Dans nos Laurentidess logo Édition du 23 novembre 2022 / 523e édition
11
Dans sa onzième année!
Mise à jour: 3 novembre 2021
Geneviève Catta

Souffles avant

Souffles avant, recueil de nouvelles publié chez Le Lys Bleu Éditions, en France (2021), quatre-vingt-neuf pages.

Ce recueil comprend onze nouvelles vibrantes de fiction qui plongent dans des instants de vie. Leurs personnages n’ont pas le temps d’attendre la minuterie que déjà l’instant les bouscule : perte d’un emploi, décès d’un proche, maladie, rencontre ou trahison amoureuse, départ à l’étranger, audition de musique.

L’auteure dépeint leurs émotions à la manière d’un peintre ou d’un photographe. Depuis qu’elle écrit – plus de trente ans! – elle a fait siens les mots de Yousuf Karsh : «Il y a un bref moment où tout ce qui habite l’âme, l’esprit, le cœur d’un homme occupe ses yeux, ses mains, sa posture. C’est le moment à saisir.» Les mots d’Antoine Desilets l’accompagnent aussi beaucoup : «Tu t’arrêtes devant une seule image. Elle provoque une conversation intérieure. Tu te parles en regardant la photo.»

Chaque nouvelle du recueil explore le territoire sensible des relations humaines, un prétexte pour l’auteure de parler de l’amour, du désir, des tensions, de la fragilité, de l’intimité d’une présence. Certaines des nouvelles sont très courtes (deux pages), d’autres un peu moins ou comptent plus de dix pages... chacune offre une fin inattendue, surprenante.

L’auteure adore écrire de la fiction, puiser dans son imaginaire, camper une héroïne, un héros, une intrigue, des conflits sur arrière-fond social, culturel. Elle le fait avec un regard toujours attentif, patient, discret, perspicace.

Dans ce recueil, elle a fait le choix de ne fixer l’action à une époque précise, ni de nommer de lieu précis, à quelques exceptions près. Il en résulte un effet d’originalité et de fugacité, que son écriture, résolument poétique et moderne, porte avec beaucoup de doigté.

Extrait

«Je me gavais de ta salive, tes doigts tremblaient, un jour ils ne trembleraient plus… ça voudrait dire… la pensée m’éreintait, celle d’abeilles, leurs quelques semaines, leurs quelques mois de vie à ravitailler avant d’être condamnées.»

Extraits de revue de presse

Sur le blogue de Daniel Guénette, écrivain québécois

«Inventive Catta! Brillante, sans en jeter plein la vue. Joueuse, elle s’amuse avec les formes, ne racontant jamais de la même manière des histoires que j’ai dites différentes les unes des autres, bien que des fils les relient et bien qu’une constante s’y puisse observer.»

«Geneviève Catta écrit bien et sait raconter. Quand je dis qu’elle écrit bien, je ne veux pas seulement dire qu’elle sait formuler de belles phrases. Je veux surtout dire qu’elle trouve pour traiter ses sujets la manière qui convient pour chacun. Jamais d’une nouvelle à l’autre, le lecteur n’éprouve-t-il le sentiment que procurent des redites.»

Sur La Cause Littéraire

«Chacune des nouvelles, totalement différente, relève d’un travail de genre, minutieux par rapport aux actes ou évènements, l’auteur se rendant véritablement spécialiste de la cause proposée. Tout est travaillé et dans les moindres détails. C’est de l’orfèvrerie.

Fort présente, une sorte de psychologie quotidienne liée à un puissant sens de l’observation, le physique jouant également un rôle clé dans cette coïncidence corps-esprit : ‘Je sens que mon cœur a viré. Je vais m’efforcer de le replacer sur son axe. Je vais tenter d’ignorer la question qui viendra me hanter. Aujourd’hui, est-ce le jour ?

Certaines nouvelles se lisent vite. Celles-ci se lisent lentement, chaque mot maçonnant véritablement la conception d’une scène quasiment vécue. On y croit. Elles étonnent tout en étant dans l’axe quotidien d’une réalité augmentée d’un style particulièrement efficace.» [Rédacteur : Patrick Devaux].

Sur le blogue de Denis Morin, écrivain québécois

«Geneviève Catta aborde en nuances les thèmes de la mort, de l’absence, du désir retrouvé, de la solitude. On sourit, on est ému. C’est fin, subtil, humoristique, un brin cynique, résolument en harmonie avec la vie.»

Disponible à la librairie L'Arlequin de Saint-Sauveur, sur Amazon.ca, sur le site de l’éditeur, au format numérique sur LesLibraires.ca ou Renaud-Bray ou en communiquant directement avec l’auteure.

@gen_catta sur Instagram

© 2012-2022 Les éditions Pommamour.
Tous droits réservés.