Dans nos Laurentidess logo Édition du 21 septembre 2022 / 514e édition
10
Dans sa dixième année!
Mise à jour: 24 août 2022
Le Festival de la galette : Tricotés serrés!

Les passionné·e·s de patrimoine et les fervent·e·s de culture seront ravi·e·s d’apprendre qu’après avoir dû se réinventer lors de son édition 2021 pour les raisons que l’on connaît, le Festival de la galette est de retour cette année au coeur du Vieux-Saint-Eustache pour une trente-septième édition remplie de nouveautés. Après la version allégée de l’événement de l’an dernier, Patrimoine culturel Vieux-Saint- Eustache (PCVSE) est fébrile d’accueillir les festivalières et les festivaliers les 17 et 18 septembre pour une édition des plus festives sous le thème «Tricotés serrés».

Tricotés serrés

«Le thème de cette année est une belle expression québécoise qui signifie «très soudé, uni étroitement par des liens d’amour ou d’intérêt». Il nous rappelle l’attachement et l’engagement des artistes, interprètes, artisans, partenaires, bénévoles et participants envers cet événement familial, qui offrira cette année un programme d’activités pensé afin de faire vivre aux festivaliers un charmant retour dans le temps. Le Festival de la galette est le rendez-vous incontournable de l’automne pour découvrir l’histoire et le patrimoine du quartier historique du Vieux-Saint-Eustache, en plus d’être l’occasion de rencontres privilégiées avec des artisans et des artistes passionnés de la région», de préciser Michel Goyer, président de PCVSE.

Une programmation variée dans différents lieux!

Laissez-vous surprendre, soyez divertis et partez à la découverte de l’histoire et du patrimoine de Saint-Eustache grâce à une riche programmation d’activités qui se déploie en trois endroits (zone moulin et jardins du manoir Globensky, zone maison Chénier-Sauvé, zone rue Saint-Eustache).

Retracez cent ans d’histoire avec le tout nouveau bourg historique qui prendra place dans les jardins du manoir Globensky. Des artisans pratiquant des métiers anciens, tels que la chapelière, la rempailleuse, les fileurs, le forgeron, le milicien et la potière, seront présents pendant les deux jours afin de partager avec vous leurs savoir-faire. Des groupes de reconstitutions historiques militaires vous transporteront dans leurs univers. Soyez aux aguets et assistez aux exercices de tirs et aux reconstitutions de batailles pendant la fin de semaine. Un groupe de reconstitution historique d’habitants vous font découvrir les us et coutumes qui ont marqué l’histoire de la Nouvelle-France. Plongez dans le quotidien des bourgeoises au dix-neuvième siècle, qui vous donnent rendez-vous devant le manoir Globensky. Prolongez le plaisir en dégustant un thé à l’anglaise sur la galerie du manoir Globensky.

Ne manquez les expositions temporaires Antoine Desilets, icône de la photographie et Pèlerinage rural, les croix de chemin et chapelles de rang de Saint-Eustache, de même que l’exposition permanente La rébellion de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes, présentées à l’Espace muséal du manoir Globensky.

Tricothon serrés

Passionné·e de tricot ou de crochet? Le Festival de la galette a besoin de vous! Le 18 septembre, participez au premier Tricothon du Festival. Les foulards et les cache-cous tricotés pendant cet évènement seront remis à des Eustachois dans le besoin.

La reine du Festival

Enfin, la reine incontestée du Festival, la fameuse galette de sarrasin, ravira les papilles des festivalières et des festivaliers. La farine nécessaire à sa confection est produite au moulin Légaré, la plus ancienne industrie toujours en fonction au Canada. Construit en 1762, il est encore aujourd’hui activé par la seule force de l’eau.

En plus d’être servie ($) dans les jardins du manoir Globensky, il sera également possible de savourer la galette de sarrasin ($) au moulin Légaré, où seront offertes des visites commentées. Daniel Saint-Pierre et son assistant, Martin Trudel, y produisent annuellement entre trente et quarante tonnes de farine de blé et de sarrasin, selon les méthodes traditionnelles de fabrication de la farine.

