles-Antoine Chevary à la direction photo et Alexis Martin à la réalisation musicale.

Une intimité entre l’interprète et l’auditeur s’installe en questionnant notre vérité intérieure et où l’on s’en va, comme une petite voix. La captation intime se fait sous un jeu d’ombres et de lumières, presque pénombre, avec une touche de clarté colorée qui nous guide. Le piano-voix met en avant-plan les paroles profondes et place le spectateur dans un cocon, où Marjolaine entame un échange en douceur.

On se déracine est un retour aux grands espaces et aux paysages du Nord-du-Québec qui l’ont vu grandir. Entre une enfance à Chapais et Chibougamau, de la parenté établie en Abitibi et une vie d’adulte sur la Rive-Sud de Montréal, Marjolaine a cherché à retrouver et comprendre ses racines. Une quête de soi qu’elle transpose en mots et en musique, qui lui ont permis d’embrasser le déracinement, pour mieux s'enraciner de nouveau ailleurs.

«J’ai voulu comprendre d’où je viens, ce qui m’a forgée, de quoi je suis faite. Savoir si c’est vrai qu’il faut comprendre les avants pour mieux vivre les après. Et comme le plus gros des clichés, j’ai marché, en faisant le chemin Compostelle de mes états. Marché à la rencontre des autres, des paysages, des villes et villages, des kilomètres qui me constituent, qui me dessinent. Je croyais marcher vers moi : j’ai marché avec moi.»

À hauteur d'ordinaire, un nouveau vidéoclip

L’autrice-compositrice et interprète Marjolaine Morasse nous dévoile le coloré vidéoclip de l’extrait «À hauteur d’ordinaire», tiré de son récent EP On se déracine paru le 28 janvier 2022 sous étiquette UniForce Pro. Une chanson à danser de tout son corps, à chanter à tue-tête.

"Avec ce vidéoclip, réalisé par Barbara Lajeunesse de Prémisse, on a voulu rendre hommage au quotidien, à ce qui peut devenir grand et merveilleux dans ce qui paraît petit et ennuyant. Entièrement tourné avec un téléphone cellulaire, on s'est permis d'exploiter au maximum le message de la chanson: c'est pas parce que t'es pris dans la routine que t'es obligé d'y rester. C'est pas parce que tout semble gris qu'il y a pas moyen d'ajouter un peu de couleurs pis de wow dans l'ordinaire."

Écrite et composée par Marjolaine, «À hauteur d’ordinaire» expose avec sensibilité, fougue et authenticité les relations humaines et leur complexité, met en relief les émotions à fleur-de-peau, pour comprendre et faire du sens.

On se déracine

Après avoir tricoté ses Chansons de laine en 2018, qu’elle promène depuis aux quatre coins de la Francophonie canadienne, et une année de création à l’École nationale de la chanson (cohorte 2019), Marjolaine dévoile On se déracine, un EP de cinq chansons alliant les sonorités pop-folk-rock, réalisé par Alexis Martin.

Entre l’écho des grands espaces et la poésie des murs de son appartement, Marjolaine Morasse fabrique du beau et du vrai. On se déracine est un retour aux grands espaces et aux paysages du Nord-du-Québec qui l’ont vu grandir. Entre une enfance à Chapais et Chibougamau, de la parenté établie en Abitibi et une vie d’adulte sur la Rive-Sud de Montréal, Marjolaine a cherché à retrouver et comprendre ses racines. Une quête de soi qu’elle transpose en mots et en musique, qui lui ont permis d’embrasser le déracinement, pour mieux s'enraciner de nouveau ailleurs.

Marjolaine Morasse/On se déracine
On se déracine, un nouvel EP

L’autrice-compositrice et interprète Marjolaine Morasse présente son deuxième EP "On se déracine" qui paraîtra le 28 janvier 2022 sous étiquette UniForce Pro. Marjolaine sera accompagnée sur scène des musiciens Simon Godin, Alexis Martin, Stéphane Bergeron, Guillaume Marchand, Yves Labonté, Fred Labrie, Élie Dupuis et de Geneviève Jodoin aux chœurs.

Après avoir tricoté ses Chansons de laine en 2018, qu’elle promène depuis aux quatre coins de la Francophonie canadienne, et une année de création à l’École nationale de la chanson (cohorte 2019), Marjolaine dévoile "On se déracine", un EP de cinq chansons alliant les sonorités pop-folk-rock.

Entre l’écho des grands espaces et la poésie des murs de son appartement, Marjolaine Morasse fabrique du beau et du vrai. Elle expose avec sensibilité, fougue et authenticité les relations humaines et leur complexité, met en relief les émotions à fleur-de-peau, pour comprendre, pour questionner, pour faire sens.

"On se déracine" est un retour aux grands espaces et aux paysages du Nord-du-Québec qui l’ont vu grandir. Entre une enfance à Chapais et Chibougamau, de la parenté établie en Abitibi et une vie d’adulte sur la Rive-Sud de Montréal, Marjolaine a cherché à retrouver et comprendre ses racines. Une quête de soi qu’elle transpose en mots et en musique, qui lui ont permis d’embrasser le déracinement, pour mieux s'enraciner de nouveau ailleurs.

«J’ai voulu comprendre d’où je viens, ce qui m’a forgée, de quoi je suis faite. Savoir si c’est vrai qu’il faut comprendre les avants pour mieux vivre les après. Et comme le plus gros des clichés, j’ai marché, en faisant le chemin Compostelle de mes états. Marché à la rencontre des autres, des paysages, des villes et villages, des kilomètres qui me constituent, qui me dessinent. Je croyais marcher vers moi : j’ai marché avec moi.»

Et si?, un premier extrait

L’auteure, compositrice et interprète Marjolaine Morasse dévoile Et si? le tout premier extrait de son EP On se déracine à paraître à l’hiver 2022.

Entre l’écho des grands espaces et la poésie des murs de son appartement, Marjolaine Morasse fabrique du beau et du vrai. Elle expose avec sensibilité, fougue et authenticité les relations humaines et leur complexité, met en relief les émotions à fleur-de-peau, pour comprendre, pour questionner, pour faire sens.

Et si? réveille l’étendu du possible. Tout ce que nous pouvons accomplir dans ses frissons de danger et de fébrilité. La force et le courage de se tenir debout malgré le vertige et la peur. L’artiste a voulu “faire sortir le méchant” en écrivant une chanson à hurler à tue-tête. Le genre de chanson qui nous donne envie de réaliser de grandes choses, de tout mettre en action et d’être révolutionnaire.

Et si nos voix hurlaient ensemble
Est-ce qu’on comprendrait nos silences?
Et si nos cœurs battaient ensemble
On verrait peut-être qu’on se ressemble

Après avoir tricoté ses Chansons de laine en 2018, qu’elle promène depuis aux quatre coins de la Francophonie canadienne, et une année de création à l’École nationale de la chanson (cohorte 2019), Marjolaine travaille maintenant sur On se déracine, un projet pop-folk-rock réalisé par Alexis Martin, alliant chansons, poésie et vidéo qui sera dévoiler à l’hiver 2022.

© 2012-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité