Dans nos Laurentidess logo Édition du 21 septembre 2022 / 514e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 20 janvier 2022
Two Hundred and Sixteen, le vidéoclip

Brad Barr — le chanteur, guitariste et auteur-compositeur des Barr Brothers et The Slip — partage le vidéoclip envoûtant de son nouvel extrait, «Two Hundred and Sixteen». Cette chanson se retrouvera sur The Winter Mission, le tout nouvel album solo instrumental de Barr, qui sera lancé le 21 janvier 2022 via Secret City Records. Le vidéoclip est réalisé par son épouse Brigitte Henry, à propos de qui Barr confie : «Une des choses les plus enrichissantes à propos de la parution de ce disque est la chance de collaborer à nouveau avec mon épouse, l’artiste multimédia Brigitte Henry, qui a conçu la pochette du nouvel album. Son style est très distinctif et elle joue un rôle important au sein de la communauté artistique et musicale de Montréal depuis les deux dernières décennies. Sa méthode est de toujours découvrir une nouvelle approche analogique pour explorer et révéler les mystères du monde naturel. Alors, lorsqu’elle m’a suggéré, pour ce vidéoclip, que nous prenions une marche dans la forêt avec un tas de vieux ruban magnétique, de la ficelle et une caméra volante, j’ai enfilé mes bottes.»

«La chanson “Two Hundred and Sixteen” est, pour moi, la pièce maîtresse de l’album, renfermant tous les thèmes clés et l’esprit que je souhaitais transmettre», poursuit Barr. «Le vidéoclip a été tourné à Sutton, au Québec, à l’automne 2021. Brigitte est vraiment parvenue à capter la sérénité exploratoire qui caractérise la chanson. Et je trouve que j’ai bien réussi à jouer le rôle d’un homme-bête marchant dans la forêt en suivant un fil vers un monde secret de numérologie mystique. Nous espérons que vous apprécierez le résultat.»

«Two Hundred and Sixteen» succède à la parution du premier extrait «Ancient Calendars», que Barr décrivait comme une référence à la signification du nombre deux cent seize dans le compte long du calendrier méso-américain, où «un cycle ou une “ère” consiste en deux mille cent soixante ans. On croit également qu’un calendrier entier de cinq grands cycles est égal à deux mille cent soixante orbites de Jupiter.» La pièce a été encensée par BBC, Brooklyn Vegan, Glide et Jambase, entre autres.

Depuis plus de vingt ans, Brad Barr porte attention à deux cent seize — un nombre mystérieux qui est apparu partout pour lui : sur des cadrans, des plaques d’immatriculation, des planches de Ouija, des reçus. C’est maintenant l’essence de son nouvel album, comme les deux cent seize coutures sur une balle de baseball. Inspiré par des artistes comme Caetano Veloso, Mississippi Fred McDowell, Andrés Segovia, D’Gary, et John Frusciante, Barr souhaitait créer une musique dépouillée et non modifiée, mais aussi parfois bruyante — avec un sentiment d’intimité active et consciente. Le nombre deux cent seize était un thème récurrent. Le guitariste a d’abord remarqué ce «carré magique» lorsqu’il était adolescent, durant un mémorable trip d’acide. Au cours des années qui ont suivi depuis, c’est devenu un talisman — une des seules choses qui donne à Barr l’impression d’être mystique, décelant un ordre concret dans l’univers. Ces chansons rendent hommage à cet ordre, des nobles propriétés mathématiques et astrologiques de deux cent seize à sa fonction en tant qu’indicatif régional (de Cleveland).

Barr a passé des décennies à développer son approche unique et viscérale de la guitare, d’abord avec The Slip, puis à travers trois albums avec les Barr Brothers. The Winter Mission — la suite du premier disque solo de Barr paru en 2008, The Fall Apartment — était initialement une commande de Michael Wolk, le directeur artistique du All For One Theater de New York. «C’était un véritable cadeau», se rappelle Barr, référant à la possibilité d’explorer un son en demeurant seul, loin de la route, alors que les tournées étaient impossibles durant l’étrange entracte imposé par la COVID-19.