La méconnue Maison Chénier-Sauvé

Le Festival de la galette est le moment idéal pour vous rendre à la maison Chénier-Sauvé et y visiter l’exposition permanente Lieu d’exception, familles d’influence : l’histoire de la maison Chénier-Sauvé, ainsi que la nouvelle exposition itinérante Jacques Paquin : sa vie et son œuvre. C’est également le lieu parfait pour assister aux contes présentés par Contes et Légendes du Patriote, participer à l’atelier Pêche en herbe offert par le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles et rencontrer l’équipe du Centre de femmes La Mouvance.

La festive rue Saint-Eustache

Le samedi, faites vos provisions au Marché public du Vieux-Saint-Eustache, qui se déroulera exceptionnellement jusqu’à dix-sept heures. Le dimanche, assistez au premier défilé des reconstituteurs historiques. Installez-vous le long de la rue Saint-Eustache entre l’église de Saint-Eustache et la rue Saint-Nicolas et découvrez des personnages historiques et musiciens qui composent ce défilé, en plus de quelques surprises. Finalement, pendant les deux jours, rencontrez les membres du groupe PolyArts qui exposeront leurs toiles à la Maison du citoyen. C’est le moment idéal pour découvrir leurs œuvres.

«Tout au long de la fin de semaine seront aussi offerts des spectacles de musique folklorique, des ateliers créatifs à La p’tite fabrique, une kermesse de jeux d’antan, des prestations de contes et de multiples animations avec personnages d’époque. Bref une programmation d’activités conçue pour rendre inoubliable l’expérience des petits comme des grands! On vous y attend!», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Le Festival de la galette souhaite favoriser l’accès du public à l’histoire et au patrimoine du Vieux-Saint-Eustache par le biais d’une expérience unique, dans un environnement festif et chaleureux. Il est rendu possible grâce aux appuis financiers de Desjardins Caisse de Saint-Eustache – Deux-Montagnes, partenaire présentateur de l’événement, du ministère du Patrimoine canadien, de plusieurs partenaires locaux, de même qu’aux appuis financiers et technique de la Ville de Saint-Eustache. PCVSE tient à tous les remercier chaleureusement.

Le Festival de la galette, un événement des plus réjouissants à vivre en famille ou entre amis!

Renseignements

450 974-5170

www.festivaldelagalette.com

www.facebook/festivaldelagalette

Festival de la galette 2022
Pierre Maguet, meunier d’autrefois; Jacynthe Lapierre, directrice Service aux membres, Caisse Desjardins de Saint-Eustache - Deux-Montagnes; Pierre Charron, maire de la Ville de Saint-Eustache; Michel Goyer, président de Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache.
Des dragonniers sur les traces de nos Patriotes!

Dans un contexte à la fois ludique et historique, les créateurs eustachois des bestsellers internationaux Seyrawyn, Martial Grisé et Maryse Pepin, présenteront leur vingt-cinquième roman jeunesse Seyrawyn Dragonniers en mission : 1837 Le fantôme du Patriote canadien-français. Le lancement se fera durant le Festival de la Galette de Saint-Eustache, le 17 septembre, à quatorze heures trente, sur le balcon du Manoir Globensky. Auteurs d’aventures et férus d’Histoire, ils vous accueilleront ensuite sous leur chapiteau d’artisans durant toute la fin de semaine afin de partager leurs passions : livres pour tous les âges, articles de cuir, amulettes, œufs de dragons et leur nouveau roman, évidemment!

Sur les traces des Patriotes

La série Seyrawyn Dragonniers en mission raconte les aventures d’adolescents voyageurs qui arrivent à résoudre des énigmes grâce aux facultés spéciales de leurs œufs de dragons. «Or, explique Maryse, comme nous avons écrit le premier roman de cette série sur les derniers Templiers au château de Gisors en France et qu’il a reçu un accueil incroyable autant au Québec que là-bas, il nous semblait magique de situer la nouvelle aventure dans notre belle ville de Saint-Eustache. La pandémie n’a fait qu’en accélérer l’écriture!»

