Dans nos Laurentidess logoÉdition du 22 mai 2024 / 601e édition
12
Dans sa douzième année!
Mise à jour: Aujourd'hui
Salle Alphonse-Desjardins de Mont-Tremblant
La Salle Alphonse-Desjardins de Mont-Tremblant

Vitrine de l’excellence en arts visuels et en métiers d’art à Mont-Tremblant, la salle Alphonse-Desjardins présente annuellement une dizaine d’expositions d’artistes et d’artisans professionnels de la région et d’ailleurs. Située dans l’hôtel de ville, sous la bibliothèque Samuel-Ouimet, elle laisse aussi la place aux projets d’expositions issus de la communauté.

Suspendue au plafond de la salle, à une hauteur de 3,7 mètres, une sculpture de monsieur René Derouin, qui s'intitule Les Migrants de l'espace, évoque un luminaire retenu par huit câbles d'acier. Sur un plateau d'aluminium ajouré de découpes au jet d'eau circulent environ trois cents personnages en céramique de quinze à dix-huit cm de hauteur. À l'étage de la bibliothèque, l'œuvre se retrouve au niveau du plancher, s'offrant ainsi au regard admiratif des visiteurs.

Exposition Ressouvenance
Exposition Ressouvenance
Une exploration artistique de l’urbanisme et de la mémoire collective

L’exposition Ressouvenance, de l’artiste brégeoise Marie-Josée Lebel, prendra place du 19 avril au 9 juin, à la salle Alphonse-Desjardins située au 1145, rue de Saint-Jovite.

Ce projet fait suite à son exposition Trame laurentienne, présentée en 2020, et s’inscrit dans la poursuite de son travail en recherche et création au sujet de l’occupation du territoire et de la conservation du patrimoine dans le paysage.

Avec Ressouvenance, l’artiste se questionne plus précisément sur l’étalement urbain et les actions politiques et économiques qui s’y rattachent : «Notre histoire, notre identité sont constamment abandonnées. Bâtiments et lieux revêtent un état de déréliction. Dans ce contexte, je constate l’effacement, l’oubli. J’observe les cicatrices laissées par l’occupation humaine et le désengagement face à l’absence de solutions novatrices pour la protection et la mise en valeur du patrimoine bâti.»

En prenant acte de ce qui l’entoure, comme les vestiges patrimoniaux, le passage du temps, les échos de la population et de leur histoire dans le paysage, Marie-Josée Lebel fait une nouvelle lecture de la transformation et de l’évolution des espaces. Par ses œuvres, qui allient les nouvelles technologies et les techniques ancestrales de la gravure, elle souhaite stimuler une prise de conscience collective autour de la question du développement territorial, ouvrir le dialogue et surtout faire œuvre utile de «ressouvenance».

Cette exposition est rendue possible grâce à l'entente de développement culturel conclue entre la Ville de Mont-Tremblant et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Lieu : Salle Alphonse-Desjardins (1145, rue de Saint-Jovite)

Horaire (sous réserve de modification) :

Du 19 avril au 9 juin 2024

Lundi et mardi : midi à dix-huit heures

Mercredi : dix heures à dix-huit heures

Jeudi au vendredi : dix heures à dix-neuf heures

Samedi et dimanche : neuf heures à seize heures

Entrée libre

Fermée les jours fériés

Vernissage : Le public est invité au vernissage de l’exposition, le vendredi, 19 avril, de dix-sept heures à dix-neuf heures, en présence de l’artiste.

L’information est disponible sur le site web à villedemont-tremblant.qc.ca/expositions.

Pour toute question concernant l’exposition, communiquez avec le Service de la culture, des loisirs et de la vie communautaire au cultureetloisirs@ville-demont-tremblant.qc.ca ou 311 (819 425-8614 de l’extérieur de Mont-Tremblant).

Mont-Tremblant/Voies Parallèles
Exposition Voies Parallèles
un projet collectif pour ouvrir le dialogue avec les autochtones

Adaptée du balado du même nom, l’exposition itinérante Voies Parallèles poursuit sa tournée québécoise et s’installera à Mont-Tremblant, du 15 juin au 29 septembre, à la salle Alphonse-Desjardins. L’exposition et le balado se veulent des espaces axés sur la recherche de solutions et sur la mise en œuvre d’actions autour des principes universels de paix et d’unité.

Cette exposition vulgarise et illustre les thématiques principales des épisodes du balado Voies Parallèles qui aborde notamment : la gouvernance et le leadership en contexte autochtone, le territoire, ainsi que son interrelation avec les langues et l’identité autochtone, la sécurisation culturelle en matière d’éducation, de santé et de services sociaux, les traditions juridiques, le droit à l’autodétermination des peuples autochtones, et les philosophies spirituelles de certaines Premières Nations. Cette exposition contribue à ouvrir le dialogue entre les nations et permet de mieux comprendre les revendications autochtones en comprenant là d’où elles viennent.

Pour vivre pleinement l’expérience de l’exposition, il est recommandé d’avoir un appareil mobile et des écouteurs en sa possession afin d’accéder aux nombreux extraits audios.

Exposition Voies Parallèles

Salle Alphonse-Desjardins* (1145, rue de Saint-Jovite)

Entrée libre

Horaire – Du 15 juin au 29 septembre 2024

• Lundi et mardi : midi à dix-huit heures

• Mercredi : dix heures à dix-huit heures

• Jeudi et vendredi : dix heures à dix-neuf heures

• Samedi et dimanche : neuf heures à seize heures

• * Fermée les jours fériés

À propos du balado

En compagnie de leurs invités, Kijâtai-Alexandra Veillette Cheezo et Laurence McEvoy échangent, à travers six épisodes, sur les réalités des communautés autochtones et proposent des actions concrètes tirées du Plan d’action sur le racisme et la discrimination de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) et de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Les six épisodes du balado sont disponibles à www.nouveaumondeproductions.ca/projets et sur les différentes plateformes de baladodiffusion (Spotify, ApplePodcast, GooglePodcast).

À propos de l’exposition itinérante

Voies Parallèles a été rédigée par Michelle L. Gerrior, tutrice d’un patrimoine culturel et spirituel autochtone héréditaire, et illustrée par Eruoma Awashish avec la participation de Véronique Nicolas au graphisme et Jeremy Costa aux technologies numériques. Le projet a été portée par Laurence Depelteau-McEvoy, commissaire récipiendaire d’une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec dans le cadre de l’entente de partenariat territorial pour les arts et les lettres en Montérégie, dont les partenaires sont le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et la MRC du Haut-Richelieu.

Cette exposition est rendue possible grâce à l’entente de développement culturel conclue entre la Ville de Mont-Tremblant et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Ce projet bénéficie également du soutien financier du gouvernement du Québec et de la Ville de Blainville dans le cadre de l’entente de développement culturel et de l’appui de nombreux partenaires de production et de diffusion.

Pour tout renseignement, veuillez communiquer avec le Service de la culture, des loisirs et de la vie communautaire à cultureetloisirs@villedemont-tremblant.qc.ca ou 819 425-8614.

© 2012-2024 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.
Politique de confidentialité