«Il y a un certain temps, j’ai découvert un disque magique : The Fall Apartment de Brad Barr», a dit Wolk. «Je savais que Brad était un des fabuleux Barr Brothers, mais c’était quelque chose de complètement différent, dévoilant l’extraordinaire dimension solo instrumentale de Brad. Alors que AFO recherchait de la musique distinctive pour introduire et accompagner nos événements, j’ai immédiatement pensé à Brad. Il s’avère que Brad accumulait des chefs-d’œuvre à la guitare solo, brillants, mais éparpillés, et ma demande est tout ce dont il avait besoin pour les assembler! Alors je suis heureux de présenter davantage des superbes, courageuses et exceptionnelles compositions de Brad à la guitare solo.»

Brad Barr dévoile The Winter Mission

Brad Barr — le chanteur et auteur-compositeur du groupe The Barr Brothers — annonce The Winter Mission, un tout nouvel album instrumental de guitare solo qui sera disponible dès le 21 janvier 2022 via Secret City Records. Le guitariste partage aussi le premier extrait de l’album, intitulé «Ancient Calendars»

«Ancient Calendars est une pièce solo à la guitare, une longue improvisation où j’explore un motif régulier que j’étire progressivement dans deux directions différentes. Je l’ai joué sur une guitare acoustique douze cordes, amplifiée, mais sans overdubs. C'était l'idée lors de l'écriture et de l'enregistrement de cet album – une personne jouant de la musique seule sans aucun accompagnement. Comme pour toutes les chansons de ce disque, le titre Ancient Calendars est relié à l’exploration du nombre deux cent seize - plus spécifiquement, au concept d’une “ère” du calendrier maya, le compte long du calendrier méso-américain consiste en deux mille cent soixante ans. On croit également qu’un calendrier entier de cinq grands cycles est égal à deux mille cent soixante orbites de Jupiter.  S'ils pouvaient penser aussi loin, vous penseriez que je serais capable de me souvenir de mon anniversaire de mariage.» — Brad Barr

Barr a passé des décennies à développer son approche unique et viscérale de la guitare, d’abord avec The Slip, puis à travers trois albums avec les Barr Brothers. The Winter Mission — la suite du premier disque solo de Barr paru en 2008, The Fall Apartment — était initialement une commande de Michael Wolk, le directeur artistique du All For One Theater de New York. «C’était un véritable cadeau», se rappelle Barr, référant à la possibilité d’explorer un son en demeurant seul, loin de la route, alors que les tournées étaient impossibles durant l’étrange entracte imposé par la COVID-19.

«Il y a un certain temps, j’ai découvert un disque magique : The Fall Apartment de Brad Barr. Je savais que Brad était un des fabuleux Barr Brothers, mais c’était quelque chose de complètement différent, dévoilant l’extraordinaire dimension solo instrumentale de Brad. Alors que AFO recherchait de la musique distinctive pour introduire et accompagner nos événements, j’ai immédiatement pensé à Brad. Il s’avère que Brad accumulait des chefs-d’œuvre à la guitare solo, brillants, mais éparpillés, et ma demande est tout ce dont il avait besoin pour les assembler! Alors je suis heureux de présenter davantage des superbes, courageuses et exceptionnelles compositions de Brad à la guitare solo.» — Michael Wolk, directeur artistique de l’AFO.