Qui aurait cru que l’histoire de Saint-Eustache se jumellerait parfaitement dans une aventure fantastique? «Pourquoi pas? s’exclame Martial. Nous avions tous les éléments en main pour créer une histoire épique : la bataille du 14 décembre 1837, des héros Patriotes canadiens-français, des lieux historiques pittoresques et des légendes. Au-delà, nous avons eu beaucoup de plaisir en tant qu’auteurs à imaginer les liens et les intrigues! Ainsi, le roman se passe aujourd’hui, mais fait de nombreux sauts dans le temps. Nos jeunes héros revivront certains éléments de cette bataille, moment intense qui a beaucoup apporté aux droits de nos ancêtres, à travers une quête fantastique où se mêlent des détails historiques, un fantôme et même des dragons!»

Un concept immersif qui intéresse vivement les jeunes… et les moins jeunes!

Dans cette nouvelle aventure, les héros dragonniers doivent visiter à pied plusieurs points historiques importants du Vieux Saint-Eustache, dont, entre autres, le Moulin Légaré, les magnifiques fresques, le cimetière ou l’église. Les lecteurs pourront dès lors partir eux aussi sur la trace des Patriotes en refaisant le circuit pour de vrai ou de façon virtuelle. Car, afin de rendre l’expérience la plus immersive possible, plusieurs détails ont été ajoutés grâce à la réalité augmentée. Ainsi, au fil de la lecture, on peut visionner des images et vidéos en couleur en suivant simplement les liens Internet insérés au fil des pages.

Le succès des valeurs positives véhiculées par leurs univers

N’est-ce pas une façon agréable d’enseigner l’Histoire? «Oh que oui! Les jeunes sont ouverts à la magie, ajoute Maryse avec un sourire. Grâce aux œufs de dragon qui donnent des forces, nous véhiculons de belles valeurs d’amitié, de respect, de connaissances et de persévérance. Les parents, les professionnels ainsi que les enseignants sont toujours agréablement surpris de constater qu’un univers ludique peut aussi devenir éducatif. Nous sommes très fiers de ce trente-cinquième roman publié par notre maison d’édition McGray, car c’est un bel accomplissement.»

Et vous, croyez-vous aux fantômes? C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Jacques Paquin : sa vie et son œuvre

cent soixante-quinzième anniversaire de décès du curé Paquin

Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache (PCVSE) est fier de présenter une programmation d’activités de commémoration dans le cadre du cent soixante-quinzième anniversaire de décès du curé Jacques Paquin afin de souligner l’importance du rôle qu’il a joué dans l’histoire de Saint-Eustache et du Québec.

Les citoyennes et citoyens savent que le nom de Jacques Paquin est inscrit dans la toponymie de Saint-Eustache par le biais d’une rue, Paquin, et d’une école, Curé-Paquin. Sa contribution à l’histoire de la région est peut-être moins connue. Le cent soixante-quinzième anniversaire de décès du prêtre nous offre l’occasion d’en apprendre davantage sur l’impact majeur qu’il a eu sur la communauté eustachoise en revisitant sa vie et son œuvre à la tête de la paroisse Saint-Eustache-de-la-Rivière-du-Chêne de 1821 à 1847.

«Pour lancer officiellement la programmation, une toute nouvelle micro-exposition itinérante intitulée «Jacques Paquin : sa vie et son œuvre» sera présentée à l’église de Saint-Eustache du 22 au 26 août. Elle sera ensuite exposée à différents endroits tout au long de l’automne, notamment à la maison Chénier-Sauvé, à la Bibliothèque municipale Guy-Bélisle ainsi qu’à l’Espace muséal du manoir Globensky», d’annoncer le président de PCVSE, M. Michel Goyer.

