Dans nos Laurentides logo Édition du 5 mai 2021 / 442e édition
8
Huit ans déjà!
Le Mouvement Québec Français des Laurentides

Fondé en 1972, le Mouvement Québec Français est une organisation citoyenne et militante active dans toutes les régions du Québec ayant mission de promouvoir et défendre la langue française. Son objectif consiste à faire du français la seule langue commune de l’espace public au Québec.

Le Mouvement Québec Français a pour mandat de mobiliser les citoyens de toutes les régions du Québec afin de contrer l’anglicisation de notre territoire en favorisant une participation citoyenne engagée, d'intervenir auprès des élus pour les sensibiliser à l’importance du renforcement de la Charte de la langue française dans le but de véritablement faire du français la seule langue officielle et commune du Québec, d'augmenter l’attraction de la langue française par une promotion soutenue auprès de tous les milieux de la société québécoise et de faire du français la seule langue d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants.

Collecte de livres francophones

Le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL), de par ses actions, vise à promouvoir l’usage de la langue française, à veiller à ce qu’elle demeure la seule langue officielle au Québec, à la valoriser, à la défendre et à appuyer ceux et celles qui ont à cœur son épanouissement.

Le MQFL fait appel à votre générosité et à votre solidarité en lançant une vaste campagne de collecte de livres francophones. Nous désirons favoriser l’accès à la lecture en français du plus grand nombre de citoyens et citoyennes des Laurentides.

Vous pensez élaguer votre bibliothèque. Vous croyez à l’importance de la récupération et au respect de l’environnement. Vous aimeriez donner certains de vos livres à un organisme sans but lucratif qui en fera profiter les gens des Laurentides. Vous désirez enfin soutenir financièrement les activités du MQFL qui vendra à prix modique vos livres.

N’hésitez pas, composez le 450 848-1644 ou par courriel à l’adresse suivante : mqfl2021@icloud.com et prenez rendez-vous avec nous pour faire don de vos livres.

Nous vous remercions de nous accompagner dans la promotion et la valorisation du français dans les Laurentides.

Les lauréats des Belles Lettres des Laurentides 2020

Pour une septième année consécutive et malgré la pandémie, le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) a convié la population des Laurentides à son concours de création littéraire "Les Belles Lettres des Laurentides". Cette année, le thème était "Pieds nus dans l'aube" de Félix Leclerc, un de nos plus grands auteurs-compositeurs. Cet exercice de création littéraire fut vécu dans un contexte de confinement et c'est malheureusement pour cette raison que nous avons dû annuler notre traditionnelle cérémonie de remise des prix aux lauréats.

C'est avec une immense satisfaction que le MQFL a constaté l'enthousiasme contagieux que le concours a suscité auprès de la population laurentienne. Guidés par des critères d'évaluation précis, les juges ont effectué un travail minutieux pour déterminer les trois meilleures lettres parmi les textes d'une grande qualité qui leur furent soumis.

Les lauréates du concours sont :

Le premier prix fut décerné à Carole Hébert de Saint-Jérôme, avec une bourse de trois cents dollars (300$).

Le deuxième prix fut remis à Denise Montpetit de Rosemère, avec une bourse de deux cent cinquante dollars (250$).

Le troisième prix fut offert à Francine Gauthier de Lachute, avec une bourse de deux cents (200$).

L'excellente participation et les nombreux commentaires positifs reçus nous amènent à poursuivre cette formule pour les années futures. Nous sommes heureux de convier la population à ce concours annuel qui reviendra en septembre prochain.

La situation du français au Québec
exige un geste courageux et audacieux

Depuis des décennies, la question linguistique fait l'objet de débats au Québec. Beaucoup de paroles et peu d'actions depuis l'adoption de la Loi 101 en 1977. L'Assemblée nationale, sous l'inspiration du ministre Camille Laurin, donna au peuple du Québec une loi toute particulière à laquelle on attribue les caractéristiques d'une Charte. Par celle-ci, on voulait reconnaître la volonté des Québécois d'assurer la qualité et le rayonnement de la langue française. Le gouvernement de l'époque était donc résolu à faire du français la langue de l'État aussi bien que la langue d'usage du monde du travail, de l'enseignement, des communications, du commerce et des affaires. Cette langue française est donc devenue la langue officielle de la Nation québécoise et le principal facteur de cohésion sociale.

L'année 2020 a connu sa pandémie "COVID-19", mais la population québécoise (et même canadienne) semble vouloir terminer l'année sur la question identitaire reliée à la langue française. Les recherches et les sondages se multiplient et démontrent que le français est en danger, et ce particulièrement à Montréal. Tout en partageant cette inquiétude face à la Métropole, le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) observe également un phénomène d'anglicisation dans les Laurentides par sa vitrine commerciale qui présente de plus en plus des noms d'entreprise en langue anglaise (voici à titre d'exemples : Bumper to Bumper, Breadshop, Pho King bon et bien d'autres). On peut se demander pourquoi le bureau du Registraire des entreprises du gouvernement du Québec permet à des entreprises québécoises de s'afficher dans la langue de Shakespeare. Inutile d'insister sur l'envahissement des entreprises américaines et internationales.

Cette anglicisation se manifeste également par l'omniprésence de la chanson anglophone dans les commerces et les centres d'achats. Un sondage de Léger commandé par le Mouvement Québec français national (MQF), en 2018, indiquait que la musique commerciale n'était pas un enjeu prioritaire pour la plupart des commerçants. Il est en effet excessivement rare d'entrer dans un commerce et d'être accueilli dans une ambiance musicale francophone.

Le Mouvement Québec français des Laurentides considère que le ministre responsable de la langue française, monsieur Simon Jolin-Barette, a le devoir de répondre rapidement et efficacement aux attentes des Québécoises et Québécois après avoir promis un plan costaud pour remédier à la situation du déclin du français. Le gouvernement ne pourra pas se contenter d'une "réformette" ou d'un "raboudinage" de la Loi 101. La Nation québécoise attend davantage. Il devra intervenir dans plusieurs facettes de la vie collective afin que la langue française demeure le véhicule d'expression privilégié de l'identité et de la culture québécoises. Il se devra d'être audacieux afin de poser un geste courageux et historique qui pérennisera le français, langue commune au Québec, image de notre identité nationale, véhicule de notre culture.

Les données du sondage sont disponibles sur le site du MQF dont voici le lien : Études, mémoires et auditions - Mouvement Québec français - Défenseur de la langue française (quebecfrancais.org).

© 2012-2021 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.