Depuis plus de vingt ans, Brad Barr porte attention à deux cent seize — un nombre mystérieux qui est apparu partout pour lui : sur des cadrans, des plaques d’immatriculation, des planches de Ouija, des reçus. C’est maintenant l’essence de son nouvel album, comme les deux cent seize coutures sur une balle de baseball. Inspiré par des artistes comme Caetano Veloso, Mississippi Fred McDowell, Andrés Segovia, D’Gary, et John Frusciante, Barr souhaitait créer une musique dépouillée et non modifiée, mais aussi parfois bruyante — avec un sentiment d’intimité active et consciente. Le nombre deux cent seize était un thème récurrent. Le guitariste a d’abord remarqué ce «carré magique» lorsqu’il était adolescent, durant un mémorable trip d’acide. Au cours des années qui ont suivi depuis, c’est devenu un talisman — une des seules choses qui donne à Barr l’impression d’être mystique, décelant un ordre concret dans l’univers. Ces chansons rendent hommage à cet ordre, des nobles propriétés mathématiques et astrologiques de deux cent seize à sa fonction en tant qu’indicatif régional (de Cleveland).

Brad Barr est le chanteur et auteur-compositeur du groupe folk americana The Barr Brothers, qui est actif depuis plus d’une décennie. La formation a effectué des tournées avec The War on Drugs, Calexico, Shakey Graves et Patrick Watson. Les musiciens ont livré des performances dans des émissions de télévision, telles que The Late Show with David Letterman et CBS This Morning Saturday. Ils ont constamment reçu une couverture soutenue des médias et un fort soutien des radios, incluant tout le réseau de la BBC, des stations clés comme KCRW, KEXP, WFUV, WXPN, World Café, Sirius XM, NPR, ainsi que Paste Magazine, Time Magazine, Washington Post, Rolling Stone Germany, Q Magazine, Exclaim!, MOJO, Uncut, Brooklyn Vegan et plus encore.

The Barr Brothers dévoilent
Red Moth Solar Companion

The Barr Brothers dévoilent «Red Moth Solar Companion», deux nouvelles chansons disponibles sur toutes les plateformes. Les pièces, deux b-sides de leur dernier album encensé par la critique, Queens of the Breakers, ont été écrites et enregistrées par Brad Barr, Andrew Barr et Sarah Pagé lors des sessions d’enregistrement dans les studios Wild et Professional Awesome à St-Zénon et Montréal. L’illustration est un dessin de Leo Maraviglia. Brad Barr nous partage sa vision des deux nouvelles sorties :

«Red Moth Solar Companion» est une improvisation live, instrumentale et décalée qui décrit musicalement un voyage patient à travers le cœur d’une étoile. «Sainte Cécilia» rappelle Blonde On Blonde; c’est la pantomime d’un voyageur expérimenté, mais malavisé qui est fixé sur la promesse de rédemption par l’intermédiaire de Sainte-Cécile, la patronne des musiciens.

Queens of the Breakers a été lancé le 13 octobre 2017 et acclamé unanimement. Q Magazine, MOJO, Uncut, Exclaim!, BBC, Rolling Stone France, Le Soleil, Voir et d’innombrables autres publications ont louangé ce troisième album. La tournée américaine du groupe a été présentée à guichets fermés, tout comme de nombreux spectacles au Canada, après que le groupe ait effectué une tournée européenne avec The War on Drugs, qui incluait une autre série de concerts affichant complet. Les Barr Brothers ont offert des performances à ‘This Morning Saturday’ (CBS), ‘Morning Becomes Eclectic’ (KCRW), KEXP, et ‘Le Nouveau Rendez-Vous’ (France Inter), pour ne nommer que quelques émissions. L’album a reçu une nomination au prix JUNO en 2019 (Adult Alternative Album of the Year), a fait partie de la longue liste du prestigieux Prix de Musique Polaris en 2018 et a reçu cinq nominations au gala de l’ADISQ en remportant un Félix dans la catégorie Concert anglophone de l’année. Queens of the Breakers cumule à présent trente millions d’écoutes en ligne mondialement. Récemment, la pièce «Defibrillation» a été entendue dans un épisode de la série encensée par la critique Better Things sur la chaîne FX.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.