Produite par PCVSE, cette micro-exposition sur Jacques Paquin permet de constater que son héritage est toujours bien vivant aujourd’hui, même au-delà de la toponymie. Elle retrace toutes les grandes étapes de sa vie et souligne, images et artéfacts à l’appui, le rôle joué par le curé Paquin dans l’évolution politique, culturelle et spirituelle de Saint-Eustache. «Nous sommes heureux d’offrir aux Eustachois.es des occasions de mieux connaître les personnalités qui ont façonné l’histoire de notre ville. En visitant cette exposition, ils auront ainsi la chance de rencontrer un personnage fascinant et d’apprendre comment il aura marqué son époque, notamment à travers son implication dans le secteur de l’éducation, ses projets de construction du couvent Notre-Dame et de l’église de Saint-Eustache, ainsi que par sa confrontation avec les Patriotes.», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Pour découvrir la programmation d’activités de commémoration qui sera présentée dans le cadre du cent soixante-quinzième anniversaire de décès du curé Jacques Paquin, nous vous invitons à consulter régulièrement notre site Internet le www.vieuxsainteustache.com.

Ce projet de commémoration est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, de la Ville de Saint-Eustache et de Desjardins Caisse de Saint-Eustache – Deux-Montagnes.

Désignation de la meunerie artisanale
comme élément du patrimoine immatériel du Québec

Le 24 juin 2022, la ministre de la Culture et des Communications du Québec, madame Nathalie Roy, procédait par voie de communiqué à la désignation de la meunerie artisanale comme élément du patrimoine immatériel du Québec, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

En décembre 2015, le moulin Légaré, avec l’appui de moulins à farine ancestraux, de l’Association des moulins du Québec et du Conseil québécois du patrimoine vivant, déposait une proposition de statut pour la désignation de meunerie artisanale en tant qu’élément du patrimoine immatériel du Québec. D’ailleurs, en décembre 2017, l’Unesco a inscrit le savoir-faire des meuniers néerlandais liés à l’exploitation des moulins à vent et à eau au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le premier juillet 2022, c’est autour du maître meunier, monsieur Daniel Saint-Pierre, et de l’assistant- meunier, monsieur Martin Trudel, que les membres du conseil d’administration de PCVSE se sont réunis au moulin Légaré, en présence de monsieur Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et député de Deux-Montagnes et du maire de la Ville de Saint-Eustache, monsieur Pierre Charron, pour souligner fièrement cette désignation.

«Je tiens à remercier ma collègue, Nathalie Roy, pour cette désignation de la plus haute importance non seulement pour le moulin Légaré, mais pour l’ensemble des meuniers artisanaux du Québec. Ils sont peu nombreux à perpétuer cette pratique et c’est pourquoi il devenait impératif, pour notre gouvernement, de poser un tel geste. Je salue la mobilisation de la Ville de Saint-Eustache et du PCVSE dans la mise en valeur et la reconnaissance de cette activité bien enracinée dans l’ADN de la circonscription de Deux-Montagnes», a déclaré Benoit Charette.

«PCVSE est très fier de la désignation officielle de la pratique artisanale du métier de meunier en tant qu'élément du patrimoine culturel immatériel du Québec. Les nombreux savoir-faire des meuniers du moulin Légaré, mais également de tous les meuniers artisans du Québec, sont à présent reconnus comme faisant partie de l'histoire et de l'identité de la nation québécoise. Une telle reconnaissance permettra de sensibiliser la communauté à l'urgence de la sauvegarde de cette tradition qui se transmet de génération en génération depuis plus de deux cent cinquante ans», de préciser Michel Goyer, président de PCVSE.

«Cette désignation vient reconnaître officiellement le rôle essentiel que jouent nos meuniers artisans dans la sauvegarde d’un savoir-faire ancestral. Le meunier et son assistant permettent non seulement au bâtiment patrimonial d’être un réel moulin, mais ils en sont l’âme et le cœur. Et Saint-Eustache est heureuse d’être la première ville à avoir soutenu la création du poste d’assistant-meunier. Depuis plus de dix ans maintenant, le maintien de ce poste est partie intégrante de l’entente entre la Ville et Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache», de dire Pierre Charron.

Rappelons que le moulin Légaré a été agréé en tant qu’institution muséale par le gouvernement du Québec le 16 novembre 2021 et qu’il a pour mission de conserver, mettre en valeur, interpréter et étudier un moulin à farine datant de 1762, ainsi que le patrimoine matériel et immatériel y étant associé. Ce faisant, l'institution entend faire connaître l'histoire de cet immeuble patrimonial classé ainsi qu'assurer la préservation du métier de meunier. Pour y arriver, elle s'appuie entre autres sur le maintien des activités de production de farine du moulin, sur divers outils d'interprétation et sur une programmation d'actions éducatives et culturelles.

