Dans nos Laurentidess logo Édition du 22 septembre 2021 / 462e édition
8
Depuis huit ans!
Mise à jour: 25 juillet 2021
Patrick Watson dévoile un nouveau vidéoclip

Patrick Watson dévoile un nouveau vidéoclip pour la pièce «Can’t Stop Staring at the Sun», tirée de la chanson en trois parties «A Mermaid in Lisbon». Réalisé et chorégraphié par Jacob Jonas, le vidéoclip met en vedette les danseurs Anthony Bryant, Gianinni Semedo Moreira et Nicolas Walton.

«Durant le confinement, j’ai regardé beaucoup d’inspirantes vidéos de danse moderne. “Can’t Stop Staring at the Sun” me semblait comme une pièce propice à la danse dès le départ. Je collaborais déjà avec Jacob Jonas sur un autre projet, alors je lui ai demandé s’il pouvait tourner un vidéoclip de danse. Je lui ai donné la chanson et il m’est revenu avec cette super œuvre», nous explique Watson.

Jacob Jonas nous partage l’inspiration derrière le vidéoclip : «Nos vulnérabilités sont amplifiées lorsqu’elles sont exposées. L’exposition à la lumière permet à un témoin d’observer. Le soleil revient chaque matin. C’est la façon qu’a la nature de nous rappeler de recommencer à vivre. Nos horaires sont déterminés par la clarté. Lorsqu’il fait noir, nous sommes éclairés artificiellement. C’est le récit de la dépendance d’un homme à la lumière du soleil; sans elle, il est pris.» Il ajoute : «Fixer le soleil est étrangement satisfaisant. On est attiré par ce qui n’est pas censé nous attirer. C’est intense, surréaliste, lucide. Ce vidéoclip explore ce qui est réel en contraste avec ce qui est imaginé via la peur.»

Sorti en mai 2021, «A Mermaid in Lisbon» est la plus récente parution de Patrick Watson, avec la participation de Teresa Salgueiro et du Attacca Quartet.

«Ces trois pièces sont inspirées de la dernière fois où j’ai déambulé dans les rues de Lisbonne. C’est mon endroit préféré pour errer, on dirait que les rues chantent une mélodie merveilleusement mélancolique, qui nous pousse à nous perdre dans de petites routes sinueuses. D’où la sirène du titre. C’est une ville incroyable, celle dont je me suis le plus ennuyé durant le confinement.»

Jacob Jonas est un réalisateur, chorégraphe, photographe, et directeur créatif de Jacob Jonas The Company. Les œuvres de Jacob, qui s’efforcent de donner plus de visibilité et de valeur à la danse, ont rejoint un public mondial. Jacob multiplie les collaborations non traditionnelles, ayant travaillé avec des artistes tels que Kanye West, Alejandro González Iñárritu, Emmanuel Lubezki, Vanessa Beecroft et Patrick Watson. Les chorégraphies de Jonas ont été présentées au Kennedy Center, au Hollywood Bowl, et au Lincoln Center. Il a collaboré avec des marques comme Nike, James Perse, Sony, et The Getty Museum. Ses films ont été sélectionnés en tant que Vimeo Staff Pick Best of the Month, ont été partagés en primeur sur NOWNESS, ont fait l’objet d’articles dans le New York Times et vont être projetés à la Biennale de Venise en 2021. Jacob a fondé sa compagnie en 2014 avec sa partenaire Jill Wilson et le concepteur d’éclairages Will Adashek.

Patrick Watson compose, interprète et enregistre ses albums avec son groupe constitué de Joe Grass (guitare), Evan Tighe (batterie) et Mishka Stein (basse). Lauréat du Prix de musique Polaris en 2007, Watson a aussi reçu plusieurs nominations pour des Prix JUNO et Polaris. Son groupe et lui ont joué sur tous les continents, parfois même avec des orchestres complets, pour donner vie à sa riche musique. Les salles où leur tournée s’est arrêtée en février et mars 2020 étaient leurs plus grandes à ce jour, incluant le Barbican (Londres), L’Olympia (Paris), le Coliseu (Lisbonne), l’El Plaza Condesa (Mexico), et plusieurs autres. Ayant grandi à Montréal, où il réside toujours, Watson a composé plusieurs musiques pour le cinéma et la télévision, y compris une bande-annonce pour The Walking Dead et le film en 3D Everything Will Be Fine de Wim Wenders.