Sur la photo du haut, de gauche à droite : le maître-meunier Daniel Saint-Pierre et l'assistant-meunier Martin Trudel.

Sur la photo du bas : Sur l’image, de gauche à droite : Benoit Charette, député de Deux-Montagnes; Pierre Charron, maire de la Ville de Saint-Eustache; Michel Goyer, président de Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache; Daniel Saint-Pierre, meunier au moulin Légaré; Martin Trudel, assistant meunier au moulin Légaré.

Bienvenue dans les lieux patrimoniaux du Vieux-Saint-Eustache!

Le beau temps est enfin de retour parmi nous et pour l’occasion, Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache (PCVSE) est fier de dévoiler son programme d’activités estivales contribuant à faire du Vieux-Saint-Eustache et de ses lieux patrimoniaux un pôle culturel incontournable de la région des Laurentides.

Les grands classiques

Pendant la belle saison, les visiteurs sont invités à découvrir les lieux patrimoniaux du Vieux-Saint-Eustache par le biais de visites commentées et autonomes. En compagnie d’un guide-interprète, il est possible de visiter le moulin Légaré, le plus ancien moulin à farine en Amérique du Nord, mû par la seule force de l’eau et toujours en opération depuis sa construction en 1762.

À quelques pas du moulin Légaré, l’Espace muséal du manoir Globensky est le point de départ de nombreuses activités conçues pour faire découvrir la riche histoire du Vieux-Saint-Eustache! On peut assister aux visites commentées de l’exposition permanente La rébellion de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes et De manoir à musée : les multiples vies du manoir Globensky, la toute nouvelle visite commentée où l’on découvre l’histoire du manoir Globensky et de ses occupants. Elles sont à l’horaire à tous les jours. C’est aussi l’occasion pour explorer les expositions temporaires Antoine Desilets, icône de la photographie et Pèlerinage rural - Les croix de chemin et chapelles de rang de Saint-Eustache.

Ayant pour point de départ l’Espace muséal du manoir Globensky, trois circuits pédestres commentés sont présentés en alternance du samedi au mardi : Circuit historique du Vieux-Saint-Eustache, Sur les traces des patriotes et Circuit du cimetière de Saint-Eustache.

Située au cœur du noyau institutionnel, l’église de Saint-Eustache est un joyau patrimonial et historique. Les guides-interprètes y accueillent les visiteurs pour des visites autonomes et commentées du lundi au vendredi.

La maison Chénier-Sauvé est toujours l’hôte de l’exposition permanente Lieux d’exception, famille d’influence : l’histoire de la maison Chénier-Sauvé, qui permet d’aller à la rencontre de celles et ceux à qui ont appartenu la maison, et le terrain sur lequel elle se trouve, dont l’ancien premier ministre du Québec, Paul Sauvé.

Trois activités spécialement conçues pour les familles

«Tout d’abord, les mercredis et dimanches à dix heures quinze, la visite du moulin Légaré prend des airs de famille grâce à une visite commentée conçue spécialement pour elles! Au menu : manipulation de grains, construction d’engrenages et fabrication de farine de sarrasin.

À l’Espace muséal du manoir Globensky, après la visite de l’exposition temporaire Pèlerinage rural - Les croix de chemin et chapelles de rang de Saint-Eustache, il est possible de participer à l’atelier de création

Remixe ta croix de chemin. Ce dernier permet de se familiariser avec les différentes parties d’une croix de chemin et durant lequel on peut en fabrique une.

Enfin, on peut se procurer un exemplaire du cahier d’activités Le patrimoine sort de ses murs, à l’Espace muséal du manoir Globensky ou à la maison Chénier-Sauvé. Grâce à cette activité ludique, on peut partir à la découverte des lieux patrimoniaux du Vieux-Saint-Eustache», d’annoncer M. Michel Goyer, président de PCVSE.

Des événements à ne pas manquer!

Du premier au 3 juillet, il faut profiter des Journées des moulins pour visiter gratuitement le moulin Légaré et écouter trois capsules vidéo sur notre page Facebook portant sur les sujets suivants : santé et sécurité au travail dans un moulin ancestral, l'entretien et les réparations des mécanismes d'un moulin ancestral et la transmission du métier de meunier.

La trente-septième édition du Festival de la galette, événement familial incontournable de notre région, se déroulera les 17 et 18 septembre. Cette année, une programmation d’activités des plus diversifiées sera présentée aux amateurs d’histoire, de métiers d’art et de culture.

Finalement, les Journées de la culture clôtureront la saison les 30 septembre, premier et 2 octobre, sous le thème Haut et Fort!

«Après quelques années d’activités au ralenti, c’est avec bonheur que les Eustachois et Eustachoises pourront renouer avec leur Vieux-Saint-Eustache cet été. Cette belle programmation offre aux publics de tous âges matière à découvrir et à redécouvrir tous nos attraits patrimoniaux, en plus de nous permettre de nous divertir, de nous émerveiller et de nous instruire. En somme, il y en aura pour tout le monde dans ce parfait amalgame entre classiques et nouveautés. Le tout procurera assurément beaucoup de plaisir aux visiteurs et aux résidents du quartier. On vous y attend!», d’ajouter le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Pour découvrir la programmation d’activités complètes, nous vous invitons à consulter notre nouveau site Internet le www.vieuxsainteustache.com.

La présentation de cette programmation est rendue possible grâce aux appuis financiers de Desjardins Caisse de Saint-Eustache-Deux-Montagnes, partenaire présentateur du Quartier historique du Vieux-Saint-Eustache et de la Ville de Saint-Eustache.

Sur la photo : Germain Lalonde vice-président de Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache, Pierre Charron de la Ville de Saint-Eustache et Roland Tourangeau Président de Desjardins Caisse de Saint-Eustache, Deux-Montagnes.

Une nouveauté à découvrir à l’Espace muséal du manoir Globensky

Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache est très fière d’ajouter une toute nouvelle œuvre à l’exposition permanente La rébellion de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes, présentée à l’Espace muséal du manoir Globensky, et d’inviter le public à venir l’admirer.

«L’œuvre intitulée Le visage de Chevalier de Lorimier a été créée par le directeur artistique Adrien Lorion. Il s’agit d’un rendu photoréaliste unique de François-Marie-Thomas Chevalier de Lorimier créé à l’aide de logiciels d’intelligence artificielle et de dessins d’archives (vers 1830)», de préciser Monsieur Benoît Roy, président du Comité du Mémorial Bernard-Landry à Verchères.

«Je tiens à remercier très sincèrement monsieur Adrien Lorion pour la donation de cette œuvre inédite qui vient enrichir l’exposition permanente pour le plus grand plaisir des visiteurs qui fréquentent l’Espace muséal du manoir Globensky», de dire Monsieur Michel Goyer, président de Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache.

Rappelons que Chevalier de Lorimier est né le 27 décembre 1803 à Saint-Cuthbert. François-Marie-Thomas de Lorimier est un notaire et militant politique. Il soutient plusieurs patriotes aux élections de 1832 et 1834. En 1837, il est nommé secrétaire de l’assemblée patriote du comté de Montréal.

«Visé par des mandats d’arrêt lancés par le gouverneur, Lorimier quitte Montréal à la mi-novembre 1837. Il se rend dans le comté de Deux-Montagnes et aide Jean-Olivier Chénier et Amury Girod en vue de la lutte armée contre l’armée britannique. La veille ou le jour de la bataille du 14 décembre, Lorimier quitte Saint-Eustache, se rend à Saint-Benoît, puis à Trois-Rivières, et s’enfuit aux États-Unis.