Patrick Watson dévoile A Mermaid in Lisbon

«Alors, j’ai des nouvelles chansons pour vous... Ces trois pièces sont inspirées de la dernière fois où j’ai déambulé dans les rues de Lisbonne. C’est mon endroit préféré pour errer, on dirait que les rues chantent une mélodie merveilleusement mélancolique, qui nous pousse à nous perdre dans de petites routes sinueuses. D’où la sirène du titre. C’est une ville incroyable, celle dont je me suis le plus ennuyé durant le confinement.

Jeune homme, j’ai découvert Teresa Salgueiro dans l’excellent film de Wim Wenders «Lisbon Story» et depuis, sa musique avec Madredeus m’accompagne lors de mes nombreuses promenades à travers le monde. Sa musique a eu un grand impact sur moi, alors c’était plaisant d’avoir le privilège de collaborer avec elle. J’ai toujours trouvé que le portugais était une langue riche et musicale, c’est un honneur que Teresa en partage la beauté dans ces chansons. Mishka et moi avons eu la chance que Teresa trouve la bonne traduction pour donner vie à «Se Tu Soubesses».

Ces pièces incluent également la participation du Attacca Quartet de New York. Je les ai découverts par l’entremise de la musique de Caroline Shaw. Ils jouent de façon si originale, avec tant d’émotion brute, que les partitions soient simples ou complexes. J’étais ravi d’avoir la chance de travailler avec eux.

Nous sommes également très reconnaissants envers Keeyana (teenadult) pour avoir créé la superbe identité visuelle des chansons.

Ces deux dernières années, j’ai passé beaucoup de temps à faire des recherches sur la musique électronique et modulaire; la troisième pièce, «Can’t Stop Staring at the Sun» est une célébration de tout ce merveilleux matériel que j’écoute.

Aussi, à partir de maintenant, je vais explorer le concept des parutions de trois chansons. Il s’agit d’une structure historique, assez longue pour créer un monde, mais assez brève pour capter l’attention des gens en cette ère moderne. Je crois que cela donne plus de liberté à l’artiste qu’un album traditionnel, et je crois que c’est un format intéressant à explorer. Nous écoutons tous du contenu plus court à cause des médias sociaux et, à travers l’histoire, la longueur des pièces, la structure des idées et les méthodes de diffusion ont évolué — des poèmes symphoniques de Franz Liszt à la musique d’ameublement d’Erik Satie, sans oublier le passage du vinyle au CD. La façon dont nous consommons la musique a toujours eu un impact sur l’approche des musiciens lorsqu’ils composent leur musique.

Bien honnêtement, je suis très fier de ces chansons. Je souhaitais simplement créer quelque chose de doux et qui réconforterait les gens, puisque la dernière année a été si difficile.» Patrick Watson

Patrick Watson dévoile Melody Noir

À la suite du lancement de la superbe chanson “Broken”, mettant en valeur sa voix douce et radieuse (NPR Music), Patrick Watson est ravi de partager maintenant “Melody Noir”, un tout nouveau deuxième extrait accompagné d’un vidéoclip qu’il a réalisé avec Brigitte Poupart. Cette chanson a été inspirée par un incroyable chanteur du Venezuela, Simon Diaz. J’ai été si inspiré par sa musique que je devais écrire une chanson, explique Watson. C’est une chanson d’amour dédiée au sentiment de vide à l’intérieur de chacun de nous.

Le vidéoclip a été tourné à Montréal et a été inspiré par un film incroyable intitulé I am Cuba, poursuit Watson. Je voulais faire une vidéo de danse sensuelle, mais surréaliste, où le personnage principal est lentement avalé par le vide, qui est incarné par les autres danseurs. Les danseurs font partie d’une formidable troupe de danse colombienne qui insuffle un mélange d’éléments classiques et modernes à l’œuvre. J’espère que vous apprécierez.