Le 2 janvier 1838 à Middlebury (Vermont), Lorimier discute avec Louis-Joseph Papineau, Robert Nelson, le curé Étienne Chartier d’une potentielle nouvelle insurrection. Lorimier assiste à la lecture par Nelson de la déclaration d’indépendance du Bas-Canada le 28 février 1838. Il participe à l’excursion de Beauharnois, le 3 novembre 1838. Quatre jours plus tard, il commande deux cents hommes vers Sainte-Martine (camp Baker). Le 12 novembre, Lorimier est arrêté et enfermé à la prison de Pied-du-Courant à Montréal. Il est reconnu coupable de haute trahison et est pendu le 15 février 1839, de dire monsieur Jonathan Lemire, spécialiste de l’histoire des rébellions de 1837-1838.

L’Espace muséal du manoir Globensky est actuellement ouvert du lundi au vendredi, de dix heures à seize heures (fermé de midi à treize heures) et ouvert le dimanche, de dix heures à seize heures.

Sur la photo : de gauche à droite

Monsieur Michel Goyer, président de Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache

Monsieur Benoît Roy, président du Comité du Mémorial Bernard-Landry à Verchères

Monsieur Jonathan Lemire, spécialiste de l'histoire des rébellions 1837-1838

Une nouvelle image de marque
pour l'offre patrimoniale du Vieux-Saint-Eustache

La Corporation du Moulin Légaré est un organisme à but non lucratif créé en 1976 qui voit à la conservation du moulin Légaré. Depuis 2005, elle œuvre également à la mise en valeur du patrimoine culturel du Vieux-Saint-Eustache. À ce titre, elle est notamment responsable de l'Espace muséal du manoir Globensky et des salles d'exposition de la maison Chénier-Sauvé, en plus d’offrir différents circuits et visites découvertes dans le Vieux-Saint-Eustache. Désirant développer et unifier sa stratégie de marque globale pour la représenter, de même que son offre d’activités, la Corporation s’est alliée à la firme Rouge marketing pour développer une nouvelle image de marque.

«Patrimoine culturel Vieux-Saint-Eustache devient ainsi la marque principale, mais également la référence incontournable en matière de patrimoine culturel et la destination pour toutes les activités mettant en valeur la richesse historique du Vieux-Saint-Eustache – un modèle inspirant pour les organismes ayant cette même mission de valorisation et d’éducation», d’expliquer M. Michel Goyer, président de la Corporation du Moulin Légaré.

«Une image de marque forte et percutante qui reflète le dynamisme des incontournables du Vieux-Saint-Eustache et j’ai nommé : le moulin Légaré, l'Espace muséal du manoir Globensky, la maison Chénier-Sauvé, les visites et les circuits découverte ainsi que le Festival de la galette. Autant d’attraits à découvrir et redécouvrir, tant pour les touristes, les visiteurs d’un jour, que les Eustachois», a déclaré le maire Pierre Charron au moment de l’annonce.

En effet, le nouveau logo est composé de cinq icônes et de cinq couleurs. Chaque icône et sa couleur sont associées à l’un de ces attraits et permet ainsi de tout regrouper sous une seule et même entité.

Un nouveau site Internet, à son image, est en cours de réalisation. Présentement, sur toutes les plates-formes mobiles, il est possible d’obtenir de l’information sur l’offre touristique pour la saison estivale 2021. Le site sera complété d’ici la fin du mois d’août 2021. Nous vous invitons à le consulter régulièrement afin d’être à l’affût des nouvelles.

Renseignements : 450 974-5170www.vieuxsainteustache.com

Eustach'oscope : Une série de circuits virtuels
en images trois cent soixante degrés

La Corporation du Moulin Légaré (CML) est fière de vous présenter l’Eustach’oscope! Autant le cinéma(-scope) nous permet de voir sur un écran plat, l’Eustach’oscope nous emmène dans une série de circuits virtuels en images trois cent soixante degrés, autant textuels, sonores que visuels, qui vous permettent d’explorer le Vieux-Saint-Eustache à travers différentes thématiques historiques. Hébergés sur la plateforme Klapty, ces circuits virtuels sont disponibles sur tous les appareils électroniques.

Dans les derniers mois, ayant des contraintes à présenter des visites commentées en raison des mesures sanitaires, l’idée de développer des circuits virtuels accessibles gratuitement pour tous a émergé. À cet effet, une série de circuits, qui seront pour la plupart très différents des visites habituellement offertes en personne, sont en cours de préparation. Jusqu’en avril 2021, un à deux nouveaux circuits historiques virtuels seront disponible par mois. Différents sujets seront abordés, tels que les fresques historiques du Vieux-Saint-Eustache, les vieux métiers, les commerces, les transports, le tourisme et l’hôtellerie, pour ne nommer que ceux-ci. Vous pourrez avoir accès à tous ces circuits en consultant le www.vieuxsainteustache.com sous l’onglet Circuits virtuels.

«Pour souligner le cent quatre-vingt-troisième anniversaire de la rébellion des patriotes, nous présentons le circuit virtuel portant sur l’église de Saint-Eustache. Ce circuit fait le tour de son histoire; avec son architecture, ses agrandissements, son mobilier intérieur, ses œuvres artistiques, et ses bâtiments connexes. Ce bijou patrimonial est d’ailleurs le théâtre des événements tragiques de la rébellion des patriotes du 14 décembre 1837», d’annoncer M. Michel Goyer, président de la CML.

«Que ce soit dans le confort de votre maison, en promenade dans les rues, dans les transports en commun ou à tout autre endroit, il suffit d’avoir accès à des données internet ou du WiFi pour explorer ces circuits fascinants. Une belle façon de se divertir et d’en apprendre davantage sur notre riche passé», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Ce projet est rendu possible grâce aux appuis financiers de la Ville de Saint-Eustache, du ministère de la Culture et des Communications du Québec et du ministère du Patrimoine canadien dans le cadre du cent soixante-quinzième anniversaire de la constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Eustache.

Le manoir Globensky, vivant depuis cent soixante ans

«Le manoir Globensky fait partie du décor eustachois depuis maintenant cent soixante ans. Pendant toute l’année 2021, la Corporation du Moulin Légaré (CML) aura le plaisir de souligner cet anniversaire, sous la thématique Vivant depuis cent soixante ans, via ses réseaux sociaux et des activités de découverte pour tous les publics», d’annoncer M. Michel Goyer, président de la CML.

Véritable joyau patrimonial et architectural de style victorien et néogeorgien, le manoir Globensky a été construit en 1861 pour Charles-Auguste-Maximilien Globensky, ancien seigneur de la Rivière-du-Chêne. Acquis par la Ville de Saint- Eustache en 1961, il a accueilli l’hôtel de ville de Saint-Eustache jusqu’en 1986. Classé immeuble patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, ce magnifique bâtiment abrite aujourd’hui l’Espace muséal du manoir Globensky où l’on présente des expositions mettant en valeur l’histoire et le patrimoine de Saint-Eustache. Situé en plein cœur du Vieux-Saint-Eustache, le manoir est un lieu de rassemblements et de festivités unique. Il est également le point de départ de plusieurs circuits touristiques commentés des attraits patrimoniaux de ce quartier historique.

«Le manoir Globensky, qui trône fièrement au cœur du Vieux-Saint-Eustache, a été l’un des témoins privilégiés d’un large pan de notre histoire collective. Je vous invite à aimer la page Facebook du Vieux-Saint-Eustache afin de découvrir, chaque samedi, une capsule portant sur cette histoire fascinante», de dire le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron. La page Facebook du Vieux-Saint-Eustache offrira en effet aux internautes l’occasion d’en apprendre davantage sur l’architecture du manoir, sur ses occupants, sur la vie qu’on y menait, en plus de savourer quelques anecdotes connues et moins connues s’y étant déroulées. Les visiteurs de la page sont d’ailleurs invités à participer, à soumettre des suggestions de thématiques ou à poser des questions au sujet du manoir Globensky. «Restez à l’affût de toutes les activités qui se dérouleront au manoir, car la page Facebook vous annoncera également des activités de découverte qui auront lieu en cette année marquante, dont des visites commentées du manoir Globensky et des ateliers de création inédits», d’ajouter M. Charron.

Pour plus d'infos, cliquez.

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.