Patrick a été occupé par divers projets depuis le lancement de son cinquième album acclamé par la critique, Love Songs for Robots. Sa chanson Broken a été incluse dans de nombreuses séries télé, incluant Grey’s Anatomy, The Good Doctor et Burden of Truth. Il a performé après Bono de U2 lors du spectacle de la fête du Canada en juillet 2017 à Ottawa; il a joué dans le spectacle de cirque Rêveurs définitifs; il a participé au concert extérieur Montréal Symphonique sur le mont Royal dans le cadre des célébrations du trois cent soixante-quinzième anniversaire de la ville; il est monté à bord du navire Canada C3 pour une expédition de deux semaines ayant pour objectif de sensibiliser la population à la diversité et l’inclusion, la réconciliation, la mobilisation des jeunes et l’environnement; il a donné des spectacles spéciaux avec l’orchestre symphonique d’Edmonton, il a rendu hommage à Leonard Cohen aux côtés de Sting, Lana Del Rey, Elvis Costello, Adam Cohen et plusieurs autres dans le cadre du spectacle Tower of Song au Centre Bell.

Watson compose, interprète et enregistre ses albums depuis près d’une décennie avec son groupe, qui inclut Joe Grass (guitares), Robbie Kuster (batterie/percussions) et Mishka Stein (basse). Lauréats du prestigieux Prix de musique Polaris du meilleur album canadien en 2007, Watson a tourné sur les cinq continents et s'est produit avec des orchestres complets à plusieurs reprises, notamment avec le Royal Concertgebouw. Ayant grandi à Montréal, où il habite toujours, Watson compose de la musique pour plusieurs films et séries de télévision, incluant une bande-annonce de The Walking Dead et un long métrage en 3D Wim Wenders, Everything Will Be Fine.

Patrick Watson dévoile Wave

Wave, le nouvel album de Patrick Watson, fait suite à l’album Love Songs for Robots paru en 2015. L’annonce de Wave coïncide avec la sortie de sa chanson d’ouverture, Dream for Dreaming, accompagnée d’un vidéoclip réalisé par Joël Vaudreuil.

Watson explique que cette chanson décrit «le moment où l’on rentre chez soi, dans une demeure devenue méconnaissable, en éprouvant la sensation d’être si loin d’où l’on croyait être que notre peau n’épouse plus notre corps. On atteint alors un état de stupéfaction, accompagné d’un étrange sourire et d’une question : que faire maintenant?»

Le sixième album de Patrick Watson témoigne de cette vague qui nous renverse lorsque nous réalisons que tout ce qui nous est le plus cher peut disparaître en un instant, et sur le processus de survie qui permet de ne pas s’y noyer complètement. Lors de sa création, Watson a perdu sa mère, s’est séparé de sa compagne et son batteur de longue date a quitté le groupe. Watson a emporté son calepin sous les vagues et a composé des chansons mélancoliques, tout en écoutant le chant solitaire des sirènes. Avec ses nouvelles créations, Watson admet qu’il faut parfois se fredonner une chanson d’amour à soi-même lorsque personne d’autre ne peut le faire, en ayant confiance que cette mélodie vous transportera et vous fera atterrir ailleurs. Le résultat : un album très personnel et intime, le plus humble du groupe.

Au sujet de l’album, Watson déclare : «C’est la différence entre chanter seul devant la tombe d’un étranger lorsqu’on est enfant et chanter aux funérailles de sa propre mère.»

L’album comprend aussi Broken et Melody Noir, des extraits lancés respectivement en 2017 et en 2018, en pleine période de création de l’album. NPR Music a qualifié Broken de «méditation onirique et riche en falsetto qui porte sur l’essence de l’être humain.». La chanson a aussi été diffusée dans plusieurs séries télévisées, dont Grey’s Anatomy, The Good Doctor et Burden of Truth.

Wave a été produit par Patrick Watson, enregistré et mixé par Rob Heaney et Watson au Studio 105 et au Studio Pierre-Marchand, à Montréal.

Patrick Watson dévoile un vidéoclip
pour Look At You
Patrick Watson dévoile un vidéoclip pour Drive
Lost With You, une nouvelle chanson et un nouveau vidéoclip

Patrick Watson est ravi de dévoiler une nouvelle chanson et un nouveau vidéoclip intitulés «Lost With You». Enregistrée durant la pandémie, cette pièce est une façon pour Patrick de rejoindre ses fans et de leur offrir un peu de réconfort. «Je voulais partager cette chanson avec vous», confie Patrick. «J’espère qu’elle vous accompagnera bien.»

Le vidéoclip a été réalisé par Watson lui-même avec la contribution additionnelle d’Arizona O’Neill, qui avait réalisé le vidéoclip de «Here Comes The River». Patrick explique : «Je ne mentirai pas : mes talents embarrassants de patin à roues alignées se sont avérés pratiques durant le tournage. Les vidéos maison de COVID sont très amusants à faire. Je voyais constamment des gens à vélo en écoutant cette chanson. Un gros merci à Arizona O’Neill pour le montage et la direction artistique, et merci aux talentueux cyclistes».

Il s’agit du premier nouveau matériel depuis le lancement de Wave, l’album encensé par la critique qui a d’ailleurs remporté le Félix de l'Album anglophone de l'année lors du Premier Gala de l’ADISQ cette semaine. Watson s'est également mérité le Félix dans la catégorie Spectacle anglophone de l’année.

Patrick Watson dévoile "Que reste-t-il de nos amours?"

Patrick Watson dévoile une reprise du classique français «Que reste-t-il de nos amours?» de Charles Trenet. La chanson est disponible sur toutes les plateformes d’écoute en continu. Patrick nous partage l’inspiration qui a mené à cette réinterprétation : «Je regardais un vieux classique français, Baisers volés [François Truffaut, 1968] où j’ai entendu la chanson et ses paroles qui m’ont fait penser à la pandémie. J’ai su immédiatement que je devais la reprendre. Cette chanson résume bien ce que les gens ressentent en ce moment et c’est ce que je voulais partager.»

«Que reste-t-il de nos amours?» a été écrite par Charles Trenet en 1942 alors que son pianiste accompagnateur, Léo Chauliac, en signe la musique. Patrick Watson ajoute sa voix à une importante lignée de chanteur.se.s ayant repris la pièce, incluant Dalida, Nana Mouskouri, Françoise Hardy et Alain Bashung (en duo). La version anglaise de la chanson (I Wish You Love) a été chantée par Frank Sinatra, Marlene Dietrich, Barbra Streisand et plusieurs autres. Le morceau s’est éventuellement transformé en standard jazz popularisé notamment par Chet Baker.

En octobre 2020, Patrick Watson a partagé  «Lost With You», une première composition originale depuis le lancement de l’album primé et encensé par la critique, Wave. «Lost With You» se voulait une offrande à ses admirateurs pour leur tenir compagnie durant le confinement dû à la pandémie mondiale. La chanson dépasse aujourd’hui les deux millions d’écoutes. L’album Wave et son concert ont récolté deux Félix au dernier Gala de l’ADISQ  : Album anglophone de l’année et Spectacle anglophone de l’année. Patrick Watson a également reçu deux nominations aux Prix JUNO grâce à ce disque dans les catégories Auteur-compositeur de l’année et Album alternatif de l’année. L’album cumule à ce jour plus de quinze millions d’écoutes.

Patrick Watson compose, interprète et enregistre ses albums avec son groupe constitué de Joe Grass (guitare), Evan Tighe (batterie) et Mishka Stein (basse). Lauréat du Prix de musique Polaris en 2007, Watson a aussi reçu plusieurs nominations pour des Prix JUNO et Polaris. Son groupe et lui ont joué sur tous les continents, parfois même avec des orchestres complets, pour donner vie à sa riche musique. Les salles où leur tournée s’est arrêtée en février et mars 2020 étaient leurs plus grandes à ce jour, incluant le Barbican (Londres), L’Olympia (Paris), le Coliseu (Lisbonne), l’El Plaza Condesa (Mexico), et plusieurs autres. Ayant grandi à Montréal, où il réside toujours, Watson a composé plusieurs musiques pour le cinéma et la télévision, y compris une bande-annonce pour The Walking Dead et le film en 3D Everything Will Be Fine de Wim Wenders.

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.